En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
-
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-0.62 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.163
-0.07 %

Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,56%

| Boursier | 530 | Aucun vote sur cette news

Deuxième séance de correction malgré les avancées autour de la réforme fiscale US...

Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,56%
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40, qui a déjà cédé 0,69% hier, a encore perdu 0,56% ce mercredi, à 5.352 pts en clôture. Largement anticipée par les marchés et intégrée dans les cours à Wall Street, la réforme fiscale américaine, faisant baisser le taux d'impôt des entreprises américaines à 21%, est en passe d'être enfin promulguée. Les opérateurs semblent néanmoins appliquer l'adage boursier qui préconise d'acheter la "rumeur" et de vendre la "nouvelle"... Wall Street, en légère baisse hier soir, s'affiche autour de l'équilibre actuellement de son côté, en attendant la conférence de presse de Donald Trump dans la soirée...

ECO ET DEVISES

Les deux Chambres du Congrès américain (Chambre des représentants et Sénat) ont donc successivement validé hier le projet de réforme fiscale cher à Donald Trump. L'adoption finale de la réforme est attendue ce mercredi, la Chambre devant voter de nouveau. Il s'agirait alors d'une victoire majeure pour Donald Trump, qui tiendrait là l'une de ses principales promesses de campagne. Pour des raisons techniques, la Chambre des représentants doit revoter, mais le résultat ne fait guère de doute. Le Congrès américain pourra alors transmettre le projet pour signature à Donald Trump. Selon toute probabilité, le président américain pourra donc promulguer la législation avant Noël. Une conférence de presse est d'ailleurs prévue ce jour à la Maison Blanche (19 heures en France), afin que Trump proclame sa victoire. L'administration Trump mise sur une accélération de la croissance des États-Unis, qui compensera les pertes de recettes fiscales.

D'après la National Association of Realtors américaine ce mercredi, les reventes de logements aux États-Unis pour le mois de novembre 2017 sont ressorties au plus haut niveau en 11 ans. Les reventes ont augmenté de 5,6% en comparaison de la lecture révisée (en hausse) du mois d'octobre. Ainsi, les reventes de novembre totalisent 5,81 millions d'unités, en rythme ajusté des variations saisonnières. Le consensus de place, quant à lui, était logé à 5,55 millions d'unités, ce qui aurait représenté une performance stable en comparaison du mois précédent. En glissement annuel, par rapport au mois de novembre 2016, la progression des reventes est ressortie à 3,8%. Il faut remonter au mois de décembre 2006 pour retrouver un tel niveau de ventes sur le marché de l'ancien aux USA. Les ventes de logements existants aux États-Unis représentent pratiquement 90% du marché.

La période de transition qui doit permettre au Royaume-Uni et à l'Union européenne de divorcer devra prendre fin le 31 décembre 2020. C'est en tout cas la préconisation de l'exécutif européen, qui a adressé aujourd'hui au Conseil son courrier de recommandation visant à entamer les discussions relatives à la phase suivante du retrait ordonné du pays.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 6,5 millions de barils lors de la semaine close au 15 décembre, à 436,5 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 3,8 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux progressé de 1,2 million de barils, contre une hausse de 1,9 million de barils anticipée, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 0,8 million de barils, contre une baisse de 0,8 million attendue.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1880$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 58$ et le Brent s'affiche à 64,4$.

VALEURS EN HAUSSE

* TechnipFMC gagne 3,4%. Le groupe franco-américain a été retenu par VNG Norge pour le projet Fenja, en Mer de Norvège. Il s'agit d'un contrat "iEPCI", c'est-à-dire un contrat intégré comprenant l'ingénierie, la fourniture des équipements, la construction et l'installation. C'est le premier contrat EPCI intégré "majeur" remporté par l'entreprise, signale le management, c'est-à-dire que l'accord porte sur un montant non révélé mais dépassant 250 M$.

* Sur le CAC40, Valeo gagne aussi 0,8% avec Veolia (+0,2%).

* Iliad gagne 0,2%. Free pourrait attendre le second trimestre 2018, sans doute le mois d'avril, pour se lancer sur le marché italien, a révélé Bloomberg. Xavier Niel et son équipe entretiennent, savamment, le suspense, pour désorganiser la concurrence sur un marché où l'opérateur aura plus de mal à tailler des croupières à ses concurrents qu'en France.

* Latécoère. La société a obtenu un financement de 55 ME de la Banque européenne d'investissement, pour financer sa transformation dans le cadre du plan 2020. Parallèlement, le groupe réaménage la structure de son endettement au travers la renégociation de son programme d'affacturage et le remboursement de son crédit syndiqué.

VALEURS EN BAISSE

* STMicroelectronics reperd 1,6% après avoir aligné deux séances dans le vert.

* Sur le CAC40, Unibail-Rodamco abandonne aussi 1,5% avec Kering (-1,6%) ou encore AccorHotels (-1,7%).

* Crédit Agricole recule de 0,8%. Clap de fin pour le dividende majoré. L'EBA a considéré qu'il s'agissait là d'une "distribution préférentielle" non conforme au règlement. La banque réfléchit à une alternative. Le dividende majoré n'a concerné l'année dernière que 6% des actions, pour un coût de 10 ME.

* Europcar perd 0,2%. Le rachat de Goldcar, la plus importante société de location de véhicules low-cost en Europe, est bouclé. Le prix payé, 550 ME, correspond à un multiple de sept fois l'Ebitda après intégration des 30 ME de synergies anticipées par l'acquéreur, dont le plein effet est attendu en 2020.

* Engie perd 0,1%. La rumeur tend à se confirmer. L'énergéticien fait partie de l'un des consortiums qui se sont positionnés pour le rachat des gazoducs du brésilien Petrobras (TAG). Les actifs pourraient être valorisés entre 5 et 7 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...