Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 638.46 PTS
-0.95 %
6 629.00
-0.95 %
SBF 120 PTS
5 202.01
-0.87 %
DAX PTS
15 531.75
-0.72 %
Dow Jones PTS
34 798.00
+0.1 %
15 329.68
+0.09 %
1.172
+0. %

Clôture Paris : le CAC40 aligne une 5ème séance de hausse

| Boursier | 956 | Aucun vote sur cette news

5ème séance de hausse ce lundi pour l'indice CAC40 malgré un début de journée dans le rouge, en attendant la réunion de la Fed programmée...

Clôture Paris : le CAC40 aligne une 5ème séance de hausse
Credits Reuters

LA TENDANCE

5ème séance de hausse ce lundi pour l'indice CAC40 malgré un début de journée dans le rouge, en attendant la réunion de la Fed programmée les 27 et 28 juillet. L'indice progresse en clôture de 0,15% à 6.578 pts. Aux Etats-Unis, Wall Street campe proche de ses sommets historiques dans une ambiance qui reste soutenue... Le baril de pétrole a lui aussi poursuivi son rebond, sur les 74$ le brent, entraînant l'ensemble du compartiment à la hausse.

ECO ET DEVISES

Mercredi, c'est donc la réunion de la Fed qui retiendra l'attention, le communiqué monétaire étant attendu à 20 heures, avant la conférence de presse de Jerome Powell qui se tiendra à 20h30. Il est toutefois probable que la banque centrale américaine ne donne pas beaucoup plus d'indications concernant le futur 'tapering', dans un contexte sanitaire incertain marqué par les variants du Covid-19, faisant peser la menace d'un nouvel impact économique.
La réunion du FOMC (Comité de politique monétaire de la Fed) prévue les 27 et 28 juillet, pourrait être en quelque sorte un non-événement pour le marché, car la Fed ne devrait pas offrir d'éléments nouveaux sur le calendrier du très probable futur 'tapering'. Les spécialistes suggèrent que Jerome Powell devrait réitérer ses propos récents. Le timonier de la Fed avait jugé il y a quelques jours que le 'tapering' était encore très éloigné, les conditions n'étant pas réunies. Powell devrait ainsi souligner l'importance des données attendues au cours des prochains mois, notamment sur le front de l'emploi.
Les économistes estiment que le signal fort sur le tapering devrait plutôt arriver avec la réunion du FOMC de septembre. Le discours de Powell à Jackson Hole en août ne devrait quant à lui pas offrir d'indications plus évidentes. L'annonce formelle de cette réduction des achats d'actifs de la Fed, actuellement logés à 120 milliards de dollars mensuels, ne devrait pas intervenir avant décembre.

Cette semaine, Powell devrait réitérer le point de vue de la Fed selon lequel les pressions sur les prix seront largement transitoires. Cependant, il peut également admettre que les goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement pourraient encore prendre un certain temps à être résolus et réitérer l'engagement de la Fed à faire face à une poussée adverse des anticipations d'inflation...
Le bitcoin se redresse très fortement, s'adjugeant plus de 10% sur 24 heures à environ 38.260$, poursuivant son puissant rebond technique, aidé par les espoirs d'adoption plus large. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond américain à 10 ans évolue à 1,27% et le 30 ans à 1,91%. L'euro campe sur les 1,18/$. Le pétrole retrouve les 74$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Artefact (+35% à 7,38 Euros) : Les principaux actionnaires d'Artefact, dont François de la Villardière, Président du Conseil d'administration, les co-fondateurs et co-dirigeants d'Artefact, Vincent Luciani, et Guillaume de Roquemaurel, ainsi que certains actionnaires de référence, dont le Fonds Nobel, Financière Arbevel, Truffle Capital et Otus, ainsi que plusieurs managers et actionnaires minoritaires, sont entrés en négociations exclusives le 25 juillet sur un projet d'acquisition par Ardian Expansion de 17.811.366 actions ordinaires, représentant 52.09% du capital et 52.09% des droits de vote d'Artefact, pour un prix de 7,8 euros par action ordinaire.

Claranova : +8,8% suivi de AKKA (+8%)

Vallourec : +7% avec TechnipFMC (+6%)

Guillemot : +5% avec Showroomprivé et Atari

CGG : +4% avec IPSOS, Rallye

Groupe Crit : +3,5% suivi de Latecoere, Solutions30

Eramet : +3% avec 2CRSI, Elior, Maurel & Prom

Interparfums : +2,5% avec Klepierre, Alten, Coface, Boiron, Voltalia, Neurones

Icade (+2,3%) a annoncé un chiffre d'affaires semestriel en croissance de 33%, à 830 ME, (+22% vs S1 2019). Le Cash-flow net courant ressort à 191,1 ME, soit 2,57 euros par action, en hausse de +18%, (+8,9% vs S1 2019). Le résultat net part du groupe s'inscrit à 188,1 ME, contre 5,2 ME au 30 juin 2020. L'ANR NDV est de 86,7 euros par action, en hausse de +0,8% vs décembre 2020 (+5,4% avant dividende). Icade est aujourd'hui confiante pour atteindre ses objectifs stratégiques, et compte tenu des résultats du 1ersemestre, revoit sa guidance 2021 à la hausse.

Total : +2% suivi de Mersen, Air France KLM et BNP Paribas

VALEURS EN BAISSE

Faurecia (-5,7%) a présenté une marge opérationnelle de 6,6% au premier semestre et relève sa prévision de cash-flow net pour 2021. Les ventes du groupe équipementier sont ressorties à 7,8 Milliards d'euros sur la période, en hausse de 32% en données organiques. "Nous avons enregistré une solide performance au premier semestre, malgré deux effets négatifs majeurs : la pénurie de semi-conducteurs et l'inflation des matières premières", a commenté le DG du groupe Patrick Koller. Le cash-flow net est désormais attendu supérieur à 500 millions d'euros cette année, contre un précédent objectif d'environ 500 millions. Les autres objectifs annuels sont confirmés : Faurecia cible 16,5 Milliards d'euros de ventes, une surperformance des ventes supérieure à 600 points de base et une marge opérationnelle d'environ 7%, qui se rapprocherait ainsi de ses niveaux d'avant la crise sanitaire...

Erytech : -5% suivi de Navya

FDJ : -3,7% . La Française des Jeux a communiqué sur les recours relatifs au cadre juridique adopté préalablement à sa privatisation. FDJ prend acte de l'annonce par la Commission européenne de l'ouverture d'une enquête approfondie à l'encontre de la France sur le caractère approprié de la somme de 380 millions d'euros versée en "rémunération des droits exclusifs accordés" sur la loterie et sur les paris sportifs en point de vente. FDJ rappelle que dans le cadre de sa privatisation et de la loi Pacte, l'Etat a sécurisé pour une durée de 25 ans les droits exclusifs que le Groupe détenait auparavant pour une durée illimitée. La contrepartie de cette sécurisation a été le paiement par FDJ à l'Etat d'un montant de 380 millions d'euros, après avis conforme de la Commission des participations et des transferts.
Dans son document d'enregistrement du 17 octobre 2019, préalable à son introduction, FDJ a souligné les risques de recours contre les textes ayant permis sa privatisation, notamment ceux découlant de la loi Pacte. Dans son document d'enregistrement universel 2020, FDJ a indiqué que le Conseil d'Etat avait déjà eu à trancher en 2020 une requête aux fins de saisine du Conseil constitutionnel en Question prioritaire de constitutionnalité (QPC) qu'il a rejetée le 19 août 2020, et que plusieurs recours sont toujours pendants devant le Conseil d'Etat.
"FDJ se tient, aux côtés de l'Etat, à la disposition des autorités européennes et françaises dans le cadre du déroulement de ces procédures pour apporter tous les éléments nécessaires démontrant la conformité de ce cadre juridique avec les droits français et européen", conclut le groupe.
La Commission européenne a annoncé ce jour l'ouverture d'une enquête pour déterminer si l'octroi de droits exclusifs pour 25 ans à la Française des jeux était conforme aux règles européennes en matière d'aides d'Etat. Suite à la réception de deux plaintes portant sur la somme de 380 ME versée par la Française des Jeux à la France, en rémunération des droits exclusifs accordés, "la Commission vérifiera la conformité de la rémunération aux conditions du marché et n'exclut pas à ce stade que la mesure puisse procurer un avantage économique indu", a indiqué la CE.

Xilam : -3% suivi de Nicox, Ubisoft (-2,5%)

Michelin : -2% avec DBV et Iliad

Lagardère (-2%) a pris connaissance des informations publiées le 23 juillet par le journal 'Le Monde' selon lesquelles une instruction judiciaire serait ouverte. Lagardère SA conteste fermement tout achat de vote et, plus généralement, toute d'infraction ou irrégularité mentionnée dans l'article du Monde. La société respecte la loi et se défendra vigoureusement contre toute allégation contraire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2021

Voluntis annonce ses résultats du 1er semestre 2021 marqués par un recul des facturations commerciales à 1,5 million d'euros et du chiffre d'affaires...

Publié le 24/09/2021

Selon Plastic Omnium, l'accélération de la crise des semi-conducteurs se traduit désormais par une forte révision de la production automobile mondiale...

Publié le 24/09/2021

AgroGeneration et European High Growth Opportunities Securitization Fund annoncent aujourd'hui être parvenus à un accord concernant le contrat...

Publié le 24/09/2021

Le Groupe Pharmagest a enregistré une progression de son Chiffre d'Affaires au 30 juin 2021 de 20,49% à 93,90 ME par rapport au 1er semestre 2020,...

Publié le 24/09/2021

Tronics, une société du Groupe TDK qui fabrique des produits MEMS sur-mesure et des capteurs inertiels standards pour applications industrielles,...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne