Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 590.79 PTS
-0.67 %
5 595.00
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 444.19
-0.58 %
DAX PTS
13 906.67
-0.11 %
Dow Jones PTS
31 176.01
-0.04 %
13 404.99
+0.82 %
1.217
+0.02 %

Clôture Paris : le CAC40 à l'équilibre

| Boursier | 755 | Aucun vote sur cette news

En hausse de 0,03%...

Clôture Paris : le CAC40 à l'équilibre
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après un plus haut touché à 5.585 points en matinée, le CAC40 a réduit ses gains pour ne plus progresser que de 0,03% à 5.549 points en clôture ce jeudi dans un marché qui reste coiffé par la barre des 5.600 pts. Fait marquant du jour en France, Emmanuel Macron a été diagnostiqué positif au Covid-19 ce jeudi. "Ce diagnostic a été établi suite à un test RTPCR réalisé dès l'apparition de premiers symptômes", a précisé un communiqué de l'Elysée. De quoi bouleverser l'agenda présidentiel pour les 8 jours qui viennent, E. Macron s'étant immédiatement isolé pour une semaine, comme le veut le protocole sanitaire, de même que Jean Castex en tant que "cas contact".
Sur le plan international, aux Etats-Unis, la banque centrale américaine a réaffirmé hier son engagement à maintenir un objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds") quasi nul jusqu'à ce que la reprise économique soit complète, mais elle a ajouté que ses achats de titres sur les marchés étaient désormais eux aussi liés à cet objectif. Ces achats se poursuivront donc au rythme actuel"jusqu'à ce que des progrès supplémentaires substantiels aient été accomplis vers les objectifs de plein emploi et de stabilité des prix" que s'est fixés la Fed, a-t-elle expliqué.

ECO ET DEVISES

Côté économique, les inscriptions au chômage ont davantage progressé que prévu la semaine passée aux Etats-Unis... Le Département américain au Travail vient ainsi en effet d'annoncer, pour la semaine close au 12 décembre, que les inscriptions au chômage sont ressorties à 885.000, en hausse de 23.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure. Elles ressortent plus importantes qu'attendu puisque le consensus était positionné à 818.000.

Au lendemain de la réunion de la Fed, les banques centrales restent sous observation, alors que la Banque Nationale Suisse vient de laisser son taux directeur inchangé à -0,75% et se dit toujours disposée à intervenir. Les banques centrales de Norvège et d'Angleterre sont aussi de la partie ce jour. Hier soir, la Fed a globalement maintenu le cap et mis en relief sa guidance de rachat d'actifs. Par ailleurs, les espoirs sont élevés désormais concernant le tant (trop) attendu nouveau plan de relance budgétaire de l'activité aux USA, le Congrès se rapprochant apparemment d'un 'deal'. Les nouveaux développements relatifs au Brexit sont également suivis de près, avec l'espoir ici encore d'un accord avant la fin de l'année - malgré certaines pierres d'achoppement.

Après des mois de négociations, le Congrès américain semble donc enfin sur le point de s'accorder sur un nouveau plan de soutien. Après une réunion cruciale, mardi soir, entre les leaders des deux chambres du Congrès, un accord pourrait être conclu sur un plan de relance de 900 milliards de dollars, selon plusieurs sources proches du Congrès citées par les médias américains. Les négociations continuent chez les leaders congressistes, et Joe Biden a précisé qu'un accord était très proche ! Le plan, élaboré à partir d'un projet rédigé il y a deux semaines par un groupe de sénateurs démocrates et républicains, prévoirait le versement d'une aide directe aux particuliers ainsi que des indemnités de chômage.
En revanche, il n'inclurait pas d'aide aux Etats ni aux municipalités, et ne serait assorti d'aucune garantie concernant la responsabilité des entreprises. Les discussions avaient bloqué ces derniers jours sur ces deux derniers sujets, les Républicains refusant d'approuver des aides directes aux Etats et collectivités, et exigeant des garanties pour les entreprises poursuivies en justice dans le cadre de la pandémie de Covid-19.
Face à la crise du coronavirus, le Congrès américain a déjà adopté environ 3.000 Mds$ d'aides aux particuliers et aux entreprises, dont un plan massif de 2.200 Mds$ voté en mars dernier, le CARES Act. Cependant, la plupart des programmes d'aide prendront fin le 31 décembre, ce qui priverait notamment 12 millions de personnes d'indemnités de chômage et mettrait aussi fin aux moratoires sur les crédits et loyers...
L'euro reste haut perché à 1,2250/$, tandis que le baril pointe fermement à 51,50$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Nanobiotix : +12% avec Solution30 qui confirme son rebond (+11%) porté par des rachats de positions vendeuses.

