En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+1.07 %
1.106
+0. %

Clôture Paris : le CAC40 quasiment stable

| Boursier | 594 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a fait du surplace ce mardi, en hausse de 0,08% à 5...

Clôture Paris : le CAC40 quasiment stable
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a fait du surplace ce mardi, en hausse de 0,08% à 5.929 pts, sans grande conviction malgré les nouveaux records battus sur les indices américains. Durant son discours d'hier, le président de la Fed, Jerome Powell, a estimé que la politique monétaire était actuellement "bien calibrée" pour soutenir un marché de l'emploi solide et un retour de l'inflation vers l'objectif des 2%. Powell prévoit que les trois réductions décidées cette année produisent leur plein effet avec le temps... Il a ajouté que les assouplissements monétaires récents avaient déjà aidé le consommateur américain et soutenu le sentiment des entreprises, tout en stimulant les dépenses dans des secteurs sensibles aux taux.

ECO ET DEVISES

L'actualité économique reste assez fournie outre-Atlantique ce jour. La balance du commerce international de biens aux États-Unis est ressortie déficitaire de 66,53 milliards de dollars pour le mois d'octobre 2019, contre 70,8 milliards de dollars de consensus et 70,55 milliards de dollars pour la lecture ajustée du mois antérieur. Les exports ont décliné de 0,7% et les imports de 2,4%.

L'indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier pour septembre a augmenté de +0,4% (indice '20-City' ajusté des variations saisonnières) en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus et +0,2% pour la lecture révisée du mois antérieur. Hors ajustement, l'indice a progressé de 0,1% par rapport au mois d'août. L'indice FHFA des prix de l'immobilier pour le mois de septembre, qui vient également d'être annoncé, s'est affiché en hausse de 0,6% contre +0,5% de consensus.

D'après le Département américain au Commerce ce mardi, les ventes de logements neufs du mois d'octobre 2019 sont ressorties au nombre de 733.000, contre 707.000 de consensus et 738.000 un mois avant (lecture révisée en forte hausse). La précédente lecture du mois de septembre était de 701.000.
L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board pour le mois de novembre est ressorti pour sa part à 125,5, contre 126,9 de consensus et 126,1 pour la lecture révisée (en légère hausse) du mois antérieur. La précédente évaluation d'octobre s'établissait à 125,9.
Pour finir, l'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Richmond pour le mois de novembre s'est affiché à -1, contre un consensus de +6 et un niveau de +8 un mois plus tôt. Cet indice traduit une légère contraction de l'activité manufacturière dans la région en novembre.
L'euro campe au-dessus des 1,10/$, tandis que le pétrole se rapproche des 64$ le Brent.

VALEURS EN HAUSSE

Trigano (+15%) a vu son bénéfice opérationnel courant reculer à 210,4 millions d'euros (-8,5%), soit une marge de 9% contre 9,9% en 2018-2019). Le bénéfice net s'établit à 167,5 ME contre 187,2 ME en 2017-2018 (-10,5%). Il sera proposé à l'Assemblée Générale du 7 janvier 2020 le maintien d'un dividende de 2 euros par action. Au niveau des perspectives, les foires et salons d'automne ont confirmé le bon accueil des nouvelles gammes de véhicules de Trigano par la clientèle, mais le groupe constate que la progression des commandes a été freinée localement par le climat politique, notamment en Espagne et au Royaume-Uni. La non-récurrence des phénomènes de déstockage des réseaux de distribution de camping-cars devrait cependant favoriser la progression de l'activité en 2019-2020.

