Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 272.71 PTS
-1.26 %
6 272.00
-1.19 %
SBF 120 PTS
4 879.07
-1.26 %
DAX PTS
13 882.30
-0.9 %
Dow Jones PTS
31 253.13
-0.75 %
11 875.63
-0.44 %
1.057
-0.09 %

Clôture Paris : le CAC40 progresse de 0,39%

| Boursier | 602 | Aucun vote sur cette news

La bourse de Paris a timidement prolongé son mouvement de rebond ce vendredi, la hausse ayant perdu de l'ampleur au fil de la séance...

Clôture Paris : le CAC40 progresse de 0,39%

LA TENDANCE

La bourse de Paris a timidement prolongé son mouvement de rebond ce vendredi, la hausse ayant perdu de l'ampleur au fil de la séance. Le CAC40 progresse finalement de 0,39% à 6.533 points. Les investisseurs continuent de se focaliser sur des résultats trimestriels globalement solides, malgré le ralentissement de l'activité internationale qui se confirme depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine fin février... A noter aussi le sursaut aussi des places chinoises de l'ordre de 3 à 4% ce vendredi, sur fond de nouvelles rumeurs de soutien de l'activité de la part de Pékin et d'assouplissement des mesures ciblant les sociétés chinoises qui pourraient rester cotées à Wall Street.

ECO ET DEVISES

En zone euro, le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,2% au premier trimestre, selon l'estimation préliminaire publiée par Eurostat. Une évolution conforme aux attentes des économistes. Du côté des prix, le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 7,5% en avril, contre 7,4% en mars. Un niveau inédit sur le Vieux continent... L'inflation annuelle 'core', qui exclut les éléments les plus volatiles, accélérerait en revanche davantage, à 3,5% après +2,9% en mars. Le consensus était positionné à +3,2%. De quoi accroître encore davantage la pression sur la BCE, prise en tenailles entre une croissance qui s'essouffle et des prix qui s'envolent.

Sur le front macro toujours, après l'annonce d'une baisse surprise du PIB américain au premier trimestre hier, on a appris que les revenus personnels des ménages américains avaient augmenté de 0,5% en mars en comparaison du mois antérieur, contre +0,4% de consensus et +0,7% un mois avant. Les dépenses personnelles de consommation ont quant à elles progressé de 1,1%, contre +0,6% de consensus et +0,6% un mois auparavant. L'indice des prix 'core PCE', l'indicateur de prix le plus surveillé par la Fed, a progressé de 0,3% par rapport au mois précédent, en ligne avec les attentes, et après +0,3% en février. Sur un an, il augmente de 5,2% contre 5,3% de consensus. L'indice du coût de l'emploi aux USA pour le premier trimestre, qui a aussi été révélé, s'est apprécié de 1,4% en comparaison du trimestre antérieur, contre 1,1% de consensus.

Sur le marché pétrolier, le baril de brut léger américain WTI (contrat à terme de juin) reprend 2% à 107,65$ sur le Nymex, tandis que le Brent de la mer du Nord gagne 2% de retour proche des 110$. Le brut a vivement progressé en raison de la probabilité accrue que l'Allemagne rejoigne d'autres États membres de l'Union européenne dans un embargo visant le pétrole russe, ce qui pourrait encore resserrer les approvisionnements sur un marché mondial déjà tendu. Avant la guerre en Ukraine, le pétrole russe représentait environ un tiers de l'approvisionnement de l'Allemagne.
Sur le front des devises, le dollar marque enfin une pause après son impressionnant "rally" qui lui a permis de revenir au plus haut depuis 5 ans face à un panier de devises de référence. L'indice du dollar recule en effet de 0,3% à 103,4 points, tandis que l'euro reprend 0,3% à 1,0525$, après être tombé hier sur un niveau plus observé depuis janvier 2017. La devise européenne, plombée par les conséquences de la guerre en Ukraine, a perdu plus de 2% depuis le début de la semaine et 4,5% depuis début avril.

VALEURS EN HAUSSE

Guillemot : +9% avec X-Fab après les comptes

Innate Pharma (+8%) a annoncé qu'AstraZeneca a désormais traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, PACIFIC-9, évaluant durvalumab (PD-L1) en combinaison avec monalizumab (NKG2A) ou oleclumab (l'anti-CD73 d'AstraZeneca) chez des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules, de stade III, non opérable, qui n'ont pas progressé après une chimio-radiothérapie à base de sels de platine simultanée.

Erytech : +6% avec Nokia (+5%), SII, Bigben, Soitec et SQLI

Manitou : +4% avec Valneva, McPhy

Vallourec : +3,5% suivi de Robertet, Quadient, Faurecia, Bic et Valeo sur la lancée d'hier

Savencia : +2,5% avec Navya et Crit

Pernod Ricard : +2% suivi de Interparfums, Trigano, Wavestone et Airbus

Plastic Omnium (+1,7%) a conclu un accord avec Varroc Engineering Limited (Maharashtra, Inde) pour l'acquisition de son activité d'éclairage automobile, Varroc Lighting Systems (VLS), pour une valeur d'entreprise de 600 millions d'euros. VLS, dont le chiffre d'affaires annuel s'élève à environ 0,8 milliard d'euros en 2021, figure dans le top 10 mondial des fournisseurs d'éclairage automobile.

Troisième séance de progression pour Accor qui avance de 1,5% au lendemain de son point trimestriel. Le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 701 millions d'euros sur les trois premiers mois de 2022, en hausse de 85% à périmètre et change constants. Sur la base des tendances actuelles de prises de réservations et de hausse des prix, l'amélioration du RevPAR va se poursuivre au cours des prochains trimestres et la clientèle domestique devrait retrouver des niveaux comparables à ceux de 2019 d'ici la fin de l'année.

Saint-Gobain gagne 1,3%. Le spécialiste des matériaux de construction a enregistré un nouveau chiffre d'affaires record au premier trimestre à 12 milliards d'euros. A données comparables, la croissance ressort à +16,4%. Les volumes ne progressent que de +1,9% sur le trimestre mais la hausse des prix continue à accélérer à +14,5% dans un environnement de coûts des matières premières et de l'énergie nettement plus inflationniste, permettant au Groupe de générer un écart prix-coûts positif au premier trimestre. Saint-Gobain s'est déclaré confiant dans sa capacité à compenser l'inflation prévue sur les matières premières et l'énergie sur l'ensemble de l'année 2022. Il a confirmé viser une nouvelle progression du résultat d'exploitation en 2022 par rapport à 2021 à taux de change comparables. Pour rappel, Saint-Gobain n'a pas d'activité industrielle en Ukraine, et la Russie représente environ 0,5% du chiffre d'affaires du Groupe en 2021.

VALEURS EN BAISSE

Verimatrix : -5% avec Forsee Power

Seb perd 4,5%. Le groupe a connu un tassement de la marge sur le premier trimestre. Le résultat opérationnel d'activité s'élève à 140 ME et 172 ME à change et périmètre constants vs. 198 Me au 1er trimestre 2021. Le groupe maintient son ambition 2022 avec une croissance du chiffre d'affaires et une progression du Résultat Opérationnel d'Activité.

Vicat : -4,5% avec Carmila, Abivax

Believe : -3% suivi de Esi

Icade : -2,5% avec Mersen, ADP, Argan

En hausse ce matin, Safran recule de 2% . Le motoriste et groupe de Défense a réalisé un chiffre d'affaires de 4,07 milliards d'euros au premier trimestre, en hausse de 21,8% sur un an en données publiées et de 16,9% sur une base organique. Malgré l'accroissement des tensions dans la chaîne d'approvisionnement et de l'inflation, la direction a confirmé ses objectifs annuels, à savoir un chiffre d'affaires ajusté compris entre 18 et 18,2 MdsE, un taux de marge opérationnelle courante ajustée d'environ 13%, et une génération de flux de trésorerie libre d'environ 2 MdsE.

Getlink -2% avec Tarkett

EDF : -1,5% suivi de Korian, Sanofi et GTT

Le groupe Imerys (-0,6%) a enregistré au premier trimestre 2022 un chiffre d'affaires de 1.211 millions d'euros, ce qui correspond à une hausse de 11,3% par rapport à l'année précédente, à périmètre et taux de change constants. Les volumes de ventes sont en baisse d'environ 1%, résultat de la crise ukrainienne et des sanctions économiques internationales contre la Russie, ainsi que des confinements locaux en Chine en raison de la résurgence de la pandémie de la Covid-19. Dans un contexte de forte inflation, l'effet prix d'Imerys s'est accéléré au premier trimestre 2022 pour atteindre + 11,9%, contre + 5,9% au dernier trimestre 2021. L'EBITDA courant a bénéficié au premier trimestre 2022 d'un fort effet prix (134 millions d'euros), qui a compensé l'augmentation des coûts variables, conséquence d'une inflation extrêmement élevée sur tous les facteurs de production. Le résultat net, part du Groupe, s'élève à 73 millions d'euros au premier trimestre 2022, proche de celui réalisé un an plus tôt (72 ME).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/05/2022

" Gerda: A Flame in Winter "

Publié le 19/05/2022

L'Assemblée Générale des Actionnaires d'Elis présidée par Thierry Morin, Président du Conseil de surveillance, en présence des membres du directoire,...

Publié le 19/05/2022

Dans un contexte inédit d'augmentation du prix de l'énergieLe contexte géopolitique mondial génère une hausse des prix de l'énergie durable et sans...

Publié le 19/05/2022

Le mandat du Directoire actuel de Vivendi arrivant à échéance le 23 juin 2022, une nouvelle équipe sera mise en place dès le lendemain autour d'Arnaud de Puyfontaine, son Président. Elle sera…

Publié le 19/05/2022

Transition Evergreen, le 1er fonds d'investissement coté en France dédié à la transition écologique et la réduction de l'empreinte carbone, est...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne