Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 806.14 PTS
+0.99 %
6 808.0
+1.14 %
SBF 120 PTS
5 306.58
+1.05 %
DAX PTS
15 361.04
+0.68 %
Dow Jones PTS
35 004.66
+0.3 %
16 299.55
+1.71 %
1.127
-0.43 %

Clôture Paris : le CAC40 retrouve les 6.800 pts !

| Boursier | 810 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a terminé en hausse de 0,75% de retour à plus de 6...

Clôture Paris : le CAC40 retrouve les 6.800 pts !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a terminé en hausse de 0,75% ce jeudi, de retour à plus de 6.800 pts, à 6.804 pts en clôture, dans une ambiance chargée en publications d'entreprises avec de bonnes nouvelles saluées par les titres Alten, STM, Cap ou encore Dassault Systèmes. Du côté de la BCE qui n'a pas modifié sa politique monétaire ce jour, Christine Lagarde s'est efforcée de contrebalancer l'évolution des anticipations des marchés, selon lesquels l'inflation obligera la BCE à relever ses taux d'intérêt dès l'an prochain, en réaffirmant que les facteurs à l'origine de l'envolée des prix se dissiperont d'ici quelques mois...

ECO ET DEVISES

La présidente de la BCE a expliqué que le Conseil des gouverneurs, au terme d'une longue réflexion, avait conclu que sa stratégie restait la bonne : "Nous avons parlé d'inflation, d'inflation, d'inflation", a-t-elle résumé lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion du Conseil.
Christine Lagarde a souligné que la hausse des prix dans la zone euro, actuellement supérieure à 3% sur un an, était temporairement alimentée par la conjugaison de trois facteurs: l'augmentation des prix de l'énergie, le décalage entre la reprise de la demande et celle de l'offre et des effets exceptionnels comme la fin du taux réduit de TVA en Allemagne.
"Il faudra plus de temps que prévu auparavant pour que l'inflation reflue mais nous nous attendons à ce que ces facteurs s'atténuent dans le courant de l'an prochain (...) Nous continuons de prévoir une inflation inférieure à notre objectif de 2% à moyen terme", a-t-elle dit...
Rappelant que les orientations données par la BCE sur l'évolution future de sa politique ne prévoient pas de hausse de taux tant que l'inflation ne se rapprochera pas durablement de l'objectif "bien avant la fin de son horizon de projection", la présidente de l'institut de Francfort a souligné: "Il est clair que selon l'analyse actuelle, (ces conditions) ne sont pas remplies et ne le seront certainement pas dans un proche avenir".
La BCE considère depuis longtemps que l'accélération de la hausse des prix est un phénomène temporaire en arguant du fait que l'inflation sous-jacente reste assez basse pour justifier le maintien d'une politique accommodante.

La BCE, parallèlement à ses déclarations sur l'inflation, a maintenu sans surprise sa politique monétaire, renvoyant à sa réunion de décembre des décisions cruciales sur l'arrêt du programme d'achats d'obligations PEPP (programme d'achats d'urgence face à la pandémie), dont l'échéance est prévue en mars prochain. Elle s'est contentée de réaffirmer que ces achats pouvaient se poursuivre à un rythme "légèrement plus faible" qu'aux deuxième et troisième trimestres.
Ses taux directeurs restent quant à eux inchangés, à zéro pour le taux de refinancement et -0,5% pour celui de la facilité de dépôt.

Sur les marchés financiers, les déclarations de Christine Lagarde ont favorisé une hausse des rendements obligataires comme de l'euro, la monnaie unique s'échangeant autour de 1,17 dollar contre moins de 1,16/$ avant la conférence de presse.

VALEURS EN HAUSSE

CNP Assurances bondit de 35% à 21,7 euros. La Banque Postale va reprendre la part de 16,1% du capital de CNP Assurances détenue par le groupe BPCE et lancer une offre sur le solde du capital du groupe d'assurances. Cette opération sera effective au cours de 21,90 euros par action, et visera le retrait obligatoire de la cote boursière, ont précisé LBP et BPCE dans un communiqué.

Lectra monte de 10% après les comptes, suivi de Navya en hausse de 9%.

Alten grimpe de 6,5%. Avec un chiffre d'affaires global de 2,13 milliards d'euros à fin septembre 2021, la croissance de l'activité du groupe s'est établie à 20,7% (+9,7% en France et +27,8% à l'International). A périmètre et change constants, l'activité croît de 9,5% (+5,4% en France et +12,1% hors de France). La reprise de l'activité s'est poursuivie et s'est accentuée sur le 3e trimestre : Elle progresse de 40,2% : +26,5% en France et +48,7% à l'International. A données constantes, elle est en hausse de 23,9%.

En tête du CAC40, STMicroelectronics gagne 6,5%, dopé par un solide troisième trimestre et la légère révision de sa guidance de revenus annuels. Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs vise désormais un chiffre d'affaires annuel d'environ 12,6 milliards de dollars, soit 100 millions de dollars de plus que prévu initialement. Au troisième trimestre, son chiffre d'affaires net a progressé de 6,9% en variation séquentielle (+19,9% en variation annuelle) pour atteindre 3,20 Mds$. La marge brute est ressortie à 1,33 Md$, en hausse de 38,7% en variation annuelle et le résultat net s'est établi à 474 M$ (242 M$ au 3e trimestre 2020). La forte demande pour les smartphones a permis de compenser un ralentissement plus important que prévu de la production de semi-conducteurs pour l'industrie automobile, lié à une réduction de l'activité de son usine de fabrication située en Malaisie.