Genfit (+8%) annonce que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l'essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la stéatohépatite non-alcoolique (NASH) sans aucune modification. Cette septième revue planifiée du DSMB est conforme aux indications précédentes du DSMB et n'a pas identifié de préoccupation de sécurité qui justifierait la modification ou l'arrêt de l'étude en cours. La recommandation émise par le DSMB à 42 mois confirme pour Genfit la poursuite de son essai clinique RESOLVE-IT. Cette recommandation marque donc la septième revue sans préoccupation de sécurité qui justifierait la modification ou l'arrêt de l'étude en cours. Cette revue comprend des données de sécurité issues de patients inclus dans l'étude ayant reçu elafibranor pendant près de trois ans. Les médicaments tels qu'elafibranor, un agoniste des PPAR alpha/delta, et seladelpar, un agoniste des PPAR delta, ciblent les récepteurs nucléaires, et en tant que tels peuvent parfois faire preuve d'une variabilité en matière de sécurité, de puissance et d'efficacité, commente Genfit, dont le titre avait souffert hier en bourse suite aux déconvenues de CymaBay, qui a suspendu les essais de son seladelpar suite à des événements atypiques.
"Au cours des essais cliniques évaluant elafibranor à date, aucun problème lié à l'hépatite d'interface n'a été rapporté. Au total, elafibranor comptabilise près de 2000 années cumulées d'exposition humaine au titre des différents essais cliniques de phase 1 à 3 dans le cadre desquels il a été évalué, et les différentes revues des données de sécurité et tolérabilité ont conduit le DSMB à recommander la poursuite de l'étude de Phase 3 RESOLVE-IT en cours sans aucune modification", met au point Genfit.
Cette dernière recommandation confirme qu'elafibranor s'est montré globalement sûr et bien toléré au cours d'études cliniques terminées et en cours, ce qui est essentiel pour des candidats-médicaments visant à traiter des maladies chroniques comme la NASH ou la PBC. Les premiers résultats visant le critère principal de 'résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose' devraient être annoncés au premier trimestre 2020. S'ils sont positifs, Genfit prévoit de déposer une New Drug Application (NDA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) américaine et de l'European Medicines Agency (EMA) avant la fin 2020.
Elafibranor a reçu le statut de fast track designation de la FDA pour le traitement de la NASH. Si elle obtient une autorisation de mise sur le marché, elafibranor pourrait ainsi devenir la première molécule approuvée sur le critère de résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose, rappelle par ailleurs Genfit.
"Cette septième recommandation favorable du DSMB est une nouvelle confirmation de l'avancement sans modification de notre essai clinique RESOLVE-IT, et constitue une étape importante dans la perspective du dépôt d'une demande de NDA avant la fin 2020. Cela renforce notre confiance dans la sécurité et la tolérabilité d'elafibranor, ce qui est absolument essentiel pour un médicament visant à traiter une pathologie silencieuse et chronique comme la NASH. Nous avons une grande confiance dans le potentiel d'elafibranor, fondée tant sur les données de sécurité et d'efficacité observées à l'issue de l'étude GOLDEN-505 que sur les données de sécurité disponibles issues de l'essai de Phase 3 RESOLVE-IT en cours", a ajouté Carol Addy, Directeur Médical de Genfit.
"C'est un pas supplémentaire permettant la poursuite de notre essai de Phase 3 RESOLVE-IT dans la NASH, mais aussi un nouvel élément qui nous conforte à la fois dans la perspective du lancement de notre essai de combinaisons dans la NASH visant à évaluer elafibranor administré en combinaison avec un inhibiteur du SGLT-2 ou un agoniste du récepteur GLP-1, et dans la poursuite de notre programme thérapeutique dans la cholangite biliaire primitive (PBC)", conclut Carol Addy.
Chez les spécialistes de la place, Bryan, Garnier & Co reste optimiste concernant Genfit avec un avis acheteur confirmé et un objectif de cours de 65 euros. Après "le nouvel orage CymaBay", Bryan, Garnier juge qu'aucun signal comparable n'est perceptible chez Genfit sur elafibranor... Malmené hier, Genfit remonte de 2,9% ce matin à 13,94 euros.

Bigben Interactive gagne 7% après la publication de résultats semestriels en forte progression.

Guillemot : +7% avec Europcar (+6%) suivi d'Atari et de Innate (+5%)

Wavestone : +4% avec Interparfums, LISI et Oeneo

Ateme : +3% suivi de FNAC Darty, EOS, LNA, MdM, DBV

Faurecia (+2,5%) a confirmé l'ensemble de ses objectifs financiers pour 2019 et annoncé ses objectifs financiers pour 2022 : avec un carnet de prises de commandes record estimé à 68 milliards d'euros pour les trois exercices 2017, 2018 et 2019, la croissance annuelle moyenne des ventes de Faurecia devrait être supérieure à 5% entre 2019 et 2022 pour atteindre plus de 20,5 milliards d'euros en 2022. Sur la même période, les trois activités historiques devraient enregistrer un taux de croissance annuel moyen supérieur à 4 % (CAGR de plus de 6 % pour l'activité Interiors en incluant le projet d'acquisition de SAS) et Faurecia Clarion Electronics devrait doubler ses ventes publiées. La marge opérationnelle devrait atteindre 8% des ventes en 2022 (contre un objectif confirmé d'au moins 7% en 2019). Cette augmentation sera réalisée grâce au levier opérationnel sur les ventes et à des initiatives majeures du Groupe, parmi lesquelles la transformation digitale et l'accélération de l'innovation dans les nouveaux périmètres de technologies. La marge opérationnelle sera en hausse dans toutes les activités. Le cash-flow net devrait atteindre 4% des ventes d'ici 2022 grâce au programme "Convert2Cash". La stratégie d'allocation de la trésorerie restera centrée sur des acquisitions "bolt-on" et une juste rémunération des actionnaires.

Air France KLM : +2% suivi de Ubisoft, Ingenico, Aubay et STM

Cap Gemini (+1,1%) : Paul Hermelin persiste et signe ! Comme il l'a répété à plusieurs reprises, le PDG du géant européen des services informatiques ne relèvera pas son offre de 14 euros par titre sur Altran. Et ce malgré les multiples appels du fonds activiste Elliott qui estime que l'offre de rachat amicale dévoilée en juin par Capgemini sous-évalue Altran. "Il ne changera pas", a assuré Paul Hermelin à Reuters. "J'ai lu le troisième trimestre d'Altran. Je n'ai rien vu qui me pousse à relever le cours". Capgemini a fixé à 50,1% le seuil à partir duquel l'opération sera considérée comme réussie. "Nous sommes prêts à vivre et à travailler avec des minoritaires. Et nous disons que, à plus de 90%, la création de valeur est possible avec deux sociétés cotées côte à côte", a assuré Paul Hermelin, qui s'est dit "assez confiant" dans les chances de réussite de l'opération.

Casino : +1,5% avec Edenred et Atos

Poxel (+1%) a annoncé aujourd'hui des premiers résultats positifs de la période d'extension de 36 semaines en ouvert de l'étude de phase III TIMES 3 sur l'Imeglimine dans le traitement du diabète de type 2 au Japon.

Arkema (+0,9%) a réalisé le placement d'une émission obligataire à échéance 10 ans portant un coupon annuel de 0,75%. Cette opération permet au groupe de refinancer son émission obligataire senior de 480 millions d'euros à 3,85% arrivant à échéance en avril 2020 en profitant de conditions de marché particulièrement favorables.

LVMH reste bien orienté ce mardi, en hausse de 0,7%. Le titre du numéro un mondial du luxe reste porté par l'annonce du rachat de Tiffany pour 14,7 milliards d'euros. La plus importante acquisition de l'histoire du groupe dirigé par Bernard Arnault devrait permettre d'augmenter le résultat opérationnel de LVMH de 500 à 600 millions d'euros dès 2020, selon le patron de la société. Du côté des analystes, Mediobanca a revalorisé le dossier de 410 à 430 euros tout en restant à 'surperformer' et Bernstein a réitéré son opinion 'surperformer' en visant 420 euros.

VALEURS EN BAISSE

Elior : redonne 6% avec Amoeba (-5%) et Balyo

Natixis : -4%, suivi d'Imerys et de Vallourec

Carrefour (-1,8%) et Fnac Darty (+0,8%) sont en discussions avancées en vue d'un déploiement d'une trentaine de shop-in-shops, sous contrat d'exploitation exclusive, au sein des hypermarchés Carrefour en France sous l'enseigne Darty.

Nexans : -2% avec STEF, Archos, Mersen et Total (-1,5%)

AKKA : -1% suivi de Sodexo, Michelin et Neurones

EDF (-0,7%) a l'intention de procéder à une nouvelle émission d'obligations hybrides libellées en euros et de lancer une offre de rachat sur plusieurs souches d'obligations hybrides existantes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…