En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 907.26 PTS
+1.15 %
4 910.50
+1.29 %
SBF 120 PTS
3 898.74
+1.25 %
DAX PTS
12 658.85
+0.92 %
Dow Jones PTS
28 363.66
+0.54 %
11 662.91
+0. %
1.184
+0.17 %

Clôture Paris : le marché termine en repli modéré

| Boursier | 781 | Aucun vote sur cette news

Après un rebond de 2,4% hier pour le CAC40, l'indice phare de la place parisienne s'est montré indécis toute la journée pour finalement terminer en...

Clôture Paris : le marché termine en repli modéré
Credits Reuters

Après un rebond de 2,4% hier pour le CAC40, l'indice phare de la place parisienne s'est montré indécis toute la journée pour finalement terminer en repli de -0,23% à 4.832 points. Le marché est à la peine dans un contexte sanitaire toujours pesant. Les mesures de restrictions sanitaires se multiplient, entretenant le doute quant aux perspectives de croissance des entreprises et plus globalement du pays.

Le DJIA recule désormais de -0,7% ce mardi à 27.390 pts, alors que le S&P500 cède -0,5% à 3.335 pts. Le Nasdaq fléchit de -0,2% à 11.098 pts. Le baril de brut WTI chute de -4,5% désormais à 38,74$, alors que l'once d'or monte de +1,6% à 1.887$. L'indice dollar recule de 0,4% face à un panier de devises de référence.

Ces prochains jours, les marchés devraient rester dépendants des aléas de la campagne électorale américaine. L'un des grands rendez-vous de la semaine se tiendra ce soir avec le premier débat télévisé entre Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden. Ce débat de 90 minutes se déroulera après la clôture des marchés, à 21h00 à Cleveland dans l'Ohio (03H00 mercredi matin en France).

VALEURS EN HAUSSE

* Tarkett s'envole de pratiquement 28% à 11,61 euros, porté par le relèvement de ses objectifs annuels. Le spécialiste des revêtements de sol et des surfaces sportives anticipe désormais des résultats 2020 supérieurs aux attentes du marché compte tenu des niveaux actuels d'activité et du rythme de réduction des coûts depuis le début du troisième trimestre. Si le management reste prudent sur la fin de l'année compte tenu du manque de visibilité et s'attend à une baisse du chiffre d'affaires au second semestre 2020 globalement en ligne avec celle du premier semestre, il prévoit désormais une marge d'Ebitda ajusté en 2020 globalement en ligne avec celle de 2019 (marge 2019 : 9,4% des ventes) et un levier financier inférieur à 3 fois à fin décembre.

* L'Oréal prend 1% à 281,5 euros alors que Goldman Sachs vient de rehausser sa recommandation à l'achat (contre 'neutre') sur la valeur du leader des cosmétiques. Le broker de Wall Street relève son objectif de cours de 250 euros à 330 euros sur L'Oréal, ce qui laisse au titre encore un potentiel honorable. Hier, JP Morgan, autre pointure de Wall Street, avait déjà affirmé un conseil à 'surpondérer' sur L'Oréal assorti d'un cours-cible de 310 euros.

* Dontnod (+3,9% à 13,4 euros). Le studio français indépendant de création et de développement de jeux vidéo a publié des semestriels satisfaisants pour le marché avec un Ebitda économique incluant le CIJV (Crédit d'Impôt Jeux Vidéo) ressortant à 1,7 ME pour le 1er semestre 2020, en retrait maîtrisé (-0,6 ME). Le résultat net de l'ensemble consolidé ressort à 667 kE (406 kE un an auparavant). Le second semestre 2020 bénéficiera des royalties et de nouvelles sorties venant dynamiser les ventes en enrichissant le catalogue.

*Technicolor gagne +3,3% à 1,21 euro. Le groupe a, la semaine passé, finalisé les dernières étapes de sa restructuration financière. Le cash levé est destiné à apurer la dette pour que Technicolor puisse "entrer dans une nouvelle ère de son histoire". Crédit Suisse et Angelo Gordon & Co ont participé à la levée de fonds et ont respectivement déclaré à l'AMF des positions de 12,74% et de 5,69% au tour de table.

* Guerbet (+4,4% à 26,3 euros) se distingue dans des volumes limités. Le flux acheteur sur le dossier est à relier à une note de Kepler Cheuvreux qui a débuté le suivi de la valeur avec un conseil 'achat', et un objectif de 35 euros.

* ArcelorMittal. Après un galop de +11% hier, le titre gagne encore +0,4% à 11,5 euros après la cession de ses activités américaines à Cleveland-Cliffs.

* Dans l'attente d'une réévaluation de l'offre de Veolia pour la participation de 29,9% qu'Engie détient dans Suez, ces dossiers restent relativement bien orientés. Veolia prend +0,25% à 18,32 euros. Suez est plus ferme qu'hier (+1,84 euros) à 14,92 euros, mais toujours relativement loin des 15,5 euros offerts par Veolia. Engie, qui doit prendre une décision avant l'échéance du 30 septembre, redonne toutefois 1,1% à 11,28 euros.

* Safe Orthopedics (+1,07% à 0,368 euro). Le groupe a publié pour le 1er semestre un résultat net au 30 juin de -3,54 ME (-4,11 ME au 30 juin 2019). Sa trésorerie à cette date s'élevait à 3 ME (1,1 ME à fin juin 2019). Midcap Partners apprécie la résistance des résultats dans un contexte fortement dégradé, mais reste 'Neutre' sur le dossier. Son objectif de cours est ajusté de 0,75 à 0,55 euro.

VALEURS EN BAISSE

* Renault cède 3,7%, revenant à 22,24 euros. Sans surprise, les syndicats de la firme automobile ont rejeté le projet de restructuration. Les 4 syndicats -CFE-CGC, CFDT, CGT et FO- ont voté contre le plan d'économies proposé lors d'un premier CSE (comité social et économique). Pour sortir du rouge, Renault prévoit plus de 2 MdsE d'économies sur 3 ans, la fermeture du site de recyclage de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), la fin de l'assemblage de voitures à Flins (Yvelines) et 15.000 suppressions d'emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

* PSA Groupe perd -3,2% à 15,34 euros. Fiat Chrysler Automobiles et PSA ont annoncé la composition du Conseil d'administration de Stellantis, la nouvelle société qui résultera du regroupement de leurs activités. Le board de Stellantis sera composé de 11 membres, la majorité des administrateurs non exécutifs étant indépendante.

A l'exception de Faurecia (+0,22% à 36,14 euros), les équipementiers du secteur automobile sont sous pression : Michelin (-1,2% à 92,44 euros), Valéo (-4,06% à 26,67 euros).

* Très bien orienté hier, le secteur bancaire et financier sous-performe également : Crédit Agricole (-2,3%), BNP Paribas (-2,6%), Société Générale (-3,7%), Natixis (-5,8%), avec Axa (-2,7%).

* Air France KLM redonne -2,8% à 2,89 euros. La pression vendeuse sur le titre est cette fois liée à une note de HSBC qui a dégradé la valeur à 'alléger' tout en ramenant son objectif de 3,5 à 2,5 euros.

* Manitou (-3% à 15,8 euros) : Pour l'exercice 2020, le groupe anticipe une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 30% par rapport à l'exercice 2019. Le projet présenté au CSE-C anticipe une réduction de 63 postes de structure au sein de Manitou BF. Une période de volontariat serait ouverte afin de limiter les licenciements contraints.

* Total (-1,6% à 28,33 euros) se renforce dans la mobilité électrique avec l'acquisition de la société 'Blue Point London' auprès du Groupe Bolloré. Dans ce cadre, Total reprend la gestion et l'exploitation du réseau Source London, premier réseau de recharge pour véhicules électriques de Londres avec plus de 1.600 points de charge installés dans les rues de la capitale britannique.

* Fnac Darty (-2,55% à 37,4 euros) annonce être entrée en négociation exclusive avec Mirage Retail Group en vue de la cession de 100% de sa filiale néerlandaise BCC, "pour un prix symbolique". BCC est une marque d'électronique grand public établie de longue date aux Pays-Bas, avec un réseau de distribution dense et de qualité composé de 62 magasins, une forte présence digitale et des capacités logistiques omnicanales performantes. En janvier 2020, Fnac Darty a lancé un processus de recherche actif pour trouver un nouveau partenaire à BCC afin de lui permettre de mieux saisir les opportunités de ses marchés.

* Klépierre subit des prises de bénéfices (-3,95% sur les 10,95 euros) après un rebond +11,7% hier. Unibail-Rodamco-Westfield décroche de 5,4% avec Mercialys (-2,8%), Gecina (-1,8%).

* Vogo subit le marché et redonne -6,6% à 9,9 euros après sa publication semestrielle. Après prise en compte du Crédit Impôt Recherche (CIR) pour un montant de 78 kE, le Résultat net part du Groupe est négatif à hauteur de -1,75 ME (-963 KE au 1er semestre 2019). La crise a temporairement stoppé la dynamique de croissance du groupe avec l'annulation et le report de l'ensemble des grands événements sportifs nationaux et internationaux. Depuis la levée progressive des mesures de confinement, le Groupe constate une amélioration graduelle de son activité malgré des incertitudes encore fortes sur l'évolution de la situation au cours des prochains mois.

* Focus Home Interactive cède -1,2% à 40,6 euros après la nomination de Christophe Nobileau en tant que Directeur général.

* Nacon plie de -0,9% à 6,54 euros en dépit d'un accord de licence avec Activision pour la manette Revolution Unlimited pour PS4.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2020

Paulic Meunerie a annoncé la nomination d'André Gac au poste de directeur exécutif de la société. Diplômé de l'école d'ingénierie agro-alimentaire de Brest (ESIAB), il a exercé les fonctions…

Publié le 23/10/2020

Et une guidance rehaussée...

Publié le 23/10/2020

Mattel grimpe avant bourse à Wall Street de près de 6%, après des comptes particulièrement solides pour son troisième trimestre...

Publié le 23/10/2020

Le Comité d'Entreprise Européen de Nexans (NEWCO) a nommé Bjorn Erik Nyborg en qualité d'Administrateur représentant les salariés au Conseil...

Publié le 23/10/2020

Vinci Construction, au travers de sa filiale britannique Taylor Woodrow, a annoncé avoir signé avec la North London Waste Authority (NLWA), le contrat pour la construction d’un centre de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne