5 362.88 PTS
-
5 368.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 284.43
-
DAX PTS
13 003.70
-
Dowjones PTS
22 956.96
+0.37 %
6 114.53
+0.36 %
Nikkei PTS
21 380.14
+0.59 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture Paris : le CAC40 calme le jeu

| Boursier | 339 | Aucun vote sur cette news

Après cinq séances de rebond...

Clôture Paris : le CAC40 calme le jeu
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après cinq séances consécutives de progression, le CAC40 a débuté cette semaine dans le rouge, en baisse de 0,27% à 5.267 points en clôture. Sur le front politique européen, le parti d'Angela Merkel a remporté dimanche les élections législatives en Allemagne, ce qui lui permettra de poursuivre sa carrière de Chancelière. Mais sa marge de manoeuvre sera plus réduite pour monter une coalition. Au Japon, le Premier ministre Shinzo Abe va dissoudre la chambre basse pour provoquer un nouveau vote. Emmanuel Macron doit, lui, intervenir demain pour annoncer son projet européen. Le mouvement La République En Marche récolte par ailleurs 24 sièges au Sénat (un nombre en baisse), alors que les Républicains comptent désormais 171 élus (en hausse). Outre-Atlantique, Wall Street s'affiche dans le rouge actuellement, pénalisé par le nouveau coup de mou du titre Apple (quatrième séance de correction) et par les tensions persistantes entre les Etats-Unis et le Corée du Nord.

ECO/DEVISES

Après l'abaissement des notations souveraines de la Chine et de Hong Kong par Standard & Poor's, c'est Moody's qui s'attaque au Royaume-Uni, avec une dette ramenée de "Aa1" à "Aa2", soit deux crans en-dessous du "triple A", au même niveau que la France, ou la Corée du Sud. La perspective d'évolution, qui était négative, redevient stable.

L'indice de confiance des milieux d'affaires allemands compilé par l'Institut Ifo a atteint 115,2 points en septembre, contre 115,9 le mois précédent et 116 de consensus. La composante évaluation actuelle ressort à 123,6 points (contre 124,8 au consensus et 124,6 en août) et la composante des attentes à 107,4 points (contre 107,9 de consensus et 107,9 le mois précédent).

Devant la commission des affaires économiques du Parlement européen, Mario Draghi a une nouvelle fois indiqué que la BCE est de plus en plus confiante sur un retour de l'inflation vers son objectif mais que la zone euro a encore besoin d'une stimulation monétaire substantielle : "Dans l'ensemble, nous devenons de plus en plus confiants que l'inflation va finalement atteindre des niveaux conformes à notre objectif, mais nous savons aussi qu'un degré très substantiel d'accommodation monétaire reste nécessaire pour que la trajectoire haussière de l'inflation se matérialise".

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Dallas pour le mois de septembre 2017 est ressorti à +21,3, contre un consensus de place voisin de 12 pts. L'indice d'activité générale était ressorti à 17 au mois d'août. Le rapport du jour signale donc une accélération de l'expansion de l'industrie manufacturière dans la région.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1856$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 51,7$ et le Brent s'affiche à 58,4$.

VALEURS EN HAUSSE

* EDF (+3,7%). Investec a réitéré sa recommandation à l'achat et son objectif de cours à 12 euros ce matin.

* Trigano (+1,4%). Le groupe poursuit son développement en Europe, en bouclant la prise de contrôle du slovène Adria, par l'acquisition de 85% du holding de contrôle dans des conditions financières qui n'ont pas été communiquées. Le principe de la transaction avait été révélé en juin dernier. L'action est sur des sommets historiques à la veille de la publication de ses revenus annuels.

* Alstom (+1,2%). Le marché croit à un mariage avec Siemens Mobility. Des informations pourraient être fournies dès demain. En attendant, les deux groupes ont confirmé qu'ils discutaient.

* Total (+0,7%). La journée investisseurs concernant les perspectives de moyen terme reçoit un accueil tiède.

* Airbus (+0,6%). Barclays affole les compteurs ce matin sur le dossier, en assignant un objectif de 110 euros (vs. 86 euros précédemment), le plus élevé de tous les bureaux d'études qui suivent l'industriel. L'avionneur européen est "nettement sous-valorisé" par rapport à son rival Boeing, estime l'analyste Phil Buller.

VALEURS EN BAISSE

* STM chute de 3,8% dans le sillage de la correction du titre Apple à Wall Street.

* LafargeHolcim (-3,4%). Le titre chute sous les 50 Euros en ce début de semaine.

* Ubisoft (-3,3%). L'assemblée générale annuelle qui a eu lieu vendredi a abouti à un soutien, attendu, au management actuel, qui n'a cependant pas réussi à faire approuver la résolution concernant le programme d'attribution d'actions gratuites aux salariés, du fait de l'abstention de son principal actionnaire, Vivendi, qui s'est à nouveau plaint de son traitement.

* ArcelorMittal (-2,8%). L'aciériste est pénalisé par la forte baisse du minerai de fer. Les cours du minerai sont entrés en bear market (marché baissier) après avoir chuté de 12% la semaine passée, soit le plus fort recul hebdomadaire en 16 mois.

* Albioma (-2,5%). Quelques prises de bénéfices sur le dossier, après cinq séances dans le vert.

* Air France (-1,5%) a présenté ce matin sa nouvelle compagnie, Joon. Un transporteur qualifié de nouvelle génération par le management d'AF qui recrutera plus de 1.000 hôtesses et stewards d'ici 2020.

* Les bancaires perdent du terrain avec BNP Paribas (-1,4%), Crédit Agricole (-1,3%) ou encore Société Générale (-1,5%).

* ESI Group (-1,2%). cinquième séance dans le groupe pour ESI Group, qui paie toujours ses mauvais semestriels.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/10/2017

Le CAC40 a une nouvelle fois fini sa course proche de l'équilibre ce jeudi...

Publié le 04/10/2017

Après six séances consécutives de progression...

Publié le 27/09/2017

Les 5.300 pts se rapprochent, doucement...

Publié le 26/09/2017

Carrefour tire son épingle du jeu...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2017

Le volet défensif de Bluelinea a été accéléré à partir de l'été avec la reconfiguration des effectifs. Le management reste confiant sur le développement de la société...

Publié le 16/10/2017

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Neolife et Bracknor Fund en 2016...

Publié le 16/10/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2017

Pendant la 4e Fenêtre de Cessibilité, ouverte du 8 août 2017 au 6 octobre 2017 (inclus), aucun BSA n'a fait l'objet d'ordres d'achat...

Publié le 16/10/2017

Assystem Technologies et ESI comptent offrir de nouvelles solutions s'adressant à l'Usine du Futur....

CONTENUS SPONSORISÉS