En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.36 PTS
+0.64 %
5 400.5
+0.70 %
SBF 120 PTS
4 332.15
+0.52 %
DAX PTS
12 229.82
+0.59 %
Dowjones PTS
26 432.52
+0.71 %
7 460.30
-0.46 %
1.167
-0.02 %

Clôture Paris : net rebond après la BCE !

| Boursier | 484 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 s'est offert un net rebond de 1,50% ce jeudi...

Clôture Paris : net rebond après la BCE !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 s'est offert un net rebond de 1,50% ce jeudi, à 5.455 pts. Les investisseurs se montrent rassurés par les dernières annonces, sans mauvaise surprise, de la Banque Centrale Européenne, qui confirment que la zone euro conservera une politique monétaire très accommodante sur une période encore longue. Du côté des valeurs, STMicroelectronics et Technicolor s'envolent, alors que Nokia chute. Outre-Atlantique, Wall Street repart de l'avant également, après une nouvelle avalanche de publications, en attendant les comptes d'Intel, d'Amazon, de Microsoft ou encore d'Alphabet ce soir... Twitter profite de sa publication pour s'envoler de 15% actuellement !

ECO/DEVISES

La Banque centrale européenne vient de laisser ses taux directeurs inchangés, à l'issue de la réunion du 26 octobre. Du côté du QE, les rachats d'actifs se poursuivront au rythme actuel de 60 milliards d'euros par mois jusqu'à la fin décembre 2017. À partir du mois de janvier 2018, les achats nets d'actifs devraient se poursuivre mensuellement au rythme de 30 milliards d'euros jusqu'à la fin du mois de septembre, ou au-delà, si nécessaire, et en tout cas jusqu'à ce que le Conseil des gouverneurs constate un ajustement durable de la trajectoire de l'inflation compatible avec son objectif d'inflation.

D'après la National Association of Realtors américaine ce jeudi, l'indice des promesses de ventes de logements pour le mois de septembre 2017 est ressorti stable en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +0,4% et après une baisse de -2,8% au mois de août. L'indicateur ressort à 106 en septembre.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont augmenté de 10.000 la semaine passée à 233.000. Le consensus tablait sur 235.000.

Le déficit commercial américain des biens pour le mois de septembre 2017 est ressorti à 64,1 Mds$, contre 63,9 Mds$ de consensus de place.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1702$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 52,4$ et le Brent s'affiche à 58,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Technicolor gagne 15,4%, les investisseurs se montrant rassurés par la confirmation des objectifs annuels de la société. Lors d'un point non chiffré sur son activité, la société a réitéré ses objectifs d'EBITDA ajusté (entre 420 et 480 ME) et de flux de trésorerie disponible (supérieur à 150 ME) pour 2017.

* STM bondit de 11,7%, dopé par le relèvement de son objectif de chiffre d'affaires annuels après un solide troisième trimestre. Le fabricant de semi-conducteurs a dégagé 2,14 milliards de dollars de revenus sur les trois mois clos fin septembre, en hausse de 11,1% par rapport au trimestre précédent et de 18,9% sur un an, alors qu'il visait une progression de 9,0%. La firme a également amélioré de 120 points de base sa marge brute par rapport aux trois mois précédents à 39,5%, contre 39,0% attendu au point médian. Sur un an, le résultat net part du groupe a plus que triplé, à 236 M$.

* Mersen (+9,1%) se distingue après avoir relevé sa guidance annuelle grâece à un bon T3.

* TechnipFMC gagne 5,7% malgré des résultats en repli au troisième trimestre. Les opérateurs se focalisent en effet sur le relèvement des prévisions de chiffres d'affaires et de marge du groupe parapétrolier pour son segment Onshore/Offshore en 2017. Le chiffre d'affaires de cette activité devrait atteindre 7,7 milliards de dollars, contre 7,3 milliards de dollars annoncés précédemment, avec une marge d'Ebitda (hors charges et crédits) d'au moins 9,5% contre 8% auparavant. Le conseil d'administration a par ailleurs approuvé le versement d'un premier dividende en numéraire trimestriel d'un montant de 0,13 dollar par action ordinaire.

* Nexity gagne 1,4%. Le groupe a relevé son objectif de croissance de sa part de marché à au moins 1 point (soit une part de marché supérieure à 13,5%) en 2017. La progression du chiffre d'affaires 2017 reste attendue de l'ordre de 10% cette année mais le résultat opérationnel courant pourrait désormais dépasser l'objectif précédent de 300 millions d'euros en 2017 et se situer à au moins 325 millions d'euros en 2018.

* Orange (+1,3%). Le chiffre d'affaires s'élève à 10,274 milliards d'euros au 3ème trimestre 2017, soit une hausse de +0,9% à base comparable, qui s'inscrit dans la continuité du 1er semestre (+1,1%). L'impact de la nouvelle régulation européenne, avec la fin des frais de roaming pour les clients lorsqu`ils voyagent en Europe, est pour une large part compensé par la croissance des revenus de l`interconnexion avec les opérateurs étrangers européens (roaming visiteurs), générée par la forte progression des usages de leurs clients sur les réseaux d`Orange en Europe.

VALEURS EN BAISSE

* Nokia chute de 17,7%. Le géant européen des équipements réseaux a accusé une perte nette de 192 millions d'euros au troisième trimestre contre 119 ME un an plus tôt pour un chiffre d'affaires en retrait de 7% à 5,5 MdsE (-4% à change constant). La marge brute a reculé de 2% à 2,185 MdsE et le résultat opérationnel est négatif à hauteur de 230 ME.

* Ipsen perd 6,1% malgré l'annonce d'une hausse du chiffre d'affaires de 22,6% au troisième trimestre, à 470,1 millions d'euros. Le consensus était en effet positionné légèrement plus haut, à 479,5 ME.

* Ingenico recule de 2,2%. La confirmation des objectifs 2017 n'empêche pas le titre de reculer. Il est vrai que le chiffre d'affaires de la société est ressorti à 597 millions d'euros au troisième trimestre, en hausse de 5% à données publiées, mais inférieur aux 616 ME attendus par les analystes en raison d'effets de change adverses et d'une activité moins dynamique que prévu sur le marché nord-américain.

* Kering reperd 0,5% après son envolée de la veille (+8,8%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

'Spider-Man' de Sony sur PS4 arrive en tête des ventes...

Publié le 19/09/2018

La Compagnie Lebon vous informe que son rapport financier semestriel à la date du 30 juin 2018 est consultable sur son site : www.compagnielebon.fr   Ce document comprend :   ·   …

Publié le 19/09/2018

Praxair progresse de 4,64% à 164,61 dollars à Wall Street. Les investisseurs spéculent sur un dénouement heureux au projet de rapprochement avec son concurrent allemand Linde. Ce dernier serait le…

Publié le 19/09/2018

Efforts accrus en 'R&D'

Publié le 19/09/2018

Valeo, qui avait marqué une pause hier, reprend sa marche en avant, sur un gain de 4,7% à 39,4 euros...