En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.50 %

Clôture Paris : le CAC40 redonne un peu de terrain

| Boursier | 310 | Aucun vote sur cette news

Après trois séances consécutives de rebond...

Clôture Paris : le CAC40 redonne un peu de terrain
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après quatre séances consécutives de rebond, pour un gain cumulé d'environ 2,7%, le CAC 40 a débuté la semaine sur une note un peu plus prudente, en recul de 0,33% à 5.476 points en clôture. Sur le front du commerce international, les négociations entre la Chine et le Etats-Unis semblent pour le moment dans l'impasse, alors que Washington vient de mettre en application ses taxes additionnelles portant sur 200 Mds$ d'importations chinoises. Outre-Atlantique, Wall Street est également dans le rouge actuellement, après ses sommets de fin de semaine dernière, malgré une actualité relativement riche en termes de fusions et acquisitions. Les opérateurs attendent désormais la réunion monétaire de la Fed qui débute demain... Du côté du pétrole, le rebond se poursuit avec un Brent à plus de 80$ désormais !

ECO ET DEVISES

Washington a mis en application aujourd'hui des taxes additionnelles de 10% portant sur 200 milliards de dollars supplémentaires d'importations chinoises - allant des produits alimentaires aux composants TV. Il est prévu qu'elles montent à 25% au 1er janvier 2019. Trump menace de mettre en oeuvre la phase suivante, si la Chine vient à prendre des mesures de représailles contre les agriculteurs ou d'autres industries américaines. Cette phase ultime porterait sur 267 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires. En comptant les 50 Mds$ de bien chinois déjà taxés cet été et les 200 Mds$ qui le sont à partir d'aujourd'hui, cette 'phase 3' reviendrait à taxer la totalité des importations chinoises, qui ont atteint plus de 500 Mds$ en 2017.

Pékin a décidé samedi d'abandonner les projets de discussion avec des responsables américains. Selon l'agence Reuters, qui cite des personnes familières de la situation, il existerait un consensus à Pékin à propos du fait que des discussions significatives ne pourraient intervenir qu'après les élections américaines de mi-mandat programmées en novembre.

Du côté de l'Europe, Mario Draghi voit une reprise "relativement vigoureuse" de l'inflation sous-jacente dans la zone euro, et estime que la Banque centrale européenne est sur la bonne voie pour relever ses taux d'intérêt à la fin de l'année prochaine. S'exprimant devant le Parlement européen à Bruxelles, le président de la BCE a déclaré que la croissance des prix à la consommation ne serait que d'environ 1,7% par an jusqu'à 2020, toujours inférieure à l'objectif d'un peu moins de 2%... Une perspective qui masque toutefois un ralentissement de la contribution des composantes non essentielles, telles que les prix de l'énergie et des produits alimentaires. "L'inflation sous-jacente devrait encore augmenter au cours des prochains mois, car le resserrement du marché du travail pousse la croissance des salaires", a souligné le dirigeant. "Les pressions sur les prix intérieurs se renforcent et s'élargissent".

L'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois d'août 2018 est ressorti à 0,18, contre 0,20 de consensus de place et 0,18 pour la lecture révisée (en hausse) du mois de juillet. La précédente estimation du mois de juillet s'élevait à 0,13.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Dallas pour le mois de septembre 2018 est pour sa part ressorti à 28,1. Le consensus des économistes relatif à l'indice d'activité générale du mois de septembre se situait à 31,2, contre 30,9 au mois d'août 2018. Ainsi, l'indicateur demeure situé à haut niveau au mois de septembre, confirmant sa solidité récente, mais il rate le consensus de place.

Pour le Royaume-Uni, le risque que le Brexit, qui se matérialisera le 29 mars 2019, se produise de façon brutale, sans accord entre Londres et le reste de l'Europe, augmente... Theresa May a jugé que la situation était "dans l'impasse" par la faute de l'UE, et a accusé vendredi les Européens de lui manquer de respect et de tenter de "se moquer" du résultat du référendum pro-Brexit au Royaume-Uni. Selon Theresa May, les Vingt-Sept chercheraient à lui imposer un "démantèlement" du Royaume-Uni en introduisant un régime douanier différencié entre l'Irlande du Nord (qui serait alignée sur le marché européen) et la Grande-Bretagne. "Que les choses soient claires pour l'UE: je n'annulerai pas le résultat du référendum, pas plus que je ne démantèlerai mon pays", a-t-elle affirmé lors d'une allocution télévisée solennelle faite depuis Downing Street vendredi après-midi.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1775$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 72,2$ et le Brent s'affiche à 80,8$.L'entrée en vigueur de sanctions américaines contre l'Iran et le refus, dans l'immédiat, de l'Opep et de son allié russe d'augmenter leur production expliquent cette poussée haussière.

VALEURS EN HAUSSE

* Genomic Vision s'envole de 26,5% après avoir déjà grimpé de 4,9% vendredi dernier.

* Pour sa troisième séance consécutive de net rebond, Avenir Telecom grimpe encore de 8,9% ce lundi.

* TechnipFMC monte aussi de 1,7% dans le sillage des prix du pétrole...

* Total gagne 1,1%. Le pétrolier débute la semaine avec une bonne nouvelle puisque le groupe a fait une découverte de gaz significative sur le prospect de Glendronach, au large du Royaume-Uni, à l'ouest des îles Shetland. Le puits a été foré à une profondeur finale de 4.312 mètres et a traversé une colonne de gaz de 42 mètres nets dans un réservoir de haute qualité datant du Crétacé inférieur.

* Vivendi reste au-dessus des 22 euros, en progression de 0,9%.

* Solvay monte de 0,5%. Le groupe présente aux investisseurs réunis à Londres aujourd'hui un état des lieux de la transformation engagée, la situation de son portefeuille d'activités, ses marchés clés et les leviers de croissance qui lui permettront de générer une croissance forte et durable. "Sous la direction de Jean-Pierre Clamadieu, Solvay est devenu un leader dans le domaine des matériaux avancés et de la chimie de spécialités" a déclaré Nicolas Boël, président du Conseil d'Administration de Solvay. "Au terme d'un processus de recherche approfondi, nous prévoyons d'annoncer la nomination d'un nouveau CEO dans les prochaines semaines. Sa mission première sera de réaliser le plein potentiel du Groupe et de poursuivre et d'amplifier sa trajectoire de création de valeur durable".

VALEURS EN BAISSE

* GL Events recule de 5,1%. Le groupe a annoncé le lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) des actionnaires d'un montant brut, prime d'émission incluse, de 107 ME. Par ailleurs, 2 Letter of Intent (LOI ou déclaration d'intention) sous conditions suspensives ont été signées en vue de prendre des participations majoritaires dans des sociétés chinoises, organisatrices de salons.

* Valeo recule de 2,3% après avoir enregistré trois séances consécutives de rebond.

* Saint-Gobain cède 1,9% après plusieurs séances de progression. Sur le CAC40, Vinci perd aussi 1,7% avec Crédit Agricole (-1,4%).

* Danone perd 1,4%. Le mouvement de boycott lancé en avril au Maroc via Facebook pour protester contre la vie chère a pesé sur les comptes de la filiale marocaine de Danone, Centrale Danone. Celle-ci a ainsi publié cette semaine une perte de 115 millions de dirhams (10,4 millions d'euros) au premier semestre 2018, contre un bénéfice de 56 millions de dirhams au cours de la même période l'an dernier.

* Engie perd 1,2% alors que le groupe énergétique devrait enregistrer cette année un Ebitda légèrement inférieur à l'indication fournie précédemment en raison de l'arrêt prolongé de deux réacteurs nucléaires en Belgique. Fin juillet, la société avait indiqué viser un Ebitda compris entre 9,3 et 9,7 milliards d'euros. Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, Judith Hartmann, directrice des finances d'Engie, a néanmoins souligné qu'"aucun risque ne pèse" sur l'objectif de ratio dette nette/Ebitda. Malgré les nouvelles déconvenues en Belgique, Engie avait également confirmé vendredi son objectif de résultat net récurrent part du Groupe (dans le bas de la fourchette de 2,45 à 2,65 milliards d'euros) et de dividende, à 0,75 euro par action en numéraire.

* Casino (-0,1%) avec Carrefour (-0,8%). Casino dit avoir a été sollicité depuis quelques jours par Carrefour en vue d'une tentative de rapprochement... Le conseil d'administration de Casino s'est en conséquence réuni le 23 septembre 2018. Il a réitéré à l'unanimité sa totale confiance dans la stratégie créatrice de valeur de Casino fondée sur un positionnement unique. Le groupe Casino entend ainsi mener toutes les actions nécessaires pour défendre l'intérêt social et l'intégrité du Groupe, facteur de succès de cette stratégie. Le conseil d'administration de Casino a aussi constaté les obstacles, en France et au Brésil, au rapprochement avec Carrefour, en particulier en matière de concurrence et d'emplois. Il a décidé à l'unanimité de ne pas donner suite à cette approche. Il observe également que celle-ci est faite alors que le marché du titre Casino a fait l'objet de manipulations spéculatives coordonnées à la baisse d'une ampleur inédite depuis plusieurs mois. Le groupe Carrefour a de son côté démenti avoir opéré une telle approche...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…