Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 795.00 PTS
+0.44 %
5 805.0
+0.59 %
SBF 120 PTS
4 465.64
+0.59 %
DAX PTS
12 290.45
+0.51 %
Dow Jones PTS
29 260.81
-1.11 %
11 254.11
-0.51 %
0.963
+0.24 %

Clôture Paris : finalement en légère hausse, mais Sanofi recule encore

| Boursier | 1382 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a poursuivi sa hausse ce jeudi pour terminer en progression de 0,33% à 6...

Clôture Paris : finalement en légère hausse, mais Sanofi recule encore
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a poursuivi sa hausse ce jeudi pour terminer en progression de 0,33% à 6.544 points, non sans avoir hésité tout au long de la séance... Les derniers chiffres des prix à la production américains publiés cet après-midi ont confirmé le fait que l'inflation avait sans doute atteint son pic aux Etats-Unis, même si elle devrait rester élevée encore de longs mois, obligeant la Fed a remonter encore ses taux, mais sans doute dans une moindre mesure...

ECO ET DEVISES

L'indice des prix à la production a donc reculé de 0,5% en juillet en comparaison du mois antérieur, là où le consensus était positionné plutôt à +0,2%. Hors alimentaire et énergie, l'indice affiche une progression de 0,2% sur un mois et de 7,6% sur un an. Des niveaux inférieurs au mois précédent et aux attentes des économistes... Malgré cette accalmie sur le front de l'inflation, plusieurs responsables de l'institution - du "faucon" Neel Kashkari à la "colombe" Mary Daly - n'ont laissé aucun doute sur le fait que la Fed allait continuer à resserrer sa politique monétaire jusqu'à ce que les pressions inflationnistes retombent durablement...
"Malgré la rhétorique inébranlable de la Fed, cette publication (ndlr : l'IPC) a donné aux investisseurs l'espoir que le rythme de hausse des taux aux États-Unis ralentira et que le légendaire atterrissage en douceur pourrait être moins insaisissable que prévu", a expliqué à 'Bloomberg' Lewis Grant, responsable des actions mondiales chez Federated Hermes.

Selon le baromètre FedWatch de CME Group, le marché estime désormais à 67,5% la probabilité d'un relèvement de taux de 50 points de base à la fin du mois de septembre, et à 32,5% celle d'une hausse de 75 pb (entre 2,75% et 3%). Sur les marchés obligataires, les taux évoluent en ordre dispersé. Le rendement du 10 ans américain augmente de 6,5 points de base à 2,84% alors que celui du deux ans, plus sensible aux variations de taux de la Fed, abandonne 2,5 pb à 3,19%. Le dollar perd lui encore de 0,4% face à un panier de devises, tandis que l'euro remonte sur les 1,0330/$.
Le baril de brut WTI pour livraison septembre prend actuellement 0,6% à 92,5 dollars sur le Nymex et le brent retrouve les 99$.

VALEURS EN HAUSSE

Le producteur de biocide biologique Amoéba flambe de 33%, alors que le groupe a informé le marché que l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (US EPA) avait émis une pré-décision favorable suite à l'évaluation du dossier de demande d'autorisation de Willaertia magna C2c Maky comme substance active biocide dans les systèmes de refroidissement. L'EPA a conclu que l'amibe Willaertia magna C2c Maky et les produits Biomeba la contenant peuvent être autorisés sur le territoire des Etats-Unis pour une utilisation biocide dans les systèmes de refroidissement fermés, pour le contrôle de la boue microbienne (bioslime), le contrôle de la corrosion induite par les micro-organismes et le contrôle de la flore microbienne générale dans les eaux des tours de refroidissement. Compte tenu des ultimes étapes administratives nécessaires à l'US EPA pour finaliser la procédure, la délivrance de l'autorisation pour la commercialisation des produits est attendue au plus tard fin 2022...

SII gagne +8,6%. Le spécialiste des métiers de l'ingénieur a réalisé au cours du premier trimestre de son exercice 2022-2023 un chiffre d'affaires de 238,5 ME, en hausse de 27,4%. SII souligne que toutes les entités géographiques ont contribué à cette performance positive, à la seule exception de l'Espagne dont la base de comparaison était élevée. Cette croissance a été alimentée par un taux d'activité au plus haut depuis près de trois ans, une évolution des effectifs liée au niveau de recrutement de l'exercice précédent et une excellente performance commerciale de toutes les équipes. SII confirme avec confiance les perspectives attendues pour l'ensemble du premier semestre de cet exercice : une croissance organique du chiffre d'affaires à deux chiffres, attendue dorénavant au-delà de 20% et une marge opérationnelle comprise entre 9 et 10%, sous réserve d'une évolution sans changement majeur de la situation sanitaire et géopolitique.

Fermentalg remonte de 7,6% suivi de McPhy (+5%) avec Rallye, Nanobiotix et Inventiva (+4,5%)

Genfit : +4% avec Forsee Power, Casino

Worldline gagne 3,5%. Le spécialiste des paiements, qui a agréablement surpris le marché au premier semestre, bénéficie du soutien de JP Morgan qui a réitéré son avis 'surpondérer' sur le titre et son objectif de 59 euros. Les analystes sont largement positifs sur le dossier puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 21 sont à l''achat', 2 à 'conserver' et 1 seul à la 'vente'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 57,39 euros. Plus globalement, la forte remontée du Nasdaq hier avec la baisse des rendements obligataires profite au secteur technologique.

TechnipEnergies : +3,5% avec Innate

TotalEnergies reprend 2,8% avec l'aide d'un baril de Brent qui remonte à plus de 99 dollars.

BigBen : +2,8% avec Vallourec, Veolia

Tarkett : +2,5% avec Eramet, CGG, Verallia, Nicox

Guillemot : +2% suivi de LDC, Lagardère, Ateme

GTT : +1,5% avec M6, Believe, Orpea, Carrefour

VALEURS EN BAISSE

De loin la plus forte baisse du CAC40, Sanofi abandonne encore 3,3%, dans le rouge pour la quatrième séance consécutive. Les mauvaises nouvelles autour du géant pharmaceutique se sont accumulées ces derniers jours. Le groupe doit d'abord faire face à l'arrêt du recrutement pour les essais cliniques du tolébrutinib, un traitement expérimental de certaines formes de sclérose en plaques et de la myasthénie grave, à la suite d'un avis du comité indépendant de surveillance des données (independent data monitoring committee). Ce dernier a demandé la suspension du recrutement de tous les essais, sans préciser la raison de cette interruption. Mardi, UBS a ajouté un peu d'huile sur le feu en dégradant le dossier à 'neutre'. La banque suisse voit peu de catalyseurs majeurs pour le reste de l'année et affirme que les principaux programmes de pipeline tels que l'amcenestrant et le tolébrutinib ont "récemment rencontré des obstacles". Si le spécialiste reconnaît que l'action a été perçue favorablement dans un contexte difficile au 2e trimestre, elle semble manquer d'allant pour attirer des acheteurs supplémentaires d'autant qu'une potentielle affaire Zantac plane au-dessus de la société. UBS a abaissé sa cible de 118 à 103 euros. C'est justement l'épée de Damoclès autour du Zantac qui semble expliquer l'essentiel de la pression baissière actuelle sur le titre. Sanofi n'est pas le seul concerné puisque Haleon et GSK sont également chahutés en Europe sur des craintes d'un procès aux Etats-Unis... Le Zantac, médicament contre les brûlures d'estomac et dont le produit chimique actif est la ranitidine, est soupçonné de provoquer une augmentation des niveaux d'un cancérogène probable, la N-nitrosodiméthylamine (NDMA).

Elior recule de près de 3% avec Euronext

Michelin : -2,5% avec Eutelsat, Rothschild, Euroapi et Synergie (-2%)

Valneva recule de 1,5%. Valneva prévoit que son chiffre d'affaires total atteindra 340 millions à 360 millions d'euros en 2022, compte tenu de la reprise actuelle des ventes de vaccins du voyageur, de la comptabilisation de revenus liés aux contrats de fourniture avec la Commission européenne et le Royaume-Uni, et de l'avenant à l'accord d'achat anticipé avec la Commission européenne pour le vaccin contre la COVID-19 de Valneva. Les ventes de produits de la franchise Vaccins du voyageur de Valneva devraient atteindre 70 millions à 80 millions d'euros, tandis que les ventes du vaccin contre la COVID-19 devraient atteindre 30 millions à 40 millions d'euros.

Argan : -1,5% avec Arkema, Elis, Ipsen, Bic Thermador

Bastide : -1% suivi de Bic, Accor, FNAC Darty, Getlink et Manitou avec Amundi

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 27/09/2022

Après trois séances consécutives de baisse qui l'ont amené sous les 5...

Publié le 27/09/2022

Après trois séances consécutives de baisse qui l'ont amené sous les 5...

Publié le 26/09/2022

Les marchés actions européens n'ont pas réussi à rebondir. La volatilité est restée forte sur des marchés financiers, toujours perturbés par le message agressif de la Fed mercredi dernier et…

Publié le 26/09/2022

La place parisienne peine à trouve un support...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/09/2022

Le titre de Quadient (ex-Neopost) gagne 3,34% à 14,23 euros en début de matinée, après la publication hier de ses résultats au premier semestre. Le groupe, qui se développe dans les logiciels et…

Publié le 27/09/2022

Le résultat net de Roctool est bénéficiaire à hauteur de 80 000 euros au premier semestre, à comparer avec une perte de 1,2 million d'euros, un an auparavant. Grâce à une bonne dynamique…

Publié le 27/09/2022

Achat du Turbo Illimité Best CALL STMICROELECTRONICS C293T à 1,31 EUR Analyse :STMICROELECTRONICS a effectué une vive impulsion haussière depuis le point bas à 27,42 EUR au…

Publié le 27/09/2022

Consolidation appuyée des cours...

Publié le 27/09/2022

SES-imagotag et Fnac Darty ont annoncé un plan de déploiement de la technologie du premier dans plus de 200 magasins du second en France, Belgique, Espagne et Portugal. En France, plus de 110…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne