En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 026.44 PTS
+0.02 %
5 013.5
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 014.71
+0.04 %
DAX PTS
11 338.07
-0.03 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
+0.00 %
1.142
+0.05 %

Clôture Paris : au calme !

| Boursier | 391 | Aucun vote sur cette news

Alors que le rebond se prolonge à Wall Street pour la 3e journée consécutive, la tendance était plus prudente à Paris ce jeudi dans un...

Clôture Paris : au calme !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Alors que le rebond se prolonge à Wall Street pour la 3e journée consécutive, la tendance était plus prudente à Paris ce jeudi dans un marché qui a tourné au ralenti pour cause de 1er novembre... Le CAC40 a clôturé en repli de 0,15% à 5.085 pts. Wall Street semble donc tenté par une troisième séance de rebond, les principaux indices boursiers américains étant encore orientés dans le vert ce soir, soutenus par l'espoir d'un apaisement des tensions commerciales avec la Chine.
La tendance se veut cependant un peu plus prudente ce jour, d'autant qu'un 'très gros morceau' est attendu ce soir,Apple dévoilant à son tour ses trimestriels...

ECO ET DEVISES

Sur le marché des changes ce jour, notons une forte baisse du billet vert, qui retombe de 0,8% contre un panier de devises, alors qu'il évoluait hier encore au plus haut de 10 semaines... L'or (+1,8%) et l'argent (+3,3%) jouent quant à eux les valeurs refuges ce jeudi, dans un contexte de marché toujours incertain.
Donald Trump a expliqué ce jeudi, sur le réseau social Twitter, avoir eu une "longue et très bonne conversation" avec le Président chinois Xi Jinping à propos de nombreux sujets, y compris et surtout du commerce ! "Ces discussions avancent bien, des réunions étant prévues au G-20 en Argentine. J'ai également eu une bonne discussion sur la Corée du Nord!", assure donc Trump, qui rassure quelque peu, alors que les marchés craignaient plus tôt cette semaine un durcissement du conflit et de potentielles taxes douanières supplémentaires s'appliquant aux importations de produits chinois. Des sources de Bloomberg indiquaient même que Trump était susceptible d'infliger prochainement des taxes additionnelles à la totalité des importations provenant de Chine (plus de 500 Mds$ de produits !).

VALEURS EN HAUSSE

Riber : remonte de plus de 12% suivi de Air France-KLM encore en hausse de 6,5% avec MND (+10%) et Technicolor (+9%)

Guerbet : prend 7% avec Parrot (+5%)

Iliad : +6,5% suivi de Interparfums

Genfit : +3% avec Synergie et Eramet

Ingenico : +2,5% suivi de Groupe Open et de STM avec NRJ, JC Decaux et Elior

ArcelorMittal : +0,8%. Le groupe a annoncé ce matin ses comptes du troisième trimestre. Le numéro un mondial de la sidérurgie a ainsi publié sur la période allant de juillet à septembre un Ebitda de 2,70 milliards de dollars (2,38 milliards d'euros), soit une baisse de 11,2% par rapport à 3,1 milliards de dollars du T2, principalement liée à une diminution des expéditions d'acier (-5,5%) et l'impact de l'hyperinflation en Argentine (0,1 milliard de dollars). La hausse est de 41,8% par rapport au T3 2017. L'Ebitda ressort toutefois légèrement inférieur au consensus des analystes (2,75 milliards de dollars).
Le bénéfice opérationnel au T3 ressort à 1,6 milliard de dollars (incluant des pertes de valeurs pour 0,5 Md$ principalement liées à l'engagement de cession d'actifs dans le cadre de l'acquisition d'Ilva) par rapport à 2,4 Mds$ au T2 2018, en hausse de 26,9% par rapport au T3 2017.
Le Bénéfice net est de 0,9 milliard de dollars au T3.
La production d'acier brut s'inscrit à 23,3 millions de tonnes (Mt) au T3 2018, en hausse de 0,5% par rapport au T2 2018 et en baisse de 1,4% par rapport au T3 2017.
La Dette financière totale est de 13 milliards de dollars au 30 septembre 2018. La dette nette est stable à 10,5 milliards de dollars au 30 septembre 2018 par rapport au 30 juin 2010, malgré un investissement additionnel en besoin en fonds de roulement de 1,7 milliard de dollars, avec une baisse de la dette nette de 1,5 milliard de dollars par rapport au 30 septembre 2017.

Sanofi : stable. Le groupe prévoit de développer en collaboration avec Denali Therapeutics Inc plusieurs molécules en vue du traitement potentiel de diverses maladies neurodégénératives et inflammatoires systémiques.
Les deux principales molécules visées par cette collaboration, DNL747 et DNL758, ciblent une protéine de signalisation importante connue sous le nom de "récepteur sérine/thréonine-protéine kinase 1" (ou RIPK1) de la voie du récepteur TNF, qui régule l'inflammation et la mort cellulaire dans les tissus humains. Les deux entreprises prévoient d'étudier DNL747 dans la sclérose en plaques (SEP), la maladie d'Alzheimer et la sclérose latérale amyotrophique (SLA), et DNL758 dans le traitement de diverses maladies inflammatoires systémiques comme la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis.

VALEURS EN BAISSE

Visiomed : -14%. Les comptes semestriels restent fortement négatifs en liaison avec un chiffre d'affaires qui avait reculé de 25% sur la période. Le groupe a quand même su préserver un taux de marge brute de 50% des ventes. Les charges d'exploitation ont atteint 10,9 ME au contre 9,4 ME au 1ersemestre 2017. Cette progression est liée essentiellement au renforcement de l'encadrement et la stabilisation des effectifs (109 collaborateurs au 30 juin 2018 contre 102 au 30 juin 2017, hors acquisition) et à des dépréciations d'actifs. Au final, le résultat d'exploitation ressort à -9 ME (-6,8 ME au 1er semestre 2017) et le résultat net s'établit à -9,6 ME (-7 ME au 1er semestre 2017).

AST : -4% avec Nexity, Valeo reperd 3% suivi de CGG et de Colas (-2,5%)

Total : -2% suivi de GTT et Ubisof

Beneteau : -1% après sa forte hausse d'hier. L'actualité demeure fournie pour le concepteur de bateaux de plaisance qui annonce que sa filiale Band of Boats a procédé à l'acquisition de la start-up nantaise Digital Nautic. Fondée en 2014 à Nantes, Digital Nautic s'est donnée pour mission d'accompagner les professionnels du nautisme dans la transition numérique en développant des solutions en ligne leur permettant d'améliorer leur niveau de service (système de réservation, automatisation des contrats, recueil des avis clients, vente d'assurances complémentaires, sécurisation des paiements, etc.). Cette acquisition s'inscrit dans les objectifs de renforcement et d'accélération de la transformation digitale issue du plan stratégique 'Transform to Perform' du Groupe Bénéteau.

Total : -1% avec Le Belier et EDF.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/11/2018

Société de services d'information basée à Montréal...

Publié le 19/11/2018

Plate-forme commune...

Publié le 19/11/2018

Renault et son PDG Carlos Ghosn font les gros titres de la presse mondiale...

Publié le 19/11/2018

Eutelsat commande deux satellites de remplacement à la position de télédiffusion Hotbird à 13 degrés Est...

Publié le 19/11/2018

Réagissant à des dépêches d'agence et des rumeurs de marché, Technicolor a indiqué passer en revue et évaluer « régulièrement les options stratégiques envisageables pour ses activités, que…