En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Clôture Paris : dans le rouge, l'euro pèse

| Boursier | 689 | Aucun vote sur cette news

Dans une séance caractérisée par des volumes étroits, l'indice parisien a cédé 0,55% à 5.339 points, plombé par l'appréciation de l'euro.

Clôture Paris : dans le rouge, l'euro pèse
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après un début de séance dans le calme, la place parisienne s'est vite enfoncée dans le rouge ce jeudi, pénalisée par la vigueur de l'euro qui pointe à 1,1949 dollar (+0,5%). Le CAC40 a clôturé en recul de 0,55% à 5.339 points. Pour expliquer l'accès de faiblesse du billet vert, des cambistes évoquent des prises de bénéfices après la hausse provoquée par le relèvement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale, puis par l'adoption par le Congrès américain de la réforme fiscale promise aux marchés par Donald Trump. Des craintes de voir le durcissement monétaire prendre globalement de l'ampleur sont également mentionnées. Dans cette ambiance de consolidation, quelques small caps ont animé le palmarès ce jeudi à l'image de Moulinvest et de Nanobiotix, ou encore de MDxHealth à la baisse. Coté macro, les statistiques publiées ont été nombreuses outre-Atlantique. Wall Street progressait légèrement en début de séance.

ECO ET DEVISES

Le Département US au Travail a annoncé des inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage stables pour la semaine passée, à 245.000. Le consensus tablait sur 240.000. La moyenne à quatre semaines atteint 237.750 pour la période terminant le 23 décembre. Un chiffre en hausse de 1.750 par rapport à la semaine antérieure.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, le déficit du commerce international de biens pour le mois de novembre 2017 est ressorti à 69,7 milliards de dollars, contre 67,7 Mds$ de consensus de place et 68,1 Mds$ pour la lecture révisée du mois antérieur.

L'indice manufacturier régional PMI de Chicago a largement dépassé les attentes au mois de décembre 2017, ressortant à 67,6, contre un consensus de 62,5 et un niveau de 63,9 un mois auparavant. Le PMI de Chicago termine donc l'année en beauté, ressortant même au plus haut de six ans et demi en décembre. Les commandes nouvelles s'affichent au meilleur niveau en trois ans et demi, alors que la composante production atteint un sommet de... 34 ans.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 4,6 millions de barils lors de la semaine close au 22 décembre, à 431,9 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 3,9 millions de barils.

VALEURS EN HAUSSE

* Moulinvest (+86,6% à 7,10 euros). Le spécialiste de l'éco-construction, du bois énergie et de l'imprégnation du bois a fait état de résultats en nette progression sur l'exercice 2016-2017. Pour un chiffre d'affaires en hausse de 2% à 57,8 millions d'euros, la société a enregistré un résultat d'exploitation de 3,9 ME, en augmentation de 39%. La marge opérationnelle grimpe ainsi de 1,8 point pour atteindre 6,7%.

* Nanobiotix (+7,3% à 14,75 euros). Le titre avait déjà pris plus de 5% la veille suite au feu vert octroyé par la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour un essai clinique avec NBTXR3 en Immuno Oncologie (IO).

* Eramet (+3,5% à 98,48 euros). Le groupe minier continue à bénéficier de la bonne tenue des commodities en cette fin d'année et notamment du nickel.

* Dolphin Integration (+8% à 10,70 euros). Le spécialiste des systèmes-sur-puce à signaux mixtes dévoile des comptes en amélioration au titre des six premiers mois de son exercice 2016-2017. Au 30 septembre, le chiffre d'affaires de l'entreprise atteint 8,7 millions d'euros contre 6,7 ME pour la même période de l'an dernier. Sur ce premier semestre, le résultat d'exploitation fait apparaître une perte de 0,6 ME contre un déficit de 2,5 ME sur le S1 2016-2017. Le résultat net est en hausse de +1,7 ME à -0,2 ME sur ce premier semestre, par rapport à la même période l'an passé.

* Vallourec (+0,8% à 5,09 euros). Cette parapétrolière poursuit son rattrapage alors que l'or noir évolue sur des sommets de deux ans et demi.

* Carrefour (+1,5% à 18 euros), toujours porté par les bons chiffres de ventes de Noël aux Etats-Unis.

* AccorHotels (+1,6% à 42,74 euros). Attendue depuis de longs mois par les investisseurs, l'ouverture du capital d'AccorInvest se précise. La firme a annoncé hier soir négocier "avec un groupe d'investisseurs français et internationaux de premier plan afin d'aboutir à la cession d'une partie du capital d'AccorInvest...Le Groupe a reçu plusieurs lettres de confirmation d'intention détaillées. Les discussions avec ces investisseurs sont engagées afin de parvenir prochainement à la signature d'un accord définitif, créateur de valeur pour l'ensemble des parties prenantes".

VALEURS EN BAISSE

* MDxHealth (-13,4% à 3,07 euros). Avant séance, la société de diagnostics moléculaires a émis un avertissement en prévenant qu'elle n'atteindra pas ses prévisions initiales en matière de croissance du chiffre d'affaires pour 2017, lesquelles passaient par une hausse du volume lors du quatrième trimestre. En cause, des retards dans l'obtention de tests ConfirmMDx liés à certains contrats. Des études post-marketing qui servent à soutenir la continuité de la couverture par Medicare sont également incriminés, sachant que ces tests contractuels devraient partiellement se répercuter sur 2018.

* Airbus (-1,6% à 83,90 euros), victime de la vigueur de l'euro, tout comme L'Oréal, autre exportatrice qui reflue de 1% à 185,75 euros. Les valeurs du luxe ont également subit des dégagements.

* Safran (-1,5% à 86,54 euros). Le titre du groupe de Défense fait également les frais de la vigueur de la monnaie unique. Selon le Figaro, Safran espère par ailleurs boucler en février 2018 le rachat de Zodiac au lendemain de l'ouverture de l'offre publique d'achat qui doit donner naissance au troisième équipementier aéronautique mondial. L'AMF a annoncé la semaine dernière l'ouverture de l'OPA à la date du 27 décembre, et indiqué que sa date de clôture sera fixée après l'obtention de l'autorisation par l'autorité de la concurrence du Brésil.

* Technip (-1,2% à 26,14 euros). Le titre du spécialiste de l'ingénierie financière met fin à sa belle série, sur fond de léger recul du baril de Brent.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…