Capgemini fait partie des nombreuses satisfactions du jour à Paris. La SSII progresse de 6% après avoir à nouveau rehaussé ses perspectives pour 2021. Elle table désormais sur une croissance, à taux de change constants, comprise entre +14,5% et +15%, au lieu de +12% et +13% précédemment ; sur une marge opérationnelle supérieure à 12,7%, contre 12,5% à 12,7% ; et sur une génération de free cash-flow organique supérieure à 1,7 MdE, contre 1,5 MdE. Au troisième trimestre, le groupe dirigé par Aiman Ezzat a dégagé un chiffre d'affaires consolidé de 4,552 milliards d'euros, en hausse de 13,6% à taux de change courants et de 12,9% à taux de change constants. Le consensus était positionné à environ 4,3 MdsE.

Dassault Systemes : +5,8% suivi de Innate (+4%) et de TFF

Valeo : +3% avec Axway, Sword, Figeac Aero, Wavestone

SoiTec : +2,8% avec Sopra, Atos, ALD et Virbac

Mersen gagne 2%, alors que le groupe a réalisé au 3ème trimestre 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 233 ME, en croissance de 9,5% à périmètre et changes constants. En tenant compte d'un effet de périmètre positif lié aux intégrations de Fusetech et Americarb et d'un effet de change positif principalement lié à l'appréciation du RMB chinois, la croissance est de 11,8. Par rapport au 3ème trimestre 2019, le niveau d'activité est ressorti en retrait organique limité de 1%. Pour l'ensemble de l'année 2021, Mersen vise désormais le haut des prévisions annoncées le 8 juillet 2021 pour la croissance organique et un niveau légèrement supérieur aux prévisions pour la marge opérationnelle courante.

Veolia : +2% avec Safran, Hermes, Sodexo

Airbus s'adjuge 1,8%, les opérateurs saluant le relèvement des objectifs 2021 pour la deuxième fois depuis le début de l'exercice. Le géant de l'aéronautique vise désormais un bénéfice opérationnel de 4,5 milliards d'euros et un flux de trésorerie disponible de 2,5 milliards, contre respectivement 4 MdsE et 2 MdsE précédemment. Il compte par ailleurs toujours livrer 600 avions commerciaux. Au troisième trimestre, le groupe a vu son bénéfice opérationnel reculer de 19% à 666 ME, pour un chiffre d'affaires en baisse de 6% à 10,518 milliards d'euros.

Plastivaloire : +1,5% suivi de Faurecia, Aubay, BioMerieux, Bastide, Thermador et Essilor

Sanofi (+0,2%) a relevé de nouveau sa prévision de bénéfice pour l'exercice 2021 après un troisième trimestre dynamique grâce en particulier aux ventes de Dupixent et de l'activité santé grand public. Le management attend désormais une hausse de l'ordre de 14% à taux de changes constants de son bénéfice net par action (BNPA) des activités cette année, alors qu'il prévoyait auparavant une croissance autour de 12%, prévision déjà relevée en juillet dernier. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires net de Sanofi a grimpé de 10,1% à 10,432 Milliards d'euros et le BNPA des activités s'est établi à 2,18 euros, en hausse de 19,1%. Le consensus de place visait un chiffre d'affaires de 10,10 Milliards d'euros et un BNPA des activités de 1,99 euro selon un consensus fourni par le groupe.

VALEURS EN BAISSE

DBV corrige de 15%, suivi de Claranova (-5%) avec Worldline qui chute encore suivi de BigBen

Solutions30 : -4% avec Valneva, Lysogène

Adocia : -4% suivi de Guerbet, Interparfums, Rallye, Seb et Vallourec

Edenred : -3% avec P&V, M&P

Ubisoft : -2% en compagnie de Verallia, Atari, Genfit

Renault : -1,5% avec Stellantis, McPhy, M6, Eramet et Technip Energies

TotalEnergies (-0,8%) va verser un troisième acompte sur dividende au titre de l'exercice 2021 d'un montant de 0,66 euro par action, identique au montant des premier et deuxième acomptes versés au titre de l'exercice 2021. Ce troisième acompte sera mis en paiement exclusivement en numéraire. Il sera détaché le 22 mars 2022 et payé le 1er avril 2022 (18 mars et 12 avril pour les détenteurs d'ADR).

Société Générale cède 0,8%. La banque a confirmé avoir entamé des discussions en vue d'un éventuel rapprochement entre sa filiale de leasing de voitures ALD et son concurrent Lease Plan. Ces discussions sont initiées par la Société Générale auprès des actionnaires de Lease Plan. "A ce stade, il n'y a aucune certitude quant au fait que les discussions en cours puissent aboutir à un accord ou une transaction", prend soin de préciser la banque. Cette éventuelle transaction serait soumise à différentes conditions suspensives, incluant l'obtention de l'ensemble des autorisations réglementaires nécessaires et l'obtention d'une dérogation à l'obligation de déposer une offre publique sur les titres ALD. Société Générale précise en effet que l'opération, le cas échéant, ne donnerait pas lieu à une offre publique sur ALD.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/11/2021

La parité de fusion serait notamment arrêtée sur la base des comptes d'IGE+XAO clos au 31 décembre 2021...

Publié le 29/11/2021

Focus Home Interactive s'adjuge 5% à 39,6 euros en ce début de semaine...

Publié le 29/11/2021

Telecom Italia (TIM) figure parmi les plus mauvaises performances du FTSE MIB, l'indice phare de la bourse de Milan. Le groupe de télécommunication cède en effet plus de 3% à 0,466 euro, après…

Publié le 29/11/2021

Plusieurs sites de Basf en Europe seront alimentés par de l'électricité produite par des parcs éoliens terrestres d'Engie situés en Espagne ou...

Publié le 29/11/2021

Vinci pourrait se développer dans les aéroports turcs...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne