En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 068.85 PTS
-
5 068.00
-
SBF 120 PTS
4 054.92
-
DAX PTS
11 412.53
-
Dowjones PTS
25 080.50
-0.81 %
6 769.87
-0.89 %
1.133
+0.19 %

Clôture Paris : brutale rechute !

| Boursier | 893 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 retombe sur ses niveaux de septembre 2017...

Clôture Paris : brutale rechute !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40, qui avait rebondi hier de 1,8% après un début de mois de février catastrophique marqué par un plongeon de 6% en 4 séances, a replongé de 1,98% ce jeudi, sur ses niveaux de septembre 2017, à 5.151 pts, plombé à nouveau par Wall Street sur fond de tensions persistantes sur les marchés obligataires. En l'absence d'indicateur de conjoncture majeur, les investisseurs ont tenté par ailleurs de se concentrer sur les publications d'entreprises.Total, Publicis, Société Générale et Pernod Ricard ont ainsi gagné du terrain alors que Korian, ALD ou encore Bénéteau ont fini dans le rouge.

ECO ET DEVISES

La Banque d'Angleterre pourrait resserrer sa politique monétaire plus rapidement que prévu, conséquence d'une économie qui continue à bien se porter malgré le Brexit. Si le Comité de politique monétaire s'est prononcé à l'unanimité pour le statu quo au niveau des taux d'intérêt, il a relevé ses projections de croissance pour les trois prochaines années. La BoE table désormais sur une hausse du produit intérieur brut de 1,8% dans les trois cas au lieu de respectivement 1,6%, 1,7% et 1,7% précédemment. La BoE avait relevé son taux directeur à 0,5% en novembre dernier, pour ce qui constituait la première hausse depuis dix ans.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 9.000 la semaine passée à 221.000. Le consensus tablait sur 236.000.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2250$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 60,8$ et le Brent s'affiche à 64,5$.

VALEURS EN HAUSSE

* Akka Technologies (+5,5%), dopé par une solide publication annuelle. Le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires 2017 en hausse de 18,9% à 1,33 milliard d'euros en 2017, soit +7% en données organiques. Oddo BHF évoque une fin d'année meilleure qu'attendu et de bonnes perspectives 2018.

* Publicis (+3,9%) est parvenu à accélérer sa croissance organique au quatrième trimestre et à repasser dans le vert en 2017. Mais cela ne suffira pas au groupe pour atteindre cette année les objectifs fixés dans son plan stratégique 2013. Le groupe compte améliorer sa croissance et de sa marge cette année. Publicis propose également le versement d'un dividende de 2 euros par titre, en hausse de 8,1%.

* Pernod Ricard (+2,1%). Les résultats publiés par le groupe de spiritueux pour le premier semestre 2017-2018 sont ressortis conformes voire légèrement supérieurs aux attentes : le chiffre d'affaires a progressé de 5,1% en organique là où le consensus escomptait +4,6% et le résultat opérationnel a bondi de 5,7% (estimation de consensus : +4%). Le groupe tricolore a en outre gratifié le marché d'un relèvement de sa guidance annuelle de profitabilité. Le PDG, Alexandre Ricard, a porté l'objectif de croissance interne du résultat opérationnel courant à 4-6 %, contre une fourchette de 3 à 5 % précédemment.

* Société Générale (+1,9%). Difficile de s'y retrouver dans les résultats 2017, tant les exceptionnels sont nombreux. Mais la banque a publié des revenus plus élevés que prévu au dernier trimestre, qui permettent d'éviter au résultat net publié de passer dans le rouge malgré les multiples charges de fin d'année. Le dividende de 2,20 euros est conforme aux attentes.

* Lagardère (+1,1%). Le groupe, en marge de ses revenus annuels, a confirmé l'objectif de croissance du Résop 2017, attendue entre + 5% et + 8% par rapport à 2016.

* Total (+0,7%). Portée par la hausse des cours du brut et de sa production, la major a dévoilé des résultats trimestriels en forte progression. Sur les trois derniers mois de 2017, la major enregistre un résultat net ajusté 2,872 Mds$, en hausse de 19%.

VALEURS EN BAISSE

* Bénéteau (-10%). Les prévisions annuelles n'ont pas convaincu le marché, qui espérait un peu mieux. Les prises de profits continuent après les sommets historiques signés au milieu du mois de janvier.

* Korian (-8,6%). Le groupe a publié des résultats annuels plutôt conformes aux attentes, mais ses prévisions ont beaucoup déçu les analystes.

* Air France KLM (-5,9%). Le marché punit la stabilité de la recette unitaire de janvier après plusieurs mois de hausse. Le trafic, lui, reste dynamique.

* Sur le CAC40, STMicroelectronics perd 5,7% avec Safran (-3,2%), Atos (-3,4%) ou encore Capgemini (-3,7%).

* Geci International (-4,6%). La société a émis 3,2 ME d'ORNANE additionnelles.

* ALD (-4,5%). Le titre est sanctionné après les résultats annuels. Le groupe anticipe pour cette année une croissance de sa flotte comprise entre 8% et 10% et vise un taux de distribution de dividende allant de 40% à 50%.

* Airbus (-3,2%). Le groupe a confirmé ce que tout le monde savait déjà, à savoir que de nouvelles provisions seront nécessaires sur le programme A400M. Les analystes estiment qu'elles pourraient atteindre voire dépasser le milliard d'euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

L'accord s'accompagne d'un nouveau partenariat élargi entre TF1 et Dailymotion...

Publié le 14/11/2018

Cette opération sera soumise à l'approbation des actionnaires d'Enova Santé dans les prochains jours...

Publié le 14/11/2018

L'action Apple se dirigeait mercredi à Wall Street vers sa 5ème baisse consécutive. Plusieurs courtiers ont réduit leurs objectifs de cours et s'inquiètent de la baisse des ventes d'iPhones.

Publié le 14/11/2018

Nextedia a doublé sa taille en 2017...

Publié le 14/11/2018

                                                      COMMUNIQUE - 14 novembre 2018   Information à propos d'IHS holding   Au 14 novembre…