5 427.19 PTS
+0.75 %
5 421.5
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 324.77
+0.69 %
DAX PTS
13 183.53
+0.46 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-0.16 %
Nikkei PTS
22 866.17
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture Paris : fin de trimestre au-dessus des 5.300 pts !

| Boursier | 302 | Aucun vote sur cette news

Quatrième séance consécutive de hausse pour le CAC40...

Clôture Paris : fin de trimestre au-dessus des 5.300 pts !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a encore gagné 0,68% ce vendredi, à 5.329 pts en clôture, enregistrant ainsi une quatrième séance consécutive de progression, pour un gain cumulé de 1,2%. L'indice parisien termine ainsi le troisième trimestre sur une hausse de 4%. Outre-Atlantique, Wall Street hésite à nouveau actuellement, en attendant la saison des résultats trimestriels qui débutera dans quelques jours aux Etats-Unis. A Paris, EDF a piqué du nez aujourd'hui, alors que l'Autorité de sûreté nucléaire continue à hausser le ton...

ECO ET DEVISES

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 1,5% en septembre, stable par rapport à août, selon l'estimation préliminaire d'Eurostat. Le consensus tablait sur 1,6%. L'inflation annuelle 'core' s'établit à 1,1% contre 1,2% en août et 1,2% de consensus.

La croissance annuelle britannique a été révisée à 1,5% au deuxième trimestre contre +1,7% annoncé précédemment. Il s'agit du plus faible taux de croissance outre-Manche depuis 2013. En séquentiel, la hausse du PIB a en revanche été confirmée à 0,3%, soit la même progression qu'au cours des trois premiers mois de l'année.

Le taux de chômage est tombé sur un nouveau plus bas depuis la réunification en Allemagne, à 5,6% en septembre. Le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 23.000 sur la période, contre un repli de 5.000 attendu par le marché et une baisse de 6.000 le mois précédent.

Les ventes au détail allemandes, corrigées des variations saisonnières et des effets calendaires, ont reculé de 0,4% en août après avoir déjà baissé de 1,2% le mois précédent. Le marché tablait sur une hausse de 0,5%. En glissement annuel, les ventes affichent une progression de 2,8%, comme en juillet, mais ressortent également inférieures aux attentes (+3,2%).

Baisse surprise de la consommation des ménages en août en France. Selon les données de l'Insee, les dépenses en biens ont reculé de 0,3% le mois dernier après avoir progressé de 0,6% en juillet. Le marché tablait sur une hausse de 0,3%. La consommation de produits alimentaires est en nette baisse et les dépenses en énergie diminuent de nouveau. Sur un an, les dépenses augmentent de 1,2%, précise l'Insee.

En France également, les prix à la consommation auraient reculé de 0,1% en septembre après le rebond de 0,5% enregistré le mois précédent. Selon les données provisoires de l'Insee, l'inflation annuelle augmenterait en revanche légèrement à 1%, après +0,9% en août. Cette hausse de l'inflation proviendrait d'une accélération des prix de l'alimentation et de l'énergie, ainsi que d'un moindre recul des prix des produits manufacturés. Les prix des services ralentiraient légèrement, précise l'Insee. L'indice ICPH (l'inflation calculée avec les normes européennes) ressortirait pour sa part à 1,1% après +1,% en août et contre +1% de consensus. Sur un mois, il ressortirait à -0,1% après un rebond à +0,6% le mois précédent.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux USA, les revenus personnels des ménages pour le mois d'août 2017 sont ressortis en augmentation de 0,2% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place, après un gain de +0,3% en juillet. Les dépenses de consommation du mois d'août ont quant à elles progressé de 0,1%, en ligne avec le consensus. L'indice des prix 'core PCE' augmente de 1,3% en glissement annuel (consensus +1,4%).

L'indice manufacturier régional PMI de Chicago du mois de septembre 2017 est ressorti à 65,2, en très forte augmentation par rapport au niveau du mois antérieur (58,9) et très nettement supérieur au consensus de place (58,5). Cet indicateur traduit une vive expansion de l'industrie manufacturière régionale dans la zone considérée.

L'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan atteint 95,1 en septembre 2017 (lecture finale), alors que le consensus était logé à 95,3. L'estimation initiale du mois de septembre était également de 95,3.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1813$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 51,3$ et le Brent s'affiche à 57,4$.

VALEURS EN HAUSSE

* Xilam (+13,7%). Belle publication de résultats semestriels pour le spécialiste français du film d'animation.

* AB Science (+5,2%). Des rachats à bon compte sur le dossier, après l'annonce d'une série de conférence mais surtout la chute de 20% enregistrée ces derniers jours.

* Nanobiotix (+4,8%). Le laboratoire a confirmé son intention de lancer un essai clinique en immuno-oncologie, avec de tester le potentiel de NBTXR3 dans les maladies récurrentes et métastatiques, en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire.

* Vivendi (+2,9%). Le Crédit Suisse a changé son fusil d'épaule sur le titre, en relevant sa recommandation de "sousperformance" à "surperformance", pour une valorisation qui passe de 17,50 à 23,40 euros.

* Rubis (+2,5%). Portzamparc profite de la consolidation du titre pour relever de "conserver" à "renforcer" son opinion sur le dossier, avec 57 euros dans le viseur. Et ce malgré les risques inhérents à la possible fermeture de la frontière de la Turquie avec le Kurdistan irakien.

* Eutelsat (+1,9%). Exane BNP Paribas a rehaussé de neutre à surperformance son opinion sur la société, pour un objectif porté de 21 à 29 euros.

VALEURS EN BAISSE

* EDF (-3,2%). L'ASN a ordonné la mise à l'arrêt provisoire et sans délai des quatre réacteurs de la centrale du Tricastin. En cause, une insuffisance de solidité de la digue du canal de Donzère-Mondragon. EDF devrait redémarrer les réacteurs début novembre, mais le groupe a d'ores et déjà réduit ses prévisions de production.

* Precia (-2,5%) subit des dégagements après les résultats semestriels de la société.

* TechnipFMC perd 1,6% après avoir aligné quatre séances de progression.

* Solvay recule de 1,3%. Le titre recule après avoir enregistré trois séances consécutives de rebond.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS