5 369.02 PTS
+0.14 %
5 363.50
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 284.70
+0.05 %
DAX PTS
13 009.08
+0.11 %
Dowjones PTS
22 997.44
+0.18 %
6 122.61
+0.00 %
Nikkei PTS
21 363.05
+0.13 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture Paris : le CAC40 plonge de 1,57% !

| Boursier | 473 | Aucun vote sur cette news

L'euro fort plombe l'ambiance...

Clôture Paris : le CAC40 plonge de 1,57% !
Credits Reuters

LA TENDANCE

En hausse une partie de la matinée, le CAC40 a rechuté à la mi-journée, plombé notamment par la vigueur de l'euro et ses potentielles conséquences négatives sur les exportations en Europe. L'indice parisien a amplifié ses pertes à l'approche de la clôture ce vendredi, dans le sillage de Wall Street, repassant même brièvement sous la barre des 5.100 pts, pour finalement clôturer en baisse de 1,57% à 5.118 pts.

Au plus haut depuis deux ans face au billet vert, l'euro se négocie à présent au-dessus des 1,16$ au lendemain du statu quo de la BCE. Les prix du pétrole sont de leur côté en nette baisse, avec un baril WTI qui revient vers les 46$.

L'actualité des dernières heures a également été marquée par une avalanche de publications d'entreprises, plutôt mal accueillies à l'image de Valeo ou de Faurecia dans le secteur automobile...

Outre-Atlantique, Wall Street subit aussi des prises de bénéfices en cette fin de semaine, dans une actualité dominée par des résultats d'entreprises contrastés. General Electric perd notamment plus de 3% après ses comptes et des prévisions prudentes...

ECO/DEVISES

L'euro évolue au plus haut depuis deux ans face au dollar (au-dessus des 1,16$) au lendemain du statu quo de la Banque centrale européenne. La BCE a, comme attendu, décidé de maintenir sa politique monétaire inchangée tout en laissant la porte ouverte à une augmentation des rachats d'actifs si la conjoncture venait à se dégrader. Après avoir évoqué la perspective d'un tour de vis le mois dernier, le président Mario Draghi a signalé que tout changement n'interviendrait que progressivement, préparant le terrain à une possible discussion en septembre concernant le très attendu dénouement progressif du programme de rachat d'actifs.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1651$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 46,1$ et le Brent s'affiche à 48,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Awox (+7,9%). Au 1er semestre 2017, la société a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 6,03 ME, en croissance organique de +32%. L'activité du semestre écoulé a été marquée par une accélération de la croissance au 2ème trimestre (+28% au 1er trimestre et +34% au 2ème trimestre), notamment dans la division AwoX Home, qui témoigne de l'inflexion de la croissance du marché de la Smart Home (Maison intelligente) et de la montée en puissance des accords industriels et commerciaux.

* Rubis (+3,5%). Le dossier rebondit après avoir fait part de l'acquisition des sociétés du groupe Galana à Madagascar, premier distributeur de produits pétroliers du pays. L'intérêt stratégique est réel pour le groupe déjà présent à Madagascar dans la distribution de GPL et à la Réunion depuis le rachat de la SRPP en février 2015, note Gilbert Dupont. Elle permet notamment d'élargir ses débouchés en s'adressant à la distribution de produits pétroliers et profiter d'une massification de ses approvisionnements grâce à des positions commerciales sensiblement renforcées sur la zone de l'Océan Indien (doublement des volumes). L'intégration de cette opération relutive conduit le broker à ajuster ses BPA et à relever son objectif de cours de 120 à 127,2 euros. Le courtier est à "acheter" sur la valeur.

VALEURS EN BAISSE

* Prismaflex (-16,5%) chute après une publication trimestrielle marquée par une nette décélération de la croissance. En dépit des qualités intrinsèques du dossier, Oddo dégrade la valeur à "neutre", actant un upside limité à court terme après la récente évolution du cours. L'objectif est ajusté à 23 euros.

* Sartorius Stedim Biotech (-7,9%). Le dossier est pénalisé par une publication trimestrielle inférieure aux attentes du marché. Cette publication incite plutôt à la prudence et ne crée pas d'effet momentum, affirme Oddo. La valorisation reste exigeante même si les fondamentaux de marché restent bons. Dans ces conditions, le broker réitère son conseil "neutre", au motif que l'exercice 2017 peut être associé à normalisation ou transition. Même si la situation est vue par le management comme devant s'améliorer au second semestre, le courtier a du mal à voir le titre réagit positivement : le carnet de commandes est limité et les capex doivent demeurer importants. Gilbert Dupont confirme pour sa part son opinion "accumuler" sur la valeur tout en réduisant son cours cible de 72,7 à 69 euros après ajustement en légère baisse de sa top line.

