Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 600.66 PTS
-
6 621.0
-
SBF 120 PTS
5 172.64
-
DAX PTS
15 693.27
+0.78 %
Dow Jones PTS
34 479.60
+0.04 %
13 998.30
+0.27 %
1.210
-0.05 %

Clôture Paris : le CAC40 grimpe encore

| Boursier | 1205 | Aucun vote sur cette news

L'indice vedette de la bourse de Paris continue de bien se comporter avec un gain de 0,1% à 6...

Clôture Paris : le CAC40 grimpe encore
Credits Reuters

LA TENDANCE

L'indice vedette de la bourse de Paris a continué de bien se comporter ce vendredi, avec un gain supplémentaire de 0,45% à 6.385 points, ce qui constitue la 3ème séance de hausse consécutive. La tendance a encore été soutenue par les publications trimestrielles, malgré les craintes d'inflation qui continuent de préoccuper les investisseurs. Très attendus, les chiffres mensuels de l'emploi américain en avril ont fortement déçu ce vendredi. Paradoxalement, il s'agit plutôt d'une bonne nouvelle pour les marchés actions dans la mesure où cela devrait conforter la Fed dans sa politique accommodante...

ECO ET DEVISES

Les chiffres mensuels du marché du travail aux Etats-Unis ont donc jeté un froid dans les salles de marché puisque seulement 266.000 emplois non-agricoles ont été créés le mois dernier contre un consensus de place logé à près d'un million ! Le taux de chômage a par ailleurs augmenté de 6% en mars à 6,1%, vient d'annoncer le département américain du Travail. Le consensus misait sur une baisse à 5,8%. Autre mauvaise nouvelle : le nombre de créations d'emplois en février et mars a été révisé en baisse de 78.000 en cumulé sur les deux mois.
Les créations de postes dans le privé se sont établies au nombre de 218.000 en avril, contre 933.000 de consensus et 708.000 pour la lecture révisée de février. 18.000 postes manufacturiers ont été détruits manufacturiers contre 54.000 créations attendues. Le taux de participation à la force de travail est ressorti à 61,7% contre 61,5% le mois précédent. Enfin, le salaire hebdomadaire moyen a augmenté de 0,7% après un recul de 0,1% en mars et contre une stabilité anticipée par le marché.

L'envolée des prix des matières premières continue à être surveillée de près alors que le cuivre a par exemple atteint un plus haut historique ce matin à plus de 10.200$ la tonne. Le métal rouge, considéré comme un très bon indicateur économique, a gagné plus de 30% depuis le premier janvier et a été multiplié par deux depuis son point bas de mars 2020. Plus globalement, l'indice 'Bloomberg Commodity Spot' a bondi à son plus haut niveau depuis 2011...
Sur les marchés obligataires, les taux ont décroché après les mauvais chiffres de l'emploi américain avant de refaire une partie de leur retard. Le rendement du T-Bond américain à 10 ans ne recule ainsi plus que de 1,7 point de base à 1,552%, loin de ses plus haut vers 1,76% atteints en mars.
Du côté des changes, l'indice du dollar cède 0,7% à 90,4 points face à un panier de devises de référence. A l'inverse, l'euro gagne 0,7% face au billet vert à 1,2155$ dans les échanges interbancaires.
Les cours du brut redonnent un peu de terrain même s'ils restent proches de leur plus haut de la mi-mars. Le baril de brut léger américain WTI cède 0,3% à 64,5$ sur le Nymex pour le contrat à terme de juin, tandis que le Brent rend 0,3% à 68$ (contrat de juillet).
Enfin, sur le marché des "cryptos", le bitcoin cède 0,1% sur 24h, autour de 57.200$ sur la plateforme Bitfinex, alors que l'Ether rend 0,8% à 3.500$, non loin de ses plus hauts historiques.

VALEURS EN HAUSSE

Europcar gagne 14%. Le chiffre d'affaires trimestriel est ressorti à 356 ME, en baisse de -36%, reflétant toujours l'impact des restrictions de déplacements en Europe.
L'EBITDA Corporate réduit sa parte à -44 ME au 1er trimestre 2021 contre -64 ME au 1er trimestre 2020.
Le Résultat avant impôt est de -82 ME contre -135 ME au T1 2020. La société a une vision prudente sur le T2 2021, qui reste affecté par la pandémie et sur le S2 2021 en raison de campagnes de vaccination dont la mise en place est plus lente que prévu, de mesures de confinement et de restrictions des déplacements, ainsi que d'un trafic aérien longue distance qui reste extrêmement limité.
Par conséquent, Europcar n'est pas aujourd'hui en mesure de donner une prévision pour l'exercice 2021. Néanmoins, il prévoit une croissance de son chiffre d'affaires en 2021, comme illustré par la reprise actuelle du marché américain...

McPhy remonte de 8% après sa baisse d'hier dans la foulée de son accord avec Plastic Omnium

AKKA (+7%). La société de conseil en innovation a enregistré un chiffre d'affaires de 385,2 ME sur la période, en baisse de -9,6% ou -15,3% à périmètre constant pro forma. Akka constate que cela représente une nette amélioration par rapport à la baisse de -26,6% enregistrée au T4 2020, bien que la base de comparaison soit encore difficile ce trimestre.
La croissance séquentielle des revenus depuis le T3 2020, qui reflète l'amélioration progressive de l'activité, s'est quand même légèrement poursuivie au T1 2021, avec des revenus en hausse de 2,9% par rapport au T4 2020. Comme prévu, l'Amérique du Nord a enregistré une baisse séquentielle de -6,8% de son chiffre d'affaires en raison du repositionnement stratégique initié pour orienter l'activité vers des projets à forte valeur ajoutée.

Guerbet : +5,6% avec Nokia et Showroomprivé

Albioma : +4,5% suivi de Nanobiotix, DBV

Air France KLM : +4% avec Ateme et Elis

Derichebourg : +3,7% avec Soitec et Valneva

Ubisoft : +3% en compagnie de ALD, Coface, Technip Energies et Icade

STM : +2,5% avec Voltalia, Séché, Boiron et Dior

Aperam (+2,3%) a annoncé des expéditions d'acier de 493 milliers de tonnes au 1er trimestre 2021, en hausse de 14% par rapport à des expéditions d'acier de 431 milliers de tonnes au 4ème trimestre 2020. L'EBITDA ajusté est de 175 ME au 1er trimestre, comparé à 109 ME au 4ème trimestre 2020. Le Bénéfice net progresse à 116 ME vs. 101 ME au 4ème trimestre 2020.
Le Bénéfice de base par action s'inscrit à 1,45 euros, contre 1,26 euros au 4ème trimestre 2020.
La dette financière nette s'établit à 56 ME au 31 mars contre 67 ME au 31 décembre 2020.

Le chiffre d'affaires de Vilmorin & Cie (+1,6%), correspondant au revenu des activités ordinaires, s'élève à la fin du troisième trimestre de l'exercice 2020-2021, à 1.105,6 ME, en progression de 4,1% à données courantes et de 10,3% à données comparables par rapport au 31 mars de l'exercice passé.
Cette très bonne performance permet au groupe de réviser à la hausse ses objectifs en termes de chiffre d'affaires et de marge opérationnelle courante pour l'exercice 2020-2021. Ceux-ci correspondent désormais à une progression du chiffre d'affaires consolidé comprise entre 6% et 8% à données comparables, contre une croissance de 4% à 6% visée précédemment, et à un taux de marge opérationnelle courante compris entre 8,5% et 9%, intégrant un effort de recherche qui devrait être supérieur à 260 millions d'euros.

Delta Plus Group (+1,5%) a vu son chiffre d'affaires progresser de +20,3% au premier trimestre 2021 et atteignent 81,5 ME.
Le groupe a bénéficié d'un effet de périmètre positif, lié à l'intégration de ERB Industries (USA), société acquise en décembre 2020, et des sociétés Alsolu (France) et Artex (Allemagne) acquises en début d'année 2021.
A périmètre et taux de change constants, la croissance organique du chiffre d'affaires consolidé s'élève à +9,6% sur le premier trimestre 2021.

VALEURS EN BAISSE

En repli de 6%, Rubis dévoile sur le premier trimestre des revenus de 987 ME, soit -24%.
Dans la distribution de carburants, le premier trimestre 2021 s'est présenté dans le prolongement du quatrième trimestre 2020, avec la poursuite des restrictions à la mobilité provoquant l'atonie des secteurs tourisme et aviation à l'échelle mondiale. Les volumes distribués sont en retrait de 6%.

Akwel : -5,5% avec SergeFerrari et Gensight (-4,5%)

SES Imagotag : -4% avec Argan (-3%)

Casino (-2,5%). Le distributeur a publié un chiffre d'affaires de 7,1 MdsE au premier trimestre, stable à données comparables et en progression de 6,5% sur deux ans, porté par les enseignes de proximité et une forte croissance de l'e-commerce. L'EBITDA après loyer progresse de 34 ME par rapport au premier trimestre 2020, à 189 ME.
Sur le segment France retail, le chiffre d'affaires ressort à 3,4 MdsE, en baisse de 6,4% sur un an.

Manitou : -2% avec Synergies et Groupe Gorgé

Crédit agricole concède 1,5%. La banque a annoncé ce vendredi des résultats trimestriels en nette hausse, portés par le dynamisme des activités de marchés et le reflux du coût du risque.
Le véhicule coté du groupe Crédit agricole a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un bénéfice net part du groupe de 1,045 MdE, en forte progression de 63,9% par rapport au premier trimestre 2020. Son produit net bancaire (PNB) avance de 5,6% sur un an à 5,493 MdsE.
Le coût du risque a parallèlement baissé de 38,2% par rapport au premier trimestre 2020, à 384 ME. CASA ne donne pas d'indication chiffrée sur son évolution à venir mais son DG, Philippe Brassac, a assuré lors d'une conférence de presse en ligne qu'il n'était pas "un élément de stress pour la trajectoire du groupe".

Burelle : -1,5% avec Solutions30, Genfit, Somfy

Renault : -1% suivi de Iliad et de Thales

Klépierre (stable) a vu ses revenus locatifs bruts reculer de 10,3% à 266,4 ME au premier trimestre, période au cours de laquelle les activités du leader européen des centres commerciaux ont été affectées par des décisions administratives emportant la fermeture des commerces dans les pays européens où Klépierre est présent, à l'exception de l'Espagne et de la Suède. Les magasins dans les centres commerciaux du groupe ont été fermés en moyenne l'équivalent de 1,5 mois. Aujourd'hui, 55% du portefeuille est ouvert et près de 95% des magasins (en loyers) devraient avoir rouvert d'ici à la fin mai.

Tessi (stable) a réalisé au 1er trimestre 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 115,7 ME, soit +6,8%, qui intègre pour la première fois la contribution de la société Proformation à hauteur de 2,3 ME, suite à la prise de participation majoritaire réalisée en février 2021.
À données proforma, la croissance ressort à +5,9%, sous l'effet de la bonne orientation des activités et d'une base de comparaison favorable à partir de mi-mars liée au confinement mis en place en 2020...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 juin 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/06/2021

L'opérateur télécom a confirmé un dysfonctionnement logiciel, comme l'avait indiqué Stéphane Richard, le PDG d'Orange après l'incident.

Publié le 11/06/2021

Coup de tonnerre dans l'univers des droits télévisés du football français !

Publié le 11/06/2021

Selon un rapport de l’Inspection générale d'Orange, mandatée par le PDG Stéphane Richard, le dysfonctionnement des numéros d'urgence qui a eu lieu au soir du 2 juin 2021 serait bel et bien dû…

Publié le 11/06/2021

Canal+, la filiale de Vivendi, a annoncé dans un communiqué se retirer de la Ligue 1. Cette décision fait suite à l'attribution par la LFP des droits des lots des deux consultations Ligue 1 Uber…

Publié le 11/06/2021

5,7 millions d'actions auto détenues

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne