Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 347.04 PTS
-0.25 %
6 331.50
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 930.61
-0.24 %
DAX PTS
13 936.93
-0.65 %
Dow Jones PTS
32 196.66
+1.47 %
12 387.40
+3.7 %
1.042
+0.14 %

Clôture Paris : le CAC40 rebondit de 2,52%

| Boursier | 697 | 5 par 1 internautes

Le redressement du CAC40 entamé en fin de séance hier s'est poursuivi et s'est même accéléré en clôture, avec un sursaut de 2,52% à 6...

Clôture Paris : le CAC40 rebondit de 2,52%
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le redressement du CAC40 entamé en fin de séance hier s'est poursuivi et s'est même accéléré en clôture, avec un sursaut de 2,52% à 6.362 points. Du côté positif, on a noté l'annonce par les autorités de Shanghaï d'un début d'assouplissement des restrictions sanitaires dans les prochains jours...
Après la purge des dernières semaines, Wall Street semble aussi disposé à montrer de meilleures dispositions ce vendredi, s'offrant un notable rebond technique. Le bitcoin opère lui aussi un sursaut, de retour sur les 30.000$.

ECO ET DEVISES

Sur le front économique outre-Atlantique ce vendredi 13, l'indice américain des prix à l'import pour le mois d'avril 2022 est ressorti stable en comparaison du mois antérieur, contre +0,5% de consensus FactSet. L'indice des prix à l'export a lui progressé de 0,6% par rapport au mois de mars, ce qui ressort proche des attentes du consensus. Sur un an, les prix à l'import s'affichent en hausse de 12% et les prix à l'export en augmentation de 18%.
L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois de mai 2022 est ressorti à 59,1, loin du consensus qui se situait à 64 environ, après une lecture finale de 65,2 en avril.

Les marchés ont perçu un semblant d'encouragement de la part du président de la Fed, Jerome Powell, réitérant son soutien à des hausses de taux de 50 points de base - toujours mieux que 75... Powell a reconnu que la réalisation d'un atterrissage en douceur dépendait de facteurs indépendants de la volonté de la Fed et que le retour de l'inflation à l'objectif de 2% entraînerait une certaine douleur. Cependant, il a souligné que la maîtrise de l'inflation était la priorité.
L'euro s'enfonce à 1,04/$. Le pétrole pointe sur les 111$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Somfy grimpe de 14%, recommandé en pré-séance par Boursier.com ce matin.

Rallye et Casino montent de 14% et de 10%. Une poussée de fièvre à relier à une information de nos confrères des 'Echos' selon laquelle le distributeur aurait passé la seconde dans le processus de cession de GreenYellow, sa filiale dédiée aux énergies renouvelables. "Casino escompterait autour de 1,5 milliard d'euros pour sa pépite qu'il contrôle à 76% aux côtés de Tikehau et bpifrance", précise le quotidien, soit "une valorisation d'environ 15 fois l'Ebitda projeté pour 2022". Selon les sources du journal, Engie et TotalEnergies étudient le dossier tout comme EDP, ainsi que les fonds Ardian, KKR et Blackstone, EQT ou encore Partners Group.
Lourdement endetté, Casino est engagé dans un vaste programme de cessions d'actifs. Pour financer sa dette, les ventes de GreenYellow et Cdiscount sont régulièrement évoquées.

Antin : +12% avec Waga (+10%)

Wavestone : +7,5% avec Voltalia, Atari et McPhy avec SMCP et Moncey

Neoen : +6,5% avec FDJ, SII, Ose

Troisième séance de nette hausse pour STM (+6%). Les investisseurs avaient apprécié hier la feuille de route de moyen-terme dévoilée par le fabricant de puces. STMicro vise notamment un chiffre d'affaires annuel supérieur à 20 milliards de dollars en 2027 au plus tard, grâce à une demande toujours soutenue des secteurs automobile et industriel et des constructeurs de Smartphones.

Stedim : +5% avec BioMerieux, Believe, Lumibird, Innate

Renault gagne 5%. Afin d'accélérer sa transition dans l'électrique, le groupe étudie la création d'une entité Véhicules Électriques et Software en France. Le périmètre de l'étude comprend les activités et technologies électriques et software sur l'ensemble de la chaîne de valeur : ingénierie (une partie du Technocentre, Renault Software Lab, Lardy et d'autres sites à l'étude en Île-de-France), industrie (ElectriCity, Cléon) ainsi que les fonctions support liées à ces activités. L'entité dédiée au véhicule électrique pourrait rassembler plus de 10.000 salariés à horizon 2023. En parallèle, Renault Group étudie également l'opportunité de rassembler ses activités et ses technologies de moteurs et transmissions thermiques et hybrides basées hors de France au sein d'une entité spécifique.

Carmila : +5% avec Claranova, Eutelsat, Aramis

GTT : +4,5% suivi de Rexel, Trigano

Elior : +3,5% avec Remy Cointreau, Stellantis, Sodexo, Icade, Hermès, Manitou, Accor et Ubisoft

Orpea (+3%). Le groupe, qui opère des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes a vu son profit net plonger à 65,2 millions d'euros en 2021, contre 160 ME un an plus tôt, et a annoncé qu'il ne verserait pas de dividende au titre de l'exercice clos. Ce résultat net intègre 83 ME de provisions pour risques et charges relatives aux risques estimés au titre des années 2017 à 2021, à la suite des inspections administratives dont le groupe a fait l'objet en France, ainsi que 48 ME de charges liées à des dépréciations de valeurs d'actifs. Mais la société a également fait état de la signature d'un accord avec des partenaires bancaires afin de rembourser une dette qui atteignait 7,89 milliards d'euros au 31 décembre, en hausse de 1,23 milliard d'euros par rapport à l'année précédente, en raison d'une stratégie de développement et d'acquisition immobilière "soutenue". Orpea a ainsi déclaré avoir signé un accord avec plusieurs banques afin d'obtenir un crédit-syndiqué sécurisé d'un montant de 1,733 milliards d'euros, en raison d'un accès fermé aux marchés financiers et au ralentissement du programme de cessions d'actifs initialement envisagé. Afin de désendetter son bilan, le groupe a lancé un programme de cessions d'actifs pour un montant d'au moins 3 MdsE d'ici fin 2025.

TotalEnergies reprend plus de 3%. Berenberg est passé à l''achat' avec un objectif ajusté de 57 à 58 euros.

VALEURS EN BAISSE

Oeneo : -3% avec Akwel

Verimatrix : -2,5% avec Medincell

BigBen : -1,5% suivi de Poxel, Cegedim, Séché, Burelle, Bastide

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/05/2022

Les marchés actions européens réduisent leurs pertes à l'approche de la mi-séance. La journée avait très mal débuté, l'annonce d'une détérioration marquée de l'économie chinoise (chute…

Publié le 16/05/2022

Nouveau coup dur pour Valneva

Publié le 16/05/2022

Le redressement est cours chez Ryanair (-3,01% à 13,22 euros) qui a réduit sa perte nette lors son exercice 2021-2022 (clos fin mars 2022). Cette dernière est en effet ressortie à 355 millions…

Publié le 16/05/2022

SES Government Solutions, une filiale à 100 % de SES, a remporté un contrat TROJAN du gouvernement américain pour soutenir le Commandement du renseignement et de la sécurité de l'armée…

Publié le 16/05/2022

Annulation probable d'une commande de 60 millions de doses anti-Covid

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne