En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 060.49 PTS
-0.25 %
5 058.00
-0.27 %
SBF 120 PTS
4 005.19
-0.17 %
DAX PTS
13 037.22
-0.16 %
Dow Jones PTS
27 976.84
+1.05 %
11 157.72
+0. %
1.184
+0.53 %

Clôture Paris : le CAC40 recule de 0,31%

| Boursier | 1064 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a limité son retard à 0,31% à 5...

Clôture Paris : le CAC40 recule de 0,31%
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a limité son retard à 0,31% à 5.069 points en clôture dans un marché calme et prudent.
La cote américaine, qui consolidait hier soir sur fond de tensions sino-américaines et de craintes sur la propagation du nouveau coronavirus (-0,5% sur le DJIA et -0,73% sur le Nasdaq), hésite encore ce vendredi soir, à l'écoute de la situation sanitaire toujours inquiétante aux Etats-Unis.

ECO ET DEVISES

D'après le rapport gouvernemental du jour aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements pour le mois de juin 2020 sont ressorties au nombre de 1,186 million d'unités, contre un consensus de marché de 1,195 million et un niveau de 0,974 million un mois plus tôt. Les permis de construire, quant à eux, se sont établis sur un rythme de 1,241 million d'unités, contre 1,298 million de consensus et 1,22 million un mois auparavant.

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois de juillet 2020, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti à 73,2 seulement. Le consensus de marché était quant à lui logé à 79. En juin, le sentiment des consommateurs était déjà déprimé avec un indicateur de 78,1. La confiance des Américains ne semble pas plus vigoureuse ce mois.

En Europe, Angela Merkel a indiqué s'attendre à des négociations "très très difficiles" à Bruxelles en raison des très grandes divergences entre dirigeants sur le futur budget de l'Union européenne et le projet de plan de relance de 750 milliards d'euros face à la crise du coronavirus. "Nous nous rendons tous à ces négociations avec beaucoup d'énergie mais je dois dire que les différences sont toujours très très grandes et donc je ne peux pas encore dire si nous parviendrons dès cette fois à une solution", a précisé la chancelière allemande à son arrivée pour ce sommet de deux jours.
L'euro pointe fermement à 1,1435/$. Le baril consolide sur les 43$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Marie Brizard : +18%. Le groupe de spiritueux, en grandes difficultés, a annoncé hier soir la conclusion d'un accord (sous conditions suspensives) avec United Beverages en vue de la cession des activités du Groupe en Pologne. En cas de finalisation, attendue d'ici 2 à 4 mois, cet accord permettrait à MBWS de sortir de son périmètre une activité déficitaire, qui a généré un EBITDA de -9.3 millions d'euros en 2019 et a substantiellement grevé ces dernières années le retour à la profitabilité de l'entreprise.
L'accord prévoit le versement d'un prix de cession en plusieurs échéances. Par ailleurs, compte tenu de la dette financière nette liée à l'activité cédée, l'impact immédiat en trésorerie demeurera très limité.
En outre, MBWS a conclu un nouvel accord avec la COFEPP, son actionnaire majoritaire, qui verra ce dernier mettre à disposition du groupe un montant complémentaire à hauteur de 5,5 millions d'euros maximum (en lieu et place de l'avance complémentaire initialement prévue de 4 ME) en fonction des besoins de trésorerie immédiats du Groupe. La firme rappelle néanmoins que les créances détenues par la COFEPP sur le Groupe ont vocation à être converties en actions ordinaires dans le cadre d'une augmentation de capital, telle qu'annoncée précédemment, dont les termes et conditions demeurent inchangés. Des précisions complémentaires sur les modalités et le calendrier de l'augmentation de capital seront apportées ultérieurement.

Solocal : +11%. Dans le cadre de l'Assemblée unique des obligataires de Solocal Group sur convocation du Commissaire à l'exécution du plan de Sauvegarde Financière Accélérée (SFA) en date du 3 juillet, l'Assemblée unique des obligataires a approuvé le projet de modification du plan de sauvegarde financière accélérée à l'unanimité des votes exprimés. Les résolutions nécessaires à la mise en oeuvre de la modification du plan de SFA restent soumises au vote des actionnaires de Solocal Group qui seront réunis en Assemblée générale le vendredi 24 juillet.
La mise en oeuvre du projet de modification du plan de SFA reste également soumise à la réalisation de certaines conditions suspensives.

Groupe Open gagne près de 10% après son point intermédiaire rassurant. La société informatique a réalisé sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 147,9 ME, en baisse de 5,4%, avec le repli du taux d'occupation et de l'effectif productif interne, impacts directs de la crise sanitaire. Prudent dans un environnement sanitaire et économique à visibilité réduite, le management anticipe pour l'année 2020 un chiffre d'affaires en décroissance d'environ 5% et un résultat opérationnel courant entre 3% et 4%. Des niveaux toutefois supérieurs à ce qui était craint il y a quelques semaines par la direction...

Esi Group : +7% avec Showroomprivé et Inventiva

Euromedis (+4,5%) prévoit désormais de doubler son chiffre d'affaires consolidé sur l'année 2020 alors que sa filiale Laboratoires Euromedis a signé d'importantes commandes de fournitures de ses gammes de produits à usage unique en marques propre.

Natixis : +4% avec Technicolor, Manitou, Remy Cointreau et Thermador (+3,5%) après des comptes résistants

Poxel : +3% avec Valneva

STMicroelectronics gagne 2%. Le groupe a signé deux accords de fusion/acquisition (M&A) portant sur l'acquisition de la totalité du capital social de la société BeSpoon, spécialiste de la technologie de transmission en bande ultra-large (Ultra Wide Band - UWB), et des actifs de Riot Micro spécialisée en connectivité cellulaire dédiée aux objets connectés (CAT-M et NB-IoT).

Pierre & Vacances progresse de 2%. Le chiffre d'affaires du 3ème trimestre de l'exercice 2019/2020 s'élève à 85,1 millions d'euros (50,7 millions d'euros pour les activités touristiques et 34,3 millions d'euros pour les activités immobilières). La perte de chiffre d'affaires sur ce trimestre par rapport au 3ème trimestre 2019, initialement estimée à près de 300 millions d'euros (soit une incidence d'environ -130 millions d'euros sur le résultat opérationnel courant du fait des économies réalisées), s'élève à 284 millions d'euros, suite à un niveau d'activité en juin meilleur que prévu (35% de l'activité de juin 2019 vs 30% estimé).

Atari : +2% avec Atos, GTT, Coface, Vallourec (+1,5%)

Ipsen : +1% suivi de L'Oreal, Capgemini, Peugeot

VALEURS EN BAISSE

Boiron plonge de 14%, sanctionné après l'annonce de ventes en recul de 1,2% à 253,63 ME sur le semestre, avec une baisse marquée de 14,5% au deuxième trimestre. La diminution des consultations médicales et de la fréquentation des pharmacies due à la crise sanitaire a notamment pesé sur l'activité en France.

Lisi : -3,7% avec Eramet

Ubisoft perd 3,3%. Oddo BHF a dégradé l'éditeur de jeux vidéo à 'neutre' avec un objectif de 78 euros.

Air France KLM : -3% avec Haulotte, JC Decaux

Scor : -2,5% avec MdM, Rubis, Publicis, Arkema, TF1, SQLI, Thales, Eiffage

Société Générale cède 1,6%. Le Credit Suisse a abaissé sa cible de 18 à 16,50 euros.

Airbus : -1,5% suivi de Stef, Bouygues, Total, Axa et Wendel

Vinci recule de 1,2%. Au global, avec un total de 2,4 millions de passagers accueillis dans les 45 aéroports du réseau VINCI Airports, le trafic passagers du 2ème trimestre 2020 affiche un recul de 96,4% par rapport au 2ème trimestre 2019.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/08/2020

Les bourses européennes évoluent majoritairement dans le rouge ce jeudi. Les craintes sur l'affaiblissement de la reprise économique se font toujours sentir, et le retour de l'épidémie et les…

Publié le 13/08/2020

Airbus évolue dans les profondeurs du CAC 40 en fin de matinée, avec un recul de 1,48% à 73,81 euros. Les Etats-Unis ont décidé mercredi de maintenir les tarifs douaniers imposés aux avions…

Publié le 13/08/2020

Deutsche Börse a annoncé un changement dans ses règles, qui se traduira par une sortie rapide de Wirecard de l’indice Dax 30. « Selon les nouvelles règles, les sociétés insolvables seront…

Publié le 13/08/2020

Atari a réalisé sur l’exercice clos fin mars 2020, un résultat net, part du groupe, en repli de 16,2% à 2,3 millions d’euros. Le groupe de divertissement interactif a atteint son objectif de…

Publié le 13/08/2020

Les Etats-Unis ont décidé mercredi de maintenir les tarifs douaniers imposés aux avions importés d’Europe à 15%. Ces tarifs sont liés au long conflit qui oppose Airbus et Boeing devant…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne