En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 659.08 PTS
+0.68 %
5 646.50
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 464.70
+0.68 %
DAX PTS
12 457.70
+0.55 %
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.17 %
1.104
+0.03 %

Clôture Paris : le CAC40 quasiment stable

| Boursier | 495 | 1 par 1 internautes

Le CAC40 qui a évolué une grande partie de la séance en baisse a terminé proche de l'équilibre ce mardi à 5...

Clôture Paris : le CAC40 quasiment stable
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 qui a évolué une grande partie de la séance en baisse a terminé proche de l'équilibre ce mardi à 5.593 pts, en hausse symbolique de 0,08%. Une tendance prudente qui s'explique par la proximité de l'événement économique de la semaine... La réunion de la Banque centrale européenne jeudi à Francfort est en effet particulièrement attendue. S'il ne fait aucun doute que l'Institution dévoilera un ensemble de mesures de soutien à l'économie, reste à savoir quelles options choisiront les membres de la BCE. Si une baisse du taux de dépôt est quasi actée, les spécialistes sont assez partagés sur les autres mesures envisageables...

ECO ET DEVISES

D'après le Département américain au travail ce mardi, les ouvertures de postes aux Etats-Unis pour le mois de juillet 2019 sont ressorties au nombre de 7,217 millions, contre 7,311 millions de consensus de place et 7,248 millions pour la lecture révisée (en baisse) du mois antérieur.
La cote américaine se montre elle aussi indécise dans l'attente des annonces de la BCE et de la Fed. Le pétrole poursuit sa hausse, à 63,70$ le baril de Brent, l'Arabie saoudite ayant réaffirmé son intention d'appliquer l'accord Opep+ malgré le limogeage du ministre saoudien de l'Energie. Des rumeurs de plan de relance en Allemagne ont par ailleurs soutenu le cours de l'euro et les taux souverains européens, avec un euro à 1,1050/$.

Sur le front commercial, le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, a déclaré hier que les Etats-Unis et la Chine avaient fait "beaucoup de progrès" dans leurs négociations... Une délégation chinoise de haut niveau est attendue à Washington début octobre. Sur 'Fox Business', Mnuchin a écarté l'idée d'une récession aux Etats-Unis et affirmé que la guerre commerciale que Donald Trump mène contre la Chine n'avait "aucun impact pour le moment" sur l'économie de la première puissance mondiale. Mnuchin a tout de même reconnu le "ralentissement considérable de l'économie mondiale à la fois en Chine et en Europe", mais les USA seraient donc le "point lumineux" au milieu de cette triste noirceur...

Les marchés attendent donc surtout de la BCE européenne une batterie de mesures de stimulation monétaire, incluant une baisse du taux de dépôt, qui pourrait passer de -0,4% à -0,5% voire -0,6%. L'introduction d'un système de paliers pour cette taxation des réserves excédentaires des banques devrait être annoncé en même temps, afin de ne pas trop pénaliser les établissements financiers. A son niveau actuel de -0,4%, cette politique de la BCE a coûté près de 8 milliards d'euros en 2018, dont environ 60% ont été payés par les banques allemandes et françaises. Selon l'agence Scope, une baisse de 10 points de base de ce taux, coûterait aux établissements environ 1,7 MdE supplémentaire.
Certains espèrent même l'annonce d'une reprise du programme de rachat d'actifs (QE), mais cette question ne fait pas l'unanimité a sein des membres du conseil de la BCE, l'Allemagne y étant notamment opposée. En cas d'absence d'annonce sur cette question du QE, les marchés pourraient réagir négativement, selon les experts.

Aux Etats-Unis, les marchés anticipent massivement une nouvelle baisse des taux directeurs de la Fed à l'issue de sa prochaine réunion des 17 et 18 septembre, après celle d'un quart de point du mois de juillet, qui était la première depuis plus de 10 ans. L'outil Fedwatch du CME Group indique une probabilité de 93,5% pour une baisse d'un quart de point, ce qui ferait revenir le taux des fed funds entre 1,75% et 2%. La probabilité d'un statu quo est de 6,5% (taux entre 2 et 2,25%).

VALEURS EN HAUSSE

Poxel : +6% avec Burelle suivi de Derichebourg et de Bic

Vallourec (+5,5%) a annoncé un contrat de 900 millions de dollars attribué par la compagnie pétrolière nationale d'Abu Dhabi (Abu Dhabi National Oil Company ou ADNOC) pour la fourniture de tubes OCTG, sur cinq ans avec une clause d'extension de deux ans.

Casino : +4,5% avec Imerys, suivi de Saint-Gobain

Séché Environnement grimpe de près de 4% après ses comptes semestriels. Le groupe reste confiant sur sa capacité à faire progresser l'ensemble de ses résultats en 2019 par rapport à 2018, à périmètre constant.

Eramet : +3,7% avec Arkema, Lagardere (+3%)

Rallye : +2,7% avec Coface, TF1, Nexans, Bouygues, Carrefour, Publicis, Beneteau

Le secteur bancaire reste bien orienté avec Crédit Agricole en hausse de plus de 2% avec Natixis. BNP Paribas et Société Générale progressent aussi de près de 2%. Les taux obligataires continuent à légèrement remonter avec par exemple -0,27% pour le 10 ans français.

Peugeot : +2% suivi de Ipsen, Rexel, Total, Valeo, Iliad

Air France KLM (+1%) a confirmé avoir déposé une offre pour la compagnie aérienne Aigle Azur. 13 autres repreneurs se sont signalés...

VALEURS EN BAISSE

EDF (-6,7%) va-t-il devoir faire face à un nouveau problème de fabrication sur des composants de réacteurs nucléaires ? Le groupe énergétique annonce avoir été informé par Framatome d'un écart au référentiel technique de fabrication de composants de réacteurs nucléaires.

Worldline perd 5% à 58,3 euros. JP Morgan est à 'surpondérer' sur Worldline en ciblant un cours de 74 euros mais Credit Suisse est toujours à 'sousperformance' avec un objectif de cours ajusté à 51 euros.

Euronext : -5,5%, suivi de Ingenico (-4,5%) et Transgene

Alten : -3,5% avec Airbus, DBV

Safran : -2,5% suivi de Bourbon, Edenred, Atos, Essilor

LVMH perd 1,5%. Bernstein reste à 'surperformance' sur le dossier avec un cours cible ajusté en hausse à 420 euros.

Dassault Systèmes (-0,5%) a placé avec succès ses premières obligations senior en euro non sécurisées en quatre tranches pour un total de 3,65 milliards d'euros. Cette émission obligataire est distribuée selon les maturités suivantes : des tranches de 3 ans et 5 ans à zéro coupon et de 7 ans et 10 ans dont les rendements sont de 0,19% et 0,44% respectivement. Le taux d'emprunt moyen qui résulte de cette émission obligataire est de 0,16% pour d'une durée moyenne d'environ 7 ans.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2019

Advenis solde sa participation dans le capital de la société C-Quadrat Asset Management France...

Publié le 19/09/2019

Videlio poursuit sa stratégie d'expansion endogène et d'investissement...

Publié le 19/09/2019

En cas de réalisation des conditions suspensives, la concrétisation de cette acquisition est attendue d'ici la fin de l'année civile 2019...

Publié le 19/09/2019

Ce relèvement de notation concerne les Caisses Régionales, de Crédit Agricole S.A. et de Crédit Agricole CIB...

Publié le 19/09/2019

Ce relèvement de notation concerne les Caisses Régionales, de Crédit Agricole S.A. et de Crédit Agricole CIB...