Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 572.88 PTS
+0.03 %
5 564.0
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 407.89
+0.06 %
DAX PTS
13 313.86
+0.18 %
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.190
-0.15 %

Clôture Paris : le CAC40 marque une pause

| Boursier | 1017 | Aucun vote sur cette news

La bourse de Paris a fait une pause ce vendredi, reculant de 0,46% à 4...

Clôture Paris : le CAC40 marque une pause
Credits Reuters

LA TENDANCE

La bourse de Paris a fait une pause ce vendredi, reculant de 0,46% à 4.960 points, mettant fin à une série de 5 séances de hausse. Les marchés ont anticipé la victoire de Joe Biden dans la course à la Maison blanche malgré l'offensive juridique initiée par un Trump. Les républicains conserveraient le Sénat et les démocrates la Chambre des Représentants, ce qui devrait limiter les risques réglementaires et fiscaux pour les entreprises.

ECO ET DEVISES

Les chiffres de l'emploi américain pour le mois d'octobre publiés ce vendredi par le Département au Travail ressortent meilleurs que prévu, ce qui ne sera pas d'une grande aide à Trump. Les créations de postes non-agricoles pour octobre sont au nombre de 638.000 selon l'évaluation du jour, contre un consensus voisin de 580.000 et une lecture révisée légèrement à la hausse à 672.000 pour le mois antérieur. Le taux de chômage américain a même reculé à 6,9% en octobre, bien plus que prévu, puisque le consensus était de 7,7% et que ce taux se situait à 7,9% selon le rapport du mois antérieur. Les créations d'emplois dans le privé ont positivement surpris à 906.000 en octobre, contre 650.000 de consensus et 892.000 pour la lecture révisée de septembre.
Le taux de participation à la force de travail est ressorti à 61,7% en octobre, contre 61,5% de consensus. Le salaire horaire moyen a augmenté de 0,1% par rapport au mois précédent et de 4,5% sur un an, contre +4,6% de consensus. Ce salaire ressortait stable un mois auparavant.
Quoi qu'il en soit, les marchés pourront compter comme toujours sur le soutien sans faille de la Réserve fédérale américaine, comme l'ont montré hier soir le communiqué monétaire et la conférence de presse de la Fed. La Banque a laissé hier sa politique monétaire inchangée et confirmé qu'elle ferait le nécessaire pour soutenir l'économie dans ce contexte incertain.
La Fed a répété qu'elle se tenait prête à renforcer son soutien à l'économie si nécessaire, en "utilisant toute la gamme de ses outils pour soutenir l'économie américaine en ces temps difficiles". Son président, Jerome Powell, a déclaré lors de sa conférence de presse que la reprise de l'économie américaine avait ralenti à l'automne, après avoir profité dans un premier temps du soutien de la politique budgétaire et de la réouverture d'une partie des entreprises.
"Le rebond global des dépenses des ménages résulte en partie des aides financières et de l'augmentation des indemnités chômage, qui ont apporté un soutien essentiel à de nombreux individus et familles", a-t-il ajouté en ajoutant que la récente résurgence des cas de Covid-19 était "particulièrement préoccupante". "Une reprise économique complète est improbable tant que les gens n'auront pas confiance dans la possibilité de reprendre en sécurité un large éventail d'activités", a poursuivi Jerome Powell. L'euro termine la semaine fermement à 1,1860/$. Le baril de brent campe sur les 40$.

VALEURS EN HAUSSE

Elior se distingue en cette fin de semaine avec un titre qui bondit de plus de 8%. Le spécialiste de la restauration collective a dévoilé des comptes préliminaires annuels supérieurs aux attentes des analystes avec un Ebita ajusté des activités poursuivies de -71 ME, à comparer à 176 ME l'an dernier, pour un chiffre d'affaires de 3,967 milliards d'euros, en décroissance organique de 19,7%. L'impact de la Covid-19 est estimé à 1,003 ME sur les recettes et 268 ME sur l'Ebita ajusté. L'impact sur l'EBITA ajusté de la perte de chiffre d'affaires (drop-through) sur l'année est de 27%, inférieur au 30% annoncé précédemment. Le consensus tablait sur un Ebita ajust de -128 ME pour un chiffre d'affaires de 3,88 MdsE.

Tikehau monte de 8% avec Rubis (+5%) et Scor après les résultats

Manitou : +4,5% avec AKKA, Lisi, Catana

Alstom reste en hausse de 3,5% après l'annonce de deux contrats, au Maroc et en Grèce.

Thalès progresse de 1,5%. L'actualité autour du groupe d'électronique spécialisé dans l'aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre est marquée par une note du Credit Suisse qui a rehaussé à 'surperformer' sa recommandation sur la valeur tout en ajustant son objectif de 78 à 80 euros. Le broker suisse pense que les niveaux de prix actuels reflètent des préoccupations sur la croissance qui sont injustifiées compte tenu des perspectives à long terme pour la défense (45% des ventes) et la sécurité numérique (18%), même en tenant compte des risques liés à la pandémie de Covid-19.

VALEURS EN BAISSE

Natixis (-8%). Après un sans-faute des autres grandes banques cotées à Paris au troisième trimestre, l'établissement du Groupe BPCE a dévoilé hier soir des résultats inférieurs aux attentes des analystes tout en annonçant vouloir sortir du capital de sa filiale de gestion H2O, qui a fait beaucoup de tort à la banque ces derniers mois.

Genfit : -5% avec Carmila, Neurones, Vallourec, Atari

Lagardère aligne une troisième séance consécutive dans le rouge en cette fin de semaine, en repli de 4%. Alors qu'Arnaud Lagardère a indiqué hier qu'"il n'y a pas de négociations sur une quelconque cession du groupe, pas de négociations sur un quelconque changement de la structure en commandite", en réponse à plusieurs articles de presse évoquant une éventuelle cession des activités internationales d'Hachette, la SocGen a dégradé le titre à 'conserver' avec 19,5 euros dans le viseur.

JCDecaux perd 3,5%, sanctionné après avoir fait état d'une chute de 41,5% de son activité au troisième trimestre. En excluant l'impact négatif lié à la variation des taux de change et celui lié aux variations de périmètre, le chiffre d'affaires organique ajusté est en baisse de -37,9% à 541,2 ME. Le consensus était positionné à 616,2 ME. Le groupe n'a pas communiqué de guidance...

Renault : -3% suivi de Veolia, Faurecia, Getlink et Valeo (-2%)

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2020

Orange annonce le lancement de son réseau 5G dans 15 communes françaises, dès le 3 décembre 2020, dont Nice, Marseille, Le Mans, Angers et Clermont...

Publié le 26/11/2020

Ces hélicoptères remplaceront la flotte Sea Lynx Mk88A de la marine allemande...

Publié le 26/11/2020

Le contrat a finalement été signé. La Bundeswehr a commandé 31 hélicoptères NH90 NFH, connus sous le nom de « Sea Tiger », pour les opérations embarquées de la marine allemande. Les…

Publié le 26/11/2020

Le programme Scorpion prévoit l'acquisition de 333 engins de cette variante dont la moitié sera livrée à l'horizon 2025...

Publié le 26/11/2020

Alstom fournira six trains à pile à combustible à hydrogène, avec une option pour huit autres, à FNM (Ferrovie Nord Milano), le principal groupe de transport et de mobilité de la région…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne