En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
+0.00 %

Clôture Paris : le CAC 40 calme le jeu...

| Boursier | 394 | Aucun vote sur cette news

Au lendemain d'un vif rebond...

Clôture Paris : le CAC 40 calme le jeu...
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40, au lendemain d'un rebond de 1,66%, a temporisé ce mercredi, en légère baisse de 0,08% à 5.079 points en clôture. Du côté des valeurs, Dassault Systèmes occupe très nettement la première place des progressions sur l'indice parisien en ce milieu de semaine après des chiffres trimestriels solides. Outre-Atlantique, Wall Street hésite également actuellement, alors que les principaux indices US ont retrouvé hier leurs plus hauts niveaux depuis deux mois, effaçant ainsi une bonne partie de leur plongeon de la fin 2018. Mardi soir, le discours de Donald Trump sur l'Etat de l'Union est ressorti sans grande surprise d'un point de vue économique.

ECO ET DEVISES

Le président américain a prononcé hier soir devant le Congrès son discours sur l'Etat de l'Union, durant lequel il a assez longuement disserté au sujet de son projet de mur à la frontière avec le Mexique. Ce discours intervenait suite à la levée provisoire d'un 'shutdown' historique de 35 jours ayant bloqué partiellement l'administration américaine. Le leader de la Maison Blanche a donc accepté la réouverture provisoire des administrations fédérales sans l'obtention de son financement de 5,7 milliards de dollars, réclamé pour l'érection d'un mur ou d'une barrière à la frontière sud. Le président américain a de nouveau agité hier soir la menace d'un retour au shutdown, en cas d'échec des négociations en vue d'un accord sur la sécurité à la frontière mexicaine d'ici au 15 février.

Trump a abordé par ailleurs de multiples sujets. Il rencontrera son homologue nord-coréen Kim Jong-un les 27 et 28 février au Vietnam... Il s'est montré prudent au sujet des négociations commerciales avec la Chine, dénonçant les pratiques de Pékin. Il juge toutefois toujours qu'un accord devrait être conclu, permettant de mettre un terme à des pratiques jugées injustes et réduisant le déficit commercial entre USA et Chine. Cet accord devrait enfin protéger les emplois des Américains espère Trump, en pleine trêve de la guerre commerciale. Pour le leader américain, tout accord avec la Chine devrait comprendre de réels changements structurels pour mettre fin aux 'pratiques injustes'.

Un nouveau volet de négociations débutera la semaine prochaine à Pékin, entre responsables américains et chinois. L'échéance reste celle du 2 mars pour conclure un accord, avant l'implémentation des hausses de prélèvements douaniers sur des dizaines de milliards de dollars de marchandises supplémentaires provenant de Chine.

Le déficit de la balance du commerce international est ressorti moins lourd que prévu en novembre, à 49,3 milliards de dollars aux Etats-Unis, contre un consensus de place de 54 milliards de dollars et une lecture antérieure de 55,5 milliards de dollars en octobre. Pour le troisième trimestre 2018, le déficit mensuel moyen se situait à 52,8 milliards. Le rapport du jour avait été précédemment reporté du fait du 'shutdown'.

Selon le rapport du Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de pétrole, hors réserve stratégique, ont progressé de 1,3 million de barils lors de la semaine close au 1er février, à 447,2 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse de 1,9 million de barils. Les stocks d'essence ont eux augmenté de 0,5 million de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont diminué de 2,3 millions de barils.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1380$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 54,1$ et le Brent s'affiche à 62,7$.

VALEURS EN HAUSSE

* Largement en tête du CAC40, Dassault Systèmes bondit de 10,1%. Le groupe a dévoilé de solides chiffres trimestriels avec une croissance organique qui atteint 10% sur les trois derniers mois de l'année et un chiffre d'affaires global qui ressort à 1,04 milliard d'euros, supérieur à l'objectif fixé par l'éditeur de logiciels. La croissance organique des licences et autres ventes de logiciels s'établit à 11% sur le trimestre alors que celle des prestations de services atteint 32%. Pour 2019, le groupe vise une croissance du chiffre d'affaires non-IFRS d'environ 10% à 11% à taux de change constants et une croissance du bénéfice net par action d'environ 7% à 9%, pour atteindre 3,35 euros à 3,40 euros.

* STMicroelectronics reprend de la hauteur, avec un gain de 4,8% ce mercredi.

* Alstom (+4%). C'est officiel ! Bruxelles vient d'interdire le projet d'acquisition d'Alstom par Siemens en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations.

* Vallourec reste également bien orienté, en progression de 3,6% après un gain de plus de 6% mardi.

* Korian (+3%) a fait état mardi soir d'une croissance organique de 3% en 2018 et dit tabler désormais sur une marge d'Ebitda de 14,3%, supérieure à sa prévision initiale (14%).

* Carrefour gagne 2,3%. Kepler Cheuvreux est passé "acheteur" avec un objectif de 20,5 euros.

* Crédit Agricole progresse encore de 2,1%, après avoir déjà repris 2,5% hier. Même scénario pour AccorHotels qui gagne 0,8% au lendemain d'un gain de 2,8%.

* Faurecia gagne 2%. Barclays a débuté le suivi avec une recommandation "surpondérer" et un objectif de cours fixé à 55 euros.

* BNP Paribas gagne 1,8% malgré la révision à la baisse des objectifs 2020. L'établissement de la rue d'Antin anticipe désormais une croissance de son produit net bancaire sur la période 2016-2020 de 1,5% par an (+2,5% par an dans le plan initial) tandis que le rendement des fonds propres (ROE) devrait être de 9,5% en 2020 (contre 10% visés précédemment) avec un CET1 supérieur ou égal à 12%. Le plan d'économies récurrentes de coûts à partir de 2020 est par ailleurs porté de 2,7 à 3,3 milliards d'euros.

VALEURS EN BAISSE

* Derichebourg chute de 16% après un avertissement sur les performances de la branche recyclage. Si l'Ebitda courant du groupe au 1er trimestre de l'exercice 2018-2019 est globalement proche de celui de l'exercice précédent, les premières informations relatives à l'activité de janvier dans le métier du recyclage montrent notamment un recul des volumes vendus (environ 10% par rapport à janvier 2018) dans un contexte de baisse des prix.

* Ubisoft chute de 9,5%. Le flux baissier du jour sur le champion français des jeux vidéo est attisé par quelques nuages dans l'environnement sectoriel. L'américain Electronic Arts, qui a publié cette nuit ses résultats pour le troisième trimestre 2018-2019, a émis un avertissement sur ses ventes de fin d'exercice fiscal alors que son opus "Battlefield V" ne s'est écoulé qu'à 7,3 millions d'unités, soit un million de moins que prévu. L'éditeur de jeux vidéo a aussi évoqué un environnement concurrentiel difficile.

* Sur le CAC40, PSA Groupe perd 1,6% avec Safran (-1,5%) ou encore Pernod Ricard (-0,8%).

* GL Events (-1,2%) a annoncé le rachat de 60% du groupe sud-africain Johannesburg Expo Centre 2002, propriétaire du plus grand parc d'exposition d'Afrique, précisant que l'opération devrait lui permettre de développer un chiffre d'affaires annuel de 15 millions d'euros en Afrique du Sud.

* Dassault Aviation (-1,1%) vient de livrer le premier Rafale au Qatar.

* LVMH cède 1%. Jefferies a dégradé le numéro un mondial du luxe à 'conserver', estimant que le titre se rapproche de sa juste valeur suite à la publication de résultats trimestriels qualifiés de rassurants. Le courtier estime que plusieurs marques du groupe devraient continuer à surperformer leurs pairs, mais il pense que dans un contexte moins favorable cela pourrait être interprété comme un signe de résilience plutôt que comme une véritable surprise au niveau du momentum. L'objectif est maintenu à 300 euros.

* Vinci (-0,6%) a dévoilé un résultat net en hausse de 8,6%, à 2,98 milliards d'euros, ce matin, tandis que son résultat opérationnel sur activité a augmenté de 8,5%, à 5 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 43,52 milliards d'euros, en amélioration de 8,1% et en progression de 3,3% à taux de change et périmètre constants. Sur la période, l'activité de la branche construction et travaux s'est notamment inscrite en croissance de 3,4% à données comparables, tandis que celle de la branche concessions a augmenté de 3,2%. Pour 2019, Vinci anticipe de nouvelles progressions de son chiffre d'affaires et de son résultat.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...