Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 528.32 PTS
-0.97 %
6 528.5
-0.76 %
SBF 120 PTS
5 047.42
-1.03 %
DAX PTS
13 626.71
-
Dow Jones PTS
33 980.32
-0.5 %
13 470.86
-1.21 %
1.016
-0.12 %

Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,75%

| Boursier | 479 | Aucun vote sur cette news

A 6.257 points

Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,75%
Credits Reuters

LA TENDANCE

En hausse de 0,75% à 6.257 points, le CAC40 a largement récupéré le terrain perdu hier en attendant ce soir le verdict de la Fed. Le palmarès a été animé par une avalanche de publications semestrielles. Les réactions des investisseurs sont contrastées face à ces publications globalement solides.
Elior, Atos ou Worldline grimpent en flèche, mais Michelin chute.

ECO ET DEVISES

Le marché attend donc le verdict de la Fed ce soir. La Banque centrale américaine devrait de nouveau relever ses taux directeurs de 0,75 point pour tenter de mieux maîtriser l'inflation. La Fed américaine, face à une inflation record, devrait donc relever le taux des fonds fédéraux ce mercredi, entre 2,25 et 2,5% contre une fourchette actuelle allant de 1,5 à 1,75%. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une telle hausse de trois quarts de point est de 77,5%, contre 22,5% pour la probabilité d'un geste encore plus fort de 1%. Le même outil fait ressortir une probabilité de près de 41% d'une fourchette des taux allant de 3,25 à 3,5% à l'issue de la dernière réunion monétaire de l'année, celle des 13 et 14 décembre, et une probabilité de plus de 29% d'une fourchette de 3,5 à 3,75% à cette même date.

Le Fonds monétaire international a abaissé encore ses prévisions de croissance mondiale hier. Le FMI prévoit désormais une croissance mondiale de 3,2% en 2022 (contre 3,6% en avril) et note que l'économie mondiale s'est déjà contractée au deuxième trimestre, avec le ralentissement en Chine et en Russie. Le Fonds a aussi revu en baisse sa prévision de croissance 2023 à 2,9%, du fait de l'impact des politiques monétaires. "Les prévisions se sont significativement assombries depuis le mois d'avril. L'économie mondiale pourrait bientôt se retrouver au bord d'une récession globale", juge l'économiste en chef du FMI, Pierre-Olivier Gourinchas.

VALEURS EN HAUSSE

Elior bondit de presque 31%. Le groupe de restauration collective a confirmé ses objectifs annuels après avoir enregistré une croissance organique de son chiffre d'affaires de 20,3% à 3,42 milliards d'euros sur les neufs premiers mois de son exercice 2022-2023.

Atos remonte de 16%, alors que le groupe bénéficie actuellement d'une dynamique commerciale en forte amélioration selon la direction, avec un net rebond des prises de commandes lors du deuxième trimestre, à 2,8 milliards d'euros, contre 2 milliards d'euros au premier trimestre, et une forte amélioration du ratio de prises de commandes sur chiffre d'affaires à 101% au deuxième trimestre, comparé à 72% au premier trimestre.
La prise de commandes inclut plusieurs contrats emblématiques, avec des clients historiques et des nouveaux, dont un nouveau supercalculateur dans le cadre du programme EuroHPC (le 6ème remporté par Atos sur un total de 8 alloués dans le cadre du programme).
Cette montée en puissance de la dynamique commerciale sous-tend l'accélération de la croissance du chiffre d'affaires attendue au deuxième semestre, et témoigne d'un fort soutien des clients d'Atos au plan de transformation envisagé, avec plus de 0,6 milliard d'euros de nouvelles commandes signées après son annonce...

Worldline s'adjuge 13,7%. Le spécialiste des paiements électroniques a confirmé ses objectifs annuels (8% à 10% de croissance organique du chiffre d'affaires et 100 à 150 points de base d'amélioration de la marge d'EBO par rapport au proforma 2021) après avoir vu ses résultats nettement progresser au premier semestre.

Parrot : +10% avec Parrot (+8%) et S30

M&P : +7% avec LFE, Gensight

Nexans : +5,5% avec SoiTec, CGG, Derichebourg, Lagardere

Valeo : +4% suivi de Holcim, Eutelsat et Vallourec

Mersen : +3,5% avec Nacon, Air France KLM, Tikehau et Accor

Rémy Cointreau monte encore de 3,3%. Parmi les derniers avis de brokers, Jefferies reste à l'achat avec une cible réhaussée de 200 à 220 euros, alors que le groupe avait publié sur le premier trimestre clos au 30 juin, un chiffre d'affaires en hausse de 27% en organique à 409,9 millions d'euros. Le groupe a fait part de sa confiance pour son exercice fiscal 2022-2023 après avoir dégagé un niveau de chiffre d'affaires au-dessus des attentes au premier trimestre.

LVMH (+1,7%) affiche un résultat opérationnel courant du premier semestre 2022 de 10,3 MdsE, en hausse de 34%. La marge opérationnelle courante ressort à 27,9% des ventes, en hausse de 1,3 point par rapport au premier semestre 2021. Le résultat net part du Groupe s'élève pour sa part à 6,5 MdsE, en hausse de 23% par rapport au premier semestre 2021. Le groupe aborde toujours la seconde partie de l'année avec confiance.

VALEURS EN BAISSE

Aramis : -8,6% avec Eurofins (-7%) après ses comptes

M6 (-7%). Dans le cadre de l'examen du projet de rapprochement des deux groupes audiovisuels, les services de l'instruction de l'Autorité de la concurrence ont remis leur rapport. Dans ce rapport, "qui ne préjuge pas de la décision finale du Collège de l'Autorité", les services d'instruction considèrent que l'opération "soulève des problèmes de concurrence significatifs", en particulier sur le marché de la publicité. "La nature et l'étendue des remèdes requis dans le rapport d'instruction feraient perdre toute pertinence au projet des parties qui, dans ce cas, l'abandonneraient", indiquent les deux groupes de médias. M6 et TF1 entendent maintenir leur projet tel qu'il a été présenté et vont répondre dans les 3 semaines à l'Autorité. Les auditions devant le Collège de l'Autorité de la concurrence sont prévues les 5 et 6 septembre prochains. voit la perspective d'un rapprochement avec TF1 (-1,5%) s'éloigner...

Michelin recule de 6%. Michelin affiche au premier semestre 2022 des ventes de 13,29 milliards d'euros, en hausse de 18,7%, pour un résultat opérationnel des secteurs en hausse de 7,7% à 1,5 milliard d'euros, soit une marge de 11,5% contre 12,7% un an plus tôt. Le résultat net consolidé de 843 millions d'euros intègre une perte de valeur de 202 ME liée à la suspension des activités en Russie. Michelin annonce que les perturbations des chaines d'approvisionnement et l'inflation se sont intensifiées, entraînant les marchés Pneu vers le bas des attentes. Les volumes Pneu baissent ainsi de 2,2 % mais sont stables sur un périmètre excluant les ventes en Europe orientale et en Chine. L'effet Prix-mix Pneu s'élève à 13,9% traduisant la détermination du groupe à compenser l'inflation des coûts. Les ventes Hors Pneu renforcent leur dynamique en progressant de 18% à parités constantes.

Balyo : -5% avec SES Imagotag

Forsee : -2,5% avec TFF et Vetoquinol

Danone cède 1%. Le groupe a pourtant revu à la hausse sa prévision de chiffre d'affaires annuel après des ventes supérieures aux attentes au deuxième trimestre, portées par l'augmentation des prix. Le groupe agroalimentaire prévoit désormais une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 5% et 6% en données comparables en 2022, contre une précédente fourchette de 3% à 5%. Les ventes du groupe ont progressé de 7,7% en données comparables au deuxième trimestre, contre une croissance moyenne de 5,5% attendue par les analystes de la place. Si la hausse des prix a gonflé ses revenus, elle a pesé aussi sur les coûts et la marge opérationnelle courante a reculé à 12,1% au premier semestre contre 13,1% sur les 6 premiers mois de 2021.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/08/2022

Le CAC40 rompt sa série de cinq séances consécutives de hausse...

Publié le 17/08/2022

Les marchés européens ont terminé en léger repli, sur fond de hausse du PIB dans la zone euro en juillet moins forte que prévu par Eurostat : 0,6% contre 0,7% espéré initialement. Le repli du…

Publié le 17/08/2022

L'indice phare parisien, le CAC 40, hésite ce mercredi, après une belle série haussière de cinq séances...

Publié le 17/08/2022

L'indice phare parisien, le CAC 40, hésite ce mercredi, après une belle série haussière de cinq séances...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2022

Le montant global de la transaction financée en numéraire est de 135 ME...

Publié le 17/08/2022

Les revenus locatifs bruts de CBo Territoria progressent de +6,3% à 11,8 ME...

Publié le 17/08/2022

Contrairement aux récents résultats de Home Depot ou de Walmart qui avaient animé un peu la séance du 16 août à Wall Street, ceux de Target, la chaîne de magasins discount, ont alimenté le…

Publié le 17/08/2022

Vente du Turbo Illimité PUT VALEO P371T à 0,36 EUR (+20 %) Analyse :VALEO a poursuivi sa phase corrective après le test de la résistance majeure à 21,90 EUR. Les cours sont…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne