Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 172.98 PTS
+0.55 %
7 172.00
+0.34 %
SBF 120 PTS
5 557.49
+0.49 %
DAX PTS
15 809.72
+0.24 %
Dow Jones PTS
35 028.65
-0.96 %
15 047.84
-1.07 %
1.136
+0.19 %

Clôture Paris : le CAC40 de retour au-dessus des 7.000 pts

| Boursier | 840 | Aucun vote sur cette news

Gros rebond

Clôture Paris : le CAC40 de retour au-dessus des 7.000 pts
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a retrouvé les 7.000 points ce jeudi, à la faveur d'un gain de 1,12% à 7.005 pts en clôture. L'indice de la bourse de Paris est même remonté jusqu'à 7.050 points en matinée, en réaction au discours du patron de la Fed hier soir, Jerome Powell ayant balisé le terrain monétaire pour les deux années à venir : La Réserve fédérale américaine envisage désormais trois hausses de taux d'un quart de points l'an prochain, pour porter le taux des "fed funds" entre 0,75% et 1%. De son côté, la Banque centrale européenne a laissé ses taux inchangés et a confirmé la fin de ses achats de titres dans le cadre de son programme d'achats d'urgence face à la pandémie, (le fameux PEPP), d'ici mars prochain...

ECO ET DEVISES

Le comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed a décidé mercredi d'accélérer le rythme de réduction de ses rachats d'actifs, qui atteindra 30 milliards de dollars par mois (au lieu 15 Mds$ jusqu'ici), en vue de mettre fin à ce programme dès mars. En 2020, en pleine récession causée par le Covid-19, la Fed avait décidé d'intervenir sur les marchés pour garantir le bon fonctionnement du marché de la dette, et s'est mise à racheter jusqu'à 120 Mds$ de titres par mois. En novembre, elle a commencé à réduire la voilure au rythme de 15 Mds$ par mois, et va donc doubler ce montant dès janvier.
A noter que le communiqué de la Fed a cessé de décrire l'inflation comme "transitoire", ce que son président Jerome Powell avait déjà fait récemment au vu des derniers chiffres de l'inflation : +6,8% sur un an en novembre, au plus haut depuis 1982 pour l'indice des prix à la consommation. La Fed qualifie désormais l'inflation d'"élevée".

En Europe, la Banque d'Angleterre a relevé son taux directeur à 0,25% contre 0,1% ce jeudi, devenant la première des grandes banques centrales à procéder de la sorte depuis le début de la pandémie. L'institution monétaire britannique justifie sa décision par l'accélération de l'inflation, attendue à 6% au Royaume-Uni, trois fois l'objectif. Les économistes de la place ont été quelque peu pris par surprise, puisqu'ils tablaient majoritairement sur un statu quo.

De son côté, la Banque centrale européenne a laissé ses taux inchangés et confirmé la fin de ses achats de titres dans le cadre de son programme d'achats d'urgence face à la pandémie d'ici mars prochain. Le Conseil des gouverneurs juge que la progression de la reprise économique et vers son objectif d'inflation à moyen terme permet une réduction progressive du rythme de ses achats d'actifs au cours des prochains trimestres. Mais un accommodement monétaire est encore nécessaire pour que l'inflation se stabilise vers l'objectif de 2% à moyen terme. Compte tenu de l'incertitude actuelle, le Conseil doit maintenir la flexibilité et l'optionnalité dans la conduite de la politique monétaire.

Au premier trimestre 2022, le Conseil prévoit de procéder à des achats nets d'actifs dans le cadre du programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (PEPP) à un rythme inférieur à celui du trimestre précédent. Il mettra fin à ces achats à la fin du mois de mars. Le Conseil a par ailleurs décidé d'allonger l'horizon de réinvestissement du PEPP. Il a désormais l'intention de réinvestir le principal des titres arrivant à échéance achetés dans le cadre du PEPP jusqu'à au moins la fin de 2024. Dans tous les cas, le futur 'roll-off' du portefeuille du PEPP sera géré de manière à éviter toute interférence avec l'orientation appropriée de la politique monétaire.

Dans le cadre de sa politique de réduction progressive des achats d'actifs et pour garantir que l'orientation de la politique monétaire reste cohérente avec une inflation se stabilisant vers l'objectif à moyen terme, le Conseil des gouverneurs a décidé d'un rythme mensuel d'achats nets de 40 milliards d'euros au cours du deuxième trimestre et de 30 MdsE au troisième trimestre dans le cadre de son programme d'achat d'actifs 'classique' (APP). À partir d'octobre 2022, le Conseil maintiendra les achats nets d'actifs au titre de l'APP à un rythme mensuel de 20 milliards d'euros aussi longtemps que nécessaire pour renforcer l'effet accommodant de ses taux directeurs. Le Conseil s'attend à ce que les achats nets s'arrêtent peu de temps avant que la BCE ne commence à relever ses taux directeurs.

Le taux d'intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt demeurent inchangés, à respectivement 0,00%, 0,25% et -0,50%. À l'appui de son objectif d'inflation symétrique de 2% et conformément à sa stratégie de politique monétaire, le Conseil des gouverneurs prévoit que les taux d'intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas jusqu'à ce qu'il constate que l'inflation atteigne 2% bien avant la fin de son horizon de projection et durablement sur le reste de cet horizon, et qu'il juge les progrès de l'inflation sous-jacente suffisants pour être compatibles avec une stabilisation de l'inflation à 2% à moyen terme. Cela peut également donner lieu à une période transitoire pendant laquelle l'inflation sera légèrement supérieure à l'objectif...
L'euro repasse ce soir le cap des 1,13/$. Le pétrole remonte sur les 75$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Valneva (+16%) a annoncé des premières données, dans le cadre de son étude de Phase 1/2, VLA2001-201, concernant l'utilisation de son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001, comme dose de rappel. Ces données initiales confirment que VLA2001 a significativement augmenté l'immunité des participants ayant reçu le même vaccin en immunisation primaire. 77 des 153 participants à l'étude de Phase 1/2, âgés de 18 à 55 ans, ont reçu une dose de rappel de VLA2001 sept à huit mois après la fin de leur primovaccination avec une dose faible, moyenne ou élevée de VLA2001. Tous les participants ont reçu une seule vaccination de rappel avec VLA2001 à la même dose (élevée) que celle utilisée dans l'essai pivot de Phase 3 "Cov-Compare". Les titres d'anticorps IgG (basés sur la protéine spike) ont été mesurés au moment du rappel ainsi que deux semaines après la dose de rappel. 45 des 77 participants ayant reçu une dose de rappel ont été inclus dans l'analyse finale. La troisième dose de VLA2001 a généré une excellente réponse anamnestique, des taux d'anticorps similaires ayant été observés que les participants aient été initialement vaccinés avec une dose faible, moyenne ou élevée (GMT 9699,3 (95%CI : 8497,76, 11070,71)). Ceci démontre un fort effet du rappel, avec une multiplication des niveaux d'anticorps contre le virus de Wuhan de 42 à 106 fois en comparaison avec les niveaux d'anticorps observés avant la dose de rappel.

Eramet : +7% avec Lisi

Graines Voltz (+7%) a finalement réalisé 122,2 ME de chiffre d'affaires pour l'exercice 2020-2021, en progression de 40,8% par rapport à l'exercice précédent. Graines Voltz estime que son résultat opérationnel courant devrait quasiment doubler par rapport à celui de l'exercice précédent, et passer de 6,7 ME à plus de 12,9 ME. Le taux de marge opérationnelle courante passerait ainsi de 7% à plus de 10,5%, conséquence de la bonne intégration des croissances externes, de l'évolution du mix produit d'un bon levier opérationnel. Le résultat net devrait plus que doubler, passant de 3,9 ME à plus de 9 ME

Infotel : +5% avec Sopra Steria et Technip Energies

Nanobiotix : +4,5% avec GTT, Vallourec et Claranova

TechnipFMC : +4% avec Neurones, suivi de Mersen (+3,5%) et de Stellantis avec Aubay

TotalEnergies : +3% avec Quadient, CGG, Vilmorin

Airbus gagne 2,5%. L'avionneur européen a remporté une bataille tout aussi importante que symbolique face à son rival historique. Qantas Airways a en effet opté pour des appareils Airbus pour renouveler sa flotte domestique, portant un coup dur à Boeing et son 737 MAX. Le transporteur australien s'est engagé à acquérir 20 A321XLR et 20 A220, avec des options d'achat portant sur 94 appareils supplémentaires. La commande, qui devrait être finalisée d'ici la fin 2022, atteint 4,6 milliards de dollars au prix catalogue. Les opérateurs obtiennent néanmoins d'importants rabais lors de la signature de ce type de contrat. Les avions remplaceront la flotte vieillissante de Qantas composée de près de 100 Boeing 737 et 717 - dont certains ont environ 20 ans - qui sont toujours les chevaux de bataille de la compagnie aérienne sur le plan national. Les livraisons devraient débuter en milieu d'année 2023 et s'étendre sur dix ans.

Chargeurs : +2,5% avec Nexans et Renault

Sword : +2% avec SG, Euronext, Danone, Ipsen, Vinci,

VALEURS EN BAISSE

EDF chute de 15% après avoir lancé un avertissement sur ses résultats hier soir, conséquence d'une prolongation de l'arrêt des réacteurs de ses centrales de Civaux et de l'arrêt de ceux de la centrale de Chooz. La société a détecté des défauts à proximité de circuits de refroidissement de la centrale nucléaire de Civaux (Vienne), ce qui va contraindre le groupe à prolonger son arrêt pour réaliser des travaux et à interrompre la production de la centrale de Chooz (Ardennes), équipée du même type de réacteurs. Cette décision entraîne pour EDF une perte de production d'environ 1 térawatts-heure (TWh) sur la fin de 2021 et le conduit à revoir son estimation d'Ebitda, aux prix de marché actuels, dans une fourchette comprise entre 17,5 et 18 milliards d'euros, alors qu'il tablait précédemment sur un chiffre supérieur à 17,7 MdsE. Le consensus était lui positionné à 18,4 MdsE.

Mauna Kea reperd 7% suivi de Genomic

Ramsay : -4% avec Lysogène (-3%) et Gensight

2CRSI : -2,5% avec Getlink, STM

FDJ : -1,5% suivi de Ubisoft, Boiron et Argan

BioMerieux : -1% avec Elior, Navya et Air France KLM

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2022

La marge opérationnelle est supérieure à 6%...

Publié le 19/01/2022

Ce nouveau produit est l'aboutissement de deux années de développement entre Cybergun et Canik...

Publié le 19/01/2022

Eurazeo conforte son statut de 1er investisseur de la French Tech...

Publié le 19/01/2022

Enertime se distingue sur deux projets...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne