En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 033.62 PTS
-
5 054.00
+0.41 %
SBF 120 PTS
4 021.97
+0.00 %
DAX PTS
11 353.67
-
Dowjones PTS
25 289.27
+0.83 %
6 890.45
+0.00 %
1.135
+0.21 %

Clôture Paris : le CAC40 s'enfonce un peu plus...

| Boursier | 747 | Aucun vote sur cette news

L'indice parisien rate son rebond...

Clôture Paris : le CAC40 s'enfonce un peu plus...
Credits Reuters

LA TENDANCE

Malgré une tentative de rebond en séance, le CAC 40 a finalement encore perdu 0,31% ce jeudi, à 5.244 points en clôture. L'indice parisien recule de plus de 3% en trois jours, toujours affecté par la guerre commerciale des Etats-Unis (tensions avec la Chine et absence d'accord avec le Canada). Le CAC 40 affiche à présent une baisse de 1,3% depuis le début de l'année 2018... Du côté des valeurs, Safran s'offre en vif rebond ce jeudi, après ses comptes. Wall Street est également dans le rouge pour le moment, après plusieurs indicateurs macroéconomiques contrastés, avec notamment une forte correction du Nasdaq. Pour mémoire, les opérateurs suivront demain le rapport mensuel de l'emploi US...

ECO ET DEVISES

Dix ans après la crise des crédits "subprimes", la BCE estime que le secteur immobilier pourrait être à nouveau à l'origine de la prochaine crise... Telle est l'analyse de Danièle Nouy, la responsable de la supervision bancaire à la BCE. Dans une interview publiée mercredi par l'agence de presse lettone LETA, Mme Nouy s'interroge : "qu'est-ce qui pourrait provoquer la prochaine crise? Je ne sais pas, mais je suspecte que ce pourrait être le marché immobilier". "Nous savons avec certitude qu'il y aura une nouvelle crise. Mais nous ignorons quand et pour quelle raison", a-t-elle ajouté. Selon la responsable de la BCE, le secteur bancaire serait cependant mieux armé qu'en 2008 face à une nouvelle crise.

Les commandes à l'industrie allemande, ajustées des variations saisonnières et des effets calendaires, ont reculé de 0,9% sur un an en juillet après avoir déjà diminué de 0,8% le mois précédent. Le consensus tablait sur une hausse de 1,9%. Sur un mois, les commandes affichent également un repli de 0,9%. Les commandes domestiques ont progressé de 2,4% alors que celles provenant de l'international ont chuté de 3,4%.

Sur le front économique aux USA, les chiffres de l'emploi sont particulièrement suivis. La dernière étude de la firme Challenger concernant les destructions de postes annoncées par les entreprises américaines pour le mois d'août a fait ressortir 38.472 licenciements, contre 27.122 en juillet. Les annonces concernent notamment les biens industriels et les produits de consommation.

Le rapport d'ADP concernant l'emploi privé non-agricole aux Etats-Unis, pour le mois d'août 2018, a été également révélé. Les créations de postes d'août ressortent largement inférieures aux attentes, à 163.000 contre 182.000 de consensus. Les créations de postes du mois de juillet ont été révisées quant à elles à 217.000, contre 219.000 auparavant évalué.

Pour finir, les inscriptions hebdomadaires au chômage US pour la semaine close au 1er septembre se sont inscrites au nombre de 203.000, contre un consensus de place de 214.000 et un niveau de 213.000 une semaine plus tôt.

Les chiffres révisés de la productivité trimestrielle américaine pour le second trimestre 2018 ont fait ressortir ce jeudi une croissance de 2,9%, contre +3% de consensus et +2,9% pour la lecture antérieure. Les coûts unitaires du travail ont régressé quant à eux de -1%, en ligne avec les attentes.

Les indices manufacturiers américains (PMI et ISM) étaient déjà ressortis très contradictoires plus tôt cette semaine. L'incohérence se confirme aujourd'hui avec les indicateurs des services. L'indice Markit PMI final des services américains pour le mois d'août s'est établi à 54,8, contre 55,2 de consensus, 55,2 mi-août (lecture 'flash') et 56 en juillet. Il traduit donc un léger ralentissement de la croissance de l'activité dans les services. Au contraire, l'indice ISM des services grimpe à 58,5 au mois d'août 2018, contre 56,8 de consensus et 55,7 un mois plus tôt, marquant une franche accélération de l'expansion dans les services.

Les chiffres des commandes industrielles américaines pour le mois de juillet 2018 viennent par ailleurs d'être dévoilés dans un rapport gouvernemental du jour. L'indice recule de 0,8% en comparaison du mois antérieur, contre -0,5% de consensus et +0,6% un mois auparavant.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 4,3 millions de barils lors de la semaine close au 31 août, à 401,5 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 1,3 million de barils. Les stocks d'essence ont eux progressé de 1,8 million de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 3,1 millions de barils.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1620$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 67,7$ et le Brent s'affiche à 76,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Recylex poursuit son rebond de 7,3% après avoir déjà grimpé de 7,3% hier.

* Plus forte hausse du CAC40, Safran bondit de 6,3%. Les bons résultats publiés permettent au groupe de réviser ses perspectives à la hausse pour l'année pleine. Safran prévoit en effet que la très forte dynamique du 1er semestre 2018 dans les activités de Propulsion, d'Équipements aéronautiques et de Défense se poursuivra au 2ème semestre. Safran prévoit désormais une croissance organique du chiffre d'affaires ajusté de 7 % à 9 %. (précédemment " dans le haut de la fourchette de 2 % à 4 % "), une croissance du résultat opérationnel courant ajusté d'environ 20 % (précédemment " dans le haut de la fourchette de 7 % à 10 % ") et une génération de cash-flow libre supérieure à 50 % du résultat opérationnel courant ajusté, un élément d'incertitude demeurant le rythme de paiement de plusieurs États clients. Airbus en profite pour remonter de près de 1,2%.

* Casino reprend 3,2% après une correction de 2,5% hier.

* Adocia gagne 2,2% après des résultats préliminaires positifs pour une étude de Phase 1 de BioChaperone Pramlintide Insulin.

* Sur le CAC40, Vinci gagne aussi 1,2% avec Carrefour (+0,5%) ou encore Veolia (+0,2%).

VALEURS EN BAISSE

* Bourbon perd 12,9%. L'EBITDAR ajusté s'élève à 70,6 ME (EBITDAR consolidé de 62,3 ME) au premier semestre. Le groupe a arrêté ses comptes en continuité d'exploitation compte tenu de la confiance qu'il a dans l'issue des discussions rouvertes avec ses créanciers et de la recherche active de nouveaux partenaires financiers.

* Altran rechute de 8% en dépit d'une publication semestrielle globalement en ligne avec les attentes. Les investisseurs se montrent en fait particulièrement déçus par le Free Cash-Flow ressorti négatif à hauteur de -225 ME, principalement impacté par la transaction Aricent et les variations du besoin en fonds de roulement. Mais le management a indiqué que ce chiffre ne reflète pas le niveau prévu pour l'ensemble de l'année...

* Kering perd 2%. Crédit Suisse a dégradé la valeur à 'neutre'. La banque helvète cite un pic probable de la demande chinoise pour les produits de luxe et une amélioration moins certaine des bénéfices alors que la refonte de la marque Gucci a déjà largement payé. Le redressement de Bottega Veneta n'est pas encore pour demain, ajoute le broker, qui estime également que Kering devrait être plus actif en matière d'opérations de croissance externe à partir de 2019, à un moment où les multiples sont encore exigeants. L'objectif est abaissé de 540 à 510 euros.

* Sur le CAC40, AccorHotels perd aussi 1,9% avec Essilor (-1,8%) ou encore TechnipFMC (-2%).

* STMicroelectronics perd encore 1,5% pour sa troisième séance consécutive de baisse, plombé par les tensions commerciales et la correction du secteur technologique US.

* Sodexo abandonne 1,5%. Le groupe, qui tient une journée destinée aux investisseurs à Paris, anticipe une croissance organique de plus de 3% d'ici l'exercice 2019-2020, "avant un retour à une marge d'exploitation supérieure à 6%". Il tablait encore en début d'année sur une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires, hors effet de change, comprise entre 4% et 7% à moyen terme...

* Vivendi (-0,4%) se dit profondément préoccupé par la gestion désastreuse de Telecom Italia depuis qu'Elliott a pris le contrôle du Conseil d'administration à la suite de l'Assemblée générale du 4 mai. Vivendi estime que les performances boursières sont dramatiques, le cours de Bourse de TIM a perdu environ 35% depuis le 4 mai.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

Nouveau contrepied à la Bourse de Paris qui a rechuté, refroidie par l’annonce de quatre démissions au sein du gouvernement de Theresa May qui vient juste de présenter un projet d’accord sur…

Publié le 16/11/2018

Communiqué de presse Paris (France) - Le 16 novembre 2018 à 8h30     Le Groupe Ymagis annonce le placement de sa filiale Eclair Cinema SAS en redressement judiciaire   Cette…

Publié le 16/11/2018

Atari, l'un des éditeurs et producteurs de loisirs interactifs les plus célèbres au monde, annonce la sortie le 29 novembre prochain de RollerCoaster...

Publié le 16/11/2018

  Atari annonce l'arrivée de RollerCoaster Tycoon Adventures sur la Nintendo SwitchTM   Paris-New York, le 16 novembre 2018 - Atari, l'un des éditeurs et…

Publié le 16/11/2018

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique développant des thérapies innovantes par encapsulation de médicaments dans des globules...