* Valeo (-6,9%) perd du terrain en dépit d'une publication semestrielle solide et globalement en ligne avec les attentes du marché. Les objectifs annuels ont par ailleurs été confirmés. Suite à cette annonce, Oddo reste "acheteur" avec un objectif de 67 euros. Selon le broker, la valorisation demeure attractive sur la base de 11 fois le ratio EV/Ebit 2017 et 10 fois pour 2018 à comparer à 12 fois pour les références historiques. Bryan Garnier estime pour sa part que Valeo est pleinement valorisé au cours actuel de l'action, d'autant plus que l'objectif à moyen terme du groupe de générer une croissance annuelle des ventes de 10% apparaît assez ambitieux. Le courtier reste ainsi à "vendre" sur le dossier avec une 'fair value' de 57 euros.

* Tarkett (-6,8%). Le titre chute alors que le fabricant de revêtements de sols va accuser une perte nette en 2017 en raison d'une provision de 150 millions d'euros liée à une enquête en France de l'Autorité de la concurrence menée depuis 2013 à l'encontre de plusieurs acteurs du secteur. Le groupe précise que cette provision, qui sera inscrite à ses comptes du premier semestre, ne remet toutefois pas en cause les objectifs financiers du plan stratégique 2020 présenté en octobre 2016. "Compte tenu de la solidité du bilan de Tarkett, ce montant n'aura pas d'impact sur la capacité du Groupe à respecter ses engagements financiers (financial covenants)", ajoute également la société.

* Air France KLM, au lendemain d'une chute de plus de 8% poursuit sa brutale correction, en baisse de 6,1% ce vendredi...

* Sur le secteur automobile, Renault cède aussi 2,7% avec PSA Groupe (-3,4%).

* Faurecia (-2,7%) annonce une croissance organique de 8,5% des ventes à valeur ajoutée au premier semestre. L'équipementier réalise une progression de sa marge opérationnelle sur les ventes à valeur ajoutée à 6,8%, en hausse de 60 points de base. La croissance ressort à deux chiffres pour le résultat net (part du Groupe) à 314 millions d`euros, en progression de 28% sur la période. La marge opérationnelle de l`exercice 2017 devrait se situer entre 6,6% et 7% sur les ventes à valeur ajoutée (précédente guidance du 9 février 2017 "entre 6,4% et 6,8% des ventes à valeur ajoutée"). Faurecia est en très bonne voie pour atteindre ses ambitions 2018, conclut le groupe.

* Mersen (-2,5%) recule sous le coup de prises de bénéfices après son envolée de la veille.

* Plastic Omnium (-1,3%). Au 1er semestre, le groupe a dégagé un résultat net de 210,3 millions (+35,4%) et une marge opérationnelle de 325 millions (+21,5%), soit 9,4% de son chiffre d'affaires. L'équipementier automobile vise un chiffre d'affaires économique supérieur à 10 milliards d'euros en 2021, avec une amélioration de sa profitabilité et un niveau de free cash-flow significatif. Bryan Garnier, "neutre" sur le titre, estime que ce n'est pas le meilleur moment pour jouer la valeur alors que la consolidation de FAE (division extérieur de Faurecia rachetée en 2016) devrait continuer à peser sur les marges.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 29/06/2017

L'indice parisien chute sous les 5.200 pts au terme de sa troisième séance consécutive de correction...

Publié le 26/04/2017

La présentation ce mercredi aux Etats-Unis de la réforme fiscale tant attendue et promise par l'administration Trump avec à la clef...

Publié le 27/09/2016

La Bourse de Paris a rechuté dans le sillage des secteurs bancaire et pétrolier (WTI autour de 45 $ le baril) alors que le premier débat pour les présidentielles US entre Donald Trump et Hillary…

Publié le 10/06/2016

Troisième séance consécutive de baisse pour le CAC40...

Publié le 29/04/2016

Le CAC40 a rechuté de 2,82% ce vendredi, à 4.429 pts en clôture...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2017

La belle publication semestrielle d'Antevenio permet au titre de progresser de 2,6% à 7,9 euros en début de séance...

Publié le 18/10/2017

Pas de changement à la Bourse de Paris, le calme plat continue de régner avec une quasi absence d'écart pour le CAC40 à nouveau ce matin,...

Publié le 18/10/2017

Les ventes du troisième trimestre déçoivent

Publié le 18/10/2017

Le léger trou d'air rencontré par GL Events au troisième trimestre provoque de lourds dégagement sur le titre à l'ouverture...

Publié le 18/10/2017

L'analyste n'est plus positif...

CONTENUS SPONSORISÉS