En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.64 PTS
+1.2 %
4 913.50
+1.35 %
SBF 120 PTS
3 894.66
+1.14 %
DAX PTS
12 645.75
+0.82 %
Dow Jones PTS
28 335.57
-0.1 %
11 692.57
+0.25 %
1.184
-0.13 %

Clôture Paris : -8,39% !

| Boursier | 2607 | 4 par 1 internautes

Les marchés européens ont chuté lourdement ce lundi, pris en tenaille entre la crise sanitaire internationale qui s'étend rapidement et...

Clôture Paris : -8,39% !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les marchés européens ont chuté lourdement ce lundi, pris en tenaille entre la crise sanitaire internationale qui s'étend rapidement et la chute historique du prix du pétrole déclenchée par le clash entre la Russie et l'Arabie saoudite, incapables de s'entendre sur le niveau de production mondiale de brut. Le baril a perdu jusqu'à 30% dans la zone des 30$ le brent avant de rebondir sur les 36,50$.
Après de longues tractations, la Russie a donc finalement repoussé la proposition de l'Opep, emmenée par l'Arabie saoudite, qui avait recommandé aux pays de l'alliance dite Opep+ de prolonger leur accord jusqu'à la fin 2020, et d'abaisser leur production commune de 1,5 million de barils par jour supplémentaires.

La plus forte baisse revient logiquement à la Bourse de Milan qui plonge de plus de 11% en clôture, alors que le nord de l'Italie semble débordé par l'avancée rapide de l'épidémie de coronavirus. Vienne chute de 9%, Madrid de 8%, tandis que Bruxelles, Londres, Francfort et Amsterdam reculent de 7,5% environ...
Wall Street, qui tentait de résister en fin de semaine dernière, dévisse cette fois de manière brutale ce lundi soir, en repli de 5 à 6%.

ECO ET DEVISES

Dans la foulée du clash avec la Russie, le colosse pétrolier saoudien Saudi Aramco a fixé son prix de vente sur le baril de brut léger à destination de l'Asie pour avril à 3,10 dollars de moins que la moyenne d'Oman/Dubaï, relève Reuters. Il s'agit d'une baisse de 6$ par baril en comparaison du mois de mars. Le groupe a par ailleurs abaissé le prix de vente du baril de brut léger vers les Etats-Unis pour avril à 3,75 dollars de moins par rapport à l'ASCI, en baisse de 7$ par rapport à mars. Le prix à destination d'Europe du Nord et de l'Ouest a été fixé à 10,25 dollars de moins que la référence de l'Ice Brent, en baisse de 8$ par baril. L'Arabie saoudite demeure le premier exportateur mondial de pétrole, ce qui explique le poids de ces décisions...
Il s'agit donc d'une décision sans précédent d'Aramco, qui lance la guerre des prix dans le secteur, favorisant les parts de marché. Le producteur saoudien aurait indiqué en privé à certains 'participants de marché' son intention de relever sa production bien au-dessus des 10 millions de barils par jour le mois prochain, et même peut-être au niveau record de 12 millions de barils / jour, selon des sources familières de la question citées par Bloomberg, ayant choisi de rester anonymes afin de protéger leurs relations commerciales.
L'AIE anticipe quant à elle une baisse de la demande mondiale de pétrole cette année, ce qui constituerait une grande première depuis 2009.

A noter que Donald Trump ne s'émeut pas plus que cela de la chute des marchés ce jour : "L'Arabie saoudite et la Russie se disputent sur le prix et le flux du pétrole. Cela, et les Fake News, sont les raisons de la chute des marchés !", résume le président américain, relevant que le reflux brutal des cours du brut est "bon pour le consommateur", puisque les prix de l'essence vont baisser...

Le président américain relativise la situation en comparant les chiffres du coronavirus à ceux de la grippe saisonnière, dont 37.000 Américains ont péri l'an dernier. "Elle fait en moyenne 27.000 à 70.000 (morts) par an. Rien n'est fermé, la vie & l'économie continuent. A cet instant, il y a 546 cas confirmés de CoronaVirus et 22 morts. Pensez-y !"

Les investisseurs continuent pendant ce temps de se ruer sur les obligations d'Etat, envoyant les taux des emprunts d'Etat américains à de nouveaux plus bas historiques autour des 0,5 pt. Le dollar poursuit sa chute, avec un euro qui retrouve le niveau des 1,1465/$ ce soir, sur l'anticipation d'un nouveau geste d'assouplissement monétaire rapide de la Réserve Fédérale, qui a déjà piloté une baisse de taux d'un demi-point mardi dernier en urgence...

VALEURS EN HAUSSE

Aures : +16%. Le Groupe Subway a annoncé vendredi 6 mars à Orlando, lors de sa réunion annuelle de revue d'activité, avoir retenu le Groupe Aures Technologies comme l'un des deux futurs fournisseurs au niveau mondial pour ses solutions matérielles POS.
Les termes contractuels sont en cours de négociation...
"Cette annonce majeure, vient confirmer la pertinence de la stratégie développée et mise en oeuvre par le Groupe depuis des années", précise Patrick Cathala, Président Directeur Général d'Aures. "Je félicite les équipes qui, après avoir travaillé pendant plus d'un an sans relâche, ont concrétisé cette opportunité, qui marque une nouvelle étape dans notre développement comme force internationale".

Voluntis grimpe de 5% alors que Esi Group résiste, stable

XPO Logistics (stable) a annoncé aujourd'hui avoir conclu un accord définitif en vue de l'acquisition de la majorité des activités logistiques de Kuehne + Nagel au Royaume-Uni. Ces activités regroupent une large gamme de services logistiques, notamment la distribution amont et aval, la gestion des retours et la gestion des stocks. En 2019, ces activités ont généré un chiffre d'affaires total d'environ 500 millions de livres sterling dans les secteurs boissons, technologie et e-commerce et alimentation.

VALEURS EN BAISSE

Les valeurs pétrolières sont logiquement en première ligne des baisses du jour avec des sanctions qui vont de -16% sur Total à -37% sur CGG, en passant par -23% sur Technip et -21% sur Vallourec à 1,08 euro.

D'autres baisses supérieures à 16% sont observées sur Renault ou Peugeot (-11%) ou sur les valeurs bancaires. Société Générale plonge ainsi de 17% avec Crédit Agricole et Natixis. BNP Paribas n'est pas loin (-12%).

Recylex : recule de 15% suivi de CNP (-12%) et de Amundi

Beneteau : -10% avec Manitou, Ipsen, Eurazeo, Valeo, AXA, Rexel, P&V, Accor.

Schneider Electric (-9%) réalise avec succès une émission obligataire EMTN (Euro Medium Term Note) de 800 millions d'euros à 9 ans avec un taux fixe de 0,25% pour le coupon. Cette transaction permet au groupe d'améliorer le profil de maturité de sa dette tout en continuant de réduire le coût de sa dette.

Nicox (-7,6%) a annoncé que son partenaire licencié, Bausch + Lomb, avait reçu lapprobation de mise sur le marché de Vyzulta (solution ophtalmique de latanoprostène bunod), 0,024% à Taïwan. Avec cette approbation supplémentaire, Vyzulta est maintenant approuvé pour commercialisation dans six pays et territoires (à savoir les États-Unis, l'Argentine, le Canada, Hong Kong, le Mexique et Taïwan), ce qui marque la poursuite de l'expansion de l'approbation de Vyzulta dans des territoires où les autorités réglementaires reconnaissent les données cliniques de l'enregistrement américain (New Drug Application, NDA). Vyzulta est indiqué pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert ou d'hypertension oculaire et est commercialisé aux Etats-Unis et au Canada. Nicox reçoit des redevances nettes croissantes de 6% à 12% sur les ventes mondiales de Vyzulta ainsi que de futurs paiements d'étape pouvant atteindre un montant de 150 millions de dollars.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2020

Le groupe français aurait choisi d'ouvrir des négociations exclusives avec le groupe tchèque à partir de lundi prochain, selon 'Les Echos'.

Publié le 23/10/2020

Le titre Mattel a flambé vendredi de 9,5% à Wall Street, terminant à 14,16$, saluant la publication de comptes particulièrement solides pour le troisième trimestre.

Publié le 23/10/2020

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 de Nanobiotix s’élève à 14 700 euros, contre 11 400 euros un an plus tôt. Le chiffre d’affaires sur une période de 9 mois terminée le 30…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne