En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 010.61 PTS
-0.77 %
4 986.00
-0.85 %
SBF 120 PTS
3 939.80
-0.84 %
DAX PTS
12 533.70
-0.59 %
Dow Jones PTS
25 827.36
+0.36 %
10 341.89
+0. %
1.123
-0.01 %

Clôture Paris : le CAC40 en légère baisse

| Boursier | 1110 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a de nouveau cherché sa voie tout au long de la séance ce vendredi pour finalement terminé en repli de 0,18% à 4...

Clôture Paris : le CAC40 en légère baisse
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a de nouveau cherché sa voie tout au long de la séance ce vendredi pour finalement terminé en repli de 0,18% à 4.909 pts. Les craintes liées à la propagation de la pandémie de Covid-19 continuent de brider les initiatives, alors que l'épidémie fait toujours rage aux Etats-Unis et en Amérique latine. Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, a tenté de rassurer les opérateurs sur la reprise économique, estimant lors d'un débat en ligne que "nous avons probablement passé le pire de la crise".
A Wall Street, les marchés tempèrent aussi leurs ardeurs, malgré l'assouplissement des règles encadrant les investissements des banques, qui avait relancé l'espoir d'une dynamique reprise économique en 'V'.
Wall Street avait grimpé hier avec la décision des autorités américaines de régulation bancaire d'assouplir la fameuse règle Volcker mise en oeuvre après la crise de 2007-2009, qui limitait la capacité des banques à s'engager dans des investissements à risque avec les fonds des clients.

ECO ET DEVISES

Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a pour sa part jugé à l'occasion d'un débat en ligne que le pire de la crise était "probablement passé". Elle reste toutefois prudente du fait du risque de deuxième vague de la pandémie. Il faut dire, en effet, que le nombre de cas d'infection reste orienté en hausse aux Etats-Unis, où le Texas a dû suspendre le déconfinement.

Selon le rapport gouvernemental du jour aux USA, les revenus personnels des ménages américains pour le mois de mai 2020 sont ressortis en déclin de 4,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de -6,4% et une lecture révisée à +10,8% (ajustement en hausse) pour le mois antérieur. Les dépenses des consommateurs se sont appréciées en revanche de 8,2% en mai, par rapport au mois précédent, contre +8,6% de consensus et -12,6% pour la lecture révisée (-13,6% en première estimation) du mois d'avril. L'indice ajusté des prix 'core PCE' est comme prévu ressorti en hausse de 0,1% par rapport au mois antérieur.

L'indice final du sentiment des consommateurs américains pour le mois de juin 2020 est ressorti à 78,1, contre un consensus de 78,9 et un niveau de 78,9, également, pour la lecture préliminaire du mois de juin. L'indice traduit tout de même un rebond en comparaison du niveau du mois de mai.

Selon les derniers chiffres de l'Université Johns Hopkins ce vendredi, 9,64 millions de cas confirmés du nouveau coronavirus sont dénombrés dans le monde depuis le début de l'épidémie, dont 2,42 millions aux USA, 1,23 million au Brésil, environ 620.000 en Russie et plus de 490.000 en Inde. Le virus a fait 489.990 morts dans le monde depuis son émergence, dont 124.415 aux Etats-Unis, 54.971 au Brésil et 43.314 au Royaume-Uni.

VALEURS EN HAUSSE

Inventiva : +14% avec Focus Home Interactive (+8%) qui a signé l'une des hausses du jours à Paris après la publication de résultats annuels record. Sur l'exercice 2019-2020, l'éditeur de jeux-vidéo a dégagé un profit opérationnel de 19,2 ME, en croissance de +36%, pour un chiffre d'affaires de 142,8 millions d'euros (+13%). La marge opérationnelle s'améliore ainsi de 200 points de base, à 13%. Focus entame l'exercice 2020-2021 avec une structure bilancielle particulièrement solide malgré une augmentation des budgets d'investissements dans le développement de ses jeux pour l'exercice 2019-2020. A fin mars 2020, la dette nette du Groupe s'élève ainsi à -18,0 ME, un niveau équivalent à celui de l'an dernier, tandis que les capitaux propres progressent pour atteindre 55 ME.

ALD : +6% avec Ses Imagotag et Infotel

SEB prend 4,7%, les investisseurs se montrant rassurés par la reprise de l'activité. Le spécialiste du petit électroménager a indiqué hier soir que l'impact de l'épidémie sera moins élevé que prévu et estime que la perte de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre devrait être d'environ 200 millions d'euros et non de 450 à 500 ME comme annoncé initialement. Le résultat opérationnel d'activité est désormais attendu en territoire positif.

Haulotte : +4% suivi de Nokia, Burelle

Vetoquinol grimpe de 3,4%, portant ses gains à près de 30% sur les trois derniers mois. Le spécialiste des produits vétérinaires est soutenu par une note de MainFirst qui a commencé le suivi de la valeur avec une recommandation 'achat' et un objectif de 77 euros.

Bouygues avance de 2,8%. Le conglomérat a quelque peu surpris ce matin en annonçant, via Bouygues Telecom, la signature d'un protocole d'exclusivité avec le Crédit Mutuel pour l'acquisition de l'opérateur alternatif Euro-Information Telecom (marques NRJ Mobile, Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile, Auchan Telecom) et la conclusion d'un partenariat de distribution exclusif. Le prix d'acquisition comprend une part fixe de 530 millions d'euros payable au closing et une part complémentaire comprise entre 140 et 325 ME, conditionnée à l'atteinte de critères de performance économique et payable sur plusieurs années.

Bastide : +2,5% avec Covivio, Akwel, Argan, IPSOS

Neurones : +1,5% suivi de Edenred, M6, L'Oreal, Worldline, Carrefour

Thales : +1% avec Vilmorin, Saint-Gobain, LVMH, Valeo, Ingenico, Nexity

VALEURS EN BAISSE

DBV Technologies chute de 15%. La Société n'ayant pas encore reçu de nouvelles informations de la part de la FDA concernant sa demande de BLA pour Viaskin Peanut, elle avait entrepris une revue complète de ses activités afin de se positionner au mieux dans l'hypothèse d'un retard dans le calendrier d'examen du BLA de Viaskin Peanut. DBV initie aujourd'hui un projet de plan de restructuration afin de permettre à la Société de continuer le processus d'examen du BLA et s'il était approuvé, de se préparer à mettre Viaskin Peanut sur le marché, en préservant son horizon de trésorerie.

Pierre et Vacances perd encore 7%. Le groupe a annoncé jeudi avoir creusé sa perte nette à 145,8 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé et dit s'attendre à ce que le second semestre soit "significativement impacté" par les effets de la crise sanitaire.

Poxel -6,8% avec Genomic, Innate (-5%) et Beneteau (-4%)

Lisi : -4% avec FDJ

AKKA : -3,5% avec GTT, Vallourec, CGG

Air France KLM reperd 3,3%. Quelques semaines après Air France, KLM obtient à son tour une aide d'Etat. Le conseil d'administration du groupe a approuvé un financement pour le transporteur hollandais d'un montant total de 3,4 milliards d'euros soutenu par l'État néerlandais. Le plan de soutien de la compagnie comprend une ligne de crédit renouvelable de 2,4 milliards d'euros, accordée par 11 banques, dont trois banques néerlandaises et huit banques internationales, ainsi qu'un prêt direct de 1,0 milliard d'euros. Les conditions associées au prêt direct sont liées à des engagements de la compagnie en matière de développement durable ainsi qu'au rétablissement des performances et de la compétitivité de KLM, incluant un plan de restructuration global et la contribution de ses employés. KLM s'est également engagée à suspendre le versement de dividendes à ses actionnaires tant que ces deux prêts n'auront pas été intégralement remboursés.

Genfit : -3% suivi de Peugeot, Crédit Agricole, Natixis et Bolloré (-2,5%)

Imerys : -2% avec TechnipFMC et Carrefour

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/07/2020

SoLocal, dont le titre est suspendu depuis le 15 juin, a annoncé qu'après d’intenses négociations, le groupe et ses créanciers financiers ont trouvé les termes d’un accord afin d’assurer la…

Publié le 03/07/2020

Le Groupe LDLC, expert du e-commerce et du retail informatique et high-tech en France, envisage de passer à la semaine de 4 jours en 2021. " J'ai la conviction que en travaillant 4 jours on sera dans…

Publié le 03/07/2020

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Si la pandémie de Covid-19 a mis à terre de nombreuses sociétés, il a également profité à certaines. C’est notamment le cas de Delivery Hero,…

Publié le 03/07/2020

Solocal vient de conclure un accord avec ses principaux créanciers en vue du renforcement de la structure financière du Groupe Le plan, s'il est...

Publié le 03/07/2020

La volatilité reste forte sur le titre Renault qui avait bien progressé hier et qui redonne 1,5% ce vendredi à 22,25 euros dans un marché qui...