5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture Paris : le CAC40 rechute sous les 5.200 pts

| Boursier | 692 | Aucun vote sur cette news

Après quatre séances de rebond...

Clôture Paris : le CAC40 rechute sous les 5.200 pts
Credits Reuters

LA TENDANCE

Rechute à Paris... Après quatre séances consécutives de progression, pour un gain cumulé d'environ 2,2%, le CAC40 a cédé aux prises de bénéfices ce mercredi, terminant sa course en baisse de 1,40%, sous les 5.200 pts, à 5.146 pts en clôture. Les investisseurs préfèrent jouer la prudence en ce milieu de semaine sur fond de recrudescence des tensions géopolitiques, notamment entre Washington et Pyongyang. Les deux pays évoquent maintenant ouvertement l'éventualité d'une guerre nucléaire... Donald Trump parle notamment d'une possible réaction des Etats-Unis d'une ampleur "que le monde n'a jamais vue jusqu'ici", menaçant la Corée du Nord de se heurter au "feu et à la colère" si elle persiste à défier les Américains... Aucune hausse n'est à signaler sur le CAC40 aujourd'hui...

ECO/DEVISES

L'indice du climat des affaires dans l'industrie progresse de deux points en juillet, à 105, et retrouve son plus haut niveau depuis six ans touché au début du printemps. Selon la première estimation de la Banque de France, le PIB devrait augmenter de 0,5% au troisième trimestre, comme au cours des trois mois précédents. L'Insee table également sur une croissance de 0,5% sur la période.

La production industrielle italienne a progressé davantage que prévu en juin. Sur la période, elle affiche une hausse de 1,1% contre +0,7% le mois précédent et +0,2% de consensus. En glissement annuel, la production augmente de 5,3% contre +3,4% attendu par le marché.

D'après le Département américain au travail ce mercredi, la productivité trimestrielle non-agricole pour le T2 2017, en lecture préliminaire, a progressé sur un rythme de 0,9%, contre +0,8% de consensus de place et +0,1% pour la précédente période. Les coûts unitaires du travail, quant à eux, ont augmenté sur un rythme de 0,6% en lecture préliminaire, sur ce second trimestre 2017, alors que le consensus était de +1,3%.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les stocks de grossistes du mois de juin 2017 se sont établis en croissance de 0,7% en comparaison du mois antérieur. Le consensus était de +0,6%. Le 'Census Bureau' américain fait ainsi état de stocks de grossistes de plus de 599 Mds$ en juin, en hausse de 0,7% en comparaison du niveau révisé du mois de mai 2017 et en progression de 2,8% en glissement annuel. Les ventes de grossistes, quant à elles, se sont établies à 466 Mds$ en juin (+0,7% par rapport à mai 2017 et +5,5% en glissement annuel).

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1743$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 49,2$ et le Brent s'affiche à 52,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* Aucune hausse sur le CAC40...

* Gecina (+1,4%) a bouclé l'augmentation d'un milliard d'euros qui doit permettre de participer au financement du rachat d'Eurosic, validé hier par l'Autorité de la concurrence. Près de 99% des actions ont été consacrées à la demande à titre irréductible, tandis que la demande réductible, portant sur plus de 15 millions de titres, ne sera donc que très modestement allouée, à hauteur de moins de 100.000 actions nouvelles. A l'issue de l'opération, Ivanhoé Cambridge détiendra 20,4% du capital et Prédica 13,16%. La levée de fonds va permettre de rembourser le solde du crédit relais utilisé lors du rachat.

VALEURS EN BAISSE

* Schneider Electric perd 3,1% après avoir aligné 3 séance de rebond.

* Les bancaires sont en première ligne avec des prises de bénéfices appuyées : Société Générale perd 3% avec Crédit Agricole (-2,1%) ou BNP Paribas (-2,3%). Natixis perd aussi 1,8% avec Axa (-1,3%).

* Vivendi perd 2,9% alors que circulent des rumeurs d'amende record en Italie. Le groupe pourrait écoper d'une sanction pour ne pas avoir averti les autorités de sa prise de contrôle rampante de Telecom Italia, qui bénéficie d'un statut spécial au titre de ses actifs stratégiques pour le pays, comme le réseau de télécommunications fixes. La législation transalpine prévoit que l'amende peut atteindre 1% des revenus de l'entité combinée, ce qui équivaudrait en l'espèce à 300 millions d'euros, selon un informateur de Bloomberg. En début de semaine, Vivendi, qui ne détient que 24% du capital de l'opérateur, a estimé qu'il n'exerce pas de contrôle de facto de Telecom Italia, en réponse à une requête officielle du régulateur de marché Consob. Cependant, son statut de premier actionnaire lui a permis de placer un de ses propres hommes aux commandes opérationnelles. Mais le groupe français n'a pas que la Consob à convaincre. L'Agcom, qui chapeaute les télécoms italiens, lui reproche de violer la loi de séparation des médias et des télécoms, à cause de ses parts dans Mediaset. Vivendi a soumis une proposition pour limiter son influence, mais elle a été retoquée car jugée insuffisante. De nouveaux engagements pourraient être annoncés d'ici la fin du mois. Si le groupe ne se soumet pas au cadre transalpin, une amende représentant 2 à 5% de ses revenus pourrait lui être infligée, soit entre 216 et 540 ME si l'on se base sur le chiffre d'affaires 2016.

* LVMH perd 2,5% mais gagne encore 20% depuis le début de l'année.

* Vallourec reperd 2,4%. Quelques positions vendeuses significatives sont à nouveau signalées sur Vallourec. C'est par exemple le cas du hedge fund canadien Discovery Capital Management dont la position "short" sur Vallourec est remontée à 2% du capital le 3 août. Autre hedge fund fortement exposé à la vente, le britannique Marshall Wace détenait 2,86% du capital de Vallourec en position short le 7 août (déjà 2,75% du capital le 2 août).

* Sanofi (-1,6%) s'attaque en justice à Merck aux Etats-Unis, pour la violation de deux brevets, après que l'américain eut déposé une demande de mise sur le marché pour une insuline glargine en flacon en contestant les brevets de Sanofi sur Lantus et Lantus SoloStar.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS