Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 612.76 PTS
-0.32 %
6 615.50
-0.23 %
SBF 120 PTS
5 172.87
-0.25 %
DAX PTS
15 544.39
-0.61 %
Dow Jones PTS
34 935.47
-0.42 %
14 959.90
-0.59 %
1.187
+0. %

Clôture Paris : le CAC s'affirme sur les 6.600 pts

| Boursier | 697 | Aucun vote sur cette news

Le CAC 40 progresse à nouveau après avoir atteint 6...

Clôture Paris : le CAC s'affirme sur les 6.600 pts
Credits Reuters

Le CAC 40 progresse à nouveau après avoir atteint 6.600 points en fin de semaine dernière pour la première fois depuis l'automne 2000. L'indice parisien gagne 0,24% ce soir à 6.616 points à la clôture, après avoir touché les 6.650 points ce matin. Le palmarès du CAC reste très calme avec des variations de cours peu prononcées qui font la part belle aux grosses capitalisations, notamment le secteur du luxe.

La cote américaine n'affiche pas de grande évolution à mi-parcours ce lundi. Le baril de brut WTI avance de 0,7% à 71,4$. L'once d'or rend 0,7% à 1.866$. L'indice dollar se stabilise face à un panier de devises (-0,1%), tandis que l'euro progresse de 0,2% face au billet vert à 1,212$ environ. Le Bitcoin grimpe de 13% sur les 40.000$ sur CoinMarketCap.

Il n'y aura pas de statistique de conjoncture outre-Atlantique ce lundi, mais le programme s'étoffera dès demain. L'indice US des prix à la production du mois de mai sera ainsi communiqué demain mardi à 14h30 (consensus +0,6% en comparaison du mois antérieur, +6,5% en glissement annuel ; +0,5% et +4,8% hors alimentaire et énergie). Les ventes de détail pour le mois de mai seront également communiquées demain à la même heure (consensus -0,4% en comparaison du mois précédent, +0,5% hors automobile, +0,2% hors automobile et essence). L'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York pour le mois de juin sera lui aussi publié demain à 14h30 (consensus 22). La production industrielle du mois de mai sera révélée à 15h15 (consensus +0,6% par rapport au mois d'avril), avant les stocks des entreprises et l'indice du marché immobilier.

Le grand rendez-vous de la semaine sera pour mercredi soir, avec le communiqué monétaire de la Fed et la conférence de presse de Jerome Powell. Les marchés s'attendent à ce que la banque centrale commence à évoquer un peu plus clairement un tapering graduel (réduction des achats d'actifs obligataires), mais une annonce claire et officielle ne devrait intervenir au mieux qu'à la fin de l'été, en vue d'une mise en application en début d'année prochaine. La Fed devrait aussi confirmer mercredi soir sa vision selon laquelle l'inflation, désormais au plus haut de 13 ans aux USA, ne serait que temporaire. Bien évidemment, la Fed devrait opter pour un statu quo monétaire mercredi. Les marchés ne tablent pour l'heure pas sur une hausse des taux avant 2023 !

Du côté du G7, le communiqué n'a pas offert de grande surprise. Les leaders en présence ont promis de maintenir le stimulus fiscal et de mettre un terme à la crise sanitaire. Des initiatives communes ont été soulignées, en particulier dans les énergies vertes et le climat. Les leaders du G7 ont aussi soutenu une initiative globale sur les infrastructures, face au plan chinois.

L'inflation demeure un sujet de préoccupation majeur. Le déclin des rendements semble montrer que les marchés adhèrent de plus en plus à l'idée d'une poussée transitoire de l'inflation. Pourtant, la pression se maintient via les coûts d'inputs, les matières premières et les coûts de livraison, avec dans le même temps des pénuries de main d'oeuvre et dans les semi-conducteurs.

La semaine dernière, la présidente de la BCE Christine Lagarde a confirmé qu'il était trop tôt pour discuter de la fin du PEPP. La dirigeante a insisté sur l'importance de maintenir le soutien en place. Elle a également minimisé le risque d'inflation à moyen terme.

Le président Biden se trouve en Europe ce jour pour le sommet de l'OTAN. L'Organisation définit maintenant le comportement de Pékin comme un défi systémique. L'OTAN se dit par ailleurs "prête à riposter" en cas d'attaque dans l'espace. L'alliance se montre donc assez solidaire, derrière Biden, face aux "défis" posés par la Russie ou la Chine.

Valeurs en hausse

Worldline gagne 0,7%. L'actualité autour du groupe est dominée par des rumeurs concernant l'activité de terminaux de paiement issue du rachat d'Ingenico. Selon des informations dévoilées par 'Les Echos' vendredi soir, les fonds Apollo, Cerberus et Platinum Equity auraient remis des offres de rachat indicatives au cours des derniers mois, valorisant l'activité en question près de 2,5 milliards d'euros. Worldline pourrait néanmoins conserver une participation minoritaire dans la branche Terminaux, ont précisé des sources du quotidien. La vente de la division Terminaux est un important catalyseur à court terme pour Worldline, affirme Bryan Garnier. Cependant, le niveau de prix évoqué n'entraînerait pas une augmentation immédiate de son cours cible, bien qu'il augmenterait de manière significative la flexibilité de Worldline pour sa ou ses prochaines opérations de croissance externe. De plus, alors que les bases de comparaison deviennent beaucoup plus faciles, et que les économies européennes s'ouvrent à nouveau, le flux de nouvelles autour de la société ne devrait être que positif pour le reste de l'année. De quoi confirmer un conseil 'achat' et un objectif de 90 euros.

TotalEnergies progresse de 1,4%. Le baril de Brent dépasse désormais 73 dollars et le WTI 71 dollars. Par ailleurs, le géant énergétique tricolore veut démarrer début 2025 la production de pétrole en Ouganda... Notons enfin ce jour des commentaires favorables d'Oddo.

Orange (+0,3%) a rendu publiques vendredi les conclusions de son enquête interne sur la panne géante qui a affecté la semaine dernière les numéros d'urgence en France (15,17, 18 et 112), et qui est soupçonnée d'avoir provoqué au moins 5 décès. L'opérateur télécom (dont l'Etat détient encore 23% en direct et via bpifrance) a ainsi confirmé la thèse d'un dysfonctionnement logiciel, comme l'avait indiqué Stéphane Richard, le PDG d'Orange peu après l'incident. L'hypothèse d'un piratage informatique est donc exclu. Le 3 juin, le patron d'Orange avait présenté sur 'RTL' "les excuses d'Orange à toutes les personnes qui ont été victimes de ce dysfonctionnement".

Global Bioenergies (+2,4%) annonce le lancement ce jour de la marque de maquillage Last, première gamme de maquillage longue durée à plus de 90% d'origine naturelle. Les 18 références de mascaras, mascaras sourcils et ombres à paupières de la gamme sont désormais disponibles sur le site colors-that-last.com. Les tests instrumentaux et les études cliniques démontrent des performances se hissant au niveau des meilleurs produits conventionnels du marché, ajoute le groupe.

METEX (+3,5%). METabolic EXplorer (METEX), spécialisée dans la conception, le développement et l'industrialisation de bioprocédés écoresponsables pour produire des ingrédients fonctionnels, confirme la reprise comme prévu de toutes les productions de l'usine d'Amiens le lundi 14 juin, notamment celles nécessitant de l'acide chlorhydrique.

Vivendi prend 0,4%. L'arrivée d'Amazon dans le paysage footballistique français continue à faire jaser. Trois jours après que la LFP eut attribué au géant américain les droits de diffusion de huit matchs de L1 et de huit rencontres de L2 par journée jusqu'en 2024 (détenus auparavant par Mediapro), Canal+ se retrouve dans une situation particulièrement compliquée. La filiale de Vivendi n'a d'ailleurs pas tardé à réagir en refusant de diffuser la L1 à partir du mois d'août alors que la chaîne cryptée détient les droits de 2 matchs par journée jusqu'en 2024 après un accord de sous-licence avec beIN Sports. En cause, le montant qu'a accepté de verser Canal+ pour ces 2 matchs en 2018.

Thales (+0,1%) et Google renforcent leur partenariat afin d'améliorer les capacités confidentialité et de protection de la vie privée de Google Workspace. Thales annonce aujourd'hui l'intégration de ses solutions CipherTrust Manager et SafeNet Trusted Access au chiffrement de la partie clients de Google Workspace (dont la version beta sera bientôt disponible). Grâce aux capacités renforcées de gestion des clés et de protection des identités, les clients bénéficient d'une plus grande conformité réglementaire et d'une propriété des données améliorée en leur permettant de conserver la propriété des clés utilisées pour chiffrer des documents Google Workspace.

Valeurs en baisse

Safran (-0,4%) et GE Aviation lancent un programme de développement technologique avec pour objectif de réduire de plus de 20% la consommation de carburant et les émissions de CO2 par rapport aux moteurs actuels. Le programme CFM RISE (Revolutionary Innovation for Sustainable Engines) testera et amènera à maturité toute une gamme de technologies innovantes et disruptives pour les moteurs de demain, dont la mise en service pourrait se faire vers le milieu de la prochaine décennie. Les deux sociétés ont également annoncé l'extension de leur partenariat à 50/50 dans CFM International jusqu'en 2050.

AB Science retombe de 6,1% et Guillemot de 5,2% en fin de journée.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 septembre 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/07/2021

La Bourse de Paris clôture dans le rouge ce soir après une journée en dents de scie.Le CAC termine à -0.32% Pour s’établir à 6 613 pts.Les…

Publié le 30/07/2021

Le groupe ABC arbitrage procède à la distribution du solde sur dividende 2020 d'un montant de 0,18 euro par action ordinaire...

Publié le 30/07/2021

Le chiffre d'affaires ressort à 12...

Publié le 30/07/2021

Les casinos du groupe ont pu réouvrir à partir du 19 mai 2021

Publié le 30/07/2021

Après un premier semestre 2020 marqué par sa grande résilience, le Groupe Bolloré affiche au premier semestre 2021 une progression à périmètre et taux...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne