Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 586.55 PTS
+0.21 %
7 585.50
+0.14 %
SBF 120 PTS
5 749.06
+0.25 %
DAX PTS
18 354.76
-0.45 %
Dow Jones PTS
40 819.37
-0.92 %
19 676.89
-0.62 %
1.090
-0.3 %

Clôture Paris : l'embellie se prolonge

| Boursier | 495 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 revient au contact des 7.700 points...

Clôture Paris : l'embellie se prolonge
Credits Nicholas Cappello / Unsplash

Après +1,24% hier, le CAC40 poursuit sur sa lancée avec une hausse de +0,83% en clôture de marché à 7.695 points. La place de Wall Street étant fermée pour fête nationale, la journée est relativement calme à Paris. En effet, après la vague de données macroéconomiques d'hier, aucun indicateur majeur n'est au programme ce jeudi.

Les "minutes" de la dernière réunion de la Fed ont montré, mercredi soir, que les responsables de la Réserve fédérale voulaient davantage de preuves d'un ralentissement de l'économie avant de réduire les taux, tout en reconnaissant un recul des pressions inflationnistes. Mais la série d'indicateurs décevants, publiés hier, a renforcé les attentes d'une première baisse des taux en septembre.

En Europe, le compte rendu de la dernière réunion de la BCE laisse transparaître que certains responsables de la politique monétaire de la Banque centrale européenne ont été mal à l'aise à l'idée de baisser les taux au cours de la dernière réunion, ce alors que la plupart s'attendent à ce que l'inflation continue de décroître. "Certains participants estiment que les données publiées depuis la réunion précédente n'ont pas permis d'avoir davantage confiance dans le retour de l'inflation à sa cible de 2% d'ici 2025", explique le compte rendu de la dernière réunion de la BCE. Dans ce contexte, "baisser les taux n'était pas consistant avec le principe de dépendance aux données, et ne pas baisser les taux était une possibilité". A l'exception du gouverneur de la banque centrale autrichienne, Robert Holzmann, tous les participants ont pourtant voté en faveur d'une baisse des taux.

En France, les investisseurs ont toujours à l'oeil la situation politique, à 3 jours du second tour des Législatives. Ils misent désormais sur l'émergence de trois blocs sans majorité absolue à l'Assemblée nationale. Le nombre de triangulaires, divisé par trois, suite aux nombreux retraits des candidats arrivés en 3ème position devant faire baisser le nombre d'élections de candidats RN...

Signe d'un certain apaisement de la situation politique en France, le rendement de l'OAT à 10 ans poursuit sa détente. Il redonne aujourd'hui 5,1 BP, à 3,234% après un pic à 3,37% avant-hier.

Du côté des pétroles, à 17h45, le baril de brut WTI prend +0,38% à 83,96$. Le Brent de mer du Nord gagne +0,46% à 87,47$.
L'euro se reprend de +0,26% face au billet vert, s'échangeant 1,0813$.
L'once d'or gagne +1,25% à 2.358$ (2.181 euros). Le Bitcoin décroche de -4,53%, fondant à 57.538$.

Valeurs en hausse

* Ekinops (+8,56% à 3,805 euros). Le spécialiste des solutions de télécommunication a été retenu par Orange Business pour enrichir son offre SD-WAN en lançant SD-WAN Essentials, une solution permettant aux entreprises de faire de leur connectivité un tremplin vers le cloud. "Nous sommes fiers d'accompagner la nouvelle offre SD-WAN Essentials d'Orange Business, qui permet d'assurer une transition numérique des entreprises tout en limitant l'impact carbone", commente Didier Brédy, président directeur général d'Ekinops.

* Eramet (+3,85% à 105,1 euros). Le groupe minier a inauguré son usine d'extraction directe de lithium en Argentine. Le site est exploité par Eramine, une coentreprise détenue par Eramet (50,1%) et son partenaire Tsingshan (49,9%). Le début de la production est prévu pour novembre 2024. La fin de la montée en puissance est envisagée pour le milieu de l'année 2025.
A pleine capacité, l'usine de Centenario Phase 1 produira 24.000 tonnes par an d'équivalent carbonate de lithium de qualité batterie, soit l'équivalent des besoins de 600.000 véhicules électriques/an. Eramet précise que le montant total de l'investissement pour la phase 1 de Centenario devrait s'élever à environ 870 M$. A pleine capacité, l'Ebitda annuel est estimé entre 210 et 315 M$ sur la base d'une hypothèse de prix long terme comprise entre 15.000 et 20.000 $ la tonne d'équivalent carbonate de lithium.
Oddo BHF revalorise le groupe minier de 157 à 177 euros pour un avis à 'surperformer'.

* bioMerieux (+3,71% à 93,6 euros). L'actualité autour du spécialiste du diagnostic est marquée par une note de TP ICAP Midcap qui est passé à 'Achat' sur le dossier avec une cible ajustée de 104 à 106 euros.

* GTT (+3,7% à 131,6 euros). Le chantier chinois China Merchants Heavy Industry-Jiangsu a passé commande au 2e trimestre, pour la conception des cuves d'un nouveau méthanier pour le compte de l'armateur danois Celsius. GTT réalisera le design des cuves de ce méthanier, qui offrira une capacité totale de 180.000 m3, et intégrera le système de confinement à membranes Mark III Flex développé par GTT. La livraison du navire est prévue au cours du 3e trimestre 2027.

* Le secteur bancaire, qui a été le plus affecté par le manque de visibilité politique , est au rebond : Société Générale (+2,48% à 23,52 euros) ; Crédit Agricole (+2,26% à 13,56 euros) ; BNP Paribas (+1,90% à 63,92 euros).
* Sartorius Stedim (+1,97% à 154,95 euros). Oddo BHF est passé à 'surperformer' sur le dossier en visant 190 euros.

* Rexel (+1,96% à 25,03 euros). Le leader mondial de la distribution professionnelle de matériel électrique a annoncé le succès de son premier placement privé de type Schuldschein, d'un montant de 200 ME, réparti en deux maturités de 3 et 5 ans. Initialement prévu pour un montant de 100 ME, le placement a été sursouscrit par des investisseurs français et internationaux, conduisant Rexel à en doubler le montant. Cette émission est l'une des premières de la part d'un émetteur français de notation non investment grade depuis fin 2022.

* Bouygues (+1,49% à 31,4 euros). Le titre se tient bien malgré deux avis mitigés d'analystes. D'une part, Goldman Sachs réduit le curseur sur Bouygues, revenant de 37,5 à 36,8 euros. Son avis est 'neutre'. D'autre part, Kepler Cheuvreux ramène sa cible sur Bouygues de 39 à 34 euros avec un avis de 'conserver'.

* Axa (+1,29% à 32,08 euros) / BNP Paribas (+1,90% à 63,92 euros). Selon 'Bloomberg', l'assureur et le banquier étudieraient la possibilité d'un rapprochement de leurs activités de gestion d'actifs. Les deux sociétés envisageraient de créer une co-entreprise qui aurait un total d'actifs sous gestion d'environ 1.400 MdsE. Les délibérations sont en cours et il n'y a aucune certitude qu'elles déboucheront sur un accord. Axa envisagerait également la possibilité de regrouper ses activités avec d'autres gestionnaires d'actifs concurrents français, selon l'une des sources de l'agence.

* Nexans (+1% à 111,2 euros). Nexans publiera ses comptes semestriels le 24 juillet. Cependant, le câblier fait l'objet de plusieurs avis positifs d'analystes. D'une part, Oddo BHF recommande le titre à 'surperformer' et porte son ambition de 122 à 130 euros. D'autre part, HSBC, qui est 'achat, porte son objectif de cours de 105 à 123 euros. Enfin, Goldman Sachs est plus modéré. Toujours à 'achat', le broker réduit le curseur de 118 à 114 euros sur Nexans.

* Saint-Gobain (+0,78% à 77,40 euros). La Deutsche Bank a ajusté la mire de 84 à 86 euros tout en confirmant son avis à 'Achat'.

* Stellantis (+0,09% à 18,31 euros). JP Morgan a ajusté son objectif de cours de 25 à 23 euros ('surpondérer'). Le constructeur automobile et l'organismes de recherche CEA ont annoncé une nouvelle collaboration de 5 ans, dédiée à la conception en interne de cellules de batterie nouvelle génération pour les véhicules électriques. Ce programme de recherche conjoint vise la conception de cellules à technologie innovante, offrant des performances supérieures, une plus longue durée de vie et une empreinte carbone réduite, le tout à un coût compétitif afin de contribuer à rendre les véhicules électriques à batterie plus abordables.

Valeurs en baisse

* Pluxee (-9,29% à 25,575 euros). Le titre décroche bien que le spécialiste de la vente de solutions d'avantages aux salariés, issu de Sodexo (+0,19% à 80,2 euros), ait une nouvelle fois relevé sa guidance de revenus annuels. Compte tenu de la croissance générée sur les 9 premiers mois de l'exercice, le management anticipe désormais une croissance organique d'environ 18% (+15% à +17% précédemment), avec un objectif de marge d'Ebitda récurrent d'au moins 35% maintenu, coûts standalone inclus. Citi ajuste la mire de 40 à 39 euros, mais maintient son avis à 'Achat'.

* Air France-KLM (-1% à 8,276 euros). Le transporteur aérien se replie malgré un marché porteur, mis sous pression par la Deutsche Bank qui réduit son objectif de cours de 11,5 à 10 euros pour un avis à 'conserver'.

* Boiron (-0,16% à 31,55 euros). La gouvernance évolue au sein du groupe lyonnais. Thierry Boiron a été nommé Directeur Général en remplacement de Valérie Lorentz-Poinsot, qui démissionne concomitamment de son mandat d'administratrice. Anabelle Flory- Boiron, qui a travaillé 19 ans au sein des laboratoires Boiron jusqu'en décembre 2021, a été nommée Présidente du Conseil d'Administration en remplacement de Thierry Boiron. Anabelle Flory- Boiron est Administratrice de Boiron SA depuis 2020.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 11 juillet 2024 au mercredi 17 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/07/2024

Les Bourses européennes ont fini dans le désordre alors que la BCE n'a pas modifié ses taux, comme prévu. Les marchés attribuent une probabilité de 80% à un assouplissement de sa politique…

Publié le 18/07/2024

Le CAC40 a repris timidement le chemin de la hausse après trois séances dans le rouge et une baisse cumulée de 2%...

Publié le 18/07/2024

Rien n'est attendu sur les taux directeurs qui ont déjà été réduits en juin

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2024

#spx #investir #bourse #finance #economie #CAC40Calendrier Macro et Micro économiques, détermination des forces en présence et des secteurs et valeurs fortes et analyse graphique des Indices et…

Publié le 18/07/2024

Sur le plan statistique : Japon : 1H50 Balance commerciale de juin Royaume-Uni : 8H00 Statistiques sur le chômage de mai Zone euro : 8H00 Immatriculations d’automobiles de…

Publié le 18/07/2024

Cette acquisition s'inscrit pleinement dans l'ambition de Séché d'accompagner ses principaux clients industriels sur des marchés dynamiques...

Publié le 18/07/2024

Les produits éventuels de cession d'actifs ne devraient pas permettre de versement aux actionnaires de Pharnext...

Publié le 18/07/2024

Publication du chiffre d’affaires S1 Sur les 6 premiers mois de 2024, SMAIO affiche un CA en retrait de 45,0% à 2,2 M€ impacté par un effet de base défavorable. Pour…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne