En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Clôture Paris : juste sous les 5.400 points

| Boursier | 784 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 rebondit de 1,6% sur l'ensemble de la semaine...

Clôture Paris : juste sous les 5.400 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 gagne encore 0,28% ce vendredi, pour sa deuxième séance consécutive de progression, mais rate, de moins d'un point, les 5.400 pts, à 5.399 pts en clôture. Les valeurs bancaires tirent leur épingle du jeu en cette fin de semaine, saluant l'accord obtenu hier par le Comité de Bâle sur les règles dites "Bâle III", au final, moins contraignantes que ce qui était redouté pour le secteur. Les dernières avancées autour du Brexit participent également à la hausse des marchés ce vendredi. Outre-Atlantique, Wall Street s'affiche aussi en territoire positif actuellement, suite aux bons chiffres de l'emploi américain pour le mois de novembre...

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 rebondit de 1,6% (notamment grâce à son rebond de lundi dernier, de près de 1,4%).

ECO/DEVISES

Le Congrès a adopté hier une législation pour le financement temporaire du gouvernement jusqu'au 22 décembre. Les Républicains du Sénat ont par ailleurs consenti des discussions avec la Chambre des représentants sur la réforme fiscale. Les deux versions du projet de réforme pourraient donc être réconciliées avant la fin de l'année, permettant à Donald Trump de promulguer la législation.

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois de décembre 2017 est ressorti à 96,8, contre 98,8 de consensus de place et 98,5 pour sa lecture antérieure.

D'après le Département américain au travail ce vendredi, les créations de postes non-agricoles du mois de novembre 2017 sont ressorties au nombre de 228.000 aux États-Unis, contre un consensus de 190.000 et une lecture révisée (en baisse) à 244.000 pour le mois antérieur. Le taux de chômage américain se maintient quant à lui à 4,1%, en ligne avec les attentes des économistes de la place. Les créations de postes dans le privé sont ressorties au nombre de 221.000 en novembre, dépassant facilement le consensus. Le taux de participation à la force de travail ressort globalement à 62,7%.

L'Europe et le Royaume-Uni sont parvenus à s'entendre sur le Brexit, après une nuit de négociations. Tôt ce matin, la Commission européenne a fait savoir qu'elle recommande au Conseil européen de conclure que des progrès suffisants ont été accomplis au cours de la première phase des négociations au titre de l'article 50 avec le Royaume-Uni. Concrètement, cela signifie que la seconde phase des discussions peut démarrer. Les progrès ont été jugés suffisants concernant trois sujets principaux, les droits des citoyens, le dialogue sur l'Irlande et l'Irlande du Nord et le règlement financier. "Il y a 543 jours, le peuple britannique a décidé de quitter l'Union européenne. Il y a 249 jours, le Royaume-Uni a notifié formellement son intention de quitter l'Union européenne. Et dans 477 jours, c'est ce que fera le Royaume-Uni", a poursuivi le président de l'Union Juncker, qui reste attristé de cette issue mais qui rappelle que le pays restera un ami et un allié. Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, a indiqué ce matin qu'une version définitive de l'accord de retrait devra être disponible d'ici octobre 2018.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1759$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 57,4$ et le Brent s'affiche à 63,3$.

VALEURS EN HAUSSE

* Crédit Agricole grimpe de 3,8% avec Société Générale (+2,2%) et BNP Paribas (+3%). Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a estimé que l'accord obtenu hier par le Comité de Bâle sur les règles dites "Bâle III" est le meilleur possible pour la France et pour l'Europe. La nouvelle réglementation vise notamment à obliger les établissements financiers à disposer des fonds propres suffisants pour faire face à des tempêtes financières, après les enseignements de la crise des subprimes. Pour le patron de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, le compromis "constitue une étape majeure qui assurera une plus grande solidité du dispositif de fonds propres et améliorera la confiance dans les systèmes bancaires", et "parachève la réforme globale du cadre réglementaire lancée à la suite de la crise financière". Les banques françaises, à la pointe de la bataille sur les fonds propres, peuvent pousser un ouf de soulagement. Finalement, le texte ne les désavantage pas. Le niveau minimum de fonds propres requis a été fixé à 72,5% de l'exigence standard. Les établissements auront en outre jusqu'à 2027 pour s'y conformer, avec une étape à 50% en 2022. Les Etats-Unis militaient pour 75% et l'Europe pour 70%. L'accord a donc été scellé à mi-chemin. L'Autorité bancaire européenne a estimé que les principales banques européennes auront à gonfler de 39,7 milliards d'euros leurs fonds propres.

* Sur le CAC40, AccorHotels gagne aussi 1,8% avec Capgemini (+1,6%).

* Renault gagne 1,1%. Le groupe propose désormais un nouveau moteur 1,3 litre essence turbo à injection directe co-développé avec son partenaire allemand Daimler. Inauguré sur Scénic et Grand Scénic, il sera proposé progressivement sur d'autres modèles de la gamme Renault en 2018.

* Vivendi (+0,9%). Le patron de Mediaset espère trouver un accord avec Vivendi avant l'audience devant un tribunal prévue le 19 décembre prochain, a-t-il fait savoir hier soir.

* EDF (+0,9%). Le paiement du dividende en actions est toujours un succès. Cela tient notamment au fait que l'Etat, qui possède 83,4% du capital, opte pour ce type de rémunération d'actionnaire. En ce qui concerne l'acompte sur dividende de 0,15 euro détaché récemment, 92,2% des droits ont été exercés en faveur du paiement en actions. Une économie de cash de près de 400 ME pour le groupe.

* Air France KLM (+0,5%). Les indicateurs de trafic sont restés bien orientés en novembre. Le groupe a transporté 7,4 millions de passagers sur la période, soit une hausse de 5,9%. Mesuré en passager-kilomètre transporté, le trafic affiche une progression de 5,7% et le coefficient d'occupation s'améliore de 1,5 point à 85,5%. La compagnie précise que la recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en hausse par rapport à novembre 2016.

* Orange (+0,5%) est soutenu par une note d'analyste. Berenberg est en effet passé de vendre à conserver sur le dossier.

VALEURS EN BAISSE

* Erytech plonge de 30,6%. GRASPA (eryaspase) a échoué en phase IIb sur son critère principal, la survie des patients, dans le traitement de la Leucémie Aigüe Myéloïde (LAM). "Eryaspase a montré des résultats de sûreté et d'efficacité positifs dans le cancer du pancréas et dans la leucémie aigüe lymphoblastique. Nous restons déterminés à développer cette option de traitement pour les patients dans ces indications et potentiellement d'autres", a déclaré le management.

* Showroomprivé perd encore 4,8%. Le titre abandonne 20% sur la semaine, victime collatérale du scandale des irrégularités comptables de Steinhoff, propriétaire de l'enseigne Conforama qui avait pris en mai dernier une participation de 17% au capital de Showroomprivé au prix de 27 euros l'action.

* PSA Groupe, plus forte baisse du CAC40 ce vendredi, cède 1,3%. Le constructeur est victime d'une note de Goldman Sachs qui a dégradé sa recommandation de neutre à vendre, pour un objectif de cours ramené de 20,40 à 16,60 euros.

* Sur le CAC40, Total perd aussi 0,9% avec Veolia (-0,4%) ou encore Engie (-0,6%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

Trigano communique les caractéristiques des deux Pactes Dutreil...

Publié le 19/10/2018

Cette notation est assortie d'une perspective 'stable'...

Publié le 19/10/2018

Le rapport d'échange proposé pour la fusion s'établit à 0,2745 action ordinaire Safran par action Zodiac Aerospace...

Publié le 19/10/2018

Le titre est sur un dernier cours de 0,412 euro...

Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…