Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 553.86 PTS
+0.14 %
6 554.0
+0.93 %
SBF 120 PTS
5 070.82
+0.09 %
DAX PTS
13 795.85
+0.74 %
Dow Jones PTS
33 761.05
+1.27 %
13 565.87
+2.06 %
1.025
-0.06 %

Clôture à Paris : pas de feu d'artifice pour le 14 juillet

| Boursier | 718 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 cède 1,41% revenant à 5.915 points...

Clôture à Paris : pas de feu d'artifice pour le 14 juillet
Credits Reuters

Pas de feu d'artifice ce 14 juillet sur le CAC40... Les volumes d'échanges sont restés calmes aujourd'hui à Paris, beaucoup d'opérateurs ayant pris le large pour la Fête nationale et cette fin de semaine estivale. En revanche, l'indice phare de la place parisienne a dû faire face à une nouvelle salve de la part des investisseurs. La place parisienne, qui défendait hier encore les 6.000 points, s'est enfoncée au fil de la séance, dans le sillage de Wall Street. Paris ne termine pas au plus bas du jour (5.874,68 points) mais sur un recul prononcé de -1,41% à 5.915 points. Sans motivation majeure dans des contextes géopolitique et économique difficiles, le CAC40 pourrait d'ailleurs aller chercher un premier support technique situé autour des 5.666 pts.

Les données économiques ne sont guère encourageantes de part et d'autre de l'Atlantique. En Europe, la Commission européenne est pessimiste sur la croissance et l'inflation alors que les Etats-Unis subissent un choc inflationniste avec les +9,1% de hausse des prix, annoncés hier. Ce choc inflationniste relance les pressions sur l'emploi, déclenchant même des décisions de licenciements de la part de certains Gafa. Les craintes de récession et son lot de conséquences sociales sont exacerbés par un niveau d'inflation record et par le pilotage de la remontée des taux d'intérêt.

Economie et devises

A Wall Street, le S&P 500 recule de -0,95% à 3.765 points. Le Dow Jones cède -1,12% à 30.427 pts. Le Nasdaq redonne maintenant -0,79% à 11.159 points.

Les inscriptions au chômage ont augmenté aux Etats-Unis lors de la semaine au 9 juillet, à 244.000 (235.000 la semaine précédente), a annoncé le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 235.000 inscriptions au chômage. Les données de la semaine au 2 juillet n'ont pas été révisées. La moyenne mobile sur 4 semaines s'établit à 235.750 (232.500 non révisé, la semaine précédente). Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 1,33 million lors de la semaine au 2 juillet contre 1,37 million (révisé) la semaine précédente.

La hausse des prix à la production aux Etats-Unis est plus forte que prévu en juin. L'indice des prix à la production (PPI) a augmenté le mois dernier de 1,1% après un gain de 0,9% (révisé) en mai, a annoncé le département du Travail. Sur un an, sa hausse ressort à 11,3%, après +10,9% (révisé) le mois précédent.

Ces chiffres des Etats-Unis ont déclenché une nouvelle révision des anticipations de remontée des taux d'intérêt américains, le marché jugeant désormais que la Réserve fédérale pourrait relever le taux des "fed funds" de 100 points dès le 27 juillet. Cette hypothèse est crédibilisée par la décision surprise, hier, de remontée des taux de la Banque du Canada.

Sur le Vieux Continent, la Commission européenne s'attend maintenant à une inflation record, et a abaissé ses prévisions de croissance pour 2022 et 2023. L'inflation devrait atteindre 7,6% cette année, au-dessus de l'estimation de 6,1% publiée au mois de mai. L'inflation augmenterait encore de 4% en 2023, contre une estimation de 2,7% en mai. La Commission européenne anticipe une croissance de 2,6% du produit intérieur brut (PIB) des 19 pays ayant adopté la monnaie unique (2,7% prévus en mai) en 2022, et pour 2023, sa prévision de croissance est abaissée à 1,4% (2,3% auparavant).

En Europe, les soucis inflationnistes sont aggravés par le risque énergétique et en particulier une pénurie de gaz naturel, Vladimir Poutine ayant menacé de fermer le robinet gazier à destination des pays européens. Face à ces probables restrictions gazières, la Commission européenne encourage les Etats membres de l'UE à réduire leur consommation alors que les stocks de gaz de l'Union ne sont remplis qu'à 62%, soit à un niveau bien inférieur à l'objectif de 80% fixé par Bruxelles pour novembre.

Le Président Macron a, lors de la traditionnelle interview du 14 juillet, déclaré ouverte la chasse au gaspillage énergétique et a appelé à la "sobriété énergétique collective". Alors que "la Russie utilise l'énergie comme une arme de guerre", "la France se prépare à se passer du gaz russe", a expliqué Emmanuel Macron pour qui "le nucléaire est une solution durable". Le Chef de l'Etat français, qui souhaite un coup d'accélérateur sur la transition énergétique, a aussi confirmé le maintien du bouclier énergétique français jusqu'à la fin décembre 2022, tout en soulignant la nécessité de réformer le marché européen de l'électricité.

Le WTI recule de 2,59% à 94$. Le Brent de Mer du Nord s'enfonce sous les 100$, dans un reflux de 2,03% à 97,82$.

L'euro fait toujours preuve de faiblesse, à quasi-parité, à 1,0033.
L'once d'or se traite 1.710$. Le Bitcoin se reprend de 2,5% à 20.398$.

Valeurs en hausse

* Genomic Vision (+91,38% à 0,115 euro). Genomic Vision a annoncé des changements au sein de sa gouvernance, notamment la révocation du mandat de la Présidente du Directoire, Mme Remy-Renou et la nomination d'un nouveau membre du Directoire, Mme Emilie Chataignier ; et la révocation des mandats de l'ensemble des membres du Conseil de Surveillance. Le Conseil de Surveillance a décidé de nommer Mme Florence Alouch en qualité de Présidente du Conseil de surveillance et M. Aaron Bensimon en qualité de Président du Directoire. Ces évolutions au sein de la gouvernance de Genomic Vision ont pour "objectif de renforcer la dynamique commerciale de la société".

* Manutan (+1,4% à 77,2 Euros) : Le groupe affiche au 3etrimestre de son exercice 2021/2022 un chiffre d'affaires de 231,5 ME, en progression de +15,3%. Cette progression est aussi bien portée par la division Collectivités, en croissance de +22% que par la division Entreprises, qui affiche une croissance de +13,4%. Depuis le début de l'exercice fiscal, l'activité cumulée du groupe Manutan est en hausse de +13% à 671,2 ME (+11,5% à change et jours constants par rapport à la même période de l'exercice 2020/2021).

* Air France KLM (+1,01% à 1,146 Euro) et Apollo Global Management signent un accord définitif en vue d'un investissement de 500 millions d'euros dans une filiale opérationnelle d'Air France spécialement constituée, propriétaire de moteurs de rechange et dédiée aux activités Ingénierie et Maintenance de la compagnie. En vertu de cet accord, les entités affiliées d'Apollo souscriront à des obligations perpétuelles émises par la filiale opérationnelle spécialement constituée. Elles seront comptabilisées comme des fonds propres selon les normes IFRS. Le produit de la transaction permettra à Air France KLM et à Air France de continuer à rembourser les obligations perpétuelles de l'Etat français.

VALEURS EN BAISSE

* Pixium Vision (-23,08% à 0,40 Euro). Le titre réagit logiquement mal à l'annonce d'une émission d'obligations remboursable en actions, d'un maximum de 30 ME.

* Atos (-4,56% à 10,56 Euros). S&P Global abaisse la notation à 'BB', mais selon Atos les impacts de cette décision seront limités.
En outre, à la suite de l'annonce du départ de Rodolphe Belmer le 14 juin dernier, le Conseil d'administration d'Atos a décidé de nommer une nouvelle équipe de direction qui prend ses fonctions à compter de ce jour. Elle est chargée de mettre en oeuvre le plan d'amélioration de la performance opérationnelle du Groupe et son projet de transformation stratégique. Rodolphe Belmer quitte ses fonctions au sein d'Atos. Cette nouvelle équipe dirigeante est composée de : Nourdine Bihmane, Directeur Général du Groupe (avec effet immédiat) et co-CEO en charge de l'activité Tech Foundations, de l'amélioration de la performance opérationnelle et notamment de la génération de trésorerie. Diane Galbe, Directrice Générale Adjointe du Groupe en charge du pilotage des projets stratégiques et de l'ensemble des fonctions support du Groupe.

* Sanofi (-0,76% à 98,47 Euros) : L'essai de phase III cherchant à évaluer l'utilisation expérimentale de Dupixent (dupilumab) chez l'enfant âgé de 1 à 11 ans souffrant d'oesophagite à éosinophiles a atteint son critère d'évaluation primaire, qui correspondait à une rémission histologique de la maladie à 16 semaines, tant chez les patients ayant reçu la dose la plus élevée que la dose la plus faible. Le schéma posologique était fonction du poids des patients. Il n'existe aucun traitement approuvé pour les enfants de moins de 12 ans souffrant d'oesophagite à éosinophiles.

* Air Liquide (-1,14% à 124,44 euros) : UBS est à l'achat, mais abaisse son objectif de cours de 166 à 151 euros.

* CGG (-5,42%) recule avec Technip (-5,78%) et aussi Total (-4,66%) et la junior pétrolière Maurel et Prom (-4,98%). Les perspectives de récession font caler l'ensemble des valeurs pétrolières.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/08/2022

Les marchés actions européens ont clôturé en hausse. Les indicateurs jugés rassurants des derniers jours sur l'inflation apaisent en partie les craintes d'une forte hausse de taux en septembre.…

Publié le 12/08/2022

Les marchés actions européens ont clôturé en hausse. Les indicateurs jugés rassurants des derniers jours sur l'inflation apaisent en partie les craintes d'une forte hausse de taux en septembre.…

Publié le 12/08/2022

Environ +13% depuis le début juillet

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/08/2022

Epizyme opère désormais comme " une société du Groupe Ipsen " suite à la clôture de l'acquisition.

Publié le 12/08/2022

14h30Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York.16H00Indice du marché immobilier américain de la NAHB.source : AOF

Publié le 12/08/2022

L'action Johnson & Johnson est en repli de 0,81 % à 165,78 dollars à la bourse new-yorkaise. Le groupe a annoncé qu'il allait cesser de commercialiser de la poudre pour bébé à base de talc dès…

Publié le 12/08/2022

L'action TF1 perd 3,17 % à 6,88 euros. Le groupe de médias est pénalisé par Barclays, qui a dégradé sa recommandation de Sur-pondérer à Sous-pondérer en raison de la récession qui se profile…

Publié le 12/08/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL VIVENDI C021T à 0,19 EUR (+0 %) Analyse :Nous visions 10,2 euros sur Vivendi après le déclenchement d'un double bottom en juillet. La…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne