En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
-
4 892.0
-
SBF 120 PTS
3 901.62
-
DAX PTS
10 929.43
-
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.137
-0.03 %

Clôture Paris : le CAC 40 reperd du terrain

| Boursier | 384 | Aucun vote sur cette news

Le CAC 40 a reperdu 0,24% ce mardi, dans le calme...

Clôture Paris : le CAC 40 reperd du terrain
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40 a reperdu 0,24% ce mardi, dans le calme, à 4.983 points en clôture. L'indice parisien reste plombé par les inquiétudes au sujet des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Donald Trump, qui doit rencontrer en fin de semaine Xi Jinping lors du sommet du G20 à Buenos Aires, en Argentine, a expliqué qu'en cas d'échec des négociations avec Pékin, il taxerait également le reste des produits chinois importés sur le sol américain, évalués à 267 milliards de dollars... De son côté, Wall Street hésite actuellement, malgré les premiers chiffres de "shopping" visiblement solides sur le week end de Thanksgiving.

ECO ET DEVISES

Baisse du moral des ménages en France. L'indicateur qui le synthétise, calculé par l'Insee, perd trois points en novembre, à 92, son plus bas niveau depuis février 2015 et inférieur à sa moyenne de longue période (100). Le consensus tablait sur un indice à 94.

Le Président américain Donald Trump vient donc de casser un peu l'ambiance en confirmant vouloir taxer 200 milliards de dollars supplémentaires de produits chinois importés. Ainsi, D'après des propos tenus à l'occasion d'un entretien accordé au 'Wall Street Journal', Trump entend toujours appliquer des prélèvements douaniers majorés (passant de 10% à 25%) sur 200 Mds$ d'importations chinoises. Le Président américain a jugé "hautement improbable" qu'il accède à la demande éventuelle de Pékin de reporter la mesure. Trump a demandé par ailleurs que la Chine s'ouvre à la concurrence américaine, "seul accord possible" selon lui. En cas d'échec des discussions, le Président US envisage toujours de taxer le reste des produits chinois importés aux Etats-Unis, qui représentent environ 267 milliards de dollars de marchandises. Ces prélèvements douaniers pourraient aussi s'appliquer aux ordinateurs et aux iPhones provenant de Chine, a même assuré Trump, qui n'anticipe qu'un impact limité sur la consommation si les droits ressortent à 10%. "Cela dépendra du taux", a glissé le Président américain, à propos des taxes éventuelles sur les smartphones et ordinateurs importés.

Richard Clarida, le Vice-Président de la Fed, s'exprime aujourd'hui à propos de politique économique. Il constate la durée exceptionnelle de la phase actuelle d'expansion outre-Atlantique, et avertit concernant les risques d'une augmentation des taux trop rapide... ou trop lente ! Il soutient évidemment la politique actuelle de hausse graduelle des taux. "Agir trop lentement pourrait provoquer une hausse de l'inflation et des anticipations d'inflation", prévient Clarida, qui estime que cela pourrait alors présenter des risques pour la stabilité financière. Clarida espère également que les investissements des entreprises américaines vont progresser, afin de soutenir le rythme d'amélioration de la productivité observé durant les récents trimestres...

L'indice S&P Corelogic Case-Shiller '20-City' des prix américains de l'immobilier pour le mois de septembre 2018, concernant les 20 principales zones métropolitaines à l'étude et ajusté des variations saisonnières, a augmenté comme prévu de 0,3% en comparaison du mois antérieur (indice stable en comparaison du mois d'août et hors ajustements, +5,1% en glissement annuel).

L'indice FHFA (Federal Housing Finance Agency) des prix de l'immobilier pour ce même pour de septembre a grimpé pour sa part de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus et +0,4% pour la lecture révisée du mois antérieur. L'indice augmente de 6% en glissement annuel.

L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board pour le mois de novembre 2018 est ressorti à 135,7, contre un consensus de 136,5 et un niveau de 137,9 un mois avant.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1290$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 51,6$ et le Brent s'affiche à 60,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Coup de chaud sur Recylex, qui grimpe de 20,9% ce mardi.

* Bigben bondit de 18,1%. Le marché salue le point financier du premier semestre qui a mis en exergue une très forte progression des résultats, portée par l'essor de l'activité Gaming dans le mix et la politique volontariste de maîtrise des coûts engagée par le management du distributeur d'accessoires et éditeur de jeux vidéo.

* Vallourec poursuit son rebond de 16,5% . Le groupe a vu sa notation abaissée par l'agence Standard & Poor's de B à B- lundi soir, assortie d'une perspective négative qui implique la possibilité d'une nouvelle dégradation. Réagissant à cette annonce, Vallourec a de nouveau indiqué disposer d'une liquidité "solide" et s'est dit confiant dans sa capacité à respecter ses obligations envers ses banques l'an prochain. Du côté des analystes, Bank of America ML semble faire confiance au management puisque la banque vient de rehausser de 'conserver' à 'acheter' sa recommandation sur la valeur tout en portant son objectif de 3 à 5,2 euros. Le broker estime que le marché se trompe en estimant que le groupe fait face à un risque important d'insolvabilité.

* Trigano gagne 10,2%. Le bénéfice opérationnel courant s'est élevé à 229,9 millions d'euros, en croissance de 54,8% par rapport à 2016-2017 (148,5 ME). Il représente 9,9% du chiffre d'affaires (8,7% en 2016-2017). Les résultats de l'exercice ont bénéficié de la bonne progression de l'activité, de l'amélioration continue de la productivité sur la plupart des sites, ainsi que des résultats des sociétés nouvellement intégrées. Hors évolutions de périmètre, le bénéfice opérationnel courant a progressé de 18,5% pour atteindre 176,1 ME. Compte tenu d'un résultat financier en amélioration (-6,5 ME contre -8,7 ME l'an dernier), d'une charge d'impôt sur les sociétés de 37 ME intégrant l'activation d'impôts différés pour un montant de 19 ME et de la contribution positive des sociétés mises en équivalence (2,5 ME), le bénéfice net consolidé s'établit à 187,2 ME (+47,5%), soit 9,7 euros par action.

* Korian (+3,8%) a annoncé l'acquisition de Petits-fils, réseau national d'aide à domicile pour personnes âgées dépendantes en France.

* Sur le CAC40, Engie monte aussi de 1,8% avec L'Oréal (+1,4%) ou encore Danone (+0,9%).

* AccorHotels (+1,8%). Le groupe hôtelier a confirmé viser un doublement de son excédent brut d'exploitation entre 2017 et 2022, avec un objectif de 1,2 milliard d'euros, grâce aux acquisitions réalisées récemment, à la croissance interne de ses activités et à une amélioration de ses marges opérationnelles. La progression de la performance opérationnelle combinée à la stabilité des dépenses d'investissement permettra une forte amélioration du cash-flow récurrent et donc du dividende, a également indiqué le groupe en préambule d'une journée investisseurs qui se tient à Paris.

* Carrefour (+0,9%) a procédé avec succès à l'émission d'une obligation senior de 500 millions à 7 ans (maturité : 4 mai 2026). Ce placement a été plusieurs fois sursouscrit, avec une demande totale de plus de 1,3 milliard d'euros provenant de plus de 120 ordres d'investisseurs.

* Après avoir bondi de 4% en début de semaine, Saint-Gobain gagne encore 0,4%. Le sentiment favorable qui se dégageait hier de la présentation du plan "Transform & Grow" s'estompe pour laisser place aux inquiétudes lancinantes sur la conjoncture dans la construction. Dans sa nouvelle feuille de route, le groupe présidé par Pierre-André de Chalendar vise à modifier en profondeur sa structure organisationnelle et à accélérer son programme de rotation du portefeuille en vue d'être encore plus proche de ses clients, plus agile et de générer plus de synergies (250 millions d'euros d'économies supplémentaire contribuant à une amélioration globale de la marge d'exploitation de plus de 100 points de base d'ici 2021).

* Airbus (+0,1%) a livré hier son premier A330neo à la compagnie aérienne TAP Portugal, ce modèle de l'avionneur européen étant en concurrence avec le 787 de Boeing sur le marché très disputé des long-courriers d'entrée de gamme dont les ventes devraient représenter 1.000 milliards de dollars sur 20 ans.

* Atos (+0,1%) a annoncé le lancement de la construction de son nouveau laboratoire mondial de Recherche & Développement aux Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines. Le futur laboratoire de 8.000 m2 sera construit sur le site yvelinois actuel d'Atos et offrira un espace moderne dédié à la recherche en informatique quantique, en lien étroit avec les programmes de recherche du groupe en calcul haute performance et cybersécurité. Installé au sein du site yvelinois d'Atos aux Clayes-sous-Bois qui emploie près de 1.000 personnes, le futur laboratoire accueillera les équipes R&D de l'entreprise, soit environ 350 ingénieurs hautement qualifiés.

VALEURS EN BAISSE

* Valeo perd 5,3% et Faurecia cède 6,6%. Un flux vendeur à mettre en relation avec une information parue dans l'hebdomadaire allemand 'Wirtschaftswoche', selon laquelle Donald Trump pourrait annoncer dès la semaine prochaine de nouveaux droits de douane sur les voitures importées aux Etats-Unis. Citant des sources au sein de l'Union européenne, le journal indique que l'administration américaine pourrait imposer des tarifs douaniers de l'ordre de 25% sur les importations automobiles de tous les pays à l'exception du Canada et du Mexique. Un rapport du département du Commerce est sur le bureau du président américain, qui pourrait faire des annonces à l'issue du G20, ce week-end à Buenos Aires, selon les sources citées par le magazine.

* Sur le CAC40, Michelin perd aussi 3,9% avec ArcelorMittal (+3,6%) ou encore Hermes International (-1,8%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…