En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 343.28 PTS
-0.10 %
5 340.5
-0.14 %
SBF 120 PTS
4 292.71
-0.09 %
DAX PTS
12 074.08
-0.18 %
Dowjones PTS
26 062.12
+0.00 %
7 434.73
+0.00 %
1.171
+0.23 %

Clôture Paris : le CAC40 termine août en forte baisse

| Boursier | 423 | Aucun vote sur cette news

Retour sur les 5.400 points pour l'indice parisien...

Clôture Paris : le CAC40 termine août en forte baisse
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40 a clôturé cette dernière séance du mois d'août en forte baisse de 1,30%, retombant ainsi brutalement sur les 5.400 points, à 5.406 pts. L'heure est donc aux prises de bénéfices à Paris, alors que l'indice parisien avait retouché mercredi dernier les 5.500 points. L'aversion aux risques est remontée d'un cran depuis hier suite au regain des tensions commerciales avec les Etats-Unis. Après les espoirs suscités par l'accord avec le Mexique et les avancées avec le Canada, les nouvelles menaces commerciales de Donald Trump contre l'Union Européenne et la Chine plombent l'ambiance sur les marchés. Le président américain souhaiterait, d'après les informations de Bloomberg, mettre en place de nouvelles taxes douanières sur 200 Mds$ de produits chinois importés aux Etats-Unis. Trump a par ailleurs jugé "non suffisante" la proposition de Bruxelles d'abandonner les tarifs douaniers sur les importations automobiles. L'UE a, pour sa part, annoncé qu'elle riposterait à tout nouveau durcissement de la politique commerciale US... Enfin, Donald Trump a indiqué que les Etats-Unis pourraient quitter l'OMC si les réformes se font trop attendre... Pour mémoire, les marchés US seront fermés lundi prochain pour le "Labor Day".

Le CAC40 perd 0,5% sur la semaine et cède 1,9% sur l'ensemble du mois d'août.

ECO ET DEVISES

Baisse surprise de l'inflation dans la zone euro en août. Selon les données préliminaires d'Eurostat, le taux d'inflation annuel est estimé à 2% sur la période, contre 2,1% en juillet, et 2,1% de consensus. L'inflation annuelle 'core' ralentit également à 1% après +1,1% le mois dernier.

Le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, s'est maintenu à 8,2% en juillet dans la zone euro. Une évolution conforme aux attentes du marché. Le taux de chômage reste ainsi au plus bas niveau depuis novembre 2008. Dans l'ensemble de l'Union européenne le chômage a légèrement reflué à 6,8% en juillet, contre 6,9% le mois précédent.

Les prix à la consommation ont fortement rebondi sur un mois en France, affichant une hausse de 0,5% en août après +0,1% en juillet. L'Insee explique cette progression principalement par le rebond saisonnier des prix des produits manufacturés, après les soldes d'été sur le territoire métropolitain, et par l'augmentation également saisonnière des prix de certains services liés au tourisme. Sur un an, les prix à la consommation augmenteraient de +2,3 % en août 2018, comme en juillet, selon l'estimation provisoire de l'Insee. Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle atteint 2,6%, comme au mois précédent. Sur un mois, les prix rebondiraient de +0,6% après un repli de 0,1% en juillet. Le consensus tablait respectivement sur 2,5% et +0,5%.

L'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois d'août ressort à 96,2 en lecture finale, contre 95,5 de consensus et 95,3 pour sa précédente lecture.

L'indice manufacturier PMI de Chicago du mois d'août 2018 est ressorti à 63,6, contre un consensus de 63,8 et un niveau de 65,6 en juillet.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1608$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 69,8$ et le Brent s'affiche à 77,3$.

VALEURS EN HAUSSE

* AKKA gagne 4,1%. Le constructeur allemand Daimler et AKKA ont conclu le transfert du contrôle intégral du groupe MBtech (filiale d'AKKA à 65%) à AKKA pour un montant non divulgué. Consécutive à l'approbation de l'Office fédéral des ententes obtenue le 30 août 2018, la finalisation de l'opération sera effective dans les prochains jours et MBtech sera renommé AKKA GmbH & Co.KGaA.

* Adocia (+3,6%) a porté à 1,8 milliard de dollars (1,54 million d'euros) le montant de ses demandes d'indemnisation contre Eli Lilly au titre de l'appropriation et de l'utilisation abusives d'informations confidentielles et de découvertes appartenant à Adocia.

* Saint-Gobain pointe en tête du CAC40 (+1,9%). Un analyste est encore une fois à l'origine de ce flux acheteur puisque Bank of America ML est passé de 'sous-performer' à 'acheter' sur le spécialiste des matériaux de construction. La banque évoque la baisse significative de la valorisation après le repli de près de 20% de l'action depuis le premier janvier. Elle met également en avant l'éventuelle vente d'actifs d'ici la fin de l'année, dont le produit pourrait être utilisé pour financer des acquisitions ciblées et des rachats d'actions. L'objectif est porté de 38 à 44 euros.

* Gemalto (+1%) a publié un résultat des activités opérationnelles qui s'élève à 92 millions d'euros. Le résultat ajusté avant impôts s'élève à 74 millions d'euros. Au total, le résultat net ajusté de la société s'élève à 67 millions d'euros. Par conséquent, le résultat par action ajusté avant dilution et le résultat par action ajusté après dilution s'inscrivent, respectivement, à 0,74 euro et à 0,73 euro.

VALEURS EN BAISSE

* Casino chute en cette fin de semaine, avec un titre qui décroche de 10,2%. Le fonds activiste Muddy Waters, qui s'est déjà attaqué au distributeur par le passé, est derrière ce décrochage. Dans un tweet, il affirme que Casino Finance, la plus grosse filiale française du groupe, n'a pas déposé ses comptes 2017. Casino a déjà été victime ces dernières années des attaques de Muddy Waters. L'investisseur reprochant à la société stéphanoise son manque de transparence, sa pile de dettes et son ingénierie financière masquant la baisse de ses performances. Répondant par téléphone aux questions de Reuters, un porte-parole de Casino a déclaré que les comptes de la filiale Casino Finance n'avaient pas été publiés pour des raisons de "retard technique" et qu'ils étaient intégrés aux chiffres consolidés 2017 du groupe. "Les comptes de Casino Finance seront déposés samedi et lisibles sur Infogreffe lundi", a précisé le porte-parole.

* Edenred perd 5%. Berenberg est passé de 'conserver' à 'vendre' avec un cours cible ajusté de 20 à 23 euros.

* Air France KLM reste en baisse de 3,4%. Kepler Cheuvreux a abaissé son avis d'acheter à 'conserver' avec un cours cible ajusté de 10 à 9 Euros.

* Sur le CAC40, Kering recule de 2,9% avec Engie (-2,7%) ou encore LVMH (-2,7%).

* Bouygues rend 2,5%. Le PDG de Bouygues, Martin Bouygues, a déclaré jeudi que son groupe se montrerait ouvert quant aux opportunités de consolidation du marché français des télécoms, tout en précisant qu'aucune opération ne serait possible avant le début de l'an prochain.

* Michelin recule de 2,2% ce vendredi, tandis que Berenberg reste vendeur sur le dossier avec un objectif de cours ajusté de 109 à 95 Euros. Un avis qui intervient après celui de Morgan Stanley qui a aussi revu en baisse son objectif de cours de 129 à 115 euros, les résultats du groupe étant ressortis légèrement en-dessous du consensus semestriel.

* Total (-1,4%) va céder son activité de polystyrène en Chine à INEOS Styrolution, leader mondial des produits styréniques. La transaction comprend notamment deux usines d'une capacité unitaire de 200 000 tonnes basées à Ningbo (Province de Zhejiang) et à Foshan (Province de Guangdong). Dans un marché du polystyrène très concurrentiel, Total a considéré ne pas avoir la taille critique en Chine, à l'inverse de ses positions en Europe et aux États-Unis.

* Iliad perd 0,9%. Le titre était tombé hier au plus bas depuis six ans, les derniers chiffres de Bouygues Telecom confirmant qu'Iliad est le seul opérateur à avoir perdu des abonnés à la fois dans le fixe et dans le mobile au deuxième trimestre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Responsable mondial Immobilier & Hospitality...

Publié le 18/09/2018

Air France-KLM (+2,11% à 8,91 euros) effectue un vol sans nuage aujourd’hui sur la place parisienne, à la faveur d’une double actualité. Le groupe aérien est en effet porté par les propos…

Publié le 18/09/2018

Les bénéfices du géant du logiciel Oracle au premier trimestre ont dépassé les attentes, mais pas les revenus des services cloud. Le bénéfice rajusté pour le trimestre a été de 71 cents par…

Publié le 18/09/2018

BNP Paribas et UNI Global Union ont signé aujourd'hui un accord mondial qui garantit aux 200 000 salariés de la banque, répartis dans 73 pays, un congé parental payé, une assurance maladie et une…

Publié le 18/09/2018

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), a signé un contrat avec l'Agence spatiale européenne (ESA) pour fournir...