5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture Paris : belle fin de semaine !

| Boursier | 402 | Aucun vote sur cette news

Revoilà les 5.200 pts...

Clôture Paris : belle fin de semaine !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40, hésitant en début de séance, a amplifié ses gains en début d'après-midi, après la publication des chiffres de l'emploi américains. L'indice parisien, soutenu également par la baisse de l'euro (sous 1,18$) a ainsi grimpé de 1,42% ce vendredi, repassant au-dessus des 5.200 pts, à 5.203 pts en clôture.

Les créations de postes aux Etats-Unis sont en effet plus nombreuses que prévu au mois de juillet, faisant reculer le taux de chômage sur les 4,3%. Les créations de postes du mois de juin ont en outre été revues à la hausse.

Toutes les valeurs du CAC40 rebondissent en cette fin de semaine, à l'exception de Publicis et Solvay qui finissent en légère baisse.

Outre-Atlantique, Wall Street en profite pour poursuivre son ascension sur de nouveaux sommets, avec un Dow Jones désormais bien ancré au-dessus des 22.000 pts.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 grimpe de 1,4%.

ECO/DEVISES

Le dernier rapport gouvernemental américain sur la situation de l'emploi pour le mois de juillet 2017 fait ressortir 209.000 créations de postes non-agricoles, contre un consensus voisin de 180.000. Par ailleurs, les créations d'emplois pour le mois de juin ont été révisées à 231.000, contre 222.000 précédemment évalué. Le taux de chômage pour le mois de juillet recule à 4,3%, contre 4,4% un mois avant. Les créations de postes dans le privé en juillet sont au nombre de 205.000, également supérieures aux attentes. 16.000 emplois manufacturiers ont enfin été créés.

Le déficit commercial US de juin 2017 atteint 43,6 Milliards de dollars, contre 44,4 Mds$ de consensus et 46,4 Mds$ un mois plus tôt.

L'actualité du jour est par ailleurs dominée par les tensions à haut niveau aux Etats-Unis alors que le Wall Street Journal a révélé qu'un grand jury est en cours de constitution outre-Atlantique dans le dossier des liens entre Donald Trump et la Russie durant la campagne électorale de 2016. Il décidera s'il y a lieu d'ouvrir un procès.

Les commandes d'usines allemandes étaient en hausse de 1% en juin 2017 par rapport à mai, a fait savoir ce matin l'institut statistique Destatis. C'est deux fois plus que ce que le consensus anticipait (0,5%). En mai, la hausse avait atteint 1% (révisée par rapport à 1,1% initialement). Au mois de juin, l'activité a été tirée par la demande domestique, en hausse de 5,1%, tandis que les commandes étrangères se sont contractées de 2%. Les commandes nouvelles en provenance de la zone euro ont baissé de -2,4%, et celles des autres pays de -1,5%. Dans le détail, les commandes de biens intermédiaires se sont accrues de 3,7%, tandis que celles de biens d'équipement ont reculé de -0,8%. Dans le segment des biens de consommation, elles ont augmenté de 2,3%.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,175$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 49,3$ et le Brent s'affiche à 52,3$.

VALEURS EN HAUSSE

* Cybergun reprend 10,6%. La direction tente d'éteindre l'incendie provoqué par les résultats de l'exercice clos le 31 mars dernier. En marge de la publication du rapport financier annuel, le management souligne que les commissaires aux comptes ont certifié sans réserve les comptes, "notamment sur la base des hypothèses retenues en termes de liquidité". Cybergun table sur un Ebitda positif dépassant 1 million d'euros au 31 mars 2018, contre -3,7 ME sur l'exercice précédent, et estime disposer des ressources nécessaires à son développement.

* Genkyotex bondit de 7,2%. La société biopharmaceutique a annoncé que le GKT831, son inhibiteur des NOX1 et 4, a démontré sa capacité à cibler efficacement les fibroblastes associés au cancer (CAF) et à retarder la croissance tumorale, dans le cadre d'une étude incluant plusieurs modèles précliniques.

* Solocal gagne encore 6% au lendemain d'un rebond de 2,8%.

* Danone grimpe encore de 3,7% pour sa quatrième séance de rebond.

* Airbus (+2,9%). Le patron d'Air Lease, Steven Udvar-Hazy, a exhorté Airbus et Boeing à revoir à la baisse leurs ambitions d'accroissement des cadences de production, qui amplifient de son point de vue la tension sur la chaîne d'approvisionnement et ne font que renforcer les retards accumulés dernièrement sur les livraisons.

* Société Générale gagne 2,3%, soutenu par une note d'analyste. UBS est passé de "neutre" à "acheter" sur la banque pour prendre en compte notamment l'amélioration de la conjoncture en France et en Europe centrale et orientale, deux régions dans lesquelles le groupe est fortement exposé.

* La dette de Schneider Electric (+2,1%) n'est plus en catégorie "A" depuis hier soir chez Moody's, qui l'a ramenée de "A3" à "Baa1", pour une perspective redevenue stable alors qu'elle était négative jusque-là.

* Tarkett gagne 1,9%. AlphaValue a réduit d'acheter à accumuler sa recommandation avec une valorisation de 40,10 euros par titre contre 43,30 euros jusque-là.

* Carrefour monte de 1,6% pour sa troisième séance consécutive dans le vert.

VALEURS EN BAISSE

* ALD perd 6,2% malgré un premier semestre solide. Le loueur de voitures, introduit en bourse par la Société Générale il y a quelques semaines, a enregistré sur les six premiers mois de l'exercice un bénéfice opérationnel brut de 662,2 millions d'euros, en hausse de 5,6%. Le résultat net s'établit à 287 ME, en progression de 8,3% pour des revenus de leasing de 1,93 MdE (+14%). Le groupe gérait une flotte de 1,44 million de véhicules à la fin juin, en hausse de 9,1% sur un an.

* Vicat (-5,3%). La déception domine après la publication des résultats semestriels du cimentier. Le groupe a affiché une croissance limitée de son activité à 1,248 milliard d'euros, mais sa marge opérationnelle a reculé à 6,9% contre 8,3% un an avant. "Comme prévu Vicat a affiché des performances semestrielles en repli mais à un rythme un peu plus fort qu'attendu", commente ce matin le CM-CIC Securities.

* STMicroelectronics (-0,7%). UBS a abaissé sa recommandation sur la valeur à "vendre" contre "neutre", mettant entre autres en avant le risque que le cycle actuel du marché des semi-conducteurs ait atteint son point haut ainsi que la persistance des problèmes structurels du groupe.

* Nexity (-0,7%) est pénalisé par une note d'analyste. HSBC a en effet dégradé le titre de la foncière d'"achat" à "conserver", en ramenant son objectif de cours de 57 à 54 euros.

* Sur le CAC40, Publicis perd 0,4% avec Solvay (-0,1%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS