Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 518.83 PTS
-1.05 %
7 543.50
-1. %
SBF 120 PTS
5 701.63
-0.89 %
DAX PTS
18 405.36
-0.82 %
Dow Jones PTS
39 967.54
-0.97 %
19 275.80
-2.42 %
1.085
+0.01 %

Clôture Paris : le rebond s'essouffle avant le deuxième tour des législatives

| Boursier | 660 | Aucun vote sur cette news

-0,26% à 7.676 points pour le CAC40

Clôture Paris : le rebond s'essouffle avant le deuxième tour des législatives
Credits Euronext

LA TENDANCE

Après deux séances de nette hausse mardi (+1,24%) et mercredi (+0,83%), le CAC40 n'est pas parvenu à poursuivre son rebond malgré une première partie de journée dans le vert au-dessus des 7.700 points. L'indice principal de la bourse de Paris termine ainsi en légère baisse de 0,26% à 7.676 points.

L'absence de majorité absolue pour un quelconque camp politique qui semble devoir se dessiner selon les dernières projections de sièges à l'Assemblée nationale a quand même rassurer les investisseurs qui y voient l'assurance que les principales mesures politiques radicales seraient abandonnées. A confirmer lundi après le deuxième tour des élections législatives en France ce dimanche...

Fermée hier pour l''Independence Day', Wall Street se montrait hésitant ce vendredi en début de séance après des chiffres mensuels de l'emploi qui confirment un certain refroidissement de la première économie mondiale. Si les créations de postes sont ressorties plus élevées que prévu en juin, celles des mois précédents ont été révisées à la baisse, le taux de chômage a augmenté et la croissance du salaire moyen n'a pas réservé de mauvaise surprise. Réagissant à ces chiffres, les investisseurs augmentent leurs paris sur une baisse des taux de la Fed à la rentrée. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une réduction des taux de la Réserve Fédérale en septembre, d'au moins 25 points de base, dépasse désormais les 75%.

VALEURS EN HAUSSE

* Parmi les plus fortes hausses du CAC40, Vinci gagne près de 2% à 105,2 euros après plusieurs notes d'analystes. JP Morgan a ajusté son objectif de cours de 145 à 146 euros ('surpondérer') et Morgan Stanley a réduit le sien de 140 à 132 euros ('surpondérer'). Citi a revalorisé Vinci de 135 à 145 euros ('achat').

* Eurofins remonte encore de 4,4% à presque 48 euros. Le spécialiste des services bio-analytiques a une nouvelle fois répondu aux attaques de Muddy Waters. Le groupe fournit des informations plus détaillées pour réfuter "les allégations sans fondement intentionnellement propagées par le vendeur à découvert" selon les termes de MW qui affirme toujours que l'intégralité des allégations et insinuations contenues dans les rapports de MW sont "inexactes, non pertinentes, biaisées et/ou trompeuses". La firme indique également avoir chargé Ernst & Young de réaliser un audit indépendant supplémentaire sur ses accords de trésorerie et sa situation de trésorerie dans ses états financiers consolidés.

* L'Oréal avance de 0,5% à 410 euros. Berenberg a ajusté sa cible de 530 à 526 euros ('achat').

* Troisième séance de rebond pour Clariane (+16% à 2,24 euros). Le titre retrouve une peu de hauteur après son augmentation de capital réalisée à 1,11 euro.

VALEURS EN BAISSE

* LDC cède 1,7% à 145 euros au lendemain de l'annonce d'un chiffre d'affaires proche de 1,52 milliards d'euros au premier trimestre 2024-2025, un niveau stable par rapport à la même période un an auparavant et même en baisse de -3,1% à périmètre identique malgré une hausse de 5,6% des volumes commercialisés. Le groupe associe cette évolution à une stratégie de reconquête des volumes avec une intensification progressive et volontaire des efforts promotionnels. LDC compte toujours atteindre un chiffre d'affaires de 6,5 milliards d'euros sous réserve de la finalisation des acquisitions en cours. En termes de résultats, LDC confirme son objectif de retour à une marge opérationnelle courante normative à hauteur d'environ 5%, intégrant la poursuite des efforts promotionnels nécessaires pour soutenir la dynamique du marché avec l'ambition de garantir l'accessibilité de ses produits au plus grand nombre.

* BNP Paribas (-0,4% à 63,7 euros) et UBS lorgneraient la division allemande de gestion de patrimoine de HSBC. Selon les sources de 'Bloomberg', Julius Baer fait également partie de ceux qui étudient l'activité, qui pourrait être évaluée entre 300 et 600 millions d'euros. HSBC recherche un acheteur possédant une marque mondiale et des opérations existantes en Allemagne pour sa division de gestion de patrimoine, qui dispose d'environ 26 milliards d'euros d'actifs, précise l'une des sources. De son côté, le journal allemand 'Boersenzeitung' affirme que la banque néerlandaise ABN Amro serait également proche d'un accord pour l'unité allemande de gestion de patrimoine de HSBC, anciennement connue sous le nom de Trinkaus & Burkhardt.

* Pluxee (-4,6% à 24,4 euros) ne parvient pas à rebondir au lendemain de son décrochage de plus de 9% dans le sillage de sa publication trimestrielle. La firme issue de la scission de l'activité services avantages et récompenses du groupe Sodexo a une nouvelle fois relevé sa guidance de revenus annuels mais les recettes du troisième trimestre fiscal sont ressorties un peu courtes par rapport aux attentes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mercredi 17 juillet 2024 au mardi 23 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/07/2024

Le secteur du luxe pèse sur la tendance

Publié le 24/07/2024

Le CAC 40 est-il en mesure de poursuivre sur sa lancée après la belle performance enregistrée hier (+1,16%) ? Cela s'annonce un peu plus...

Publié le 24/07/2024

Le CAC 40 est-il en mesure de poursuivre sur sa lancée après la belle performance enregistrée hier (+1,16%) ? Cela s'annonce un peu plus...

Publié le 23/07/2024

Les Bourses européennes ont fini dans le désordre une séance marquée par une multitude de publications de résultats de sociétés. Les prochaines journées s'annoncent encore plus denses. En…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/07/2024

Sur le plan statistique : Japon : 2H30 Indice PMI Jibun des directeurs des achats des secteurs manufacturier et non manufacturier de juillet France : 9H15 Indice PMI HCOB des directeurs…

Publié le 24/07/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance en baisse de 0,31% à 7598,63 points dans un volume de 2,591 MD€.

Publié le 24/07/2024

(Zonebourse.com) Le titre Airbus SE apparaît en situation de survente, à proximité d'un support court terme situé à 128.26 EUR. Le timing est adéquat pour se…

Publié le 24/07/2024

Tesla (-11,34% à 218,23 dollars) affiche la deuxième plus forte baisse du S&P500 à Wall Street après la présentation de résultats décevants pour le deuxième trimestre. Si le chiffre…

Publié le 24/07/2024

La Bourse de New York a terminé en légère baisse mardi, après une avalanche de résultats d'entreprises mitigés. 

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne