En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 382.66 PTS
-0.80 %
5 377.50
-0.67 %
SBF 120 PTS
4 261.07
-0.88 %
DAX PTS
11 603.89
-1.57 %
Dowjones PTS
25 745.67
-0.55 %
7 380.75
+0.43 %
1.142
+0.02 %

Clôture Paris : le CAC40 poursuit son ascension !

| Boursier | 426 | Aucun vote sur cette news

Quatrième séance consécutive de progression...

Clôture Paris : le CAC40 poursuit son ascension !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40, qui avait retrouvé les 5.300 points hier, a poursuivi sur sa lancée ce jeudi, en hausse de 0,82% à 5.349 points en clôture, enregistrant ainsi une quatrième séance consécutive de progression ! L'évolution du dossier "Brexit", avec le rejet hier, par le parlement britannique, d'un Brexit "dur", et le vote, ce soir, concernant un possible report de la date de l'événement, fixée initialement à la fin du mois, semble donc plaire aux investisseurs pour le moment... Outre-Atlantique, Wall Street reste en revanche collé à l'équilibre actuellement, pénalisé par un indicateur immobilier américain décevant et par de nouvelles interrogations concernant les négociations commerciales sino-américaines...

ECO ET DEVISES

La devise britannique est repartie en nette hausse mercredi soir, réagissant au rejet par le parlement britannique d'un "hard Brexit", à 16 jours de la date prévue pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le 29 mars prochain. Les députés britanniques (qui avaient rejeté mardi le projet d'accord proposé par Theresa May) ont adopté mercredi un texte appelant le gouvernement à refuser tout Brexit sans accord, quelles que soient les circonstances. Ce texte n'a pas de caractère contraignant, mais il est de nature à intensifier la pression exercée sur la Première ministre Theresa May afin qu'elle écarte la piste du "no deal". La Chambre des communes britannique sera consultée une troisième fois, dès ce jeudi, pour dire si Londres va demander à l'Union européenne un délai supplémentaire, d'une "durée limitée", au-delà de la date-butoir du 29 mars, afin de parvenir enfin à un compromis sur les modalités du divorce.

Selon le président de la Chambre des Communes, John Bercow, Theresa May va proposer jeudi au Parlement de repousser au 30 juin la date du Brexit, à condition que l'accord négocié par Londres et Bruxelles soit adopté. Du côté européen, Emmanuel Macron s'est montré mercredi ouvert à un report de la date du Brexit, à condition qu'il soit de courte durée, tout en affirmant que l'accord actuel, fruit de 18 mois de négociations, ne pourra pas être renégocié.

Sur le front du commerce, les dernières rumeurs évoquent une possible rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping plutôt en avril (et non en mars)... Le président américain a de son côté précisé ne pas être "pressé" de conclure un accord commercial avec son interlocuteur chinois. "Si ce n'est pas un bon (accord) nous ne conclurons pas d'entente", a-t-il déclaré à la Maison Blanche, précisant qu'il y a néanmoins "de très bonnes chances" que les deux pays parviennent à un accord...

En Chine, la production industrielle a enregistré sa plus faible croissance en 17 ans sur les deux premiers mois de l'année, en hausse de 5,3% en rythme annuel d'après les données du Bureau national de la statistique (BNS).

D'après un rapport gouvernemental aux Etats-Unis, les prix à l'import du mois de février 2019 ont progressé de +0,6% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,4%. Les prix à l'export ont également grimpé de +0,6% en février, par rapport au mois précédent, contre un consensus logé à +0,2%. En glissement annuel, les prix à l'import reculent de -1,3% et les prix à l'export augmentent de +0,3%.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont augmenté de 6.000 la semaine passée, à 229.000. Le consensus tablait sur 225.000 inscriptions.

Les ventes de logements neufs aux États-Unis pour le mois de janvier 2019 sont ressorties au nombre de 607.000, contre 612.000 de consensus de place et 652.000 un mois auparavant en lecture révisée (contre 621.000 en première lecture), d'après un rapport gouvernemental publié ce jeudi.

Le rythme de l'inflation a légèrement accéléré en février en France, repartant en petite hausse après trois mois consécutifs de recul, selon les données publiées jeudi par l'Insee, qui confirment l'estimation provisoire publiée à la fin du mois dernier. La hausse des prix à la consommation sur un an s'est établie à 1,3% à fin février, contre 1,2% à fin janvier.

Les prix allemands à la consommation ont été revus en légère baisse par rapport à l'estimation initiale de l'Office fédéral de la statistique. L'inflation annuelle atteint ainsi 1,5% en février, contre 1,6% annoncé précédemment, alors que sur un mois, les prix affichent une hausse de 0,4% contre 0,5% estimé auparavant. Calculée aux normes européennes, l'inflation annuelle est en revanche confirmée à 1,7%, toujours éloignée de l'objectif de la BCE qui est une inflation très légèrement inférieure à 2% dans la zone euro.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1302$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 58,5$ et le Brent s'affiche à 67,3$.

VALEURS EN HAUSSE

* Lagardère gagne 8%. Le résultat net part du Groupe affiche ainsi une solide hausse à 194 ME, contre 176 ME en 2017. Pour 2019, le groupe prévoit une progression du Résop du périmètre d'activités cible comprise entre +4% et +6% à change constant et hors acquisition de HBF. La contribution au Résop en 2019 à change constant des activités non encore cédées à date (qui représentait 78 ME en 2018) devrait représenter, en année pleine, un montant compris entre 80 et 90 ME. Comme pour l'exercice 2017, le dividende ordinaire proposé à l'Assemblée Générale des actionnaires au titre de l'exercice 2018 sera fixé à 1,30 euro par action.

* TechnipFMC grimpe de 5% et enregistre sa quatrième séance consécutive de rebond.

* Sur le CAC40, EssilorLuxottica gagne aussi 3,3% avec AccorHotels (+2,1%) ou encore Vinci (+2,1%).

* Thales (+2,1%) et Gemalto annoncent aujourd'hui que Thales a décidé de renoncer à la Condition Suspensive relative aux Autorisations Réglementaires concernant le contrôle des concentrations et les investissements étrangers en Russie.

* Sanofi progresse de 0,7%. Le groupe a placé avec succès une émission obligataire en 3 tranches pour un montant de 2 milliards d'euros.

* NRJ Group (+0,5%). Le Résultat Opérationnel Courant hors échanges ressort à 33,7 ME en forte hausse de +23,4% portée principalement par la très forte réduction de la perte opérationnelle du pôle Télévision et par la progression de la rentabilité du pôle Diffusion. Le taux de marge opérationnelle courante s'établit à 8,6% en hausse de 1,5 point par rapport à l'exercice précédent. Le résultat net part du Groupe s'élève à 22 ME (19,8 ME en 2017), soit une nette progression de +11,1%.

VALEURS EN BAISSE

* Samse perd 4,8%. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'élève à 1,427 milliard d'euros au titre de l'année 2018 et affiche une croissance de +6,5% par rapport à 2017 (+5,4% à périmètre comparable). Le chiffre d'affaires des enseignes de l'activité Négoce s'établit à 1,131 MdsE, en hausse de +6,9%. L'activité à périmètre comparable est également en progression de +5,4%.

* Maisons du Monde reste sous pression ce jeudi, en repli de 4,3%. Le titre du distributeur d'ameublement et de décoration a décroché de plus de 8,5% hier dans le sillage de prévisions 2019 jugées décevantes par les opérateurs.

* ShowroomPrivé perd 3,8%. Le résultat net du Groupe ressort à -4,4 ME, impacté par les pertes affichées sur le premier semestre. Sur le deuxième semestre, le résultat net s'élève à 2,1 ME.

* Boiron recule de 3,7%. Le résultat opérationnel s'élève à 106,02 ME, en diminution de -18,96 ME soit -15,2% par rapport à 2017 (124,98 ME), sous l'effet de la baisse du chiffre d'affaires ainsi que la hausse des coûts de production industrielle et des coûts de promotion. Le résultat net part du groupe décroche de -26,6%, à 57,46 ME (78,24 ME en 2017).

* Casino cède 2,9%. Si le distributeur a dévoilé des résultats annuels globalement en ligne avec les attentes des investisseurs, le cash-flow opérationnel et la capacité du groupe stéphanois à réduire sa dette interrogent toujours...

* Bourbon (-2,6%). Le groupe de services maritimes pour l'offshore pétrolier et gazier a dévoilé un EBITDAR ajusté s'élevant à 142,7 ME contre 252,4 ME un an plus tôt, impacté par un taux de change défavorable et la baisse d'activité de Bourbon Subsea Services. L'EBIT ressort à -320,3 ME, contre -406,6 ME en 2017 et le résultat net part du groupe à -457,8 ME, contre -576,3 ME en 2017. Sur l'aspect financier et capitalistique qui agite le groupe, Bourbon confirme reçu des propositions de partenaires financiers pour alléger sa dette de 2,4 milliards d'euros et financer son développement.

* Sur le CAC40, ArcelorMittal recule de 2,3% avec Dassault Systemes (-0,7%) ou encore Capgemini (-0,6%).

* ID Logistics (-2,1%). Le chiffre d'affaires 2018 ressort à 1.410 ME, en hausse de +6,1% et de +9,3% à taux de change constant. Le résultat opérationnel courant 2018 s'établit à 47,3 ME, en amélioration de +28,9% par rapport à 2017. La marge opérationnelle courante progresse de 60 points de base à 3,4% en 2018. Le bénéfice net s'établit à 28,7 ME en 2018, en hausse de +57% par rapport à 2017.

* Engie (-0,2%) a finalisé la cession de sa participation de 69,1% dans Glow à Global Power Synergy Public Company (GPSC), pour un montant de 2,6 milliards d'euros. Le groupe français a reçu, le 8 mars dernier, l'approbation officielle de la Commission de Régulation de l'Energie thaïlandaise. Cette transaction fait suite à un premier contrat d'achat d'actions signé entre Engie et GSPC en juin 2018. Engie a également annoncé aujourd'hui un investissement dans tiko, une entreprise spécialisée dans le développement de systèmes intelligents de gestion de l'énergie pour le marché résidentiel.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/03/2019

Le Conseil d'administration de Foncière Euris proposera à l'Assemblée générale du 16 mai le versement d'un dividende de 2,15 euros...

Publié le 20/03/2019

Sa nouvelle mission consistera à développer et amplifier dans le monde, les excellents résultats obtenus en Asie...

Publié le 20/03/2019

Elior Group est entré en discussions exclusives...

Publié le 20/03/2019

Lors de l'Assemblée générale qui se tiendra le 20 juin, il sera proposé le versement d'un dividende de 0,06 euro par action....

Publié le 20/03/2019

Coheris dispose d'environ 8 ME de déficits fiscaux reportables...