Valneva : +8% avec M&P et Showroomprivé (+7%) qui a réalisé une très bonne fin d'exercice, dans la continuité de la dynamique enregistrée lors des deux trimestres précédents. En conséquence, il relève son objectif d'Ebitda 2020. Le groupe revoit ainsi à la hausse son objectif et estime à présent qu'il devrait être supérieur à 30 millions d'euros, alors qu'il était précédemment attendu à un montant proche de 20 ME.

Erytech : +7% avec 2CRSI, Figeac Aero

DBV : +5% suivi de Korian, Plastivaloire, Genfit, Robertet

Alten : +4% avec Atari et Groupe Crit

Adocia : +3% avec Capgemini, Innate

Kering : +2,5% avec Vallourec, Neoen, Geci, Infotel

EDF (+2%) a fait savoir que la production d'origine nucléaire en France pour l'année 2020 est attendue proche de 335TWh. L'énergéticien français révise à la hausse son objectif d'Ebitda pour l'année 2020. Celui-ci est porté à un montant "égal ou légèrement supérieur à 16 milliards d'euros".

Kering (+2%) tente de mettre les choses au clair après l'information de 'Mediapart' révélant que le propriétaire de Gucci est visé par une enquête pour blanchiment de fraude fiscale. A la suite de la publication de cet article, le Parquet National Financier a confirmé avoir ouvert une enquête préliminaire en février 2019. Cette information n'avait pas été portée à la connaissance de Kering jusqu'à présent, précise la firme...

Icade : +1,5% avec Euronext, AST Groupe, Nexity

Publicis gagne 1,2%. Oddo BHF a revalorisé Publicis de 42 à 50 euros ('achat').

VALEURS EN BAISSE

SII : -4% suivi de Elior (-3,5%) avec P&V

Europcar : -3% avec Gensight, Catana (-2,5%) et Interparfums

AB Science reperd 2,5%. La société a précisé que dans son étude AB09004 comparant l'efficacité et la tolérance du masitinib par rapport au placebo après 24 semaines de traitement 87% des patients a eu au moins un effet indésirable dans le groupe masitinib contre 77,5% dans le groupe contrôle. 13% des patients a eu au moins un événement indésirable grave (non mortel) dans le groupe masitinib contre 5,4% dans le groupe contrôle. 26,5% des patients a eu au moins un effet indésirable sévère dans le groupe masitinib contre 19,3% dans le groupe contrôle.

Air France KLM : -2% suivi de Tarkett, Orange, Bastide

Vilmorin : -1,5% suivi de Dior

Jefferies a réduit son objectif sur bioMerieux (-1,5%) de 124 à 119 euros ('conserver').

Mersen : -1% avec M6, STM, Safran, Bolloré, Sodexo, Iliad, IPSOS

Casino (-0,3%) a mené avec succès les deux opérations de financement annoncées le 9 décembre dans le cadre de la poursuite du renforcement de sa structure financière. Casino réalise ainsi l'émission d'une obligation non sécurisée de 400 millions d'euros, portant un coupon de 6,625% et de maturité janvier 2026 et un abondement de 225 ME du prêt à terme (Term Loan B) de maturité janvier 2024, à un prix d'émission de 99,75% du nominal. Le montant total de ces financements atteint 625 ME et dépasse les 500 ME initialement visés, grâce à la sursouscription d'une base d'investisseurs diversifiée. Ces financements (625 ME), associés aux produits des cessions de Leader Price et au compte séquestre (735 ME), financeront l'offre de rachat obligataire en cours visant les souches 2021, 2022, 2023, 2024 et 2025, pour un montant maximal de 1,35 milliard d'euros. Les résultats de l'offre de rachat seront communiqués au marché le 21 décembre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2021

Petite annulation d'actions...

Publié le 21/01/2021

Furio1200 de Kalray est un dispositif de stockage innovant basé sur des disques SSD...

Publié le 21/01/2021

Améliorer l'offre de couvertures en assurance vie au bénéfice des personnes qui ne sont pas en "parfaite santé"...

Publié le 21/01/2021

Le Conseil a décidé de mettre sous huitaine une 'data room' à disposition de l'ensemble des actionnaires...

Publié le 21/01/2021

Avec cette croissance très significative du chiffre d'affaires, Wedia démontre sa capacité à piloter son modèle de développement...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne