En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-
4 765.0
-
SBF 120 PTS
3 776.40
-
DAX PTS
10 740.89
-
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.138
+0.14 %

Clôture Paris : le CAC 40 joue les équilibristes

| Boursier | 396 | Aucun vote sur cette news

Retour à la case départ en fin de séance...

Clôture Paris : le CAC 40 joue les équilibristes
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40 a fini sa course à l'équilibre ce mercredi, dans un marché sans entrain, à 4.983 points en clôture... Concernant le conflit commercial qui oppose la Chine et les Etats-Unis, le conseiller économique de la Maison blanche, Larry Kudlow, a indiqué que Washington percevait la rencontre prévue en fin de semaine entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping en marge du G20 comme l'occasion de "tourner la page" de la guerre commerciale entre les deux pays. Wall Street repart à la hausse de son côté, malgré le nouveau recul des prix du pétrole, en attendant une intervention de Jerome Powell ce soir, devant l'Economic Club de New York.

ECO ET DEVISES

Le Président américain a maintenu ses critiques à l'encontre du Président actuel de la Fed, Jerome Powell. Trump juge toujours que la hausse des taux de la Fed freine et pèse sur l'économie américaine. "Jusque là, je ne suis pas, ne serait-ce même qu'un peu, satisfait de la nomination de Jay (Powell)", a même précisé Donald Trump, cité hier par le Washington Post. "Même pas un peu. Et je ne blâme personne, mais je dis juste que je pense que la Fed est loin de faire ce qu'il faut", a-t-il encore taclé. "Je fais des affaires, et je ne veux pas être incommodé par la Fed", a aussi glissé le Président américain, qui ajoute fonctionner à l'instinct.

D'après le rapport gouvernemental du jour ce mercredi, le PIB des Etats-Unis pour le troisième trimestre 2018 a progressé comme attendu sur un rythme annualisé de 3,5%, en ligne avec sa première estimation et conformément au consensus de place. L'indice des prix rattaché au PIB a grimpé sur un rythme de 1,7% (lecture également confirmée et en ligne avec le consensus). Enfin, les dépenses réelles de consommation se sont appréciées de 3,6%, contre 3,7% de consensus et 4% pour l'estimation initiale. Il s'agissait de la seconde lecture (estimation préliminaire) sur trois du PIB trimestriel aux Etats-Unis.

Par ailleurs, la balance du commerce international US de biens pour le mois d'octobre 2018, également annoncée ce jour, est ressortie déficitaire de 77,2 milliards de dollars, contre -76,9 Mds$ de consensus et -76,3 Mds$ pour la lecture révisée du mois antérieur.

Les ventes de logements neufs aux USA pour le mois d'octobre 2018 sont ressorties au nombre de 544.000 unités, a indiqué le gouvernement américain, alors que le consensus de place sur la période se situait plutôt à 575.000. Un mois auparavant, les ventes dans le neuf totalisaient 597.000 unités - une révision en hausse, la lecture antérieure se situant à 553.000. Dans un autre registre, l'indice manufacturier de la Fed de Richmond pour le mois de novembre 2018, qui vient lui aussi d'être dévoilé, est ressorti à 14, contre un consensus de 15 et un niveau de 15, également, un mois avant.

Dixième semaine consécutive de progression des réserves de brut aux États-Unis ! Selon le rapport du Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de pétrole, hors réserve stratégique, ont bondi de 3,6 millions de barils lors de la semaine close au 23 novembre, à 450,5 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse de seulement 1,1 million de barils. Les stocks d'essence ont eux en revanche reculé de 0,8 million de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 2,6 millions de barils.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1285$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 51$ et le Brent s'affiche à 59,3$.

VALEURS EN HAUSSE

* Coup de chaud sur Solocal qui s'envole de 14,3%.

* Fnac Darty (+13,2%). Le groupe avait déjà pris 4,7% hier suite aux commentaires favorables des acteurs du commerce en ligne sur le Black Friday et le Cyber Monday. Amazon a notamment fait état d'"un week-end record de shopping des fêtes". Lundi est devenu le jour le plus important de l'histoire du groupe "avec le plus grand nombre de produits commandés dans le monde". En France, si Fnac Darty n'a pas communiqué sur le sujet, Cdiscount, la filiale de Casino, a indiqué avoir enregistré un nouveau record de trafic lors du Black Friday avec 10 millions de visites. Le groupe a également établi un record d'achats avec une croissance à deux chiffres et 57 millions d'euros de volume d'affaires.

* Plus forte hausse du CAC40 aujourd'hui, Dassault Systemes monte de 3,4%.

* Hermes International, après deux séances consécutives de correction, remonte de 1,7%.

* Sur le CAC40, Sanofi monte aussi de 0,9% avec Bouygues (+1%) ou encore LVMH (+0,9%).

* AXA gagne 0,7%. L'assureur, qui organise une journée investisseurs à Londres, a relevé ses objectifs de distribution du dividende et de rentabilité des capitaux. Le groupe vise désormais un taux de distribution du dividende compris entre 50% et 60% sur la période de 2018 à 2020, contre un précédent objectif de 45% à 55%, et un ratio de solvabilité II compris entre 170% et 220%, contre 170%-230% précédemment. D'ici 2020, Axa table par ailleurs sur une rentabilité courante des capitaux propres (ROE courant) comprise entre 14% et 16%, contre une fourchette de 12% à 14% évoquée jusqu'ici. La firme réaffirme sa fourchette cible pour le ratio d'endettement, entre 25% et 28%, ainsi que son objectif de croissance annuelle moyenne du résultat opérationnel par action entre 3% et 7%.

* Renault gagne 0,6%. Le directeur général de Renault doit rester le président de l'alliance Renault-Nissan, a dit mardi le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, interrogé sur LCI sur l'affaire Carlos Ghosn.

* Parrot. Constatant la baisse récente du cours de bourse, Horizon, société détenue intégralement par Henri Seydoux et sa famille, et actionnaire de contrôle de Parrot avec 36% de son capital et 36,91% de ses droits de vote, a conclu un contrat d'acquisition d'actions avec un actionnaire représentant 9,59% du capital de Parrot pour un prix par action de 3,2 euros. A l'issue de cette acquisition, Horizon détiendra 45,69% du capital et 46,71% des droits de vote de Parrot. Conformément à la réglementation boursière et afin d'offrir une liquidité aux actionnaires de Parrot qui le souhaitent, Horizon entend déposer auprès de l'Autorité des marchés financiers, dans les meilleurs délais, une offre publique d'achat sur les actions Parrot qu'elle ne détient pas au même prix de 3,2 euros par action, ainsi qu'une offre sur les bons de souscription d'actions à un prix représentatif du prix offert pour les actions. L'offre sur les actions extérioriserait une prime de 94,2% par rapport au cours de clôture de l'action Parrot du 26 novembre.

VALEURS EN BAISSE

* Faurecia flanche de 5,4% en inscrivant au passage un nouveau plancher annuel. Déjà sous pression hier en raison des menaces de relèvement des droits de douane sur les voitures importées aux Etats-Unis, l'équipementier auto pâtit ce mercredi d'une note défavorable de Bernstein. Le bureau d'analyse a débuté le suivi de Faurecia à "sous-performance" en visant 30 euros, soit un potentiel de baisse d'une vingtaine de pourcents. Bernstein souligne l'exposition du groupe aux segments des sièges et les intérieurs, historiquement vulnérables à des baisses de prix. Ce profil fragile pourrait se traduire par des résultats décevants à l'avenir, estime Bernstein.

* Focus Home Interactive (-5%) entend continuer à offrir des jeux AA ambitieux. Le budget de 1 à 7 ME initialement alloué au développement des jeux devrait progressivement franchir un nouveau pallier pouvant atteindre 15 ME. Ces budgets plus élevés devraient permettre d'augmenter la qualité des titres, et ainsi générer un engagement plus fort des joueurs via un cycle de vie des jeux plus étendu... En plus des collaborations avec les studios français les plus talentueux, la société devrait bientôt être en mesure d'annoncer des partenariats avec de nouveaux studios internationaux.

* TechnipFMC cède 2,5% après deux séances consécutives dans le vert.

* Valeo perd 1,8%. Le secteur continue à faire les frais d'une actualité guère porteuse puisqu'en plus des rumeurs de nouveaux droits de douane sur les voitures importées aux Etats-Unis, Continental a fait état de perspectives prudentes.

* LafargeHolcim recule de 1,7%. Dans le cadre de ses objectifs pour l'exercice 2019, le groupe prévoit : une croissance du chiffre d'affaires de 3 à 5% sur base comparable, conforme à l'objectif de la Stratégie 2022, une croissance de l'Ebitda sous-jacent d'au moins 5% sur base comparable, conforme à l'objectif de la stratégie 2022. Une accélération du désendettement, avec un objectif de dette nette de deux fois l'Ebitda sous-jacent ou moins d'ici fin 2019.

* Danone perd 1,5%. Goldman Sachs a dégrade Danone de "neutre" à "vendre" avec un objectif ramené de 67 à 61 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...