En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 730.66 PTS
-1.77 %
4 679.00
-2.77 %
SBF 120 PTS
3 752.26
-1.73 %
DAX PTS
12 063.57
-0.93 %
Dow Jones PTS
27 463.19
-0.8 %
11 598.95
+0.82 %
1.177
-0.1 %

Clôture Paris : le CAC40 remonte encore un peu

| Boursier | 563 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 est remonté de 0,48% ce mardi à 4...

Clôture Paris : le CAC40 remonte encore un peu
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 est remonté de 0,48% ce mardi à 4.895 points en clôture dans un marché qui attend toujours l'aboutissement éventuel des négociations au Congrès US entre républicains et démocrates sur le tant attendu nouveau plan de relance de l'activité. Le principal motif d'inquiétude reste bien évidemment l'épidémie de coronavirus, qui ne donne pas de signes clairs de ralentissement en Europe, au contraire...
Le baril de brut WTI reprend encore 4% à 40,85$ sur le Nymex, tandis que le Brent de la mer du Nord avance de 3,6% à 42,85$.

ECO ET DEVISES

Donald Trump a déclaré sur Twitter "se sentir bien", et attendre le débat présidentiel du 15 octobre avec son rival Joe Biden à Miami. "Ça sera super!", se réjouit l'homme fort des Etats-Unis.

Dans l'actualité économique, Jerome Powell, le président de la Fed, est surveillé de près ce jour à l'occasion d'une intervention à l'assemblée de la NABE - National Association for Business Economics. Ce dernier recommande des politiques monétaires et fiscales coordonnées afin de soutenir la reprise économique... Autrement dit, Powell encourage républicains et démocrates à s'entendre sur le nouveau plan de relance, alors que selon lui, "l'expansion est encore loin d'être aboutie". A ce stade, le leader de la Fed juge que les risques d'une intervention monétaire sont encore asymétriques. "Trop peu de soutien mènerait à une reprise faible, créant des difficultés inutiles pour les ménages et les entreprises. Avec le temps, les insolvabilités des ménages et les faillites des entreprises iraient croissantes, affectant la capacité productive de l'économie, et pesant sur la hausse des revenus. En revanche, les risques de trop en faire semblent, à ce stade, plus faibles. Même si les mesures de politique monétaire apparaissent finalement plus importantes que nécessaire, elles ne seront pas prises en vain".

En Europe, Christine Lagarde, la présidente de la BCE, s'exprimait à l'occasion d'une conférence vidéo sur l'union économique et monétaire. Elle a estimé la reprise encore "inégale et incertaine" et pense que l'économie de la zone euro ne devrait retrouver son niveau antérieur au covid qu'en fin d'année 2022, cette prévision étant basée sur l'anticipation d'un vaccin opérationnel mi-2021. Pour l'heure, Lagarde anticipe une reprise mouvementée plutôt qu'une recovery 'en V'.
"Nous craignons désormais que les mesures de confinement qui doivent être prises par les autorités aient un impact sur cette reprise, et donc, au lieu de la reprise en V que nous attendons et espérons tous, nous craignons que la deuxième branche du V soit un peu plus tremblante", a résumé Lagarde dans une intervention préenregistrée pour une conférence organisée par le Wall Street Journal.

Concernant le plan américain de relance de l'économie, CNBC rapporte que Nancy Pelosi et Steven Mnuchin se sont entretenus hier durant environ une heure, mais ne sont toujours pas parvenus à trouver un accord sur un package de soutien face au coronavirus. Les deux clans prévoient encore d'échanger ce mardi sur la question... L'euro pointe ce soir sous les 1,18/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Akka Technologies s'envole de 39%, dopé par l'annonce du renforcement de son bilan. Le groupe d'ingénierie et de conseil en technologies va lancer une augmentation de capital réservée de 200 ME, souscrite à hauteur de 150 ME par CNP et à hauteur de 50 ME par le groupe familial Ricci. Le prix de souscription de l'opération a été fixé à 22,5 euros par titre, matérialisant une prime de 43% par rapport au cours de clôture du 5 octobre et de 33% sur le cours moyen pondéré sur les 30 derniers jours de bourse.

Elior : +13% suivi de DBV (+8%) et Covivio

Gensight : +7% avec Elis, Accor

Innate : +6% avec Jacquet

Le secteur bancaire reste bien orienté sur la place parisienne, toujours soutenu par le mouvement de consolidation qui semble accélérer en Europe. En tête du CAC40, Société Générale gagne 6,7%, suivie par Crédit Agricole +5,5%, Natixis et BNP Paribas +5%.
L'actualité reste particulièrement intense en Espagne et en Italie. De l'autre côté des Pyrénées, après l'officialisation des discussions entre Caixabank et Bankia et les bruits de couloir autour de Banco de Sabadell, un nouveau mariage se profile puisqu'Unicaja Banco a confirmé hier avoir eu un contact préliminaire avec son concurrent Liberbank. À Milan, Intesa Sanpaolo a annoncé lundi la prise d'une participation de 69% au capital de la banque suisse Reyl & Cie afin de se renforcer dans la gestion de fortune.

Actia : +5% avec Renault

Vallourec : +4,5% suivi de Air France KLM, Transgene, Edenred

Suez rebondit de 4,5% alors qu'Engie a finalement accepté de céder sa part de 29,9% dans le spécialiste de l'eau et de la gestion des déchets à Veolia. Ce dernier a confirmé "son intention de déposer une offre publique d'acquisition volontaire sur le solde du capital de Suez afin de parachever le rapprochement des deux entreprises". Une offre, à hauteur de 18 euros par action, qui ne sera toutefois "pas lancée sans avoir obtenu au préalable un accueil favorable du conseil d'administration de Suez, avec lequel Veolia souhaite reprendre les discussions dès demain". Une affaire loin d'être courue d'avance alors que Suez a réaffirmé ce matin que la reprise par Veolia de 29,9% de son capital avait été faite "d'une manière hostile et dans des conditions inédites et irrégulières". La société confirmant qu'elle mettra en oeuvre "tous les moyens à sa disposition pour préserver les intérêts de ses salariés, de ses clients, et toutes ses parties prenantes, notamment pour assurer un traitement égalitaire et juste de tous ses actionnaires, et éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait".

Lagardère renoue avec ses niveaux de fin 2017 en bourse ! Porté par la bataille entre Groupe Arnault et Arnaud Lagardère d'un côté, et Vivendi et Amber de l'autre, le titre du groupe d'édition et de distribution spécialisée avance encore de 4,5%, portant ses gains à plus de 30% sur 5 séances.

Balyo : +3,5% avec Figeac, Seb, IPSOS, Vicat, Airbus (+3,5%)

VALEURS EN BAISSE

Sartorius : -4,6% avec Neurones

Cegedim : -3% suivi de Atari, Synergie

Ipsen : -2,5% avec Technicolor, DS, Groupe Crit

Plus forte baisse du CAC40, Sanofi recule de 2%

Euronext : -1,5% suivi de Verallia, SoiTec, Capgemini, Orpea

Kering (-0,3%) a annoncé lundi son intention de céder environ 5,9% du capital de PUMA dans le cadre d'un placement auprès d'investisseurs qualifiés, une opération qui ramènera sa participation dans le groupe allemand d'articles de sport autour de 9,8%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/10/2020

Le produit de cette opération sera destiné à financer le plan stratégique de Néovacs...

Publié le 27/10/2020

X-FAB est en ligne avec l'objectif d'atteindre une couverture naturelle du taux de change lié à son activité

Publié le 27/10/2020

Microsoft a annoncé mardi soir après la clôture de Wall Street des bénéfices et des ventes supérieures au consensus des analystes pour le 1er trimestre de son exercice fiscal.

Publié le 27/10/2020

La résidence propose 56 logements du T1 bis au T4 répartis sur deux halls...

Publié le 27/10/2020

Ce nouveau projet permettrait au groupe de s'adapter, et de renouer avec la croissance dès 2021...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne