Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 762.80 PTS
+0.25 %
6 765.00
+0.3 %
SBF 120 PTS
5 282.56
+0.35 %
DAX PTS
15 699.67
+0.05 %
Dow Jones PTS
34 792.67
-0.92 %
15 083.39
+0. %
1.185
+0.11 %

Clôture Paris : le CAC40 de retour sur les 6.500 pts

| Boursier | 823 | 5 par 1 internautes

Le CAC40 a reperdu 0,91% ce mardi tout en s'accrochant à la barre des 6...

Clôture Paris : le CAC40 de retour sur les 6.500 pts
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a reperdu 0,91% ce mardi, tout en s'accrochant à la barre des 6.500 points, à 6.507 pts en clôture. Atari et Alstom étaient sous pression après les dernières prévisions, tandis que Virbac s'est envolé sur fond de révision en hausse de ses anticipations de résultats.
Quelques prises de bénéfices sont observées aussi à Wall Street après le triple record des indices US vendredi et un long week-end de trois jours en raison de l'Independence Day aux Etats-Unis.

ECO ET DEVISES

Sur le front économique, la fin de semaine dernière a été marquée à Wall Street par les chiffres de l'emploi, avec des créations de postes robustes en juin à 850.000 mais un taux de chômage en légère hausse à 5,9%. Ces données quelque peu contradictoires ne devraient donc pas influencer grandement la Fed.
Les indices du jour concernant les services américains ressortent en expansion, mais inférieurs aux attentes. L'indice PMI final des services du mois de juin a été de 64,6, contre 64,9 de consensus et 64,9 également pour sa lecture flash (préliminaire). L'indice composite a atteint 63,7, contre 64 de consensus de marché.
L'ISM des services du mois de juin, qui vient lui aussi d'être dévoilé, s'est établi à 60,1 contre un consensus de 63.
Ces deux indicateurs demeurent toutefois très supérieurs à la barre des 50, traduisant ainsi une vive expansion.

Demain mercredi, le rapport JOLTS du Département au Travail concernant les ouvertures de postes sera publié. Les Minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed seront communiquées dans la soirée de mercredi, alors que les investisseurs craignent un resserrement monétaire, par l'intermédiaire du 'tapering', un peu plus rapide que prévu compte tenu de la reprise économique et du risque d'inflation. Jeudi, les inscriptions au chômage et le rapport sur les stocks pétroliers domestiques américains seront annoncés.

Ailleurs dans le monde ce mardi, les commandes manufacturières allemandes de mai ont déçu (-3,7% en comparaison du mois antérieur et en données ajustées), alors que la production industrielle espagnole a augmenté plus que prévu sur le même mois. Le PMI allemand de la construction pour le mois de juin a raté le consensus, à 47 contre 48,9. L'indice ZEW allemand du sentiment économique a été de 63,3, contre 75 de consensus. Les ventes au détail, corrigées des variations saisonnières, ont rebondi de 4,6% dans la zone euro en mai, contre une hausse de 4,3% attendue par le marché.
Les minutes de la BCE sont attendues jeudi... Les récents commentaires provenant des officiels européens montrent une généreuse tolérance face à l'inflation, alors que l'économie se reprend. Ceci laisse espérer une poursuite de la politique très accommodante en Europe, encore plus durable que celle des USA.

Le pétrole recule, de retour sous les 75$ le brent, faute de consensus entre les membres de l'OPEP sur la remontée progressive de la production. De quoi nourrir le spectre d'une lutte intestine néfaste pour le marché de l'or noir.
En cause notamment, les dissensions entre l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unies sur le niveau de production d'huile. Abou Dhabi aurait exigé un relèvement de son niveau de référence, c'est-à-dire le niveau de production par rapport auquel les réductions sont calculées, selon une source citée par 'Reuters'. Un relèvement de la base actuelle (la production d'octobre 2018) aboutirait concrètement à permettre à Abou Dhabi de produire davantage, tout en respectant les coupes sur le papier. Un aménagement que l'Arabie saoudite, mais aussi la Russie, auraient refuseraient de cautionner. Le différend, rendu public, reflète également une divergence de vues croissante entre l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.
Aucune nouvelle date pour la reprise des pourparlers n'a de plus été fixée. La conséquence immédiate de l'échec des pourparlers est que l'augmentation de la production prévue pour le mois d'août n'aura pas lieu, laissant le marché à court d'or noir au moment même où l'économie mondiale se remet de la pandémie de Covid-19... Très attentive à l'évolution des cours du brut, la Maison Blanche "suit de près les négociations de l'Opep+ et leur impact sur la reprise économique mondiale", a déclaré un porte-parole. Le ministre irakien du pétrole a indiqué à la presse qu'il espérait "être témoin d'une date" dans les dix prochains jours pour une nouvelle réunion du cartel et de ses alliés qui devrait permettre de trouver un accord satisfaisant pour tous.
Face à la crise du coronavirus, l'Opep+ avait réduit l'année dernière sa production de près de 10 millions de barils par jour (bpj), avant de progressivement alléger ses réductions qui se situent actuellement à environ 5,8 millions de bpj. La reprise économique actuelle a stimulé la demande et a fait reculer les stocks mondiaux de brut, une situation qui nécessiterait de continuer à ouvrir les vannes pour alimenter une demande qui dépasse désormais l'offre...

VALEURS EN HAUSSE

Virbac (+11%) a été dopé par le nouveau relèvement de ses objectifs annuels... Porté par des performances très solides dans toutes les zones et un marché dynamique, le groupe vétérinaire vise désormais une croissance du chiffre d'affaires à taux et périmètre constants comprise entre 10% et 14% (soit entre 7% et 11% à taux constants et périmètre réel), contre 6 à 10% précédemment, ainsi qu'un ratio de 'résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions' sur 'chiffre d'affaires' qui devrait se situer autour de 15% à taux de change constants.

Sartorius : +5% avec Lysogène (+4%)

Solutions 30 (+3,7%) a annoncé avoir mandaté Rothschild & Cie pour l'accompagner dans sa réflexion stratégique afin de renforcer sa structure actionnariale. Ce choix fait suite à l'annonce du 21 mai dernier selon laquelle Solutions 30 disait avoir engagé un processus de sélection de banquiers conseils afin d'initier une recherche d'actionnaire(s) de référence. Solutions 30 indiquait alors que ce projet pourrait aller jusqu'à un retrait de cote...

Eurofins : +2% suivi de Claranova, Valneva, Worldline

Ubisoft : +1,7% avec DBV, Figeac Aero et Voltalia

Lectra : +1% suivi de Getlink, Orpea, Korian, Eurazeo, Thales et P&V

Cinquième séance dans le vert pour Carrefour qui gagne encore 0,2%. Si le secteur bénéficie de l'agitation autour du Britannique Morrison, le distributeur français est aussi soutenu par une note de Jefferies ('achat') qui affirme que les résultats du premier semestre devraient confirmer une forte progression en France grâce à des gains de parts de marché. Dans l'ensemble, la progression des bénéfices devrait être "solide", même si elle est temporairement diluée par une reprise de l'activité promotionnelle dans le secteur. Carrefour doit dévoiler ses résultats intermédiaires le 28 juillet après bourse.

VALEURS EN BAISSE

Atari (-13%) a annoncé la mise en oeuvre d'une nouvelle stratégie pour Atari Gaming, la division regroupant les jeux, la VCS et les licences, visant en particulier "à consacrer de nouvelles ressources au développement de jeux premium à plus forte valeur ajoutée".

Alstom décroche de plus de 8%, plombé par ses dernières annonces. Le groupe ferroviaire a indiqué s'attendre pour l'année fiscale 2021-2022 à un flux de trésorerie libre négatif important, alors que le groupe se concentre sur les projets difficiles hérités de l'activité ferroviaire de Bombardier. Au cours du premier semestre de son exercice décalé, Alstom prévoit désormais un flux de trésorerie libre négatif à hauteur de 1,6-1,9 milliard d'euros, et qui devrait résulter en un cash-flow libre significativement négatif en 2021-2022.

EDF : -6% sur la poursuite des difficultés de restructuration interne

TechnipFMC : -5% avec Catana, Innate, Balyo, Renault et Vallourec

Peu d'autres baisses vraiment significatives sur le CAC 40 mais les bancaires Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas reculent d'environ 3%.

Rallye : -2,5% avec Gl Events, Imerys, TF1, SES et Total

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 septembre 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/08/2021

L'essai de phase III que Sanofi et Regeneron ont consacré à leur inhibiteur de PD-1 Libtayo, en association avec un doublet de chimiothérapie à base...

Publié le 05/08/2021

Valneva grimpe de 3,3% à 12 euros ce jeudi après l'annonce des résultats initiaux positifs pour l'étude pivot de Phase 3 de son candidat vaccin à...

Publié le 05/08/2021

Zalando, la première plateforme de ecommerce mode et de lifestyle en Europe, et Sephora, le leader mondial de la beauté de prestige omnicanale,...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne