Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 673.10 PTS
-
6 673.00
-
SBF 120 PTS
5 219.77
-
DAX PTS
15 474.47
-0.72 %
Dow Jones PTS
35 258.61
-0.1 %
15 300.89
+1.02 %
1.163
+0.2 %

Clôture Paris : le CAC40 remonte de 0,83%

| Boursier | 598 | Aucun vote sur cette news

6.560 pts

Clôture Paris : le CAC40 remonte de 0,83%
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a repris 0,83% à 6.560 points ce mercredi, le CAC40 refaisant une partie du terrain perdu la veille (-2,17%) sous l'impulsion d'achats à bon compte... Les tensions s'apaisent un peu sur les marchés obligataires. Le rendement du T-Bond américain à 10 ans ressort ainsi à 1,52%, alors que celui du '30 ans' s'affiche à 2,06%. Les inquiétudes persistent néanmoins concernant l'évolution de l'inflation et des prix de l'énergie. Le dossier Evergrande reste aussi sous surveillance en Chine, tandis que l'échéance approche pour éviter le 'shutdown' outre-Atlantique, les législateurs américains tergiversant également sur la question du plafond de la dette.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, Démocrates et républicains sont donc toujours à couteaux tirés au sujet du budget fédéral et du vaste plan d'investissement soutenu par le président Joe Biden. Les deux partis ne parviennent pas à s'accorder, et les démocrates sont en outre déchirés par des querelles internes, faisant craindre aux marchés un accident de parcours... Si aucun texte n'est voté avant ce jeudi 30 septembre à minuit, dernier jour de l'exercice fiscal des Etats-Unis, cela entraînera une fermeture des services non essentiels de l'Etat ("shutdown").

En 2011, lors d'un précédent bras de fer sur la dette, qui avait amené les agences de notation financière à priver les Etats-Unis de sa note "Triple A", l'indice S&P 500 avait plongé de 17%... En 2013 et en 2019, lors de "shutdowns" (fermeture des services fédéraux non essentiels) liés à de nouveaux affrontements politiques sur la dette, la Bourse avait aussi flanché, mais dans une moindre mesure.

Le président de la Réserve fédérale américaine Jerome Powell avait lui aussi appelé le Congrès à relever le plafond de la dette US. Lors de sa conférence de presse le 22 septembre, M. Powell avait prévenu que la banque centrale serait incapable de maîtriser le chaos qui serait engendré par un défaut des Etats-Unis sur leur dette... "Je pense que nous sommes tous d'accord pour dire que les Etats-Unis ne devraient faire défaut sur aucune de leurs obligations... et que personne ne devrait penser que la Fed ou qui que ce soit d'autre serait capable de protéger les marchés ou l'économie si un tel défaut se produisait".
Les démocrates poursuivront probablement une mesure budgétaire autonome pour éviter une fermeture du gouvernement plus tard cette semaine. Les démocrates s'attendent également à devoir faire cavalier seul pour augmenter le plafond de la dette en révisant une résolution budgétaire déjà adoptée, bien qu'il s'agisse d'un processus complexe et long. En ce qui concerne le projet de loi de réconciliation axé sur les priorités démocrates, The Hill a noté un mouvement potentiel de la part des progressistes. Un compromis serait possible autour d'un montant de 2.500 milliards de dollars, de nombreuses incertitudes subsistant toutefois. Par ailleurs, Axios a expliqué comment les démocrates de la Chambre avaient commencé à se rassembler autour d'un accord pour adopter le paquet d'infrastructure physique bipartite de 1.200 milliards de dollars déjà approuvé par le Sénat.

D'après le Département américain à l'Énergie ce mercredi, les stocks hebdomadaires de brut hors réserve stratégique pour la semaine close au 24 septembre sont ressortis en croissance de 4,6 millions de barils en comparaison de la semaine antérieure, alors que les économistes tablaient plutôt sur un déclin. Les stocks d'essence se sont appréciés de 0,2 million de barils, alors que ceux des produits distillés ont augmenté de 0,4 million de barils. Le brent remonte à 78,50$.
L'euro recule sur les 1,1630/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Genomic Vision remonte de 35%. Le groupe a annoncé le lancement de TeloSizer, une solution innovante qui élargit l'offre de la société dans le domaine de la biologie des télomères et de l'analyse de la santé cellulaire.
Le nouveau service TeloSizer s'appuie sur la technologie exclusive du peignage moléculaire de Genomic Vision associée à sa technologie FiberSmart en phase pilote qui détecte, saisit automatiquement des images et quantifie la longueur des télomères sur des molécules d'ADN individuelles.

Maurel et Prom : +7% suivi de Ateme après ses comptes avec SMCP (+5%)

Ramsay : +4% suivi de Séché, Gl Events, Airbus (+3,5%), Claranova avec Catana et SergeFerrari

Technip Energies : +2,5% en compagnie de Sanofi, Safran et Dassault Aviation

Bastide : +2% avec Pharmagest, Elior, Adocia, SG et Essilor

AXA : +1,5% suivi de Coface, Sodexo, Dior, GTT, Publicis, Michelin, Renault

VALEURS EN BAISSE

Lacroix (-10%) : Au 1er semestre 2021, le chiffre d'affaires s'élève à 254,8 ME, à comparer à 193,5 ME enregistrés sur la période comparable, du 1er janvier au 30 juin 2020, soit une hausse de 31,7%. Sur la période, l'EBITDA courant s'établit à 14,9 ME contre 12,3 ME précédemment. Le résultat net part du Groupe est de 5,8 ME contre 2,9 ME. Le groupe a révisé à la baisse son objectif de marge d'EBITDA courant entre 5,8% et 6,1%, mais non plus 6,5% comme espérés précédemment.

Navya : -9% après ses comptes. Au cours du premier semestre 2021, a vendu 9 navettes Autonom Shuttle et réalisé un chiffre d'affaires de 4,6 ME contre 4,7 ME au premier semestre 2020. La crise sanitaire continue d'impacter l'activité commerciale de la société du fait des restrictions de déplacement dans certains pays... Le résultat opérationnel et le résultat net atteignent respectivement -11,7 ME et -12,5 ME, les deux connaissant un creusement de 0,9 ME et de 1,2 ME par rapport au premier semestre 2020.

Quadient : -4,5% avec Tikehau, Verimatrix, Guillemot

M6 : -3% suivi de Innate et de Guerbet

Savencia : -2,5% avec Plastic Omnium, Inventiva

Wavestone : -2% suivi de Axway, Synergie, Bonduelle, Neoen

Atos : -1,5% avec Elis, Total, STEF, Bolloré, Vivendi, SoiTec

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2021

Carmila reçoit, cette année, deux EPRA Gold Awards niveau Gold et se hisse en tête du classement du GRESB sur la partie Développement...

Publié le 18/10/2021

Gecina progresse au classement GRESB avec une note globale de 93/100...

Publié le 18/10/2021

L'analyste de la banque britannique Kannan Venkateshwar est ainsi passé de surpondérer (achat) à neutre (conserver) sur Disney, avec un objectif de cours revu de 210$ à 175$.

Publié le 18/10/2021

Cette cession est conditionnée à l'obtention de l'approbation de la Commission fédérale des maisons de jeu...

Publié le 18/10/2021

Assystem réduit de 200 kE les moyens en numéraire affectés au contrat de liquidité...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne