5 357.14 PTS
-
5 340.0
-1.10 %
SBF 120 PTS
4 274.04
-
DAX PTS
13 068.08
-0.44 %
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
-0.07 %
Nikkei PTS
22 506.23
-0.83 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture Paris : fin de semaine dans le vert

| Boursier | 263 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 termine sa course proche des 5.400 pts, soutenu par les banques...

Clôture Paris : fin de semaine dans le vert
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a encore gagné 0,20% ce vendredi, se rapprochant ainsi un peu plus de 5.400 pts, à 5.390 pts en clôture, soutenu notamment par la bonne tenue du secteur bancaire. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice parisien affiche ainsi un rebond de 1,3%. L'Euro, en hausse, tiré par le dynamisme économique de la zone, retrouve pour sa part ses niveaux de la fin du mois de septembre. Outre-Atlantique, Wall Street, qui était fermé hier pour Thanksgiving, s'affiche calmement en progression en ce Black Friday (demi-séance) qui marque le début commercial de la période des fêtes de fin d'année aux Etats-Unis.

ECO/DEVISES

L'indice de confiance des milieux d'affaires allemands compilé par l'Institut Ifo a atteint 117,5 points en novembre, contre 116,7 le mois précédent et 116,6 de consensus. Il s'agit d'un nouveau record pour cet indice très suivi par la communauté financière. La composante évaluation actuelle ressort à 124,4 points (contre 125 au consensus et 124,8 en octobre) et la composante des attentes à 111 points (contre 108,9 au consensus et 109,1 le mois précédent).

Seule statistique du jour outre-Atlantique, l'indice flash PMI composite américain du mois de novembre 2017 est ressorti à 54,6, contre un consensus de 55,4. L'indicateur manufacturier se monte à 53,8, contre 54,5 de consensus de place. L'indice des services est ressorti à 54,7, contre 55,4 attendu.

Sur le front politique, le retour du SPD à la table des négociations pour forme un nouveau gouvernement avec Angela Merkel en Allemagne pourrait mettre un terme à la crise qui menace le pays.

Le baril de pétrole est notamment soutenu en cette fin de semaine par la fermeture temporaire de l'oléoduc nord-américain Keystone qui relie le Canada et les Etats-Unis à la suite d'une fuite massive de brut dans l'Etat du Dakota du Sud. Outre cet incident, le marché anticipe une prolongation de l'accord d'encadrement de la production entre l'Opep et les principaux producteurs la semaine prochaine à Vienne. L'accord, qui doit expirer fin mars prochain, pourrait être prolongé de six à neuf mois selon les dernières rumeurs et déclarations de différents intervenants.

Le dollar reste pour sa part pénalisé par les doutes persistants sur la remontée de l'inflation américaine. Des interrogations renforcées par la publication des Minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale, mercredi soir. Le compte-rendu a confirmé que les membres de la Fed se préparent à relever une nouvelle fois ses taux directeurs en décembre, un facteur qui est largement anticipé par les marchés. En revanche, pour la suite des événements, les responsables de la Fed sont très divisés, plusieurs d'entre eux souhaitant attendre que l'inflation donne des signes d'accélération avant de continuer à relever les taux directeurs...

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1941$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 58,7$ et le Brent s'affiche à 63,5$.

VALEURS EN HAUSSE

* Ask (Paragon ID) grimpe de 8%. Le groupe annonce, au titre de son premier trimestre 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé de 27,4 ME, en progression de +145%. L'activité consolidée du 1er trimestre de l'exercice précédent n'incluait pas encore la totalité des filiales de la division Identification de Groupe Paragon (regroupement effectif à compter du 1er mars 2017) ni la contribution d'ASK (consolidé depuis le 1er mai 2017). En données pro forma, la croissance du 1er trimestre 2017-2018 ressort à +4%.

* Nicox (+5,4%). Le groupe ne risque plus de se désintégrer. C'est ce qu'a déclaré le volubile président de la société, Michele Garufi, dans le cadre d'un entretien accordé à Bloomberg. Le dirigeant estime que son entreprise dispose désormais d'un pipeline prometteur et n'a plus besoin de financement extérieur.

* Aures (+3,9%) a obtenu un contrat d'envergure. Dans le cadre du renouvellement de ses lignes de caisse, le groupe de produits cosmétiques et textiles Rocher a signé un contrat de fourniture de terminaux points de vente avec le groupe Aures. Cet accord porte, dans un premier temps, sur le remplacement en France de l'ensemble du parc informatique de la marque Yves Rocher. A terme, c'est l'ensemble des enseignes du groupe Rocher dans l'espace européen qui sera concerné. Les principales marques du groupe Rocher sont Yves Rocher, Petit Bateau, Stanhome, Dr Pierre Ricaud, Daniel Jouvance, Kiotis, ID Parfums, Flormar et Sabon.

* Kaufman & Broad gagne 2,7%. Midcap Partners Louis Capital Markets vient de débuter le suivi sur le promoteur immobilier en adoptant une opinion "achat" et en visant 52 euros. Le broker souligne le profil de "cash machine" de Kaufman & Broad, fruit notamment d'une excellente gestion du BFR et d'une excellente capacité à constamment optimiser les délais de commercialisation.

* Atos monte de 1,7% pour sa deuxième séance consécutive de progression. Idem pour Capgemini qui prend 1,3%.

* Le secteur bancaire est bien orienté : BNP Paribas gagne 1% avec Société Générale (+1,5%) et Crédit Agricole (+1,4%).

* Danone progresse de 0,8% après l'annonce d'une baisse des droits de douane à l'importation de la Chine.

VALEURS EN BAISSE

* Figeac Aero chute de 14,2%. Malgré la confirmation de ses objectifs de moyen terme, l'équipementier aéronautique est sanctionné après des revenus trimestriels inférieurs aux attentes.

* Avenir Telecom perd 9,7%. Les résultats se sont considérablement améliorés au terme de la première moitié de l'exercice en cours, c'est-à-dire la période allant d'avril à septembre. Pour autant, ils sont encore difficilement lisibles, concède la direction, car ils intègrent encore des éléments exceptionnels mais pas encore toutes les conséquences du recentrage au forceps de la société.

* TechnipFMC recule de 2,5% après avoir aligné trois séances de progression.

* Sur le CAC40, Saint-Gobain perd aussi 0,9% avec PSA Groupe (-0,5%) ou encore Engie (-0,4%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

Selon des sources citées par 'La Tribune' et 'Reuters', le numéro deux d'Airbus pourrait démissionner de son poste de directeur adjoint à l'issue d'un conseil d'administration se tenant jeudi…

Publié le 14/12/2017

Un nouveau contrat d'offre globale de services...

Publié le 14/12/2017

L'édition 2018 du CES de Las Vegas se tiendra du 9 au 12 janvier...

Publié le 14/12/2017

David Jones est nommé Senior Vice-président, Digital Business Unit, Thales, avec effet au 8 décembre...

Publié le 14/12/2017

iSee permet l'obtention de données d'imagerie de haute qualité...

CONTENUS SPONSORISÉS