5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture Paris : le CAC40 reste au-dessus des 5.500 pts

| Boursier | 346 | 4 par 1 internautes

En attendant le nouveau Patron de la Fed et les résultats d'Apple aux Etats-Unis...

Clôture Paris : le CAC40 reste au-dessus des 5.500 pts
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a cédé 0,07% ce jeudi, préservant les 5.500 pts, à 5.510 pts en clôture, alors que les regards restent tournés vers les banques centrales.

Après le statu quo monétaire de la Fed hier soir et le relèvement du taux directeur de la Banque d'Angleterre cet après-midi, les investisseurs attendent désormais de connaître le nom du successeur de Janet Yellen à la tête de la Réserve Fédérale américaine. Sauf surprise, le suspens devrait prendre fin dans les prochaines heures aux Etats-Unis. D'après les observateurs, il devrait s'agir de Jerome Powell, actuel gouverneur de la Fed.

La publication trimestrielle d'Apple sera en outre particulièrement suivie ce soir, juste après la clôture de Wall Street... Enfin, les opérateurs prendront connaissance demain du rapport sur l'emploi américain du mois d'octobre.

ECO ET DEVISES

Jerome Powell à la tête de la Fed serait un choix plutôt rassurant pour les marchés, puisqu'il devrait poursuivre la politique monétaire actuelle de Yellen, dont il prendrait le relais début février. Powell est un ancien de l'administration Bush (père) et du groupe de gestion d'actifs Carlyle. Il est plutôt favorable à un allègement de la réglementation de l'industrie financière mise en place après la crise de 2008, ce qui doit également plaire aux marchés.

La Banque d'Angleterre a annoncé, à 13h00, le relèvement de son taux directeur de 0,25% à 0,50%, comme le pressentaient les économistes. Il s'agit de la première hausse de taux de l'institution depuis 2007.

Le taux de chômage allemand s'est maintenu au plus bas depuis la réunification de 1990 en octobre, à 5,6%. Le nombre de chômeurs a par ailleurs diminué de 11.000 en données corrigées des variations saisonnières (CVS), contre un recul de 10.000 attendu par le marché.

L'Indice PMI final IHS Markit pour l'Industrie Manufacturière de l'Eurozone se redresse de 58,1 à 58,5 en octobre (contre une estimation Flash de 58,6 et un consensus du même niveau). Les croissances de la production et des nouvelles commandes restent soutenues tandis que le taux de création de postes atteint son plus haut niveau historique.

En France, l'Indice PMI IHS Markit manufacturier s'établit à 56,1 en octobre, indiquant ainsi une nouvelle amélioration de la conjoncture dans le secteur manufacturier français. L'indice reste en outre stable par rapport à septembre, se maintenant ainsi à son plus haut niveau depuis avril 2011. Le consensus tablait néanmoins sur un niveau supérieur à 56,7.

Selon le Département US au travail ce jeudi, les inscriptions nouvelles au chômage pour la semaine close au 28 octobre se sont établies au nombre de 229.000, contre 235.000 de consensus et 234.000 une semaine auparavant. La moyenne à quatre semaines ressort également en repli à 232.500, contre 239.750.

D'après le Département américain au travail ce jeudi, la productivité non-agricole du troisième trimestre 2017 a progressé sur un rythme de 3% en données préliminaires, alors que le consensus était de +2,5%. Les coûts unitaires du travail ont augmenté sur un rythme de 0,5%, contre +0,6% de consensus de place.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1660$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 54,4$ et le Brent s'affiche à 60,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Plus forte hausse du CAC40 aujourd'hui, Carrefour monte de 1,5% et enregistre ainsi une troisième séance consécutive de progression.

* LafargeHolcim gagne 1,5% au lendemain d'une baisse de 1,3%.

* Valeo prend 1,4%. UBS ne partage pas le pessimisme du marché sur le dossier, dont le titre a été sanctionné à cause d'un ralentissement de la croissance organique. Le bureau d'études a réitéré sa recommandation à l'achat ce matin, assortie d'un objectif de cours de 82 euros.

* Michelin (+1%). Le dossier bénéficie du relèvement de la recommandation de Jefferies, de conserver à acheter, pour un objectif de cours de 145 euros contre 115 euros précédemment.

* Orange (+0,7%). Avec quelques mois de retard, l'opérateur téléphonique se lance dans la banque sur internet mobile. A partir de ce jeudi, Orange Bank lance une offre de banque gratuite sur mobile, avec pour ambition de séduire 2 millions de clients sur 10 ans.

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40 ce jeudi, Atos chute de 2% et revient sous les 131 Euros

* Sanofi (-1,2%). Le groupe a dégagé des résultats assez proches des attentes au troisième trimestre 2017, mais ses revenus sont décevants, notamment à cause de la poursuite du recul de sa puissante franchise diabète. Le management a d'ailleurs dégradé ses prévisions pour les perspectives de ventes de la spécialité d'ici la fin 2018.

* Sur le CAC40, Schneider Electric perd aussi 1,2% avec STMicroelectronics (-0,8%) ou encore Capgemini (-0,9%).

* Airbus (-1,1%). La France compte profiter de la crise qui secoue Airbus pour renforcer son emprise sur l'industriel, écrit le 'Handelsblatt', qui avait révélé un peu plus tôt que le numéro deux du groupe, le français Fabrice Brégier, cherchait à exploiter la crise pour bouter son patron Tom Enders hors de l'entreprise...

* Alstom (-0,3%). Le groupe fait partie des cinq sociétés retenues dans la première sélection réalisée par les autorités britanniques dans le cadre d'un contrat de modernisation du matériel ferroviaire évalué à 2,75 milliards de livres (environ 3,1 milliards d'euros). Ou plutôt des quatre sociétés retenues puisque le futur partenaire du français, Siemens, en fait aussi partie. Bombardier, Hitachi et Patentes font également partie de la "shortlist". Les nouveaux trains doivent commencer à circuler en 2026.

* Bureau Veritas (-0,2%). La société vient de réaliser l'acquisition de Primary Integration Solutions, ("PI"), un leader américain des services liés à la mise en exploitation et à la gestion des risques opérationnels des centres de données. L'entreprise emploie 117 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 20 ME en 2016.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS