5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture Paris : le CAC40 recule avec les banques

| Boursier | 754 | Aucun vote sur cette news

La tendance sur le marché parisien a été plombée ce jeudi par les dégagements appuyés sur le compartiment financier, sur fond d'inquiétudes concernant le rebond de l'euro et d'isolement de Donald Trump sur la scène politique américaine.

Clôture Paris : le CAC40 recule avec les banques
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le marché parisien a mis fin ce jeudi à sa série de trois séances consécutives de hausse, lesté par la divulgation du compte-rendu du dernier conseil de la BCE dans lequel ses responsables s'inquiètent du rebond de l'euro face au dollar. Dans des volumes toujours anémiés en l'absence de nombreux opérateurs, l'indice a concédé à la clôture 0,57% à 5.146 points. Les prises de bénéfices ont surtout gagné le compartiment bancaire, alors que les opérateurs redoutent un resserrement de la politique monétaire sur le vieux continent dans le but d'empêcher une hausse excessive de la monnaie unique, sans doute la plus grande menace aux efforts de la BCE pour relancer l'inflation en zone euro.
A Wall Street, les indices ont également ouvert dans le rouge ce jeudi, au lendemain des "minutes" de la Fed qui montrent le niveau d'inquiétude de ses responsables sur la faiblesse de l'inflation. Jusqu'à remettre en cause la hausse de taux attendue en décembre ? Cette question sera sans doute largement débattue sur les marchés dans les semaines qui viennent. L'outil FedWatch du CME assigne une probabilité de 49,3% à une hausse de taux et de 50,7% à un statu quo le 13 décembre prochain. Les nouvelles difficultés politiques de Donald Trump, de plus en plus isolé après ses déclarations controversées sur les événements de Charlottesville, sont un autre motif d'inquiétudes sur les marchés.

ECO & DEVISES De nouveaux indicateurs macroéconomiques ont été publiés outre-Atlantique.La production industrielle américaine pour le mois de juillet 2017 a progressé de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,3%. La production manufacturière est même en repli de 0,1% en juillet, alors que les économistes tablaient sur une augmentation de 0,2%. Enfin, le taux d'utilisation des capacités de production est ressorti à 76,7%, comme prévu.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Philadelphie est ressorti quant à lui à 18,9 pour le mois d'août 2017, contre un consensus de 17 et un niveau de 19,5 un mois avant. L'indicateur demeure donc assez stable, signalant une poursuite de l'expansion.

En Europe, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 1,3% en juillet, stable par rapport à juin, annonce Eurostat. Un chiffre en ligne avec la première estimation du service de statistiques de la zone euro. En séquentiel, les prix à la consommation affichent un repli de 0,5%, comme attendu par le marché. L'inflation annuelle 'core' est confirmée à 1,2% contre 1,1% le mois précédent.

VALEURS EN HAUSSE

* Nicox rebondit de 14,6% à 9,22 euros. Enième rebondissement dans le dossier de certification du site de Bausch + Lomb de Tampa en Floride, puisque la maison-mère du laboratoire, Valeant, a annoncé hier soir que l'agence américaine du médicament allait sans doute donner une suite positive à ses inspections. La FDA devrait émettre une "VAI" (Voluntary Action Indicated), ce qui signifie que l'agence a constaté certains problèmes mais qui ne sont pas suffisamment importants pour remettre en cause les exigences réglementaires. "Nous estimons que cela facilitera nos demandes en cours et nos soumissions futures pour les produits fabriqués sur le site", a indiqué le CEO de Valent, Joseph C. Papa dans un communiqué.

* EDF gagne 2,7% à 9,28 euros. L'Autorité de sûreté nucléaire va serrer la vis, conformément à ce qui avait été annoncé précédemment. Dans un document rendu public hier soir, qui servira de base à sa décision définitive, le superviseur du nucléaire en France prescrit à l'énergéticien un examen de l'ensemble des dossiers de fabrication des équipements installés sur ses réacteurs en fonctionnement provenant de l'usine du Creusot. Il va devoir transmettre à l'ASN son programme de revue au plus tard le 31 décembre. Les résultats sont attendus au plus tard le 31 décembre 2018.

* Claranova bondit de 8,6% à 0,44 euro : myDevices, filiale spécialisée dans l'Internet des Objets, vient de signer un partenariat capitalistique et stratégique avec un acteur chinois majeur des Telecom & Media sur le marché asiatique. Claranova poursuit ainsi sa stratégie de développement en finançant directement ses filiales auprès d'acteurs industriels plus aptes que les marchés à juger de la valeur stratégique de ces activités.

* Klépierre est en légère hausse (+0,6% à 34,28 Euros) : JP Morgan a relevé sa recommandation sur à "surpondérer", en visant 43 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Axa recule de 0,9% à 24,81 euros. La filiale immobilière de l'assureur, alliée à NN Group seraient proches d'un rachat du groupe immobilier espagnol Residencias de Estudiantes, appartenant à la famille March. Les alliés de circonstance pourraient débourser 400 voire 500 ME, a appris l'Agence Bloomberg.

* Société Générale affiche la plus forte baisse du CAC40 sur un repli de 2,32%. Les autres bancaires ne sont pas en reste avec Crédit Agricole qui recule de 1,97%, BNP Paribas qui concède 1,55% et Natixis qui flanche de 1,58%.

* Michelin cède 0,8% à 116,80 euros. Berenberg a largement relevé son objectif de cours mais pas suffisamment pour que cela aboutisse la modification de la recommandation à la vente du bureau d'études. Le curseur est désormais placé à 106 euros 80 euros précédemment.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS