Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 685.02 PTS
+0.94 %
6 678.00
+0.83 %
SBF 120 PTS
5 227.61
+0.78 %
DAX PTS
15 757.37
+0.67 %
Dow Jones PTS
34 751.32
-0.18 %
15 515.91
+0. %
1.178
+0.09 %

Clôture à Paris : nouvelle progression

| Boursier | 1142 | 3 par 2 internautes

Encore plus haut

Clôture à Paris : nouvelle progression
Credits Reuters

Le CAC 40 a encore gagné du terrain ce vendredi, à l'approche de ses sommets historiques. L'indice phare parisien termine la journée sur un gain de 0,2% à 6.896 pts, tout proche de son record absolu du 4 septembre 2000 inscrit à 6.944 points... Les places asiatiques ont majoritairement consolidé ce matin avec les inquiétudes persistantes liées aux variants. Cette semaine, les chiffres américains de l'inflation, très surveillés, sont ressortis contrastés, avec un léger tassement de l'inflation des prix à la consommation, mais une progression de l'indice des prix à la production... Les cours du brut ont légèrement fléchi à 71,3$. Pour sa part, l'Euro monte face au billet vert à 1,178$.

Le taux de chômage en France calculé aux normes du Bureau international du travail s'affiche pratiquement stable au deuxième trimestre, en retrait de 0,1 point à 8% de la population active, selon les chiffres dévoilés ce matin par l'Insee. Ce taux n'a pas fondamentalement évolué durant les deux premiers trimestres 2021, avec une hausse puis une baisse de 0,1 point. Il demeure proche de son niveau de 8,1% affiché en fin d'année 2019. Selon les critères du BIT, le nombre de chômeurs s'élevait à 2,39 millions en France métropolitaine en moyenne au deuxième trimestre.

Aux Etats-Unis, les opérateurs ont pris connaissance d'un indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois d'août 2021 à 70,2, contre 81 de consensus de marché selon FactSet et 81,2 pour le mois de juillet. L'indicateur de confiance du Michigan ressort ainsi au plus bas niveau depuis 2011...

Le début de séance à Wall Street se montre d'ailleurs hésitant. Les indices ont conclu la séance de la veille sur de nouveaux records historiques à la clef pour le Dow Jones et le S&P 500. Le Nasdaq aussi a terminé sur une note positive, dopé par les géants de la tech...

Les valeurs

Publicis (+0,5% à 54,98 Euros) a été sélectionné par le géant américain de la grande distribution Walmart en tant que principale agence publicitaire aux États-Unis, a annoncé le groupe de l'Arkansas. Ainsi, Publicis rafle le budget à une filiale de WPP, Haworth, mettant un terme à son partenariat de cinq ans avec le distributeur. D'après le communiqué de Walmart, Publicis sera en charge du media planning et des achats publicitaires de Walmart US.

Ipsen (- 12,7% à 80,5 Euros) a perdu beaucoup de terrain. Après de récentes discussions avec les autorités réglementaires américaines (FDA), le groupe pharmaceutique a décidé de retirer sa demande d'approbation pour le palovarotène. Bien que la demande d'approbation pour revue prioritaire ait été acceptée, comme annoncé le 28 mai 2021, cette décision fait suite à plusieurs échanges entre la FDA et Ipsen. Au cours de la revue et des discussions qui se poursuivent, la FDA et Ipsen se sont accordés sur le fait qu'il serait nécessaire d'effectuer des analyses et une évaluation supplémentaire des données collectées dans le cadre de l'essai MOVE de Phase III et du programme FOP d'Ipsen, l'objectif étant de faire avancer et de finaliser le processus. La FDA et Ipsen sont également parvenus à la conclusion qu'il ne serait pas possible de compléter ce processus dans le cadre de la revue de demande d'approbation actuelle. C'est pourquoi Ipsen a confirmé son intention de retirer sa demande d'approbation pour le palovarotène. Suite à ses derniers échanges avec la FDA, Ipsen a prévu de soumettre une nouvelle demande, une fois les analyses de données complémentaires terminées.

Vinci (+0,1% à 91,46 Euros). L'aéroport de Londres Gatwick, filiale de Vinci Airports à 50,01%, a publié aujourd'hui ses résultats semestriels 2021. Compte tenu de la situation exceptionnelle affectant le transport aérien, la société précise qu'elle a engagé des discussions avec les prêteurs afin d'être déliée temporairement du respect de ses covenants financiers.

Innelec (-4,5% à 8,88 Euros). Au titre du premier trimestre de l'exercice 2021-2022, Innelec enregistre un chiffre d'affaires de 22 ME, en progression de +16% par rapport à la même période de l'exercice précédent. Malgré le peu de sorties de nouveaux jeux, ce début d'exercice a bénéficié d'une augmentation progressive des volumes de ventes de consoles de dernière génération toujours très attendues. Dans ce contexte, l'activité Jeux video progresse de 9% par rapport au 1er trimestre 2020-2021.

SII (+2% à 40 Euros) a réalisé au cours du premier trimestre de son exercice 2021-2022 un chiffre d'affaires de 187,2 ME, en hausse de 26,9%. " Toutes les entités géographiques ont contribué à cette performance positive, à la seule exception de l'Allemagne qui ne connaît pas encore une dynamique de reprise. Les activités ont particulièrement rebondi en France et en Espagne et la croissance, existante au trimestre précédent, s'est poursuivie ou a pu s'accélérer dans les autres pays ", commente la société. SII confirme avec confiance sa perspective d'une croissance organique d'au moins 10% avec une amélioration de la marge opérationnelle sur l'exercice, sous réserve d'une évolution sans changement majeur de la situation sanitaire.

Lexibook (-5% à 4,02 Euros). Le premier trimestre 2021-22 ressort en forte croissance de 78% à 5,08 ME. Les référencements sur les enseignes internationales ayant déjà finalisé leurs sélections de Noël sont satisfaisants et Lexibook devrait globalement à nouveau augmenter sa visibilité dans les catalogues de fin d'année. Le groupe va renouveler ses campagnes de publicité télévisée sur la fin d'année sur des nouveautés phares. Ces éléments auront un effet positif sur le niveau d'activité, "attendu pour la troisième année consécutive en croissance à 2 chiffres, sous réserve toutefois que les tensions sur les approvisionnements de composants et sur le fret ne s'aggravent pas, ce qui ne semble pas être le cas aujourd'hui". Les charges fixes restant globalement stables, le groupe anticipe un nouvel exercice de croissance de la rentabilité.

Pixium Vision (+3,5% à 0,71 Euros). La société vient d'annoncer l'expansion géographique de l'étude pivot européenne PRIMAvera avec l'ouverture du premier site clinique au Royaume-Uni. Ce centre ophtalmologique de premier plan peut désormais recruter des patients pour l'étude PRIMAvera, dont l'objectif est de confirmer la sécurité et les avantages du Système Prima. Cette étude est la dernière étape clinique avant la demande d'autorisation de mise sur le marché en Europe. L'étude a commencé au quatrième trimestre 2020 en France, et le premier implant a été posé en mars 2021. L'étude PRIMAvera devrait être étendue à d'autres sites cliniques en Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas et en Italie au cours du deuxième semestre 2021.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Vente du Turbo Illimité Best PUT KERING 4236T à 1,368 EUR (+60 %) Analyse :Kering a poursuivi son mouvement baissier par la rupture de 646 EUR. Les cours ont déjà rejoint le…

Publié le 17/09/2021

Stellantis a annoncé aujourd’hui que Carlos Tavares, son directeur général, a décidé de quitter le Conseil d’administration d’Airbus à la fin de son second mandat en 2022. « Cette…

Publié le 17/09/2021

Dans des volumes toujours limités, Bassac, qui affiche un parcours boursier impressionnant cette année (+70% environ), redonne 3,4% à 73,2 euros en...

Publié le 17/09/2021

Les audiences de la radio en France pendant la période estivale (juillet-août) sont ressorties disparates, marquées par des progressions sensibles du...

Publié le 17/09/2021

Contre la tendance générale, Euronext abandonne 2,85% à 102,3 euros en début de séance...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne