En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 084.77 PTS
+0.25 %
6 084.50
+0.26 %
SBF 120 PTS
4 811.19
+0.25 %
DAX PTS
13 781.08
+0.27 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0. %
1.083
-0.01 %

Clôture Paris : fin de série

| Boursier | 827 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a mis fin à une série de 4 séances de hausse avec un gain à la clé de 4% depuis le début de la semaine...

Clôture Paris : fin de série
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a mis fin à une série de 4 séances de hausse qui avait permis à l'indice parisien de reprendre 4% depuis le début de la semaine. Le CAC40 cède en clôture modestement 0,14% à 6.029 points ce vendredi. Quelques publications ont continué d'animer le marché, L'Oréal et Natixis se distinguant tout particulièrement...
Côté économique, les restrictions en matière de voyages et déplacements, les fermetures de magasins et les quarantaines décidées, ainsi que les perturbations des chaînes d'approvisionnement, auront des conséquences économiques importantes. C'est la conclusion de l'agence S&P qui vient à son tour d'abaisser son estimation concernant la croissance chinoise à 5% pour 2020, contre 5,7% précédemment.

ECO ET DEVISES

En Europe, les dernières statistiques économiques ressortent contrastées, les chiffres de la production industrielle ayant déçu en Allemagne et en France. Au Japon, les dépenses des ménages se sont contractées plus que prévu...

Ainsi, la production industrielle allemande a régressé de 3,5% en comparaison du mois antérieur, alors que le consensus était de -0,2% pour le mois de décembre. Cette production a décliné de 1,9% sur le trimestre et de 6,8% en glissement annuel. La production française ne fait guère mieux en décembre, en retrait prononcé de 2,8% en comparaison d'un consensus de -0,3% et d'une hausse de +0,3% sur le mois antérieur.

D'après le Département américain au Travail ce vendredi, les créations de postes non-agricoles aux États-Unis pour le mois de janvier 2020 sont ressorties au nombre de 225.000, contre 160.000 de consensus de place et 147.000 pour la lecture révisée du mois de décembre 2019. Le taux de chômage s'est établi à 3,6%, contre 3,5% de consensus et 3,5% un mois avant. Le salaire horaire moyen s'est apprécié de 0,2% par rapport au mois antérieur et de 3,1% en glissement annuel. Les créations de postes dans le privé ont agréablement surpris, au nombre de 206.000, contre 150.000 de consensus de place et 142.000 pour la lecture révisée (en hausse) du mois de décembre. Le taux de participation à la force de travail s'est établi à 63,4%, contre 63,2% de consensus.

Les créations de postes de novembre ont été revues à 261.000, contre 256.000 auparavant. Celles du mois de décembre ont été ajustées à 147.000, contre 145.000.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux Etats-Unis, les stocks de grossistes du mois de décembre 2019 sont ressortis en retrait inattendu de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +0,1% et une lecture révisée à +0,1% (contre -0,1% auparavant) pour le mois de novembre 2019.
L'euro revient à 1,0950/$ entre banques, tandis que le pétrole retombe à 54,75$ le baril de Brent.

VALEURS EN HAUSSE

Natixis (+5,5%) a fait état d'un bénéfice net multiplié par plus de deux au quatrième trimestre grâce à un net rebond de ses activités de marché sur les taux et les actions. La banque française, filiale cotée du groupe mutualiste BPCE, a aussi bénéficié d'un effet de base favorable après avoir enregistré une perte dans les dérivés actions au quatrième trimestre 2018 lors de la débâcle boursière. L'activité de trading taux a vu ses revenus grimper de 33% sur le trimestre tandis que les revenus sur le trading actions ont été multipliés par deux. Natixis prévoit de verser au titre de l'exercice 2019 un dividende de 0,31 euro par action, soit une progression de 3%. Globalement, au quatrième trimestre, son bénéfice est ressorti à 371 millions d'euros contre 181 millions un an plus tôt.

Immobilière Dassault : +4% avec Virbac (+3%) suivi de Neoen, BNP Paribas (+2,8%)

Argan : +2,5% avec Iliad, Archos, Nexans, Balyo, Aubay, Scor, SQLI, Safran

Bouygues : +2% avec Solocal, Eurazeo, Bic

Ubisoft (+2%) a confirmé ses objectifs pour l'exercice 2019-20, à savoir un net bookings d'environ 1.450 ME et un résultat opérationnel non-IFRS compris entre 20 et 50 ME. Le groupe confirme par ailleurs ses objectifs pour l'exercice 2020-21, tablant sur un net bookings d'environ 2.600 ME et un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 600 ME.

Eiffage : +1% suivi de Rexel, Sodexo, Casino, Amundi, Ingenico

L'Oréal gagne 1% après avoir atteint de matin un nouveau plus haut de son histoire boursière. Les investisseurs saluent la publication record du numéro un mondial des cosmétiques qui a affiché l'an passé la meilleure croissance de la décennie ainsi qu'une marge d'exploitation record de 18,6%.
La performance de L'Oréal au 4e trimestre ne montre aucun signe de ralentissement, la croissance organique des ventes dépassant une fois de plus les attentes, affirme RBC (performance sectorielle). L'Oréal a obtenu des résultats "très impressionnants" pour l'exercice financier et l'a fait "de la bonne manière". La croissance provient non seulement de Chine, mais aussi de pays comme l'Inde, la Malaisie et la Corée du Sud, ajoute le courtier. Jean-Paul Agon a reconnu que la crise sanitaire liée au coronavirus qui sévit en Chine aurait "des conséquences sur la consommation, dont l'ampleur dépendra de la durée", tout en précisant que la demande rebondira rapidement une fois que l'épidémie se sera calmée, comme cela s'était passé avec le SRAS et d'autres maladies. Le dirigeant s'est dit confiant dans la capacité du groupe à " surperformer, cette année encore, le marché de la beauté et à réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats ".

VALEURS EN BAISSE

Akka plonge de 18%, sanctionné après un le ralentissement de la croissance en fin d'année et une guidance jugée prudente. Si Portzamparc avait identifié un risque de déception sur cette publication, la maison de bourse se dit surprise par l'ampleur du ralentissement de l'activité. Les objectifs de marges et de génération de cash qui étaient déjà exigeants le deviennent encore plus. Les multiples d'Akka font toujours ressortir une décote d'environ 13% par rapport à ceux d'Alten mais, à 11,2x l'estimation d'EBIT 2020 révisé, le titre se traite sur des niveaux toujours assez élevés d'un point de vue historique alors que la dégradation du momentum offre, selon le broker, peu de chance d'une inflation des multiples à court terme. Au final, le courtier dégrade le titre à 'conserver' et abaisse son objectif de 71,5 à 69,3 euros.

Recylex : -5% avec SES et Mersen

Sans soutien des cours du baril, les valeurs pétrolières interrompent leur remontée. CGG corrige de 4,5%. TechnipFMC rend 3,5% après avoir repris environ 10% depuis lundi. Total cède 1,4%.

Abivax : -3,5% suivi de Chargeurs, Faurecia, LNA, Vilmorin et Air France-KLM (-3%)

Tarkett : -2,5% suivi de Devoteam, FNAC Darty, Renault, Peugeot, Dassault Systèmes, Genfit, J-C Decaux

Engie (-1,3%) a décidé de ne pas reconduire Isabelle Kocher comme directrice générale du groupe énergétique, a annoncé le groupe dans un communiqué. Le conseil "a décidé de ne pas proposer le renouvellement" du mandat d'administrateur d'Isabelle Kocher à l'occasion de la prochaine Assemblée Générale, "ce qui mettra fin à ses fonctions de Directrice Générale".

Airbus (-0,2%) a annoncé jeudi soir avoir enregistré 274 commandes nettes en janvier, ce qui correspond à 35% des commandes nettes obtenue sur l'ensemble de 2019... Un démarrage en trombe donc pour 2020. Côté livraisons, le bilan est plus modeste, avec 31 appareils livrés le mois dernier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/02/2020

STMicroelectronics (-2,52% à 28,22 euros) et Soitec (-1,65% à 89,35 euros) débutent la semaine dans les profondeurs du SBF 120 alors que les Etats-Unis envisageraient de nouvelles mesures visant à…

Publié le 17/02/2020

Atos sera également sur le pont mercredi avec la présentation de ses résultats 2019...

Publié le 17/02/2020

Orchestra-Prémaman, dont la cotation est suspendue ce jour et reprendra demain, présente son plan de réorganisation pour accompagner son redressement...

Publié le 17/02/2020

Technicolor s'enfonce sur de nouveaux plus bas ce lundi...

Publié le 17/02/2020

Worldline, qui évolue au plus haut historique en bourse, dévoilera ses résultat 2019 mercredi avant l'ouverture des marchés...