En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-1.47 %
4 775.0
-0.61 %
SBF 120 PTS
3 769.59
-1.63 %
DAX PTS
10 622.07
-1.54 %
Dowjones PTS
24 300.80
-0.36 %
6 653.99
+0.62 %
1.135
-0.35 %

Clôture Paris : Altice chute, le CAC40 en berne

| Boursier | 589 | Aucun vote sur cette news

Le rebond de 1% enregistré mercredi est déjà oublié en Bourse de Paris, avec un CAC 40 qui a reperdu 0,75% ce jeudi en clôture à 4...

Clôture Paris : Altice chute, le CAC40 en berne
Credits Reuters

Le rebond de 1% enregistré mercredi est déjà oublié en Bourse de Paris, avec un CAC 40 qui a reperdu 0,75% ce jeudi en clôture à 4.938 pts. Les volumes ont été limités en l'absence des investisseurs américains, la journée étant fériée aux Etats-Unis ce jeudi pour la fête de Thanksgiving.

ECO ET DEVISES

Le contexte général reste dominé par les grands sujets de préoccupation des dernières semaines, à savoir le bras de fer commercial entre la Chine et les Etats-Unis, le risque de ralentissement économique mondial ou encore le Brexit, sans oublier l'Italie dont le budget a, comme attendu, été rejeté par Bruxelles hier. Parmi les valeurs, Altice a de nouveau été attaquée après ses comptes...
Sur les devises, l'euro remonte sur les 1,14/$ entre banques et le pétrole reste sous pression, sous les 63$ le baril WTI.

Les responsables de la Banque centrale européenne ont reconnu que des incertitudes et des fragilités affectaient l'économie de la zone euro, tout en restant confiants dans la vigueur de l'activité... "Il est important de souligner que les données disponibles, quoique légèrement en retrait des anticipations, restent globalement compatibles avec une poursuite de la croissance généralisée de l'économie de la zone euro et une hausse progressive de l'inflation", peut on ainsi lire dans les minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la BCE. Les membres du Comité ont également convenu que "la continuité et la stabilité de la politique monétaire étaient particulièrement nécessaires dans un environnement toujours sujet à de nombreuses incertitudes et fragilités".
A l'issue de la dernière réunion du Conseil des gouverneurs, la BCE avait maintenu ses taux à des plus bas records et redit son intention de mettre fin à son programme d'"assouplissement quantitatif", auquel elle aura consacré quelque 2.600 milliards d'euros. Compte tenu des nombreux nuages à l'horizon, certains investisseurs se sont interrogés sur la détermination de l'Institution à cesser fin décembre ses achats massifs de titres sur le marché et à commencer à relever ses taux d'intérêt après l'été 2019...

VALEURS EN HAUSSE

Gensight : +14% suivi de Cerenis (+12%)

Lisi : +5% avec Groupe Open et Mediawan (+4%)

Nicox : +3,5% avec Touax, Atari et Vilmorin (+2,5%)

Manitou : +2% suivi de Valeo (+1%) et de Kering

GTT : +1%. Le groupe a annoncé hier avoir reçu une nouvelle commande du chantier sud-coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME). Celle-ci porte sur la conception des cuves de deux nouveaux méthaniers d'une capacité de 173 400 m3, pour le compte d'un armateur européen. Les navires, dont la livraison est prévue pour la fin d'année 2020, seront équipés de cuves intégrant la technologie NO96 GW.

Rémy Cointreau : stable, malgré une publication semestrielle de belle facture. Le groupe de spiritueux a notamment fait état d'une forte progression de son résultat opérationnel courant (+2,9% à 138 ME), porté par les performances du cognac Rémy Martin malgré les craintes liées au tassement de la croissance chinoise. A périmètre et taux de change constants, la hausse ressort à 10,1%, proche des 10,3% attendus par les analystes tandis que la marge opérationnelle progresse de 0,6 point à 24,1%.

Groupe ADP : +0,5%. RBC Capital a relevé sa recommandation sur l'opérateur aéroportuaire à de 'sous-performer' à 'performance de marché' malgré un objectif de cours réduit de 175 à 170 euros.

VALEURS EN BAISSE

Altice : -11,8%. Dernier des quatre opérateurs à dévoiler ses comptes pour la période juillet-septembre, le groupe de Patrick Drahi a une nouvelle fois payé au prix fort l'attrait de nouveaux clients... Si le groupe a signé sur le trimestre sa meilleure performance commerciale en France depuis 2005, sa rentabilité s'est effritée. Preuve en est, le revenu moyen par abonné, une mesure clef dans le secteur, s'est établi à 31,7 euros dans le fixe contre 35,9 euros un an plus tôt et à 22,4 euros dans le mobile (contre 25,8 euros). Plus globalement, si Altice a gagné 166.000 abonnés dans le fixe et 378.000 nouveaux clients dans le mobile en France, la firme voit son Ebitda baisser de 10,4%, à près de 1,3 milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires en retrait de 6,1% à 3,44 MdsE. Des résultats légèrement inférieurs aux attentes des analystes.

Sequana : -11% avec Technicolor (-6%) suivi de LDC de

Mersen : -3% avec DBV, EDF, Cie des Alpes et Haulotte

Faurecia : -2% suivi de Neopost, Solocal, Trigano, Innate, Veolia et Vivendi

Rexel : -1,8%. Ce nouvel accès de faiblesse, qui rapproche le titre de ses planchers annuels, est à mettre en perspective avec la reprise de couverture du dossier par Goldman Sachs. La banque d'affaires américaine a fixé sa recommandation à "neutre" sur le distributeur de matériel électrique, pour une valorisation théorique évaluée à 12 euros l'action, soit un potentiel d'une vingtaine de pourcents.

Pierre & Vacances : -1,7%, soit une 11e séance consécutive dans le rouge. Les investisseurs réagissent aux résultats annuels mitigés publiés avant bourse par le groupe de tourisme et d'immobilier. Malgré un chiffre d'affaires 2017/2018 en croissance de 4,1% à 1.356,5 millions d'euros, Pierre et Vacances délivre un résultat opérationnel courant de 9,1 ME, en baisse de 26,6% par rapport à l'exercice précédent. Le résultat net ressort à - 45,9 ME contre -56,7 ME l'année précédente, impacté par une reprise une reprise d'impôts différés actifs de 19 ME lié au développement international.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

CS a des objectifs de croissance ambitieux dans l'industrie spatiale en Europe. Moltek serait un complément idéal aux activités de CS Space...

Publié le 10/12/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 10 décembre 2018 Albioma cède son activité de méthanisation en France à Evergaz   Biométhanisation Partenaires, société…

Publié le 10/12/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 10/12/2018

Global Ecopower a affiché des résultats semestriels en progression. Ainsi, le groupe a fait état d’un résultat net, part du groupe de 2,024 millions d'euros au premier semestre, contre -0,659…

Publié le 10/12/2018

Compagnie des Alpes vient de lever le voile sur ses résultats 2107/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net part du groupe en hausse de plus…