En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 570.74 PTS
-0.17 %
5 511.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 406.36
-0.21 %
DAX PTS
12 194.10
-0.23 %
Dowjones PTS
26 511.05
-0.18 %
7 713.49
+0.00 %
1.125
-0.04 %

Clôture Paris : le CAC40 poursuit son escalade

| Boursier | 552 | Aucun vote sur cette news

Après un début de séance stable, le CAC40 a repris sa marche en avant ce mercredi, pour gagner finalement 0,62%...

Clôture Paris : le CAC40 poursuit son escalade
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après un début de séance stable, le CAC40 a repris sa marche en avant ce mercredi, pour gagner finalement 0,62% à 5.563 points en clôture. L'annonce d'une croissance chinoise supérieure aux attentes a contribué à apaiser les craintes qui planent sur l'économie mondiale. L'économie chinoise a enregistré une croissance de 6,4% au premier trimestre en rythme annuel, comme lors des trois derniers mois de 2018, déjouant les pronostics grâce notamment à une amélioration de la production industrielle et de la demande des ménages.

ECO ET DEVISES

Comme attendu, le gouvernement allemand a encore revu en nette baisse ses projections de croissance... La première économie européenne devrait croître de seulement 0,5% cette année contre 1% visé en janvier, et 1,8% précédemment. Le PIB devrait ensuite accélérer à 1,5% en 2020. Un "coup de mou" déjà mis en évidence la semaine passée par la révision des prévisions du FMI. Plus tard dans la journée, la publication du Livre beige de la Réserve fédérale américaine, à deux semaines de sa prochaine réunion de politique monétaire, sera surveillée.

Sur le marché des changes, l'indice dollar recule de 0,1% ce jour à 97, avec un euro sur les 1,13/$.
D'après le Département américain au commerce ce mercredi, le déficit commercial du mois de février 2019 s'est établi à 49,4 milliards de dollars, contre un consensus de place de 53,6 milliards de dollars et un niveau de -51,1 milliards de dollars pour la précédente lecture. Ainsi, le déficit commercial américain s'améliore pour le second mois, de manière assez inattendue.
Les stocks de grossistes pour le même mois sont ressortis quant à eux en progression de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus et +1,2% pour la lecture révisée du mois antérieur.

Enfin, le Livre Beige économique de la Fed sera publié à 20 heures.

Les cours du brut remontent légèrement après l'annonce d'une baisse surprise des réserves américaines sur la semaine passée. D'après le Département à l'énergie, les stocks pétroliers de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 1,4 million de barils pour la semaine close au 12 avril, à 455,2 millions de barils, contre un consensus de +2 millions de barils environ. Les stocks d'essence ont eux diminué de 1,2 million de barils, alors que les réserves de produits distillés ont reculé de 0,4 million de barils. Sur le Nymex américain, le baril de brut WTI progresse de 0,1% à 64,15$, le Brent pointe à 71,70$.

VALEURS EN HAUSSE

* Haulotte Group : +14%. Le groupe se félicite d'avoir réalisé sur les trois premiers mois de l'année 2019 son meilleur trimestre d'activité depuis 10 ans, lui permettant d'afficher un chiffre d'affaires consolidé de 163,2 millions d'euros contre 137,5 ME sur la même période de l'année précédente, soit une croissance de +17%.

* Vallourec s'adjuge 13% après un beau contrat. L'entité brésilienne de Vallourec a été sélectionnée par TechnipFMC au Brésil afin de fournir près de 12.000 tonnes de tubes de conduite rigides en acier sans soudure de diamètre extérieur 8 et 10 pouces.

* Tarkett : +10% de retour à plus de 20 euros. Le groupe a annoncé des changements dans son dispositif industriel en Amérique du Nord. Il va concrètement transférer toutes les activités de production de Waterloo, en Ontario (Canada), et de Truro, en Nouvelle-Écosse (Canada) vers des sites de production situés aux États-Unis. Ces transferts entraîneront la fermeture de l'usine de Waterloo, qui fabrique des accessoires de revêtements de sol, et de l'usine de Truro, qui fabrique des rouleaux de moquette commerciale.
Les accessoires produits à Waterloo seront désormais fabriqués sur le site récemment agrandi de Chagrin Falls, dans l'Ohio. Les produits actuellement fabriqués à Truro seront transférés à Dalton, en Géorgie, dans l'usine de production de moquette acquise lors du rachat de Lexmark en septembre 2018. Les mouvements permettront de réduire la structure de coûts de Tarkett en Amérique du Nord et de réaliser les synergies attendues dans le cadre de l'acquisition de Lexmark. La plupart des produits fabriqués au Canada étant expédiés aux Etats-Unis, ces changements permettront également d'améliorer les flux logistiques.

* Gensight : +7% avec Maison du Monde et Esi Group (+6%) qui poursuit son rebond

* Le Belier : +5% avec M&P, Nexans (+4%) et Plastic Omnium

* EssilorLuxottica regagne 3%. Bernstein a débuté la couverture avec une recommandation "surperformance" et une cible de 120 euros.

* Valeo : +3% suivi de Bic, SES, Aubay et Somfy

* Publicis : +2% avec Renault et Guerbet

* Fnac Darty : +1,5%. Le groupe est entré en négociations exclusives en vue de l'acquisition du distributeur de produits naturels et de bien-être Nature & Découvertes. Créé en 1990, Nature & Découvertes propose ses produits en ligne et dans un réseau de 97 magasins en Europe.

* STM : +1,5% avec Technicolor et AccorHotels

* L'Oréal : +1%. Le géant des cosmétiques et des produits de beauté a agréablement surpris les opérateurs sur sa performance trimestrielle, supérieure aux attentes. Chez les analystes, l'heure est au relèvement des estimations et à la mise à jour des modèles. Parmi les ajustements à signaler, Jefferies a remonté son objectif de cours de 200 à 235 euros en restant à l'achat. Bryan, Garnier & Co est encore plus ambitieux avec une cible rehaussée de 230 à 255 euros (opinion "achat").

* Pernod Ricard : +0,16%. Le groupe a annoncé la signature d'un accord avec Biggar & Leith pour l'acquisition du gin italien super-premium Malfy. Malfy est une gamme de gins super-premium distillés par la famille Vergnano dans la région italienne de Moncalieri, déjà distribuée dans plusieurs marchés internationaux tels que les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l'Allemagne. Chaque gin de la gamme Malfy est élaboré exclusivement à partir d'ingrédients typiquement italiens tels que des baies de genièvre, des citrons cultivés sur la côte italienne, des oranges sanguines siciliennes et des pamplemousses roses. La gamme est composée de 4 variantes : Originale, Con Limone, Con Arancia et Gin Rosa.

VALEURS EN BAISSE

* EOS Imaging : -7% avec Stentys (-6%)

* GTT : -5%. Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 8,2% à 58,9 millions d'euros au premier trimestre mais confirme ses objectifs annuels.

* Cerenis : -4% avec Pixium et Orpea (-3%) suivi de Sanofi

* LNA : -2,5% avec LDC, Virbac, Genfit et Alten

* Carrefour : -1,5% suivi de Icade, Korian et Neurones

* Danone : -0,11%. Le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires trimestriel consolidé de 6,14 MdsE, en hausse de +0,8% en données comparables, avec une progression de +3% en valeur et une baisse des volumes de -2,2%. Le groupe fait légèrement mieux que le consensus Bloomberg qui anticipait un chiffre d'affaires de 6,11 milliards d'euros avec une croissance organique limitée à 0,8%. Danone vise, pour 2019, une croissance du chiffre d'affaires autour de 3% en données comparables et une marge opérationnelle courante supérieure à 15%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2019

Le 18 avril 2019, Société Générale SFH, filiale de Société Générale, a émis 100 millions d'euros d'obligations sécurisées sous forme de « security tokens » (obligations de financement de…

Publié le 23/04/2019

Faurecia (+1% à 48,49 euros) est bien orienté aujourd’hui sur la place de Paris, dans le sillage d’une publication du premier trimestre 2019 légèrement supérieure aux attentes des analystes,…

Publié le 23/04/2019

Plus forte baisse du Dax 30, Wirecard perd 3,29% à 116,15 euros après la levée de l’interdiction de la vente à découvert. L'Autorité fédérale de supervision financière (BaFin), le gendarme…

Publié le 23/04/2019

Maroc Telecom a annoncé ses résultats consolidés du premier trimestre 2019...

Publié le 23/04/2019

Air France KLM trébuche de plus de 4% à 10,7 euros en matinée alors que les problèmes sociaux semblent faire leur retour dans le ciel français...