Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 804.79 PTS
+0.58 %
6 801.0
+0.59 %
SBF 120 PTS
5 290.68
+0.58 %
DAX PTS
15 298.23
+0.85 %
Dow Jones PTS
34 580.08
-0.17 %
15 712.04
+0. %
1.129
-0.2 %

Clôture Paris : le CAC40 termine en léger retrait

| Boursier | 696 | 3 par 1 internautes

Les indicateurs ont finalement terminé dans le rouge ce jeudi, avec un CAC40 en repli de 0,21% à 7...

Clôture Paris : le CAC40 termine en léger retrait
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les indicateurs ont finalement terminé dans le rouge ce jeudi, avec un CAC40 en repli de 0,21% à 7.141 points, non sans avoir évolué positivement une grande partie de la journée. Le CAC40 est ainsi monté jusqu'à un nouveau record absolu de 7.181 points dans la matinée grâce en particulier au groupe de luxe Hermès qui grimpe sur de nouveaux sommets historiques !

ECO ET DEVISES

Le plafond de la dette revient à la "une" aux Etats-Unis avec la secrétaire au Trésor Janet Yellen cette semaine. Yellen a prolongé en effet la date limite au 15 décembre, contre le 3 décembre. The Hill a rapporté que Chuck Schumer et Mitch McConnell discutaient de la question, bien que les échanges en soient à un stade précoce. Il semble que peu de choses aient changé depuis la dernière confrontation. Les républicains continuent d'insister sur le fait qu'ils ne fourniront aucune aide et que les démocrates devraient régler le problème par eux-mêmes via la réconciliation. Cependant, ils pourraient à nouveau promettre de permettre aux démocrates d'accélérer le processus de réconciliation.
Dans le même temps, les démocrates jugent que les républicains pourraient assouplir leurs positions à mesure que la réalité du défaut se rapprochera. Goldman Sachs a noté que la date limite du 15 décembre coïncidait avec le moment prévu de l'adoption du 'BBB' par le Sénat, suggérant une probabilité accrue que les deux problèmes soient associés (tel semble également être le consensus du marché).
L'euro reste discuté sur les 1,1355/$. Le baril de brut remonte sur les 80$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Abionyx (+83%) a conclu un accord avec les actionnaires d'IRIS Pharma Holding, portant sur l'apport à la société de 100% du capital d'IRIS Pharma holding qui détient 100% d'IRIS Pharma, l'un des leaders spécialisés dans la recherche préclinique et clinique sous contrat dans le domaine de l'ophtalmologie, apport entièrement rémunéré par l'émission d'actions nouvelles Abionyx au prix fixé de 3,60 euros par action.

Metabolic : +4,6% avec P&V

Hermès n'en finit plus de grimper. En hausse de 3,5%, le sellier aligne une sixième séance consécutive dans le vert et évolue sur des niveaux jamais atteints. Comme l'ensemble du secteur du luxe, le titre bénéficie à plein de la reprise mondiale après le coup de bambou de l'an passé. Dans une étude dévoilée la semaine passée, le cabinet de conseil Bain estime que l'industrie du luxe, dopée par le regain des achats aux Etats-Unis et en Chine, pourrait effacer les effets de la pandémie de Covid-19 dès cette année et renouer avec les niveaux de 2019, voire les dépasser.
Bain affirme que les ventes mondiales de produits de luxe (vêtements, maroquinerie, joaillerie) pourraient atteindre 283 milliards d'euros cette année, une augmentation de 4% à taux de change constant par rapport à 2019 (quelque 280 milliards d'euros), avant que la crise sanitaire ne frappe. Les ventes dans le secteur ont globalement chuté de 23% en 2020, au coeur de la pandémie, du jamais vu depuis 2009. Les plus grandes entreprises du secteur, comme LVMH, Hermès et Kering, ont déjà nettement bien rebondi, dégageant des résultats supérieurs aux niveaux de 2019.

Essilor : +2,5% avec Savencia, Valneva, Figeac, Elior et Worldline

Michelin : +1,5% suivi de Eurofins, Esi Group, Haulotte

TF1 : +1% en compagnie de Dior, Rexel, Remy Cointreau, Saint-Gobain, Legrand, Thales, Virbac

VALEURS EN BAISSE

Vallourec décroche de 14%, sanctionné après son léger avertissement. Le spécialiste des tubes métalliques sans soudure anticipe désormais un résultat brut d'exploitation pour l'ensemble de l'année proche du bas de l'objectif de 475 à 525 ME communiqué précédemment en raison de la baisse récente des prix du minerai de fer. Par ailleurs, une dynamique de prises de commandes plus forte que prévu pour des livraisons en 2022, combinée à l'évolution des prix des matières premières et de l'énergie, entraînera une augmentation plus importante des stocks à la fin de l'année. En conséquence, Vallourec table désormais une consommation de flux de trésorerie comprise entre -380 et -300 ME pour 2021 (contre 160 à 240 ME précédemment), en raison principalement de la hausse du besoin en fonds de roulement en lien avec la reprise d'activité, et incluant des coûts ponctuels associés à la restructuration financière. Au troisième trimestre, le groupe a dégagé un RBE de 128 ME, en hausse de 80% sur un an (129,8 ME de consensus), pour un chiffre d'affaires de 834 ME (885 ME attendus), en progression de 16,4%. Le flux de trésorerie disponible est ressorti à -103 ME, contre 35 ME au troisième trimestre 2020.

Artmarket : -7% avec Atari (-6%), S30, 2CRSI et Guillemot

Maurel & Prom : -5% avec CGG, Showroomprivé

Gl Events : -4,5% suivi de Navya, TechnipFMC, Transgène

McPhy : -3,5% suivi de Balyo, Rubis

Ubisoft : -3% avec Beneteau, Nexans

Sanofi (-2,5%) a annoncé aujourd'hui un investissement de 180 millions de dollars dans le capital d'Owkin et la mise en place d'une nouvelle collaboration stratégique autour de programmes de recherche et développement sur quatre formes de cancer, prévoyant un paiement initial de 90 millions de dollars échelonné sur trois ans, assorti de paiements d'étape supplémentaires.
Owkin est une entreprise spécialisée dans l'intelligence artificielle (IA) et la médecine de précision qui élabore des modèles d'intelligence artificielle prédictifs appliqués à la biomédecine parmi les meilleurs de leur catégorie, ainsi que de solides ensembles de données. Cette collaboration, qui a pour ambition d'optimiser la conception des essais cliniques et de détecter les biomarqueurs prédictifs des maladies et des résultats thérapeutiques, accompagnera la croissance du portefeuille de développement en oncologie de Sanofi dans trois grands domaines : le cancer du poumon, le cancer du sein et le myélome multiple.

Chargeurs -2% suivi de Bouygues, Eramet

Renault cède 1,1%. Les immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne ont chuté de 30,3% au cours du mois d'octobre à 665.001 unités, montrent les données de l'Association des constructeurs automobiles européens. Il s'agit du pire mois d'octobre pour l'industrie depuis la création de la statistique. La plupart des marchés ont subi des pertes à deux chiffres, y compris les quatre plus grands : Italie (-35,7%), Allemagne (-34,9%), France (-30,7%) et Espagne (-20,5%). Au niveau des constructeurs, Volkswagen (-44%) a fortement souffert le mois dernier, tout comme Daimler (-34,2%) ainsi que les Français Renault (-31,7%) et Stellantis (-33%). Seul Hyundai Group (+3,7%) s'est démarqué.

Airbus (-1%) a réussi une belle moisson à Dubaï, premier grand salon aéronautique depuis le début de la pandémie il y a deux ans. L'avionneur européen a engrangé des commandes et engagements pour un total de 408 appareils (269 commandes fermes et 139 engagements). Les accords couvrent toute la gamme d'avions commerciaux du groupe toulousain, y compris un premier engagement pour le futur A350F. Airbus a notamment décroché une méga-commande de plus de 30 milliards de dollars (au prix catalogue) auprès d'Indigo Partners. Le groupe de l'homme d'affaires américain spécialisé dans le transport aérien à bas coûts Bill Franke va acquérir 255 A321 destinés à ses quatre compagnies aériennes : Wizz Air, Frontier Airlines, JetSMART et Volaris.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2021

10 entreprises rejoignent ce CPPA innovant, conçu conjointement par Voltalia, acteur international des énergies renouvelables et LCL, banque leader...

Publié le 06/12/2021

La semaine commence un peu plus fermement ce lundi, dans un marché qui veut se rassurer à l'écoute des derniers échos en provenance du...

Publié le 06/12/2021

Apple, sous pression la semaine dernière à Wall Street sur des craintes de ralentissement de croissance concernant l'iPhone, viserait tout de même les...

Publié le 06/12/2021

Au cours de la période d’acceptation, qui a pris fin le 3 décembre dernier, plus de 33 millions d'actions GrandVision ont été apportées à EssilorLuxottica dans le cadre de l’offre publique…

Publié le 06/12/2021

Tikehau Ace Capital, accompagné d'Amundi Private Equity Funds et d'autres investisseurs du groupe Crédit Agricole menés par IDIA Capital...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne