En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 442.75 PTS
+0.1 %
4 452.50
+0.35 %
SBF 120 PTS
3 499.45
+0.2 %
DAX PTS
10 332.89
-0.23 %
Dow Jones PTS
23 302.34
+2.86 %
8 202.34
+1.9 %

Clôture Paris : léger mieux

| Boursier | 1603 | Aucun vote sur cette news

La volatilité est restée extrême en bourse de Paris ce mardi...

Clôture Paris : léger mieux
Credits Reuters

LA TENDANCE

La volatilité est restée extrême en bourse de Paris ce mardi. Le CAC40 en hausse de 4% ce matin a replongé à la mi-journée, avant de repartir en hausse en fin de séance et progresser finalement de 2,84% en clôture à 3.991 pts.
Euronext avait suspendu les ventes à découvert pour 24 heures ce matin, ce qui a alimenté la hausse technique initiale. Les Bourses de Milan et Madrid ont déjà prohibé la pratique sur des dizaines de titres vendredi dernier. Cette mesure pourrait être ainsi être prolongée...

Le début de séance a été aussi très volatil à Wall Street : Les trois grands indices remontent actuellement de 2 à 4%, alors que la Fed promet de racheter désormais de la dette corporate comme en 2008... Alors que le Dow Jones a enregistré hier sa pire séance depuis le krack de 1987, les opérateurs continuent à redouter une forte récession au cours des mois à venir avec la multiplication des mesures de confinement et les fermetures d'usines de production pour enrayer la propagation de la pandémie de Covid-19. De ce point de vue, les dernières prévisions de Goldman Sachs concernant la Chine, pays d'où est parti l'épidémie, sont pour le moins alarmantes. La banque d'affaires estime en effet que le PIB de la deuxième économie mondiale pourrait se contracter de 9% au premier trimestre !

ECO ET DEVISES

Après les mesures prises par les grandes Banques centrales au cours des derniers jours, les investisseurs attendent désormais que les pays du G7, qui ont promis lundi une "réponse mondiale forte" à la pandémie, passent au stade des mesures concrètes et chiffrées... Une réunion par téléphone des ministres des Finances du groupe est prévue en fin de journée. Aux Etats-Unis, Donald Trump prévoirait, selon le Washington Post, de demander au Congrès d'approuver un plan de relance économique massif d'environ 850 milliards de dollars.

Avec une enveloppe de 300 milliards d'euros de garanties pour les prêts aux entreprises affectées par les conséquences de l'épidémie de coronavirus, l'Etat français ira de son côté jusqu'à payer les factures d'eau et d'électricité des entreprises... La France s'approche ainsi de l'enveloppe allemande de 550 MdsE. Le Ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire évoque pour sa part une récession de l'ordre de -1% en 2020 pour la France qui est désormais en phase de confinement sur l'ensemble du territoire à compter de ce mardi, pour 15 jours minimum.
Sur les devises, l'euro est repassé sous les 1,10/$. Le pétrole cote sous la barre des 30$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Claranova s'envole de 40%. Le groupe a annoncé qu'à ce jour l'épidémie de coronavirus Covid-19 et les mesures prises pour ralentir sa diffusion "n'ont pas d'effet défavorable sur ses activités".
A date, le Pôle Mobile - commandes de photos et d'objets personnalisés sur internet/smartphone - et le Pôle Internet - ventes de solutions et services logiciels en ligne - qui représentent plus de 98% du chiffre d'affaires de Claranova, ne constatent pas d'impact sur leurs activités. Étant essentiellement des activités en ligne, elles ne sont pas exposées aux limitations de déplacement de leurs clients.
A ce stade, les mesures de confinement et d'arrêt de production prises dans les principaux pays touchés (Chine, Italie, Corée du Sud ou France) n'ont pas de conséquence sur les activités de ces Pôles, ni sur leurs approvisionnements.
Le Pôle Internet des Objets (IoT) qui pourrait partiellement y être sensible, la plateforme logicielle de gestion myDevices d'objets connectés dépendant de la production et du déploiement de ces objets, représente néanmoins un risque non significatif puisque l'activité pèse moins de 1,3% du chiffre d'affaires annuel du Groupe.
Le Groupe rappelle que l'Italie et la France, subissant les plus forts impacts de cette épidémie, représentent moins de 2% du chiffre d'affaires consolidé.
Claranova dispose de fondamentaux solides avec une trésorerie supérieure à 90 ME au 31 décembre 2019.
Par ailleurs, Claranova a pris les mesures nécessaires pour prévenir l'épidémie et mis en place des mesures sanitaires de protection dans tous les sites du Groupe.
Le travail à distance a été généralisé et le Groupe a mis à disposition de ses collaborateurs tous les outils nécessaires à son bon fonctionnement. Tous les voyages et réunions non indispensables sont annulés et remplacés par des vidéo conférences, y compris la présentation des résultats semestriels du Groupe.
La société est pleinement mobilisée pour assurer la sécurité de ses collaborateurs et la continuité de ses services. Nous gardons espoir que la situation s'améliore rapidement et adressons nos pensées à toutes les personnes touchées par cette épidémie. Dans ce contexte macro-économique et sanitaire incertain lié à la propagation du coronavirus Covid-19, Claranova reste très vigilant quant à l'évolution de la situation et reviendra plus précisément sur ces éléments à l'occasion de la publication de ses résultats semestriels prévue le 31 mars prochain.

Iliad (+19%) a fait part d'une hausse de 9% du chiffre d'affaires Groupe, à 5,33 milliards d'euros avec donc un retour à la croissance du chiffre d'affaires France, grâce à la bonne performance du Mobile (chiffre d'affaires facturé aux abonnés en hausse de plus de 9%). Iliad souligne la multiplication par près de 3,5x en un an du chiffre d'affaires en Italie à 427 millions d'euros. L'amélioration de la rentabilité en France se traduit par un EBITDAaL en hausse de 5,5% à 1,9 milliard d'euros. L'EBITDAaL groupe est lui en baisse de 5,8% à 1,65 milliard d'euros suite aux pertes de démarrage en Italie. Le résultat net ressort à 1,73 milliard d'euros, en forte hausse par rapport à 2018 grâce aux bons résultats en France et la plus-value dégagée dans le cadre des opérations réalisées en France et en Italie avec Cellnex. Le bilan est solide avec un levier financier de 2,18x à fin d'année (dettes nettes de 3,6 milliards d'euros). Le dividende est annoncé à 2,60 euros par action.

BigBen : +15% avec Balyo, Haulotte, ALD, CGG

Les valeurs de la grande distribution se distinguent à nouveau avec la ruée sur les courses alimentaires. Carrefour et Casino gagnent 12%.

Orange : +11% avec Manitou, Nexans, Vallourec, Transgene, Eramet (+11%)

Ubisoft : +10% avec Gensight, Eutelsat

Renault reprend 10%. Après avoir annoncé hier l'arrêt, jusqu'à nouvel ordre, de ses activités de production sur ses sites industriels en France, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire, le constructeur a également décidé d'arrêter son activité industrielle en Espagne à la suite de la mise en place de l'état d'urgence par le gouvernement espagnol. Cette décision a été communiquée hier aux syndicats. Le groupe au losange prévoit que l'activité commerciale sera réactivée rapidement après la crise, et qu'une fois celle-ci terminée, des mesures appropriées seront mises en oeuvre, "permettant de faire le nécessaire pour répondre à l'importante demande commerciale prévue".

Vinci : +9% suivi de Société Générale et Danone (+8%)

L'Oreal : +7% avec Amundi, Imerys

Air Liquide : +6% suivi de BNP Paribas

* Total (+3%) a annoncé la découverte "encourageante" d'un nouveau gisement de gaz sur le prospect Isabella 30/12d-11 de la licence P1820, situé en mer du Nord britannique, à environ 40 kilomètres au sud du champ d'Elgin-Franklin et à 170 kilomètres à l'est d'Aberdeen.

AccorHotels (stable). A 'surperformer' sur le dossier, Bernstein affirme que les points d'entrée à long terme sont désormais "très attrayants" sur le secteur. Le courtier note que les sociétés hôtelières 'asset light' telles que Hilton, Marriott, IHG et Accor ont des marges élevées, un potentiel d'économie de coûts important et seront donc résilientes dans le contexte actuel.

VALEURS EN BAISSE

DBV Technologies (-58%) a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis avait informé cette dernière que, lors de l'examen de sa demande de licence de produit biologique (BLA) pour le médicament expérimental Viaskin Peanut, elle avait identifié des interrogations concernant l'efficacité, et notamment l'impact de l'adhésion locale du patch. Par conséquent, la réunion du Comité consultatif sur les produits allergènes (APAC) visant à examiner le BLA n'aura plus lieu comme précédemment prévue le 15 mai 2020.

AKKA : -12% avec Aures

Hexaom (-11%) a publié des résultats 2019 en retrait mais vise une croissance organique à deux chiffres de sa production en 2020 pour l'activité de construction de maisons.

Cegedim (-10%) avec Sword

Ingenico : -9% suivi de Orpea et de K&B

Airbus (-8%) met ses usines françaises et espagnoles à l'arrêt. Le géant aéronautique explique continuer de suivre de près l'évolution du virus COVID-19 dans le monde et évalue en permanence la situation, l'impact sur les employés, les clients, les fournisseurs et l'entreprise.

Gecina : -8% avec ADP

CapGemini décroche de 7%, le secteur des services numériques étant fortement rattrapé par la crise avec le spectre d'un gel des investissements.

Sodexo : -7% avec Arkema, Cie des Alpes, GTT

SopraSteria : -6% avec Esi Group, Thales et Publicis

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/04/2020

Un acompte sur dividende de 0,17 euro par action ayant été versé en septembre 2019, cette proposition de dividende de Spie impliquait un solde de 0,44 euro par action...

Publié le 08/04/2020

Catering International Services fait un nouveau point sur l'impact de la crise sanitaire du COVID-19...

Publié le 08/04/2020

Point de situation sur l'impact du Covid-19 Par un communiqué en date du 27 mars 2020, CIS a fait part d'une information relative aux effets...

Publié le 08/04/2020

10 usines démarrent en Europe dès le mois d'avril 2020Depuis le début de la crise sanitaire, une course contre la montre s'est engagée pour augmenter...

Publié le 08/04/2020

Akwel, équipementier automobile, a enregistré en 2019 un résultat net part du groupe de 62,7 millions d'euros, en progression de 2,6%. L’EBE progresse de 4,6% à 130,3 millions d'euros, grâce…